31 octobre 2008

Joyeux Halloween!


L'Halloween... comme j'aimais cette fête avant de devenir prof au primaire! Maintenant, endurer 30 petits monstres pendant deux semaines (la semaine pré où ils sont hyper-excités, et la semaine post où ils sont boostés au sucre, toutes deux également cauchemardesques pour des raisons différentes)... disons que la fête prend des tournures d'épreuve olympique de patience, de fermeté et de solidité mentale! ;-)


Mais quand même, j'aime bien l'Halloween, surtout que cette année, on va faire du porte à porte pour la première fois avec mon fils. Il sera déguisé en bourdon. Il est tellement mignon dans son petit costume rayé...


Bref, pour marquer l'occasion, voici quelques liens halloweenesques.


Tout d'abord, une historique des origines celtes de la fête offerte par National Geographic.


Le site Mental Floss répond également ici à quelques questions fondamentales sur les traditions entourant cette fête.


Cliquez ici pour voir quelques citrouilles qui sont de véritables oeuvres de sculpture. Mais la plus cool est ici.


L'un des monstres les plus connus, Dracula, est inspiré d'un personnage historique réel. Cliquez ici pour découvrir 10 vérités horribles sur cet homme d'une violence et d'une cruauté inimaginables.


Un grand nombre de mythes et de légendes urbaines circulent à propos de l'Halloween. Cliquez ici pour savoir si les plus connus sont vrais ou faux.
Un type a réuni ici des photos de vieilles pierres tombales qui sauront vous mettre dans l'esprit de la fête.
Super intéressant ce lien, la vraie science derrière les monstres de l'Halloween!
Ici, des faits intéressants au sujet de ce bon vieux Frankenstein.
Et si vous n'avez rien à faire, cliquez ici pour "tuer" le temps (et entendre une des chansons les plus débiles qu'il m'ait été donné de voir)! ;-)


Joyeux Halloween tout le monde et soyez prudents ce soir!


29 octobre 2008

Sarah Palin


«Dieu merci, elle n’aura pas à être présidente dès le premier jour. McCain sera en vie et bien portant.»

-- Le sénateur du Connecticut Joe Lieberman, ardent supporteur du ticket républicain, parlant de Sarah Palin avec des journalistes de son État.


Obama et Israël


Ou quand les républicains disent de telles énormités que même un animateur de la chaîne Fox News est obligée de dénoncer ces propos et de remettre les pendules à l'heure...


McCain malmené par les médias?


C'est ce que prétendent plusieurs républicains. Hétu attire ici notre attention sur la réponse des éditeurs du site et du journal Politico:


"As it happens, McCain’s campaign is going quite poorly and Obama’s is going well. Imposing artificial balance on this reality would be a bias of its own.
(…)
Responsible editors would be foolish not to ask themselves the bias question, especially in the closing days of an election. But, having asked it, our sincere answer is that of the factors driving coverage of this election — and making it less enjoyable for McCain to read his daily clip file than for Obama — ideological favoritism ranks virtually nil."


Le nouveau Star Trek


Je ne suis pas un gros fan de Star Trek, je n'ai pas vu tous les films et je n'ai jamais suivi aucune de leurs séries télé de façon assidue... mais je dois avouer que ce nouveau film m'intrigue beaucoup. Les nouveaux acteurs ont vraiment le look!


Bande dessinée


“It’s hard to read comic books as my time is now restricted.”


--Taro Aso, premier ministre du Japon, tel que cité ici.


Profil de gestion de classe

Wow, pour une fois que je sors d'une formation avec quelque chose d'intéressant dans les mains! Pincez-moé quelqu'un! OK, pour être honnête, 99% de la formation était de la bullshit, mais c'est quand même mieux que le 125% habituel! ;-)

Pour ceux qui ne sont pas dans l'enseignement, sachez que la gestion de classe, c'est une façon cute de parler de la discipline, ou si vous préférez, de la façon de faire rouler une classe aussi harmonieusement que possible.

Le questionnaire suivant a pour but de vous faire découvrir quel est votre profil de gestion de classe. Je l'ai essayé et j'ai vraiment eu du fun avec ça. Et ça fait réfléchir à des trucs qu'on fait souvent instinctivement, dans le feu de l'action, sans toujours se poser trop de questions. Allez-y, répondez aux questions honnêtement. Écrivez pas ce que vous pensez être "la bonne réponse", là! Laissez de côté vos insécurités de prof névrosé et écrivez ce que vous faites VRAIMENT!

Une fois que c'est fait, vous devez utiliser la grille ci-dessous (troisième image) pour calculer votre pointage. Plus le pointage est élevé dans une catégorie, plus cette philosophie se rapproche de votre vision de la gestion de classe.

Les définitions de chacune des approches se trouvent dans le dernier tableau en bas à droite.

Mes résultats?

J'ai obtenu 100% en socioémotivité, et c'est tellement vrai. C'est vraiment cette approche que je privilégie, et c'est celle qui a le mieux marché avec moi quand j'étais étudiant. Pour moi, les élèves ne sont pas que des noms sur une liste, ce sont des personnes entières et je multiplie les efforts pour apprendre à mieux les connaître, je m'intéresse à ce qu'ils vivent, je n'hésite pas à leur venir en aide lorsque nécessaire et je fais tout ça en bout de ligne pour être plus qu'un prof: mais plutôt un allié, un complice. Je mise vraiment là-dessus. Ce n'est pas parfait, mais ça marche bien pour moi et je suis heureux et confortable là-dedans. Mes élèves aussi.

Ensuite, j'ai obtenu 90% en pédagogie, ce qui est encore très vrai. J'ai la conviction que si ce qui se passe dans la classe est intéressant et motivant, il n'y a pas de problèmes de discipline. C'est pourquoi je prépare mes cours et mes activités en fonction des intérêts des élèves.

Puis, j'ai obtenu 86% en permissivité, ce qui correspond encore bien à la réalité. Je compte beaucoup sur la bonne volonté des élèves et je leur donne beaucoup de liberté. Je crois que c'est dans ce contexte qu'ils s'épanouissent et qu'ils apprennent à être responsables et autonomes.

Finalement, j'ai obtenu 80% en modification du comportement, ce qui est également vrai dans une moindre mesure. Le béhaviorisme, j'y crois généralement assez sans en faire une doctrine centrale de mon action.

Les trois autres catégories ont donné des résultats faibles: l'approche autoritaire (que je déteste), le système social (que j'ai essayé mais qui n'a pas donné de résultats satisfaisants) et l'intimidation (que je considère dommageable, répréhensible et destructrice).

Essayez ce test, chers collègues enseignants, et partagez avec nous vos résultats! Êtes-vous surpris? On veut savoir!

27 octobre 2008

Partez ou participez!


