26 septembre 2016

Débat à la chefferie du PQ - Prise 2



J'ai parlé du premier débat ici, voici le second.

Je partage ici mes réactions en direct, à mesure que le débat progresse, sans savoir à l'avance ce qui sera dit. J'espère que le résultat sera lisible et compréhensible.

(16:00) Cloutier parle d'ouverture. Perte de temps. Le problème n'a jamais été le manque d'ouverture des souverainistes, mais bien le manque d'ouverture des minorités à l'égard du PQ. À moins qu'il ait un plan concret pour remédier à cette situation, ce ne sont que de bons sentiments lancés an l'air inutilement.

(17:40) Ouellet est toujours aussi robotique, mais son message est dans le mille lorsqu'elle dit que le PQ ne prendra pas le pouvoir s'il met l'indépendance sur la glace. Je suis persuadé qu'elle a raison et que c'est ce qui a coulé le PQ les dernières fois...

(19:30) Lisée a un message très rassembleur ici. Il est vraiment un très solide orateur. Ça fait patriarche et ça lui donne un bonne allure de chef.

(22:00) Lisée promet de réinstituer le cours d'histoire au secondaire et au cégep, c'est excellent. Il veut remplacer le cours d'éthique et culture religieuse par un cours de citoyenneté. Je serais fou de joie de voir ce maudit cours disparaître, mais je ne sais pas si un cours de citoyenneté serait mieux. Peut-être, faudrait voir... Rabaisser le nombre d'immigrants, il a absolument raison là-dessus. De nombreuses analyses démontrent que c'est dans notre meilleur intérêt.

(31:40) Plamondon dit que l'apprentissage du français est un devoir, pas un droit. C'est joli comme tout, mais dans les faits, malheureusement, tant que nous ne serons qu'une province canadienne, ça ne sera rien d'autre. On ne peut pas blâmer les nouveaux arrivants pour ça... je pense que Cloutier déboulonne assez bien Plamondon ici.

(35:40) L'affichage en français. Ouellet promet d'utiliser la clause dérogatoire. Elle pousse Cloutier dans les câbles, elle est vraiment bonne ici. Redoutable, même. Il lui répond que c'est impossible dans le contexte actuel, il est hué. Ça réponse me déplaît aussi, mais probablement pas pour les même raisons que celles des chahuteurs. Moi, les lois linguistiques, je trouve ça insultant et dégradant. Je veux que le Québec devienne souverain justement afin que de telles lois ne soient plus nécessaires, que notre langue ne survive plus sur un respirateur artificiel, mais qu'elle s'épanouisse normalement. Alors l'idée de lois linguistiques plus strictes après la souveraineté m'horripile...

(40:30) Mode de scrutin. Lisée a raison. Oui, c'est archaïque. C'est vrai que la proportionnelle est une idée intéressante, mais ça amène d'autres problèmes. Ils ont adopté ce système en Nouvelle-Zélande et ils n'ont que des gouvernements de coalition depuis. Cela signifie que les partis qui constituent le gouvernement doivent faire des compromis à propos de certaines promesses électorales. Ça peut être très, très frustrant. Ce n'est pas un système magique qui élimine tous les problèmes. Il faut bien regarder ce qui se fait ailleurs avant de se lancer là-dedans tête baissée.

(45:40) Lisée est très intéressant et pertinent ici. Plamondon aussi a d'excellents arguments et je suis d'accord avec lui. Le Québec doit avoir une présence internationale et son nom devrait évoquer une image dans la conscience et l'imaginaire des autres peuples. C'est une des grandes raisons pour lesquelles je souhaite que le Québec devienne indépendant.

Et renouer avec la France, oui, absolument! Lisée dénonce le fait que le ministère des affaires étrangères du Canada travaille pour l'Ontario et les pétrolières de l'ouest. Plamondon dénonce la décision de liquider l'identification "Produit du Québec". Entièrement d'accord sur toute la ligne.

