31 décembre 2008

Vector art hyper-réaliste






Sur ce site, vous trouverez des images complètement digitales qui sont si réalistes qu'elles sont carrément indiscernables de véritables photographies. Pourtant, il n'y a absolument rien de vrai dans ces images, tout a été créé dans un ordinateur! Regardez les cheveux, les textures, les ombrages... l'illusion est parfaite. C'est fabuleux. Je partage avec vous ici certaines de mes oeuvres préférées. La belle Asiatiques est l'oeuvre de Pisan Kaewma, la fille au sourire est de Halim Ghodbane (Algérie), la laitue est de Koji Masui (Japon) et la belle blonde est de Ussa Methawittayakul (Thaïlande).

Iron Man en légos


Wow... quel talent, quelle patience! Ce type est vraiment capable de construire n'importe quoi en légos! Allez voir ça.


Les boomers décollent, les cuspers arrivent


Je me suis déjà exprimé sur le sujet des générations ici et ici. C'est un sujet qui m'intéresse, bien que je trouve parfois stupides ces tentatives d'étiqueter les gens et de mettre tout un paquet de monde dans le même bateau juste parce qu'ils sont nés en même temps...


Dans cet article, la chroniqueuse Marian Salzman parle du passage à une nouvelle génération avec l'arrivée d'Obama au pouvoir. Elle parle du départ des boomers, de la prise de pouvoir des cuspers (les gens qui sont nés sur la frontière qui sépare les Boomers et la génération X) et de ce qui les différencie de leurs prédécesseurs. Son article est très intéressant, en voici quelques extraits:


As baby boomers lose their authority and appeal, generational power is shifting one notch down: to cuspers (born roughly 1954-1965), who arrived in style in 2008 with their first truly major figure, Barack Obama (born 1961).


(...) Who's to blame for the economy going into serious decline? The short and easy answer is greedy boomers. This is the generation that knew better than their cautious, fuddy-duddy parents, the generation that protested, that had ideals and marched to the beat of defiant music: "Street Fighting Man," "We Want the World and We Want It Now," "Hope I Die Before I Get Old." It's the generation that pursued pleasure, proclaimed "I can have it all" and refused to grow old -- "50 is the new 30," etc.


(...) Whether we call them cuspers, Generation Jones or Generation Obama, there are enigmas and paradoxes within this generation and its fans. They respond to Biblical imagery, but they're not dogmatic in their faith. They value traditional notions of family but see men and women as equals in parenting. They go back to older American values -- civility, community, responsibility -- yet keenly embrace technology and use the Internet naturally.


(...) The cusper brand can define itself by what it's not: greedy, selfish, confrontational, hung up on past battles. The cusper generation is as much an ideal as it is a demographic group, and that appeal extends well beyond the birth years that define it.


Dear Mr. President...

Magnifique chanson de Pink.

C'est presque fini, chers amis. Dans une vingtaine de jours, Bush est dehors.

Les premières pages de War Machine






Marvel nous laisse jeter un petit coup d'oeil aux premières pages du premier numéro de la nouvelle série War Machine.


Ça a l'air intéressant. Imaginez le Kosovo, le Rwanda, le Darfour... imaginez l'une de ces situations dans laquelle une population civile sans défense s'est retrouvée menacée par une armée de racistes armés jusqu'aux dents et assoifés de sang. Et que vous ne pouvez rien faire d'autre que de rester là, devant votre écran, à hocher la tête...


Imaginez si vous aviez eu les moyens de faire quelque chose, d'intervenir pour sauver des vies.


C'est ça, War Machine. Et à en juger par ces premières pages, ça promet d'être bon.


30 décembre 2008

Le pire cauchemar de l'Américain blanc


Trouvé ici.


Quel avenir pour Israël?


Dans ce billet, Hétu résume un article de l’historien israélien Benny Morris publié dans les pages du New York Times où il explique les causes de l’angoise existentielle qui étreint les juifs d’Israël 60 ans après la création de leur État.