Depuis les dernières élections, les deux plus gros journaux du Canada anglais s'en prennent au Québec pour expliquer le second gouvernement minoritaire de Harper, allant jusqu'à suggérer que nous sommes une bande de racistes et de socialistes ignorants. Extraits de l'article de Louise Leduc:


Les Québécois ont un «problème d'engagement». Ce sont des profiteurs. Ils prennent le Canada pour un «guichet automatique». Ils ont un «blocage mental». Ils sont obnubilés par leur «dogme collectiviste». Et le drapeau du Québec, le temps d'un éditorial dans le National Post, devient «le drapeau de Maurice Duplessis». Depuis les dernières élections fédérales, le Québec essuie un tir particulièrement nourri de critiques, particulièrement du Globe and Mail et du National Post.


Le 16 octobre, Margaret Wente, chroniqueuse au Globe and Mail, a (...) écrit toute sa chronique sous la forme d'un courrier du coeur. L'amoureux éconduit écrit avoir couvert d'argent sa belle, lui avoir donné un siège à l'UNESCO, l'avoir accompagnée à l'opéra, au théâtre «et à tous ces galas de riches que je déteste». En vain. Rembarré, le gars. La courriériste lui demande alors si sa flamme n'aurait pas des difficultés à s'engager. «Peut-être ne fait-elle que vous utiliser. Avez-vous tous les deux songé à vous séparer?»


(...)
Deux jours plus tard, dans le même journal, Jeffrey Simpson concluait sa chronique intitulée «Quebeckers' mental Bloc» en demandant pourquoi Ottawa, après six victoires bloquistes, «devrait continuer à jouer à un jeu perdu d'avance». (...) Racistes, alors, les Québécois, à votre avis? «C'est vous qui utilisez le mot raciste, pas moi. Moi, je dis tout simplement que l'histoire nous démontre que, chaque fois que les Québécois ont eu le choix entre un parti dirigé par un Québécois et un non-Québécois, ils ont toujours opté pour le Québécois.»


Reproduite dans l'internet, la chronique de Simpson a suscité une conversation nationale. Une vraie. Plus de 450 commentaires. Là-dessus, beaucoup, beaucoup de Québécois, des Canadiens anglais et même un gars de New Delhi (un Canadien exilé là-bas?) qui y va de trois suggestions. Le Québécois, écrit-il, c'est : a) un Tanguy qui vit aux crochets de ses parents et mange les tartes de maman sans rien donner en retour ; b) le frère aîné de l'enfant prodigue qui menace de partir à son tour s'il ne reçoit pas plus ; c) l'épouse infidèle qui reste avec son mari pourvoyeur tout en refusant de partager son lit ou ses responsabilités familiales.


Des profiteurs


Du côté du National Post, ces dernières semaines, les Québécois sont abondamment dépeints comme des gens «qui ont appris que l'argent, c'est quelque chose que l'on reçoit du fédéral, pas quelque chose que l'on gagne soi-même», écrit Barbara Kay. Mais à l'en croire, le fédéral n'en donne pas tant que ça au Québec puisqu'elle écrit, quelques paragraphes plus haut : «Ouais, ouais, le Québec est une société qui sait partager, sauf que dans les autres provinces comme l'Alberta et l'Ontario, on partage la richesse, pas la pauvreté.» «Le Québec est un échec économique, mais la majorité des Québécois ne le savent pas», écrit encore Mme Kay. La grande noirceur que le Québec, dixit Kay, où les intellectuels sont frappés d'ostracisme dès lors «qu'ils ne font pas leur profession de foi dans le "modèle québécois" socialiste».


(...)
En tout cas, les échos de l'Ouest, tel que décrits par John Richards, professeur de politique publique à l'Université Simon Fraser, ne sont pas très favorables. Le discours dominant, là-bas, n'est pas du tout de remercier le Bloc d'avoir empêché les conservateurs d'obtenir un gouvernement majoritaire, dit-il. «Le sentiment général, ici, c'est de dire : "Soit vous partez, soit vous restez et vous participez."»


Jamais on ne verrait des articles semblables publiés au sujet des Noirs ou des Latinos aux États-Unis... mais ici, planter le Québec et traiter tous ses habitants, à mots à peine couverts, de racistes, d'idiots et de maudits profiteurs, voilà des propos parfaitement acceptables qui se retrouvent dans deux des journaux les plus lus du pays. Dire qu'au dernier référendum, ils sont débarqués à Montréal pour venir nous dire qu'ils nous aimaient! HA!

26 octobre 2008

Man versus Beast



Maintenant que je vis à la campagne, j’ai toutes sortes de sympathiques petits visiteurs que je n’avais pas avant. Toutefois, l’intérêt que porte l’un d’eux pour mes poubelles s’est transformé en véritable guerre froide. Voici le score jusqu’à présent.


Depuis des mois, il m’arrive à l’occasion de retrouver mes poubelles éparpillées un peu partout. Ce n’est pas un événement régulier ni même fréquent, mais ça arrive. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus agréable. Tout ce que je savais du suspect, c’est qu’il semblait être particulièrement friand des restes de fruits exotiques, de poulet, de pitas et de mets mexicains. Il me semble que ma poubelle n’est pas si facile à ouvrir, il s’agit donc d’un visiteur très habile. Je soupçonne qu’il s’agit d’un raton laveur.


SCORE
Raton: 1
Homme: 0


L’idée de ramasser mes ordures un peu partout dans mon entrée ne m’intéressant pas particulièrement, j’ai décidé de m’acheter une autre poubelle. Elle est plus grosse, plus lourde et (du moins il me semble) plus difficile à ouvrir. Pendant des semaines, plus rien ne s’en approche. Un point pour moi.


SCORE
Raton: 1
Homme: 1


Le conflit s’accentue alors de façon subite et dramatique, comme la crise des missiles de Cuba. Samedi matin, je retrouve ma poubelle couchée sur le côté, le couvercle encore en place. Je devine que mon adversaire a fait une nouvelle tentative qui s’est avérée infructueuse. Un autre point pour moi.


SCORE
Raton: 1
Homme: 2


Dans la nuit de samedi à dimanche, il doit être vers 3 heures du matin, je ne dors pas à cause de mes saloperies d’allergies saisonnières et j’entends un bruit provenant de dehors. Je regarde par la fenêtre et j’aperçois mon adversaire pour la première fois. Il s’agit bien d’un raton, d’un GROS raton. Il a foutu ma poubelle sur le côté et tente d’enlever le couvercle. Je me précipite pour prendre une photo (car malgré notre rivalité, il demeure un animal fascinant que j’adore). Mes efforts sont très peu subtils et lorsque je mets enfin la main sur ma caméra, il n’est plus là. Je retourne me coucher. Le lendemain, la poubelle est encore là, couvercle fermé, mais étrangement, certains sacs à l’intérieur sont déchirés (mes restes de kiwis dorés de la Nouvelle-Zélande semblent avoir été la cible première). Je suis pantois devant ce tour de force inexplicable. Un point pour le raton.