(51:30) On aborde la laïcité avec Lisée et Cloutier. La salle s'anime. J'adore l'atmosphère qu'il semble y avoir sur place. Difficile de ne pas sourire en entendant le scénario de Lisée, tout à fait plausible, qui créerait un choc majeur entre Couillard et Trudeau.

Je ne m'y attendais pas, mais j'aime la remarque de Cloutier ici. Oui, il faut cesser de se fractionner sur des questions comme la laïcité. Ce qu'il faut, c'est s'unir pour l'indépendance. Oui, absolument et entièrement d'accord! Alors arrêtez de perdre votre temps avec des promesses controversées et mettez le focus sur la souveraineté du Québec.

(58:20) La nation. Pas un thème qui soulève beaucoup de débat ou de controverse au PQ, et pourtant... Plamondon revient à cette idée de tendre la main aux minorités... je le répète, ce n'est pas le problème. À mon avis, la porte est plus que grande ouverte. Pour ce qui est de la constitution, je ne sais pas s'il serait souhaitable d'en pondre une avant un référendum ou après. D'une part, je me dis que ce serait intéressant de donner une alternative claire et concrète au système canadien. Mais d'un autre côté, je crains que cela sème la division...

(1:06:30) Ouellet propose des bureaux d'information de Télé-Québec dans toutes les régions du Québec? Pourquoi? Pas sûr de comprendre l'intérêt... à moins que ce soit pour damer le pion de la très propagandiste Radio-Can, mais encore là, il me semble que TVA est généralement moins biaisé à cet égard... je ne suis pas certain que l'état a besoin de subventionner sa propre chaîne d'infos... j'ai peut-être tort, mais ma première réaction n'est pas très enthousiaste, disons.

(1:08:50) Cloutier parle d'une réforme de la justice. Très nécessaire, c'est clair, mais comment s'y prendre? Pas un mot là-dessus. Après, il parle de mettre en place une heure d'activité physique par jour des CPE jusqu'aux CHSLD... là, moi, j'ai un problème. Encourager les jeunes à bouger et leur donner plus d'opportunités de le faire, d'accord. Mais les adultes sont ultimement responsables du mode de vie qu'ils choisissent. Ils peuvent bien choisir ou pas d'être actifs ou de manger ce qu'ils veulent en toute connaissance de cause. Ce n'est pas à l'état de venir se foutre le nez là-dedans.

(1:12:20) J'aime bien Lisée ici. Les inégalités, les salaires exorbitants, les salaires astronomiques des médecins... j'aime ce que j'entends.

(1:16:20) Dysfonctionnement de la justice. Plamondon parle de distinguer entre justice pour les entreprises (qui devraient payer des frais) et justice pour les particuliers (pour qui l'aide juridique sera rehaussée)... j'adore cette proposition. En fait, Plamondon semble bien connaître ce domaine et ses propositions sont fort intéressantes. Face à lui, Ouellet fait pitié...

(1:21:45) Conciliation travail-famille. Dès le départ, Plamondon affirme que cette situation affecte davantage les femmes que les hommes. Pourquoi? Parce que, explique-t-il, le congé offert aux mères est plus long que celui offert aux pères. Ne vient-il pas de complètement invalider son propre argument? Cette situation de désavantage-t-elle pas clairement les hommes? Et après ça, il a le culot de nous parler de DISCRIMINATION SYSTÉMIQUE CONTRE LES FEMMES! Il me jette à terre, là. Du pur délire. Complètement ridicule. Moi qui commençais à l'aimer, ceci constitue un gigantesque hara kiri en ce qui me concerne. Quel ramassis d'âneries!

QUOI? Les hommes n'ont pas appris à prendre leurs responsabilités à la maison? Va donc chier, crisse! Viens donc faire un tour chez nous, mon esti, viens donc voir le temps que je consacre à ma famille! Probablement crissement plus que ce que tu consacres à la tienne! Tu n'as pas de leçons à me donner et je n'ai rien à foutre de tes maudites généralisations minables! Hey, à l'écouter, on croirait qu'on est en 1950! Il déconne complètement!