En voici un extrait intéressant:


Israël compte aujourd’hui 5,5 millions de citoyens juifs et 1,3 million de citoyens arabes. Or les taux de naissance sont aujourd’hui environ deux fois plus élevés chez les familles arabes d’Israël que chez les familles juives du pays, précise Morris en ajoutant: Si la tendance actuelle se maintient, les Arabes représenteront la moitié des citoyens d’Israël en 2040 ou 2050. Déjà, d’ici cinq à dix ans, les Palestiniens (les Arabes israéliens combinés à ceux qui vivent en Cisjordanie et dans la bande de Gaza) formeront la majorité de la population de Palestine (le territoire compris entre le Jourdain et la Méditerranée).


Morris conclut son texte en évoquant la possibilité de frappes aériennes israéliennes contre les installations nucléaires de l’Iran.


Un pays condamné à disparaître avec un gros boum? Meeeeerde! Ça promet...


Les découvertes scientifiques de 2009

Le site Pop-Science s'amuse ici à prédire quelles seront cinq grandes découvertes scientifiques en 2009:


1- La couleur des plumes de dinos:

Last year, researchers at Yale University discovered organelles called melanosomes on a 100-million-year-old dino feather. This year they will examine the shape and concentration of the melanosomes to determine the original colors of winged dinosaurs.


2- À la rescousse des écosystèmes:

A new approach used by conservation biologists at the U.S. Fish and Wildlife Service highlights environmental trends to direct rescue funds toward bigger-picture causes, such as agricultural runoff, that affect not just single species but entire ecosystems.


3- Un nouveau départ pour la recherche sur les cellules-souche:

Several groups have reprogrammed adult skin cells to behave like embryonic stem cells using genes ferried by viruses, a method that can cause the cells to become cancerous. This year’s goal: Replace viruses with chemicals that can do the job safely.


4- L'invisibilité:

Last year, scientists demonstrated the first visible-light metamaterial, a metal-semiconductor hybrid, paving the way to an “invisibility cloak.” Meanwhile, metamaterials that work with radio frequencies could improve cellphone reception.


5- Étude d'un trou noir:

Next year, astronomers will look into the heavens for evidence of the rare medium-size black hole. Studies will try to establish why they’re so scarce and will combine traditional visible-light astronomy with X-ray emissions from star clusters.


Construire Iron Man


J'ai déjà écrit ici au sujet des avancées technologiques qui rejoignent la fiction et qui sont en train de faire de Iron Man une réalité.

Dans un article intitulé "Building the Real Iron Man", Popular Science s'intéresse au prototype d'exo-squellette baptisé XOS Exoskeleton par son concepteur, Steve Jacobsen :


Jacobsen and others have finally begun marrying artificial muscles and control systems into suits that could soon be available to soldiers, firemen and the wheelchair-bound. There are still serious challenges—powering these wearable robots, for one—but Sarcos's XOS, the most capable full-body suit, one that moves seamlessly with its wearer, has even the comic's creators feeling like the real world is catching up to their vision. After Adi Granov, one of the main illustrators of the comic and a consultant to the film, watched a clip of the suit in action, he was startled. "I knew that's where we were heading, but I didn't realize we were this close," Granov says. Aside from the lack of flight and weapons, he adds, "that's Iron Man."


(...) How to Lift 200 Pounds Like It Was 2: The XOS works similar to a human appendage. When we perform a bicep curl, the muscle fibers in our upper arm contract, pulling on tendons that lift our forearm. In the XOS, a sensor in the handle detects a force as the operator moves his arm. The sensor’s data goes to the computer, which calculates how to move the exoskeleton to minimize the strain on the user’s hand. These instructions go to a series of valves that control the flow of high-pressure hydraulic fluid to cylinder actuators in the joints. The fluid moves the cylinders, which move the cables attached to them, acting as tendons and pulling on the robotic limbs. The XOS has 30 actuators, each controlling a different joint.


La naissance de ma pizza congelée


Fascinant ce petit vidéo, trouvé via ici.