SCORE
Raton: 2
Homme: 2


Confiant de sa victoire de la veille, le raton est de retour hier soir vers 20 heures! Ma femme entend un bang, m’en informe une dizaine ne minutes plus tard. Je sors pour porter un sac d’ordure, la poubelle est effectivement sur le côté, couvercle fermé. Je la relève (elle me semble alors étrangement lourde) et lorsque j’ouvre le couvercle, ce cher raton surgit, saute sur le sol et s’enfuit à travers ma haie de cèdres. Il a failli me donner une crise cardiaque! Ce n’est pas à tous les jours qu’on ouvre une poubelle et qu’une grosse bibitte comme ça en sort, comme d’une boîte à surprise! Ne me demandez pas comment il a pu entrer dans la poubelle et refermer le couvercle derrière lui, je n’en ai pas la moindre idée. Un point pour le raton.


SCORE
Raton: 3
Homme: 2


Je rentre pour raconter mes péripéties à ma femme qui ne manque pas de se moquer de moi au passage (les épouses modernes n’ont plus le respect et l’admiration de leurs aïeulles). Une fois que mon pouls a retrouvé un rythme à peu près normal, je prends mon courage (et ma lampe de poche) à deux mains et je traverse la cour pour aller porter ma poubelle dans le cabanon, porte verrouillée. À moins que ce cher Raton ait découvert comment venir à bout d’un cadenas, je soupçonne que je retrouverai ma si convoitée poubelle intacte ce matin.


SCORE
Raton: 3
Homme: 3


La guerre froide se poursuit donc, chaque tentative de l’un contrée par une contre-tentative de l’autre. Remarquez quand même qu’il s’agit d’une compétition amicale magré tout. Ce cher raton a évité de m’affronter directement et moi, je n’ai aucune intention d’utiliser une stratégie de défense qui lui causerait quelque blessure que ce soit. En fait, je ne sais pas pour lui, mais moi je le trouve assez sympathique (mais pas de trop proche). Nous avons beaucoup en commun; nous vivons dans le même quartier et nous avons des préférences gastronomiques similaires. Dans des circonstances différentes, nous pourrions être de grands amis.


C’est à suivre!


Mesdames, avez-vous une ennamie?


Je lisais cet article sur le site de CNN la semaine dernière et je n’ai pu m’empêcher de sourire.


Depuis que j’enseigne, je suis confronté à cet étrange phénomène féminin sur une base régulière. Je connais bien, mais je ne comprendrai jamais. Les filles dans mes classes sont souvent comme ça et les femmes avec qui je travaille le sont également. Puisque je travaille dans un milieu très féminin (l’enseignement primaire), ce genre de truc fait partie de la norme sociale acceptée entre femmes.


De quoi s’agit-il? L’article de CNN parle de «frenemy». Je me suis permis la traduction libre de: ennamie. Ces filles et ces femmes qui s’aiment et se détestent en même temps, qui sont toute affection quand l’autre est là mais qui ne manquent jamais de lui faire des coups de cochons quand elle ne l’est pas. Les mélodrames se multiplient mais malgré tout, elles se disent encore amies. Cela paraît être de l’hypocrisie et de la trahison au mâle que je suis et je ne sais pas comment elles font pour vivre comme ça. C’est bien différent de l’approche masculine qui est la mienne et qui se résume à ceci: tu m'as fait chier, je ne te donnerai pas la chance de recommencer, byyyyyyyye!

Il existe ou pas?


J'imagine que je ne suis pas le seul parent qui se demande s'il est correct de dire à son fils que le Père Noël existe. Bon, mon fils n'a pas encore trois ans, mais j'aime mieux réfléchir longuement avant de prendre des décisions importantes.

Importante, dites-vous? Absolument, dis-je, très importante même.

D'un côté, je pense que le Père Noël est une partie importante de toute cette magie qui entoure la fête par excellence des enfants. D'un autre côté, je ressens un malaise à mentir. Découvrir que le sympathique barbu n'existe pas vraiment n'est-il pas une terrible déception? L'enfant ne se sent-il pas alors trahi, ne sent-il pas qu'on s'est foutu de lui pendant des années, se demande-t-il alors lesquels de nos autres propos s'avéreront être des bobards? La question est très sérieuse pour moi, j'en ai même discuté avec mes élèves pour savoir ce qu'ils en pensaient (ils m'ont d'ailleurs tous conseillé de ne pas priver mon fils de cette magie, et ce, à l'unanimité).

Je penchais de plus en plus vers l'option du "Il existe". Le malaise demeure, c'est vrai... une petite culpabilité peut-être... mais je me suis dit que ce n'est pas si traumatisant que ça après tout et que les moments magiques en valent bien l'hypothétique peine.

Puis, comme pour me cimenter dans ma décision, je suis tombé sur cet article intéressant. Une psychologue y avance que le fait de croire au Père Noël n'est pas seulement sans danger, mais que ce serait même bénéfique!

En voici un extrait: «Ça fait partie de leur imaginaire, ça les aide à s’adapter à la réalité », indique Nathalie Parent, psychologue et chargée de cours à l’Université Laval. Plus l’imagination est développée, plus ils trouveront facilement des solutions à leurs problèmes, même une fois adultes, explique-t-elle. Cette croyance permet aussi de promouvoir certaines valeurs, le partage par exemple, puisque le père Noël est très généreux. Lui laisser du lait et des biscuits démontre que l’on pense à lui.

Toutefois, elle nous met en garde: «Si tu n’es pas sage, le père Noël ne t’apportera pas de cadeaux.» Si cette phrase a sûrement aidé bien des parents à calmer leurs petits, Mme Parent la déconseille. Le personnage doit faire office de figure paternelle, pas de figure punitive. D’ailleurs, Mme Leduc affirme que les enfants ne gobent pas cette idée."

Et finalement, la question à 1000$, jusqu'à quel âge doit-on encourager cette croyance: «Ce n’est pas aux parents de décider quand c’est le temps d’arrêter d’imaginer, c’est l’enfant qui va nous le dire», fait valoir Nathalie Parent. Lorsque les questions commencent, la psychologue propose de renvoyer la balle à l’enfant. «Toi, tu en penses quoi?» Ses réponses pourront vous guider quant à savoir s’il est temps pour lui de faire le saut dans le monde des grands. «De toute façon, si nous, on insiste, comme parent ou comme adulte, à dire que le père Noël n’existe pas, si l’enfant n’est pas prêt, il va faire des pieds et des mains pour s’inventer toutes sortes de raisons pour y croire», estime Mme Parent. Par contre, si les questions deviennent insistantes, il vaut mieux être honnête.