Et même si c'était vrai (ÇA NE L'EST PAS!), ce n'est pas le rôle de l'état d'aller se crisser le nez dans la division de travail entre les conjoints! Le concept de vie privée, ça te dit quelque chose?

Je suis en beau tabarnak, là...

(1:25:15) Et maintenant, Plamondon dit qu'il veut 40% de femmes à l'Assemblée nationale et la parité au conseil des ministres. Je capote. Ce gars-là est un esti de Justin Trudeau souverainiste, calvaire!

Alors comme ça, mon p'tit Paul, ce n'est pas au peuple de choisir ses représentants de manière démocratique, c'est toi qui va le faire en respectant des quotas? Et les postes de ministres ne seront pas confiés selon des critères de compétence, mais d'abord et avant tout des critères d'organes génitaux? Tu veux faire passer le sexe d'un candidat avant sa compétence et son expérience?

Ben tu sais quoi mon p'tit Paul? Cela fait de toi un sale sexiste. Point final. Ce n'est pas moi qui le dit, mon coco, c'est l'encyclopédie Larousse:


Le sexisme est une attitude DISCRIMINATOIRE fondée SUR LE SEXE.

Le sexisme est un principe qui accorde UNE PLACE PRIVILÉGIÉE à la différenciation sexuelle dans la compréhension du monde.

Ça te décrit parfaitement, mon p'tit Paul.

Les hommes se lancent plus souvent en politique que les femmes, mais ils faudrait les en empêcher pour faire passer les femmes, moins nombreuses, devant eux? Il faut faire passer la nature des organes génitaux avant toutes les autres considérations? L'effet serait de donner un accès plus facile aux candidates qu'aux candidats, c'est de la discrimination fondée sur le sexe. C'est sexiste.

La parité au conseil des ministres malgré le fait qu'il y a plus de députés que de députées? C'est donner un accès plus facile aux postes de ministres aux candidates qu'aux candidats, c'est de la discrimination fondée sur le sexe. C'est sexiste.

Ce que tu proposes, ce n'est pas l'égalité des chances. Ce que tu proposes, c'est un système qui privilégie et avantage les femmes. C'est donc sexiste par définition.

Le contraire de la discrimination envers les femmes, CE N'EST PAS LA DISCRIMINATION ENVERS LES HOMMES! Le contraire du sexisme, c'est l'égalité des chances! C'est un système qui fait fi de la sexualité des gens, pas un système sexiste qui en fait un critère prioritaire! Il me semble que ce n'est pas si difficile à comprendre!

Et je ne ressens plus que le plus profond des mépris pour ce type-là... tout simplement répugnant.

(1:28:25) Cloutier affirme qu'il veut qu'on ait le meilleur réseau d'éducation au monde que que, selon lui, cela passe par l'intégration des CPE au système. Je ne suis pas d'accord. Moi, je pense que les enfants en bas âge ont besoin de grandir dans leur famille. Et je pense qu'on devrait aider les parents qui font le choix courageux et les sacrifices considérables pour passer les premières années de vie de leurs enfants avec eux, à la maison. Je l'écris sur ce blogue depuis des années.

(1:29:30) Trop d'enfants en difficulté dans les écoles publiques? Lisée propose d'obliger les écoles privées à en accepter leur juste part. J'ai du mal à concevoir que les écoles privées puissent faire partie d'une solution. Elles me semblent plutôt être un problème. Mais bon... outre cela, supposons que nous le fassions, le problème demeure entier. Que faire pour aider les élèves en difficulté dans nos écoles? Le temps n'est-il pas venu de se questionner sur notre façon de classer les enfants selon l'âge plutôt que selon d'autres critères comme par exemple les aptitudes? Il semblerait que M. Lisée n'ait pas poussé plus loin sa réflexion là-dessus...

On parle ensuite de la modulation des tarifs, c'est à dire de faire payer davantage la classe privilégiée pour des services comme les CPE. J'en parle sur ce blogue depuis des années, c'est tellement évident! Malheureusement, Lisée parle plutôt de gratuité pour tous, ce qui ne règle pas le problème, au contraire, ça l'amplifie.