J'aime bien ces petites pizzas de temps en temps, mais force est d'admettre qu'il n'y a pas beaucoup d'amour qui entre dans sa préparation! ;-)


Des écoles évangéliques au Québec


Complètement ahurissant, ce truc. Extrait de la nouvelle:


Même si elles utilisent un programme scolaire texan basé sur la Bible, le ministère de l'Éducation a donné un permis à huit écoles primaires évangéliques qui accueillaient les enfants dans la clandestinité, a appris La Presse. Québec tolère aussi qu'elles reçoivent des élèves du secondaire, illégalement, contre l'avis de la Commission consultative de l'enseignement privé qui recommandait d'intégrer ces jeunes dans des écoles reconnues. Ouvertes clandestinement depuis deux, cinq ou même 20 ans selon les cas, ces écoles font partie de l'Association des Églises-écoles évangéliques du Québec. Leur «enseignement» est basé sur la méthode pédagogique School of Tomorrow de l'Accelerated Christian Education, un programme évangéliste conçu au Texas. «Les élèves font leurs apprentissages de manière autodidacte à partir du matériel rédigé en anglais, indique la Commission dans son dernier rapport annuel (2006-2007). Il n'y a pas, à proprement parler, d'enseignement ou d'enseignants


Faith Christian Academy


«À l'été 2002, Dieu a dit: Ouvrez une école dans l'église. Le résultat, c'est la Faith Christian Academy.»


Voilà comment l'Église baptiste communautaire de Hudson justifie la création de son école clandestine, sur son site internet. Située dans un secteur champêtre, l'école accueillait 43 élèves en 2006-2007, dont 25 au secondaire. (...) Rencontrée dans le hall, la directrice a refusé de nous parler, même si son école a obtenu un permis du ministère de l'Éducation pour le primaire (le secondaire est toujours illégal). Le site internet de la Faith Christian Academy précise que ses profs «utilisent un curriculum centré sur Dieu» et qu'ils «enseignent toutes les matières de façon à révéler un Dieu méthodique, aimant, omniscient et éternel».


Cedar Christian Academy


À Dollard-des-Ormeaux, une église de briques abrite une autre école évangélique, la Cedar Christian Academy. Fondée illégalement il y a 16 ans «pour obéir aux Écritures» disant qu'il faut préparer les enfants pour la vie «et pour l'éternité», cette école comptait 40 élèves en 2006-2007. «Un tempérament obéissant est de mise», précise l'école dans son livret de règlements, consulté par La Presse. Si l'élève «critique les politiques et décisions», il risque l'expulsion. La «règle des six pouces» doit aussi être respectée. Ce que cela veut dire? Qu'aucun élève ne doit avoir les mains à moins de six pouces d'un de ses camarades...


Assis à des bureaux séparés par des cloisons, les jeunes doivent garder le silence, poursuit le livret. En cas de difficulté académique, ils lèvent le drapeau chrétien (orné d'une croix rouge) pour avoir l'aide d'un superviseur. Si leur problème est d'une autre nature, c'est le drapeau canadien qui est brandi.




Un ancien élève d'une école évangélique illégale au nord de Montréal a contacté La Presse à la suite des articles parus à ce sujet la semaine dernière. Aujourd'hui adulte, il veut «dénoncer cette approche Dieu d'abord, on fera de notre mieux pour le reste». «C'est l'Église évangélique au grand complet que je ferais disparaître si j'en avais le pouvoir, pas seulement leurs écoles», a-t-il précisé en entrevue.


Si des enfants évangéliques vont dans ces écoles illégales, «c'est pour ne pas se faire polluer par le monde, une expression raccourcie pour le monde des ténèbres, c'est-à-dire tout ce qui est hors de l'Église, a expliqué Alexandre (nom fictif). Il n'y a pas de mauvaises influences ni de tentations là.» Lui-même est entré à l'école évangélique en secondaire 5, après la conversion de son père. «J'ai ainsi commencé une longue séance de brainwash, toute en douceur, mais efficace», a-t-il affirmé.