Et finalement, face à la méchanceté des autres enfants: Si votre enfant fait rire de lui à l’école, Mme Parent suggère de lui faire comprendre qu’il n’est pas obligé de crier ce en quoi il croit sur tous les toits. Il apprendra que les croyances sont personnelles à chacun.


Je ne suis pas toujours d'accord avec ce que racontent les psy, mais cette fois-ci, je trouve que c'est rempli de bon sens... et puis quand viendra le temps d'annoncer la vérité à mon fils, je pourrai toujours m'inspirer de Mère Indigne!

Magnifique Québec


Voici quelques-unes des plus belles photos de ma patrie que j’ai trouvées sur Flickr.

Mystérieuse lune


C’est Paul Klee qui a écrit: «La lune est le rêve du soleil.»

Elle est le mien, aussi. J’adore la lune, elle m’a toujours fasciné. Lorsque je l’aperçois dans le ciel, je passe toujours de longues minutes à l’observer en souriant et à me dire que j’aimerais donc avoir une caméra pour capturer le moment.

Voici quelques magnifiques clichés de cet astre qui a fasciné des générations d’êtres humains à travers le monde et les âges.

We like the moooooon par mattie_shoes
Pockmarked moon par Rust Bucket
Harvest Moon par Walkinonsunshine
Werewolf Moon par Mike Hayward
Blue Moon par Psycho Roy
Moon par Sideshow1
Siren par Petroshot




Sourires


D’un pays à l’autre, les êtres humains ont adopté des coutûmes différentes, des langues différentes et les mêmes gestes ne veulent pas toujours dire la même chose. Par exemple, roter est une marque de politesse dans certains pays et un geste dégoûtant dans d’autres. Tenir deux doigts en l’air au Québec signifie simplement «deux», mais en Nouvelle-Zélande, c’est de cette façon qu’on envoie promener quelqu’un. Ici, il est très impoli de regarder ailleurs quand quelqu’un s’adresse à nous, mais en Chine, c’est le fait de regarder quelqu’un attentivement qui est impoli et agressant. Il y a des tonnes d’exemples comme ça.

Mais une chose ne change pas d’un pays à l’autre et d’une culture à l’autre: le sourire. Il veut dire la même chose partout, il invoque la joie et le bonheur dans toutes les sociétés humaines. En fait, c’est peut-être même le seul geste véritablement et uniquement humain, aucun autre animal ne sourit comme nous le faisons. Nous n’avons pas besoin d’apprendre ce geste, même les bébés de quelques semaines sourient lorsqu’ils sont heureux.

Voici quelques beaux sourires trouvés sur Flickr qui sauront vous mettre de bonne humeur. Oui, il y a plus de sourires féminins que de sourires masculins dans ma sélection parce que je trouve les premiers tellement plus charmants et agréables à regarder. J’ai aussi choisi des sourires d’enfants qui me semblent toujours plus authentiques et moins faux.

fixing herself up par Sara Heinrichs
swingggg par Sara Heinrichs
marie laughs par Sara Heinrichs
dance with me par Sara Heinrichs
head lifts par Sara Heinrichs
have some coffee & some slobber! par Sara Heinrichs
Sans Titre par Paula Marina
Sans Titre par Xof
Sans Titre par Zoe Madeinchina
Inde Orcha Femmes par Etrenard
AGRA fort rouge Inde Jeunes filles par Etrenard
petit bonheur par Eve Cavirgi
ffx6673 par guyscoop
Sourire coquin par Mmarsolais
Sourire par slacklineaddict
Sourire par bepatou
Merci pour ce sourire :) par hizteknologik
Myanmar girl par Marellaluca
Wonder Woman par Fototoad

Aotearoa


La Nouvelle-Zélande est un pays absolument magnifique dans lequel j’ai eu le bonheur et le privilège de vivre pendant plus d’un an. Voici quelques-unes des plus belles photos que j’ai trouvées sur Flickr de ces îles lointaines du Pacifique Sud.

New Zealand par eagle ffm1
Mount Egmont, New Zealand par azmuzkoka
Rain Forest, New Zealand par jaykay94131
New Zealand Temperate Forest par scott rtw
New Zealand beach par fedemate
To Mount Aspiring Road par noiris
Hot Springs par claudia

Voici maintenant quelques photos des premiers habitants, les Maoris, et de leurs superbes oeuvres d’art.

Maori Marae par Carmero Aquilina
Maori Carving par originalrobart
Maori Art par Amytilane
Maori Carving par globalonenessproject
Maori performance par Sparky Leigh
Maori flag par Jump3

Voici des photos moins belles peut-être, mais qui représentent des endroits que je connais bien et que j’ai fréquenté pendant mon séjour. Elles me rappellent de beaux souvenirs…

The Esplanade par Dominonz (c'est là que je me suis marié!)
Fernery par cicadas
View from Paritutu, New plymouth par jackiherrett
New Plymouth street view par Aidan Wojtas
New Plymouth Hospital par imagesnzimages
Palmerston North City Library par Zvarko
Palmerston North Square par Zvarko


Jolies femmes


C’est bien beau des photos de lacs, de montagnes, de plages et d’oeuvres d’art, mais il n’y a rien au monde de plus beau à regarder qu’une jolie femme. Voici quelques magnifiques photos dénichées sur Flickr.

Oiseaux de Nouvelle-Zélande

Pays magnifique s’il en est un, l’un des plus beaux trésors de la Nouvelle-Zélande est sa magnifique population d’oiseaux uniques au monde. Voici quelques belles photos de ses superbes volatiles trouvées sur Flickr.

Les Aztèques


Je m’intéresse beaucoup aux civilisations disparues et celles des Mexicas (mieux connus sous le nom Aztèques) m’a toujours particulièrement fasciné. Il s’agissait d’un société très avancée, leur capitale de Tenochtitlan était une merveille d’architecture et d’urbanisme. Ils avaient développé une agriculture complexe et une religion sanguinaire d’une rare violence. Voici quelques photos aztèques que j’ai trouvées sur Flickr.

Tout d’abord, un coup d’oeil au panthéon des dieux aztèques:

Xipe Totec par Omar Eduardo
Huehueteotl par Omar Eduardo
Xochipilli par Omar Eduardo
Quetzalcoatl par Trashy Rambo
Coyolxauhqui par baabuzz
Coatlicue par Rageforst
Deux dieux serpents par redxdress

Voici maintenant d’autres sculptures et oeuvres d’art aztèques:

Mixtec-Aztec mask of Xiuthecuhtli par Swamibu
DSC_4160 par Brian Fey
Aztec sculpture par lloydirwin
Aztec serpent sculpture par starghoti
Piedra del Sol par Omar Eduardo
Templo Mayor par marocus
Templo Mayor 002 par baabuzz
Aztec king par rsta
wall of skulls par svanes
Mexica head par Ale
Praise the Sun par Omar Eduardo
Aztec Calendar Stone par Teyacapan
Aztec King par Davichi (ceci n’est pas aztèque, mais imaginez construire un truc pareil en sable!)