(1:31:28) Cloutier parle de la situation dans les communautés inuits. Je suis content qu'il le fasse, on se soucie trop peu du sort de nos premières nations. C'est tout à son honneur.

(1:32:12) Paradis fiscaux. Il n'y a pas grand-chose à dire là-dessus quand on n'est qu'une province. Toutefois, Cloutier a un argumentaire très intéressant à ce propos, ce sont de beaux arguments à mettre de l'avant pour promouvoir la souveraineté:

"Savez-vous c'est quoi les investissements du Canada (...) aux Bermudes? C'est 63 milliards de dollars! C'est 12 fois plus que les investissements en France, pis y'a moins de population qu'en Estrie!"

J'adore.

La proposition de Ouellet de faire en sorte que la Caisse de dépôt n'investisse pas dans des entreprises qui cachent de l'argent dans les paradis fiscaux me semble excellente.

(1:37:40) L'éducation. On dénonce les coupures libérales, L'abolition des postes et les taux de décrochage. Les libéraux sont des pyromanes, c'est clair. Mais que propose le PQ?

Cloutier dit vouloir en faire une priorité nationale. Mais qu'est-ce que cela veut dire?

Ti-Paul creuse sa tombe encore plus creux en disant qu'il veut un ordre professionnel pour les enseignants. Crisse, je commence vraiment à l'haïr passionnément ce type-là. Ce n'est pas suffisant de me payer un salaire de minable pour un travail qui ne m'offre aucune protection, mais en plus il faudrait que je perde une fraction supplémentaire de ce maigre salaire pour financer un ordre professionnel?

En plus d'être soumis à la vigilance des élèves, des parents, des collègues, de la direction, des bureaucrates de la commission scolaire et des journalistes en manque de sensationnalisme, il faudrait EN PLUS que je sois soumis à un ordre professionnel?

Il n'en est pas question!

Un ordre professionnel ne permettrait aucunement de favoriser le respect envers les enseignants, contrairement à ce que prétend Ti-Paul et je le mets au défi de me trouver une seule preuve de ce qu'il avance!

Tu veux avoir des candidats de meilleure qualité pour l'enseignement? Ce n'est pas en jouant avec la cote R que tu vas y arriver! DONNE-NOUS DONC UN SALAIRE QUI A DE L'ALLURE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL TOLÉRABLES!

Et regardez-lui la face quand il a fini de déblatérer ses conneries. Regardez son petit crisse de sourire satisfait. Regardez-le rebondir sur ses talons. Regardez-le dans son beau petit complet que l'enseignant moyen que je suis n'aurait jamais les moyens de se payer. Et c'est lui qui va venir me dire que j'ai besoin d'un ordre professionnel et qu'il faut restreindre l'accès aux facultés d'éducation?

Je commence à le détester sérieusement ce gars-là... même Couillard et Trudeau n'ont pas réussi à m'enrager autant depuis longtemps...

(1:42:45) La santé. Ouellet dénonce les libéraux, et avec raison. Elle parle de cliniques d'infirmières, ça me semble être une bonne idée. Lisée dénonce Legault, encore une fois avec raison. À mon avis, il démontre qu'il serait redoutable en débat contre Legault et Couillard.

Ouellet affirme que les médecins devraient réduire "de façon importante" les quantités de médicaments qu'ils prescrivent. Pas d'accord. Un médecin est un professionnel, laissez-le faire sa maudite job. Je ne veux pas que des patients soient privés d'un médicament pour satisfaire à des quotas gouvernementaux! Franchement... si vous voulez vous attaquer au lobbyisme des compagnies pharmaceutiques, d'accord. Mais laissez les médecins faire leur job! Ce n'est pas à une politicienne de décider ce qui est "bon pour la santé" ou pas!

(1:48:00) Remarques finales...