(...) Même sans diplôme officiel, Alexandre a été admis. «J'ai rapidement dû faire face à une nouveauté pour moi: une succession d'échecs», a-t-il dit. Jadis premier de classe, il a eu 69% au premier examen de maths, puis 17% au deuxième, tant ses lacunes étaient importantes. «J'avais le sentiment d'être complètement dépassé, de devoir bâtir sur un bloc de gruyère dont je ne connaissais pas la taille des trous», se souvient-il. Il a pris trois ans pour compléter un DEC par cumul de crédits, «puis j'ai fait quatre jours à l'université avant de mettre un terme à ma scolarité».


Et le gouvernement tolère ces institutions d'endoctrinement.


Incroyable...


29 décembre 2008

Israël frappe Gaza: l'horreur!





C'est une chose de lire des articles et d'entendre des commentaires à la radio. C'en est une autre de voir l'horreur en pleine face.


C'est tout simplement monstrueux. Imaginez un événement semblable dans votre ville... dans votre quartier!

T'sais, pour moi, Israël a jadis eu un gros capital de sympathie. Mais après les événements des dernières années? Ce capital a été épuisé complètement. Les souffrances passées ne donnent pas le droit à un peuple d'infliger des sévices pareils à une population civile.


Photos trouvées sur Cyberpresse.


28 décembre 2008

Ron English: POPaganda


J'ai découvert cet artiste récemment et ce qu'il fait est vraiment tripant. Le recueil de ses oeuvres est intitulé POPaganda: l'art subversif the Ron English. "POP" par qu'on y reconnaît une parenté au POP art, "POPaganda" parce qu'il s'attaque à la propagande. Les cibles de ses oeuvres sont l'establishment, les grosses compagnies américaines, la droite religieuse, les républicains et l'hégémonie culturelle.


Il fait partie d'un mouvement appelé "culture jamming", décrit ainsi sur Wikipédia: Le culture jamming, que l'on peut traduire en français par « détournement culturel », est l'acte de transformer un média de masse existant afin de le dénoncer, en usant de la même méthode de communication utilisée par ce média. C'est une forme d'activisme public qui est généralement en opposition au mercantilisme commercial et aux vecteurs de l'image de marque. (...) Le culture jamming est un mouvement de résistance à ce qui est perçu comme une hégémonie de la culture populaire, et se base sur une «guérilla des communications».


On reconnaît plusieurs icônes américaines dans ses tableaux, comme Charlie Brown, Mickey Mouse ou le clown Ronald, mascotte des restaurants McDonald's. D'autres personnages qui reviennent dans plusieurs de ses oeuvres sont les cowgirls (des femmes-vaches aux gros seins qui ressemblent à des pis) et ses étranges lapins à trois yeux et au visage dédoublé. Il a créé plusieurs tableaux mettant en scène Marilyn Monroe dont les seins ont été remplacés par des visages de Mickey Mouse, comme celui qui trône en haut de ce billet. Ses oeuvres récentes sur le thème "Abraham Obama" (qui représentent Obama portant chapeau et barbe à la Lincoln) ont fait beaucoup jaser.


Difficile de choisir seulement quelques oeuvres pour accompagner ce billet. En voici quand même quelques-unes que j'aime particulièrement.


Celle-ci, intitulée “Adam and Eve in the Garden of Guernica” (en référence au tableau de Picasso), me plaît particulièrement. Tout y est symbolique, on pourrait l'étudier pendant des heures! Remarquez Adam en homme de néanderthal, le dinosaure qui sort de son oeuf et le petit Bouddha obèse, tous des symboles contradictoires au mythe de la création des religions monothéistes traditionnelles. Pour ce qui est d'Ève affublée d'un cerveau gigantesque à la place de la tête, je vous laisse en déduire le sens.


Celle-ci, intitulée "Supersized cowgirls", met en scène un Ronald McDonald obèse (ce qui serait son apparence véritable s'il passait sa vie à manger la malbouffe dont il fait la promotion) en compagnie de ces cowgirls dont je parlais plus tôt. Servent-elles à dénoncer l'utilisation du sexe dans la publicité? La consommation de viande? L'industrie bovine? Tout ça et autre chose? Qu'en pensez-vous?


Celle-ci représente-t-elle vraiment la mort du Capitaine América... ou la déchéance de l'Amérique elle-même? À vous d'en juger.