Voici maintenant des costumes traditionnels aztèques, portés la plupart du temps par des danseurs lors de spectacles folkloriques. Il s’agit de magnifiques costumes très colorés qui n’étaient pas portés dans la vie de tous les jours, évidemment, mais lors de cérémonies ou d’événements religieux.

Aztec Dancer in Tlaxcala: J’adore le costume et le visage de ce danseur. Regardez ses yeux!
Mexica/Aztec Dancer: La coiffe est superbe et un beau petit sourire timide en plus!
Danza Mexica Cuauhtemoc: Regardez la coiffe extraordinaire de cette danseuse en pleine action.
BALLET FOLKLORICO NATIONAL MEXICA: On dirait qu’il est en transe!
Azteca en el aire: Quel dynamisme! Quelle énergie!
Tiger Knight: Ce danseur-jaguar au visage de crâne fait penser à un fantôme.
Aztec Dancer: Les coquillages attachés à ses chevilles fournissent la musique.
Templo Mayor Aztecs: Cérémonie sur les ruines de l’ancien temple de Tenochtitlan! Ce doit être magique d’y assister…
aztec: Un coquillage devient instrument de musique pour cet Aztèque tout doré.
Ichcateopan aztec: Il porte le costume des prêtres aztèques, ceux qui arrachaient le coeur des sacrifiés pour les offrir aux dieux et ainsi s’assurer que le soleil se lèverait à nouveau le lendemain.
Mexico 2005: Toute la gallerie de ce photographe mérite d’être vue. On y voir les photos de 12 guerriers aztèques et elles sont tout simplement magnifiques. Les maquillages et les costumes sont superbes.
La Bandera Nacional (Je termine avec ce gros plan sur le drapeau mexicain qui illustre le mythe fondateur de Tenochtitlan, capitale de la civilisation aztèque.)

Dinosaures!

Les dinosaures m’ont toujours fasciné, aussi longtemps que je me souvienne. J’étais au primaire et je me souviens que mes présentations orales devant mes camarades de classe les intéressaient énormément parce que je savais les noms de tous ces étranges géants par coeur. De nos jours, tous les enfants savent ce qu’est un stégosaure, mais ce n’était pas le cas dans ma tendre enfance. Voici quelques photos de dinos dénichées sur Flickr.
Tout d’abord, voici des photos de véritables fossiles ou d’empreintes de pas (j’en ai vues en personne dans le sud-ouest des É.-U. et laissez-moi vous dire que c’est très impressionnant).

Ce que j’adore aussi, ce sont ces reconstitutions qui nous laissent entrevoir l'apparence de ces extraordinaires animaux lorsqu’ils étaient en vie.

Amongst the Early Flowers http://www.flickr.com/photos/19989237@N00/297004703/
Pacific Science Center http://www.flickr.com/photos/infinite-pie/91686067/
Dinosaur statue in Dinoland http://www.flickr.com/photos/36274819@N00/14403669/
Dinosaur eggs http://www.flickr.com/photos/levitateme/43566574/
T-rex http://www.flickr.com/photos/levitateme/43566612/
Zagubiony Triceratops http://www.flickr.com/photos/jakubowicz/463189416/
Tyrannosaurus Rex http://www.flickr.com/photos/jasoncross/447478401/
Jurassic Park Explorer with Spinosaurus http://www.flickr.com/photos/jasoncross/447481661/ Jurassic Parc http://www.flickr.com/photos/homo_sapiens/102228479/
Jurassic Parc http://www.flickr.com/photos/homo_sapiens/102228481/
Archaeopteryx lithographica http://www.flickr.com/photos/keesey/1095769990/
Velociraptor mongoliensis http://www.flickr.com/photos/keesey/1096130112/
Celle-ci me fout la frousse: Dinosaur Pond http://www.flickr.com/photos/poetry/1149785028/
Dinosaurs! http://www.flickr.com/photos/genglo/627516977/
Dinosaur? http://www.flickr.com/photos/princessangel/370189649/
Dinosaur roaming in Alberta http://www.flickr.com/photos/uninspired-clicks/41031137/

Notre compréhension des dinosaures a beaucoup évolué au fur et à mesure des progrès scientifiques. Au début du 20e siècle, les dinosaures étaient perçus comme des espèces de gros reptiles à sang froid, lents et lourdauds comme des grosses tortues ou des crocodiles géants. Des vieilles statues qui datent de cette époque existent encore au Crystal Palace de Londres et bien qu’elles ne soient plus scientifiquement exactes, elles sont quand même fascinantes à observer, ne serait-ce que pour réaliser le chemin parcouru par la science en 100 ans.


Le toit du monde

Curieux de savoir quelle vue s'offrirait à vous si vous étiez perché au sommet de l'Everest? N'attendez plus et cliquez ici, gracieuseté de National Geographic.

Mario Bean


Trouvée sur le blogue de Tristan Péloquin, cette hilarante caricature de Mario Dumont... j'ai tellement ri en voyant ça! Malheusement, je suis allé visiter le site du caricaturiste de cette oeuvre, YGreck, et j'ai été un peu déçu... je n'ai pas trouvé ses autres trucs particulièrement drôles...


Dans l'oeil de Hubble


Le téléscope Hubble aura bientôt 20 ans! Déjà! Le site de NG nous offre ici une magnifique page sur laquelle on peut découvrir l'histoire de cet instrument révolutionnaire et admirer certaines des plus belles images capturées pas Hubble pendant les deux dernières décennies. Galaxies, étoiles, supernovas et nébuleuses, toutes situées à des milliers d'années-lumière de notre planète... À couper le souffle.


Plus gros trou noir connu


Les scientifiques viennent de découvrir un système binaire qui contient le plus giganteque trou noir connu à ce jour. En effet, ce dernier possède une masse 16 fois supérieure à celle de notre soleil. L'étoile qui avoisine ce trou noir possède une masse 70 fois supérieure à celle de notre soleil, ce qui en fait la plus gigantesque étoile dans un système binaire contenant un trou noir. Cette étoile devrait mourir à son tour d'ici trois millions d'années pour former un énorme trou noir à son tour. On a baptisé le système M33 X-7.

Il est intéressant de savoir que les trous noirs ne peuvent être observés directement à l'oeil nu. Celui-ci à été découvert grâce à l'intense radiation qu'il émet et à l'effet visible de son attraction sur l'étoile qui est sa gigantesque voisine. Plus de détails ici.

La mémoire


Notre mémoire... que serions-nous sans elle? QUI serions-nous sans elle? Nos comportements, nos décisions et même nos intimes pensées de tous les jours sont influencées par nos souvenirs, par nos expériences passées et par les leçons parfois durement apprises. National Geographic vient de mettre en ligne une nouvelle section dédiée aux mystères de la mémoire humaine. Tout simplement fascinant. Cliquez ici.