Ouellet parle d'indépendance. Ses propos me plaisent énormément. "On ne peut pas convaincre si on n'est pas nous-mêmes convaincus." Je crois qu'elle est dans le mille ici. Directement dans le mille. Malheureusement, ses propos inspirants sont, encore une fois, livrés façon robot. Elle lit sa feuille! Elle est vraiment une oratrice médiocre...

Lisée a beaucoup de charisme et d'enthousiasme. Mais je ne suis pas d'accord avec son analyse. Je ne crois pas que le PQ a perdu les dernières élections parce qu'il a promis un référendum. Il a perdu parce que Marois a dit qu'il n'y en aurait pas! En faisant cela, elle s'est tirée dans le pied. Les fédéralistes ne voteront jamais pour le PQ, quoi qu'il dise. Et sans souveraineté, les souverainistes ne voteront pas pour eux non plus! C'est pour ça, à mon humble avis, que le PQ a perdu.

Vient ensuite Plamondon... l'antipathie que je viens de développer envers ce type me donne la nausée. Oui, je veux du changement, mais pas le tien! J'y pense, au nom du sexisme misandre que tu as décidé d'incarner, laisse donc ta place à Martine Ouellet! Donne l'exemple! Pauvre type...

Et finalement, Cloutier. Il semble désespéré. Je ne comprends pas trop où il va avec son message. Ça semble vague. Pas très clair.

Qu'est-ce que les gens scandent à la fin?

Cloutier, Cloutier, Cloutier?

Lisée, Lisée, Lisée?

Qu'en pensez-vous?

Moi, je ne scande rien... je réfléchis...



25 septembre 2016

Mes nouvelles idoles



Extraits de la nouvelle:

Les souverainistes ont de surprenants nouveaux amis très affirmés : les Anglophones pour un Québec indépendant.

Cette nouvelle organisation a été annoncée ce matin par la professeure et auteure, Jennifer Drouin, qui habite au Québec depuis 2001 et qui est membre du Parti québécois depuis 1998.

(...) Mme Drouin souhaite « contrecarrer la présomption erronée voulant que tous les anglophones soient par défaut fédéralistes ».

« Nous croyons que nous, les Québécois, formons un peuple distinct, résilient et dynamique, a aussi dit Mme Drouin.  Nous aimons et respectons la langue française et nous nous engageons à la protéger et à l'aider à fleurir ».



Des raccords "problématiques"

Comme c'est rassurant:

Des documents de TransCanada révèlent la présence dans ses pipelines de plus d'un millier de raccords comportant possiblement des matériaux de qualité inférieure. Certains de ces raccords se trouvent sur un tronçon que la compagnie souhaite convertir pour transporter du pétrole, dans le cadre du projet Énergie Est.

L'Office national de l'énergie (ONE) sait depuis 2008 que des coudes et des raccords en acier installés dans des pipelines au Canada ont une plus faible résistance à la rupture. Mais c'est seulement l'hiver dernier, huit ans plus tard, que l'organisme de réglementation a publié un avis de sécurité à ce sujet.

(...) Dans le seul pipeline Keystone de TransCanada, on compte plus de 1200 raccords dont la fabrication ne respecte pas les exigences.

Deux cent vingt-cinq autres raccords problématiques ont aussi été répertoriés dans son réseau de gaz naturel, dont une trentaine situés dans le tronçon qui termine sa course aux Cèdres, près de Montréal. 

(...) Les raccords visés par l'ordonnance de l'Office national de l'énergie sont plus minces que prévu, un détail qui a échappé à TransCanada au moment de l'installation. C'est le même problème qui a mené il y a trois ans à la rupture d'un pipeline à Buffalo Creek, en Alberta.

L'ingénieur Evan Vokes avait prédit cet accident. Il a été congédié après avoir dénoncé publiquement d'importantes lacunes dans les pratiques de TransCanada en 2012. «Il s'agit des mêmes pièces qu'à l'époque», précise l'ingénieur, qui dit avoir été témoin à plusieurs reprises de l'installation de pièces de qualité inférieure lorsqu'il travaillait pour l'entreprise.

(...) Quelques raccords ont été recouverts, par mesure de précaution.