D'autres oeuvres, les "billboards", sont des messages politiques qui imitent des publicités véritables et en détournent le sens. Ils sont collés illégalement par dessus d'autres pubs, il y en a même eu à Montréal! Allez voir ça.


Bref, un artiste engagé qui mérite d'être connu. Cliquez ici pour son site officiel.



27 décembre 2008

La revue de l'année 2008 de Jib Jab

L'année 2008 s'apprête à entrer dans l'histoire. Voici une revue de l'année musicale et humoristique du site Jib Jab. Très bien fait et très amusant.



Trouvé ici.

Playboy s'excuse


Voilà une excellente façon de faire grimper des cathos dans les rideaux: osez suggérer que Marie n'était peut-être pas vierge et qu'elle avait peut-être bien une sexualité comme tout le monde et pire: qu'il n'y a rien de mal là-dedans.


Le magazine Playboy est allé encore plus loin en faisant un parallèle peu subtil entre la mère du Christ et une de leurs modèles (une pécheresse, quelle horreur) et, face à la réaction populaire, a été forcé de s'excuser:


C'est vêtue d'un voile blanc et les seins nus que la top modèle Maria Florencia Onori pose sur la couverture de l'édition mexicaine du magazine Playboy de décembre. La photo, qui rappelle la Vierge Marie, a créé un scandale au Mexique, à tel point que Playboy a dû s'excuser. «Nous t'adorons Marie», peut-on lire sur le magazine. Le reportage sur Maria Florencia Onori s'intitule «Béni sois-tu». Huit photos montrent la mannequin légèrement voilée en blanc et coiffée de couronnes qui rappellent celles des processions. Le magazine a été publié au même moment où des fêtes religieuses qui célèbrent Marie ont débuté au Mexique. Face au tollé, Playboy a présenté ses excuses le vendredi 12 décembre dans un communiqué. (...) Près de 100 000 copies de cette édition ont été imprimées. Si les catholiques du Mexique ont crié au scandale, le magazine a rapidement disparu des tablettes.


Impossible de lire ça et de ne pas sourire ;-)

Top 10 des découvertes de fossiles de 2008


NG nous offre ici le Top 10 des découvertes de la paléontologie de 2008:



9. Odd Fish Find Contradicts Intelligent-Design Argument Flatfishes' lopsided eye arrangement evolved gradually, a July fossil study suggested—perhaps solving "a major, major puzzle to evolutionary biologists."

8. PHOTO IN THE NEWS: DNA-Based Neanderthal Face Unveiled Redheaded like her Flintstones namesake, Wilma—the first recreation of a Neanderthal based on DNA evidence—made her debut in September.

7. "Bizarre" New Dinosaur: Giant Raptor Found in Argentina An "unexpected," 20-foot-long new dinosaur was discovered in South America, rewriting the evolutionary history of raptors, a December study said. J'en ai parlé ici.

6. PHOTO IN THE NEWS: New "Sea Monster" Species Identified The new genus of dinosaur-era, carnivorous reptile, found deep in a Canadian mine, is also one of the most complete fossils of its kind ever unearthed.

5. Giant "Sea Monster" Fossil Discovered in Arctic Described as "the T. rex of the ocean," the dinosaur-era predator is one of the largest marine reptiles ever found, scientists announced in February. J'en ai parlé ici.

4. PHOTOS: Bizarre New Dinosaurs Found in Sahara Two new species of two-legged carnivores were unveiled in February: one that hunted like a shark and another that may have eaten like a hyena, researchers said. ALSO SEE: full story of the Sahara dinosaurs.

3. Bull-Size Rodent Discovered—Biggest Yet The prehistoric "rat" had huge teeth, a January study said. The animal likely competed with saber-toothed cats and giant, flightless, meat-eating birds. ALSO SEE: pictures of the giant rodent. J'en ai parlé ici.

2. Giant "Frog From Hell" Fossil Found in MadagascarScientists working in Madagascar found in February what may be the largest frog that ever lived—and it had an attitude to match.