Iron Man: science ou fiction?

Regardez ça... c'est incroyable. Une compagnie de l'Utah a développé un exo-squelette à la Iron Man... il faut le voir pour le croire! Cliquez ici.

Un baiser, à tout prendre, qu'est-ce?


T'sais, des fois je tombe sur une étude et je me demande vraiment qui a payé pour ça et qui a assez de temps libre sur les bras pour la faire...

Une récente étude sur le baiser est arrivée aux conclusions suivantes (attachez vos tuques avec de la broche):

1- Le fait d'embrasser mal peut signifier la fin prématurée d'une relation (vraiment?)

2- Le baiser accidentel est meilleur que le baiser planifié (qui l'aurait cru?)

3- Enfoncer sa langue dans le fond de la gorge de son/sa partenaire n'est pas une bonne idée (quelle révélation!)

Mais blague à part et malgré certaines évidences, l'étude avance des trucs intéressants. Par exemple, que le baiser ne veut pas dire la même chose pour un homme que pour une femme. Pour le gars, c'est sexuel, c'est la porte d'entrée vers une relation sexuelle. Pour la fille, c'est une façon d'évaluer son partenaire, de voir si la compatibilité est là. Bref, lorsqu'il embrasse, le gars est déjà prêt à aller plus loin, tandis que la fille est en train d'évaluer si...

Autre détail intéressant, le baiser demeure quelque chose de primordial pour les femmes tout au long d'une relation, tandis que pour les hommes, l'importance du baiser diminue au fur et à mesure que la relation progresse.

L'article mentionne également que le baiser est un geste qui est présent dans 95% des sociétés humaines et que le premier baiser répertorié est mentionné dans un ancien texte en sanskrit datant 1500 avant J.-C.

Thriller


1983... j'avais 10 ans quand j'ai vu le vidéo Thriller de Micheal Jackson. J'ai capoté.

Je pense que je n'avais jamais vu un vidéo clip de ma vie. À part un bout de Jaws, je n'avais jamais vu le moindre film d'horreur non plus. Quand j'ai vu ce vidéo, je suis tombé à terre. Je n'en croyais pas mes yeux. J'ai été un fan inconditionnel de Jackson pendant au moins deux ans après ça... jusqu'à la fin de mon primaire. Je dessinais des loups-garous partout, j'ai écouté son album des milliers de fois. On n'avait pas Musique Plus à la maison, alors j'allais chez une cousine pour le regarder à la tété. Si je me souviens bien, elle avait aussi un magnétoscope, alors elle pouvait l'enregistrer et on l'a regardé... ouf! Je ne sais plus combien de fois. Mon intérêt pour cet artiste a culminé lorsque je suis allé voir son spectacle au stade olympique avec ma marraine et son chum. Premier gros show de ma vie. Ah... que de souvenirs...

Merci à mon ancienne élève, la sympathique Mimz, qui m'a replongé dans le passé sans le vouloir avec une simple remarque au sujet de cette bonne vieille toune...


Domino Dancing



1988. J'avais quoi? 15 ans? De la broue dans le toupette (qui m'a quitté depuis), les hormones en ébullition. Même ado, je n'étais pas un zombie de vidéoclips, mais j'aimais bien en regarder de temps en temps. Celui-ci était un de mes préférés. Domino Dancing. J'aimais beaucoup les Pet Shop Boys (en fait, j'ai toujours été une éponge de musique, déjà à l'époque j'aimais presque tout, du rock américain aux chansonniers québécois, du rap ou du métal au classique). Mais en plus d'être une bonne toune d'un groupe que j'aimais... disons que je trouvais la jeune demoiselle dans ce vidéo telllllllllement belle...

Mon anglais ne me permettait pas encore vraiment de bien comprendre les paroles... et de toute façon, même si j'avais compris tous les mots, je n'aurais pas vraiment catché le sens de la chanson. Je n'avais pas encore l'expérience de vie requise. Une personne qui nous fait miroiter l'amour mais qui en fin de compte, n'est intéressée que par une courte escapade avant de passer au prochain...

J'ai bien compris quelques années plus tard. Ouch. J'imagine qu'on passe tous par là... et avec les années, on dirait que la fille du vidéo ne me fait plus le même effet... les hormones ont dû se calmer un ch'ti peu ou encore c'est ça qu'ils appellent l'expérience et la sagesse?! ;-)

Geek Quiz

J'ai passé le Geek Quiz et je suis beaucoup moins Geek que je pensais! J'ai seulement obtenu un score de 20% de Geekiness! Wow! Je ne sais pas si ça veut dire que je suis cool ou si ça veut dire que je devrais me forcer pour être un meilleur geek! ;-)

Darth Harmonica

L'art de mourir en parfait imbécile... ou encore, l'art de complètement gâcher le punch final de six films de Star Wars! ;-)

Lois britanniques


Amusantes, ces vieilles lois britanniques absurdes qui n'ont jamais été effacées des livres.

Extrait de l'article: "Il est interdit de venir siéger en armure au Parlement. Encore plus d'y mourir, sous peine d'être arrêté. Mais une femme enceinte peut uriner dans le casque d'un policier."

Ah! Ces chers Bobbys britanniques... toujours si serviables! L'article révèle également que coller un timbre à l'effigie d'un monarque la tête en bas est considéré comme un «acte de trahison»! Je dois vraiment mériter la potence moi-même parce que je me fais toujours un devoir de coller les timbres de la reine et ceux du drapeau canadien à l'envers sur mes enveloppes.

Autre extrait, il me fait bien rire celui-là: "Au royaume de l'absurde, s'est également bien classée l'obligation faite à tout Écossais d'ouvrir sa porte à une personne prise d'un besoin pressant ainsi que la permission de tuer un Écossais dans les murs de l'ancienne ville d'York (nord de l'Angleterre). Mais seulement s'il porte arc et flèches."

Et finalement, le dernier mais non le moindre: "Suit cette étrange disposition qui permet à une femme de travailler seins nus si elle est employée dans un magasin de poissons tropicaux, à Liverpool (nord-ouest de l'Angleterre)."

OK... pour les autres lois, on peut comprendre que ce sont des vieux trucs désuets du Moyen Âge, mais voulez-vous bien me dire d'où sort ce règlement ridicule? Remarquez, ce doit être excellent pour les ventes de poissons tropicaux à Liverpool!


Bush... vaut mieux en rire?


Ça fait du bien de casser un peu de sucre sur le dos ce cher Dubya Bush...


Star Wa-ha-ha-hars!

Voici des images trouvées sur Flickr qui ne manqueront pas de faire rigoler les fans de Star Wars!