L'ingénieur Evan Vokes craint que ce ne soit pas suffisant. «Cela ne restaure pas les propriétés du métal et n'empêchera pas une éventuelle fissure de s'étendre.»



Tu peux t'opposer aux pipelines, sauf si...

Le peuplement de l'Amérique

L'arrivée des ancêtres des Premières Nations ne s'est pas tout à fait passé comme nous le pensions initialement. En effet, le modèle de l'immigration à travers la Béringie semble de plus en plus inadéquat à mesure que de nouvelles découvertes sont faites.

Extrait de la nouvelle:

A popular theory about how the first North Americans moved from Alaska and Yukon into the U.S. and Central and South America can't be right, suggests evidence from lakes in B.C. and Alberta.

For decades, anthropologists had suggested that people entered North America from Siberia via the Bering land bridge, then spread south into the U.S. and Mexico via a corridor that opened up between the melting ice sheets in what is now Alberta and B.C. about 13,000 years ago.

But a new study by Danish, Canadian and American scientists shows that would have been impossible, as there wasn't enough food and vegetation growing in the corridor to support humans until long after people were living south of the ice sheets.

(...) Human archeological sites as old as 14,600 years old have been found south of the ice sheet, in Oregon, Florida, Texas and even as far south as Chile.

Meanwhile, no Clovis sites have been found in Alaska or Yukon, although one dating to around 13,000 years ago has been found in Charlie Lake, B.C.. That raised the possibility that it could have belonged to people who came through the ice-free corridor.

But Schweger noted that researchers had no idea what the environment was like in the corridor when it first opened up, and whether it could even have supported humans when the ice was rapidly melting and pooling into proglacial lakes that had nowhere to drain to at that time.

(...) "It must have been miserable," he suggested. "You had two major ice sheets on either side of you, you had proglacial lakes that blocked you at every turn. How did plants and animals get in there?"

Years ago, one of his graduate students tried to answer that question by analyzing ancient plant pollen from the time that the corridor opened up. That pollen is now trapped in layers of sediment at the bottom of lakes in the corridor. The analysis found that plant life was very sparse at the time when the corridor opened up.

(...) The Canadians analyzed plant material and pollen in the samples, while the Danish team focused on the DNA. The results showed that even though the corridor may have opened up 13,000 years ago, there wasn't much vegetation until 12,600 years ago, when grasses and grazing animals such as bison and woolly mammoths started to appear, along with smaller animals like jackrabbits and voles.

(...) Eventually, around 10,000 years ago, the corridor was gradually taken over by a boreal forest dominated by spruce and pine trees.

But this all happens later than the first Clovis remains in B.C. south of the ice sheet, suggesting that the Clovis people likely came from the south, not the north, perhaps following wild animals such as bison — recent evidence has shown that some bison did move north through the ice-free corridor.

Meanwhile, Schweger said, "People that used the corridor may never have come from the north."

The researchers suggest the new findings add to evidence that the first North Americans moved south along the Pacific Coast rather than inland through the ice-free corridor.



Nuremberg

Si vous n'avez jamais vu ce télé-film, voici votre chance. Très bon. Il y a un paquet d'excellents acteurs là-dedans: Brian Cox, Christopher Plummer, Max von Sydow, Michael Ironside, Alec Baldwin, etc. Réalisé par un Québécois en plus: Yves Simoneau. D'ailleurs, vous reconnaîtrez plusieurs acteurs québécois dans des rôles secondaires: Raymond Cloutier, Benoît Girard, Roc LaFortune, Julien Poulin, René Gagnon, Paul Hébert, David La Haye et d'autres. Le film a été tourné à Montréal et au vieux pen de Saint-Vincent-de-Paul, à Laval.



Si vous préférez les documentaires, celui-ci à propos du procès de Göring est très détaillé.



Michael Silverstone Madsen

Mike Corriero III





D'autres oeuvres ici et ici.

Trouvé ici.


Maxim Verehin

Chris Sanders II






Une autre magnifique oeuvre ici.

Trouvé ici.