1. Ancient Praying Mantis Found in AmberAn 87-million-year-old insect from Japan could be a "missing link" between mantises from dinosaur times and the modern-day bugs, researchers said in April.

Bon papa dino


Une nouvelle étude suggère que, comme c'est le cas chez plusieurs espèces d'oiseaux, les dinosaures mâles (comme les troondons)protégeaint les nids et s'occupaient des petits:


In birds, the dads often shoulder some or all of the responsibility for their young. Many fathers incubate eggs, feed babies, and guard nests. This behavior is rare in other animals.


Paleontologists have known for some time that many theropods—dinos who walked on two feet and sported stumpy arms—had some form of parental care, because at nest sites, adult skeletons are often found lying on top of eggs. What gender these parents were is often a mystery, however. In some cases, the adult skeletons had their legs folded, suggesting that they were sitting, as if warming the eggs with their abdomens.


(...) Female birds in preparation for egg-laying generate extra bone tissue inside long bones like femurs. The mothers draw on these stored minerals during egg production. (...) Past research on Tyrannosaurus and Allosaurus leg bones has proven that such traces can also be seen in dinosaur females. Yet, of the brooding theropods Varricchio and his colleagues analyzed, none possessed this special bone. "The absence of this bone does not definitively prove that they are males, but it certainly suggests that these were males caring for the eggs," Varricchio said.


Éthique robotique

On se croirait vivre dans un roman d'Isaac Asimov, mais c'est pourtant bien réel:

Dans un article publié jeudi dans la revue américaine Science, le scientifique (Noel Sharkey, professeur en intelligence artificielle et robotique à l'université de Sheffield) s'interroge sur la place de plus en plus importante des robots dans la vie quotidienne et pose la question de leur contrôle.
Outre le risque des applications militaires, le chercheur s'inquiète de la prise en charge par des robots de «personnes vulnérables», comme les enfants ou les personnes âgées, soulignant que des machines permettant de donner à manger à des malades existent déjà, comme le robot japonais «My Spoon» (ma cuillère).


Des robots pourraient aussi se voir confier par des parents la garde de leur enfant, remplaçant la «nounou» en chair et en os. Selon le scientifique, cela «peut constituer une expérience divertissante et stimulante» pour un enfant, si la «fréquentation du robot» ne dure pas longtemps. «Mais nous ne savons pas quel impact psychologique peut découler du fait de laisser des robots garder des enfants pendant de longues heures», explique-t-il à l'AFP, remarquant que lors d'expériences menées sur des singes, ce type de scénario a conduit à des résultats inquiétants. Les jeunes singes gardés par ces mères de substitution se sont révélés «incapables de communiquer avec les autres singes, ou de se reproduire», observe-t-il.


Noel Sharkey relève que les ventes de robots ont considérablement augmenté depuis le début du siècle, atteignant près de 5,5 millions en 2008. Inversement, leur prix a chuté et ils valent en moyenne 80% moins cher qu'en 1990.


«Nous avons été pris au dépourvu par l'explosion d'internet et ce serait une bonne idée que cela ne se reproduise pas avec les robots. Il est préférable que nous établissions des normes éthiques maintenant, avant que l'utilisation massive des robots ne soit répandue», dit-il. «En d'autres mots, il faut établir des normes tout de suite, plutôt que de les laisser se mettre en place toutes seules», précise-t-il.


Quelles devraient être les règles éthiques entourant la vente et l'utilisation des robots? Certaines tâches devraient-elles être réservées à des êtres humains? Lesquelles?


Questions fort intéressantes...


La photo du robot RI-MAN provient d'ici.



Joe Jusko: Silver Surfer II




J'adore lorsque des artistes de comic-books rendent un hommage à leurs prédécesseurs, ces artistes qui ont contribué avant eux à la création et à la notoriété des personnages.


Vous pouvez voir ici un double hommage. D'abord, il y a la couverture originale du premier numéro de la série du Silver Surfer, dessinée par le légendaire John Buscema dans les années 60. Ensuite, la page couverture d'un numéro annuel, datée des années 80 et signée Ron Lim (c'est lui qui m'a donné envie de lire les aventures du Surfer à l'époque). Puis, un superbe hommage final rendu récemment par l'extraordinaire Joe Jusko.