La dernière scène http://www.flickr.com/photos/discoweasel/359065581/
Vader en vacances au Japon http://www.flickr.com/photos/avi_abrams/369465436/
Star Wars rock tour http://www.flickr.com/photos/avi_abrams/369465433/
Écureuils Jedi http://www.flickr.com/photos/discoweasel/359060087/ Che Bacca (si ce t-shirt existe vraiment, j’en veux un!) http://www.flickr.com/photos/discoweasel/356485035/
Trop drôle, la figurine de oncle Owen et tante Beru http://www.flickr.com/photos/discoweasel/359087780/
Merde, encore brisé! http://www.flickr.com/photos/-u/8096742/
Un moment d’intimité dans la vie du Stormtrooper http://www.flickr.com/photos/xivio/203316368/
Le destin du fils http://www.flickr.com/photos/chuckmo/42818898/
La preuve est faite : les cathos sont du côté obscur! http://www.flickr.com/photos/discoweasel/359087781/
Chewbacca était un maudit pervers! http://www.flickr.com/photos/discoweasel/359060082/
La bière préférée de Lando http://www.flickr.com/photos/discoweasel/359065580/
J’ai dit, un cheeseburger! http://www.flickr.com/photos/discoweasel/359096771/
Que personne ne le décongèle, de grâce! http://www.flickr.com/photos/avi_abrams/36932662

25 octobre 2008

The cat came back

Cette animation m'a tellement fait rire la première fois que je l'ai vue. Les mouvements du bonhomme sont si brusques et son visage si grotesque à l'extrême... par contraste au p'tit maudit minou qui ne laisse paraître aucune trace d'émotion (ou d'intelligence). Pensez à ce gars-là la prochaine fois que vous croyez traverser une mauvaise journée...

La traversée du désert


Voilà une découverte qui apporte une pièce de plus au grand casse-tête de nos origines.


On sait maintenant que la race humaine est apparue en Afrique avant de se répandre partout sur la planète. Toutefois, une des grandes questions que cela entraîne est de nature purement géographique: comment nos ancêtres préhistoriques ont-ils pu traverser une région aussi désertique que le Moyen-Orient? Après tout, c’est un passage obligé, on ne peut pas quitter l’Afrique à pied sans passer par là. Sauf que concrètement, il est difficile d’imaginer une imposante population de gens, sans technologie avancée et sans réserve d’eau ou de nourriture digne de mention, survivre à une telle traversée du désert.


La réponse à cette énigme pourrait se trouver dans cette découverte scientifique récente. Des chercheurs israéliens ont découvert, en étudiant des cavernes, que le climat de la région a connu des bouleversements importants il y a environ 140 000 ans. En effet, il y aurait alors eu une augmentation significative des précipitations, ce qui aurait eu pour effet de faire reculer le désert au profit de terres plus fertiles. C’est ce phénomène qui aurait permis à nos ancêtres de quitter le continent originel pour coloniser la planète.


Dans le même ordre d’idée, j’attire votre attention sur l’atlas du Genographic Project. Il s’agit d’une vaste étude génétique humaine qui tente de retracer l’histoire des grandes migrations humaines depuis ses origines. Fascinant de voir la science révéler ces grands chapitre oubliés du lointain passé de nos ancêtres.

Aqua-dino!



Voilà une découverte très intéressante qui nous apprend que certains dinosaures prédateurs étaient capables de nager!


J’attire également votre attention sur cet article qui parle des scientifiques qui multiplient les expérimentations innovatrices afin de déterminer comment étaient vraiment les dinosaures lorsqu’ils étaient encore en vie.


Certaines méthodes permettent même de déterminer si un fossile de dinosaure est mâle ou femelle!

Nouveau maillon dans la chaîne


Quand les premiers scientifiques ont suggéré que les oiseaux descendaient des dinosaures, tout le monde a ri. Aujourd’hui, cela ne fait plus le moindre doute. Les découvertes scientifiques qui ont validé cette thèse se sont succédées: des fossiles de créatures clairement apparentées aux dinosaures et qui ont également laissé dans la pierre des traces de… leurs plumes! Comme cette découverte de Gigantoraptor erlianensis en Chine, il y a quelques mois. Il s’agit d’un animal énorme de 5 mètres de long et qui pesait plus d’une tonne.


Et maintenant, cette nouvelle découverte faite dans le désert de Gobi en Mongolie est une branche de plus dans le grand arbre ancestral de nos oiseaux. Un petit dinosaure de 70 centimètres, recouvert de plumes des pieds à la tête et dont les pattes avant sont à mi-chemin entre des bras de reptiles et des ailes. Magnifique.


Si le sujet vous intéresse, voici une section fascinante du site de la NG (intitulée Une nageoire est un membre est une aile) qui explique les preuves génétiques du processus évolutif. Quiconque hésite encore à croire à l’évolution après ça est aveugle ou de mauvaise foi.

Plumes de raptor


On s'en doutait depuis un bon moment déjà, mais c'est maintenant officiel et prouvé scientifiquement: les vélociraptors étaient couverts de plumes! Les pattes avant de ce dangereux prédateur devaient ressembler davantage à des petites ailes qu'à des pattes de lézards. De plus, cette découverte vient donner encore plus de poids à la théorie selon laquelle les dinosaures étaient des animaux à sang chaud, pas des gros reptiles à sang froid comme les tortues ou les crocodiles.

La nouvelle est également ici sur le site de NG.

Les Hobbits d'Indonésie


Je ne sais pas si vous aviez entendu parler de la découverte surprenante des fossiles d'humains nains sur l'île de Flores, en Indonésie. Ces petits êtres nommés Homo floresiensis ont divisé la communauté scientifique. Pour certains, il s'agit d'une nouvelle branche de la famille humaine. Pour les autres, il s'agit simplement des restes d'humains comme les autres mais qui souffraient d'un handicap ou d'une malformation. Une nouvelle découverte d'ossements de poignet d'un Homo floresiensis semble indiquer qu'il s'agirait bel et bien d'une espèce humaine différente de la nôtre. En effet, son poignet ne ressemble ni au nôtre, ni à celui de l'homme de Néanderthal. La nouvelle est ici.

Une simple recherche sur Google vous permettra de trouver plusieurs photos du crâne et des reconstitutions de ce petit humain, surnommé le Hobbit indonésien.


Dino polaire

Le monde polaire est sans aucun doute le dernier écosytème dans lequel on imaginerait un grand reptile. Toutefois, les traces de pas fossilisées d'un dinosaure inconnu récemment découvertes en Australie prouvent que certains dinosaures auraient vécu dans des climats très froids. Peut-être étaient-ils recouverts de plumes qui les isolaient et les gardaient au chaud? Une chose est sûre, cela est une preuve additionnelle que les dinosaures étaient bel et bien des animaux à sang chaud. Aucun reptile à sang froid ne pourrait survivre dans des conditions pareilles...

Des Néandertaliens roux!

Une nouvelle étude en génétique révèle que certains Néandertaliens vivant en Europe avaient le teint pâle et les cheveux roux! Cela vient chambouler l'image traditionnelle que l'on se faisait de notre lointain cousin préhistorique. L'étude démontre également qu'il n'y aurait pas eu de reproduction entre les Néandertaliens et nos ancêtres homo sapiens et que les deux espèces demeurèrent donc distinctes jusqu'à la mystérieuse disparition de la première.


Dinos bizarres


C'est le mois des dinos bizarres dans National Geographic, comme par exemple le Nigersaurus taqueti, étrange dinosaure à tête d'aspirateur. Article ici, photos ici.

Mais ce n'est pas le seul. Le site de NG offre une section complète sur les dinosaures à l'apparence inusitée que vous pouvez visiter en cliquant ici. C'est fascinant de voir ce que des millions d'années d'évolution peuvent créer comme adaptations, ça dépasse totalement la ficton!


Gigantesque scorpion préhistorique

Les restes fossiles d'un scorpion marin géant ont été découverts en Allemagne. Des fossiles semblables avaient déjà été trouvés par le passé, mais c'est la taille de celui-ci qui surprend. En effet, il mesurait environ 2,5 mètres de long! De la taille d'un crocodile, il s'agit du plus gros insecte connu de l'histoire de la Terre. Il y a 390 millions d'années, cet animal était le maître absolu des mers. Les scientifiques ont baptisé cette sympathique bibitte Jaekelopterus rhenaniae. Cliquez ici pour en savoir plus.

Un rat d'une tonne!


Oui, oui, un rat d'une tonne! Imaginez ça!

Baptisée Josephoartigasia monesi, le fossile de ce gigantesque rongeur a été découvert en Uruguay. Cet animal vivait il y a 4 millions d'années et ressemblait probablement davantage à un hippopotame qu'à un rat.

La nouvelle est ici, ici et ici.

Gandhi

Je viens de finir de regarder le film Gandhi.

Ce n’était pas la première fois que je voyais le film, mais c’est la première fois que je le regarde en connaissant mieux le contexte historique. J’ai lu le livre Freedom at Midnight entretemps et ce dernier explique merveilleusement bien cette période trouble qui accompagna l’indépendance de l’Inde. C’est donc la première fois que j’apprécie vraiment le film. J’ai mis la main sur l’édition 25e anniversaire du film sur eBay il y a quelques temps. Les extras en valent la peine, particulièrement les extraits historiques sur lesquels on entend le vrai Gandhi parler (j’entendais sa voix pour la première fois et j’étais très ému) et les entrevues avec le directeur Richard Attenborough (d’une simplicité et d’une humilité extraordinaires).

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Gandhi est ce grand homme (le plus grand de tous, à mon avis) qui, grâce à sa politique de non-violence et de désobéissance civile, réussit à libérer l’Inde de la domination britannique. Gandhi est le personnage historique que j’admire et que je respecte le plus et il est joué avec un génie sans pareil par le phénoménal Ben Kingsley. Une scène en particulier m’a complètement bouleversé, au point de me faire pleurer. Après d’horribles émeutes et des massacres entre musulmans et hindous qui déchirent l’Inde, Gandhi entreprend son ultime jeûne. Des chefs musulmans et hindous viennent alors le voir sur son lit pour promettre de déposer leurs armes. Puis, l’un des hindous quitte subitement le groupe et se jette sur Gandhi, le regard torturé. «Il est trop tard pour moi, dit-il, j’irai droit en enfer!» Il raconte alors au Mohatma que, pour venger la mort de son fils tué par des musulmans, il a fracassé la tête d’un enfant musulman contre un mur et l’a tué. «Je connais une façon d’éviter l’enfer, répond Gandhi, d’une voix faible. Trouve un enfant orphelin de l’âge de ton fils et adopte-le. Seulement, assure-toi qu’il est musulman et élève-le comme un musulman.» L’homme fixe Gandhi pendant un long moment en silence puis, s’écroule à ses pieds en sanglots. Juste à y repenser, j’en ai encore les yeux pleins d’eau.

Quel film magnifique sur le plus exceptionnel des hommes. Une véritable inspiration pour chacun de nous. J’ai hâte d’utiliser des extraits de ce film en classe lorsque je parlerai à mes élèves du Mohatma Gandhi. Ce n’est pas dans le programme insipide du MEQ et je m’en fiche, je considère qu’il est de mon devoir de le faire! Les générations futures doivent savoir qui était cet homme...

Les rois maudits (1972)


Je viens de finir de regarder le coffret de la série Les rois maudits, la série télé qui avait été originalement diffusée en 1972. Elle est inspirée de la célèbre série de romans du même nom écrite par Maurice Druon.

Quelle extraordinaire série. C'est la deuxième fois que je la vois et je l'apprécie encore plus que la première fois. Je me souviens que lors du premier visionnement, j'avais tout d'abord été un peu surpris et déstabilisé par l'approche très théâtrale de la série, avec narrateurs et personnages qui s'expriment comme sur les planches et qui réfléchissent à haute voix. Mais cette fois-ci, sachant à l'avance ce qui m'attendait, j'ai adoré chaque seconde.

Je devrais spécifier que l'oeuvre de Druon constitue ma lecture préférée de tous les temps. En effet, je n'ai pas simplement lu la série de romans Les rois maudits, je les ai dévorés, j'étais incapable de m'arrêter, j'étais comme envoûté! Alors oui, on pourrait dire que j'ai un préjugé positif en partant, mais on pourrait également dire que les gens qui ont profondément apprécié une oeuvre littéraire sont souvent les juges les plus sévères lorsque celle-ci est adaptée à l'écran. Or, je ne le dirai jamais assez, j'ai tout simplement adoré.

Jean Piat est tout simplement parfait pour le rôle du bouillonnant comte Robert d'Artois et Hélène Duc offre une performance remarquable dans le rôle de la tante et éternelle rivale de ce dernier, la comtesse Mahaut d'Artois. Les autres comédiens sont tous excellents, des grands rois aux petits palfreniers, on y croit totalement jusqu'à en oublier l'aspect théâtral du spectacle qui s'offre à nos yeux.

L'histoire se résume difficilement. Disons simplement que la série raconte la série d'événements qui menèrent au déclenchement de la guerre de Cent ans entre les royaumes de France et d'Angleterre. Druon nous expose sa vision des faits, dans laquelle les machinations diaboliques de Robert et Mahaut mènent à une escalade d'actes abominables qui vont de l'assassinat d'une reine, de l'empoisonnement de rois, jusqu'à la provocation d'une guerre ouverte entre Français et Anglais.

Commencez donc par le livre et si vous appréciez, regardez la série. Je vous souhaite d'être aussi émerveillés que moi en voyant ces personnages qui vous seront devenus si familiers prendre vie devant vos yeux.