D'autres billets sur le grand Jusko ici, ici, ici et ici.



Joe Jusko: Silver Surfer


Le festival de Jusko se poursuit sur le blogue du Prof Solitaire! Ici, le magnifique tableau du Silver Surfer peint par Jusko qui trône sur le mur adjacent à mon ordi. C'est comme une fenêtre ouverte sur un univers fantastique. L'un de mes personnages de comics préférés peint par l'un des meilleurs artistes de sa génération... incomparable!

Joe Jusko: Tomb Raider


Tableau tiré de cette BD.


Joe Jusko: la BD






Voici les premières pages d'une BD peinte par Jusko. Entrevue avec l'artiste ici.

Joe Jusko: l'entrevue







Newsarama publie une entrevue avec un de mes artistes préférés, l'excellent peintre Joe Jusko. Sur le mur à ma gauche, un superbe Silver Surfer de Jusko m'observe.


L'entrevue, qui se veut une célébration de 30 années de carrière, est fort intéressante. Elle est publiée en trois parties; ici, ici et ici. En voici quelques extraits.


Jusko sur l'influence de son frère:


I guess my first real memory goes back to about 5 or 6 years old. I used to watch my older brother Danny draw. (...) There were some of his old Cray-Pa pastel sticks lying around and one day I got the urge to do more than watch. I drew a portrait of Fred Flintstone off of the TV screen that I was told looked great. In hindsight, what else would you tell a six year old kid? But it was enough encouragement to spur me on.


Jusko sur la collection de cartes Marvel Masterpiece 1992 (que j'avais adorée à l'époque):


I wasn't quite prepared for the reaction, though. The cards sold out their entire print run of 350,000 boxes, an unfathomable amount today. That set has been credited with spring boarding the trading card craze of the 90's, but that's not for me to say. I do know that I suddenly had a lot more notoriety than I ever had before, and as a result a lot more work. (...) The schedule was really tight; 100 fully painted cards in 92 days. (...) I find it ironic that the work has become so revered, because it really was such a rush job that no one expected to take off as it did.


Jusko au sujet de son talon d'Achille; le syndrome de l'imposteur (dont je souffre également):


I suffer from that particular issue. Always have. You would think it were not the case being that I've been working steadily since I was 17, but I've never been secure in my knowledge or abilities. It's an issue that goes way back to my childhood. My father was pretty much full of self-loathing and took it out on everyone around him. In my case, it was by telling me I sucked and would never make it. Any psychologist will tell you it was total projection on his part; but as a kid, hearing that it kind of worms it's way into your head and buries itself there. I've spent all of my career trying to prove him wrong, or thinking I had to. As a consequence, I've always felt each job could have been better than it was. In a roundabout way, it was a positive thing because instead of damaging my work it kept (and keeps) me improving. But on the negative side, it kept me from pursuing work in areas I was really interested in, like the film industry, because I doubted my abilities. All artists have something called "fear of the blank canvas", a certain angst over starting a new piece. In my case, I always think that the new piece is the one that's going to fail completely and prove that everything I've done prior was just luck. It makes no sense, especially when you look at the amount of work included in the art book, but it's something I've fought my way through with every new piece. Shouldn't I be laying on a couch for this interview? (laughs)


Bref, super entrevue... on apprend un paquet de truc surprenants, comme la décision de Jusko d'abandonner la peinture pour entrer dans la police! Il est revenu à la peinture après, par chance pour ses admirateurs.


La Francophonie canadienne se meurt

Extrait de l'article:

Le pourcentage de Canadiens qui parlent français à l'extérieur du Québec diminue lentement mais sûrement depuis des décennies, les enfants francophones abandonnant leur langue natale lorsqu'ils commencent à fréquenter des écoles anglophones, fondent des foyers avec des conjoints anglophones ou travaillent dans des milieux anglophones.

Le nombre de foyers manitobains où le français est la première langue parlée a généralement reculé d'un pour cent entre 2001 et 2006, d'après les données de recensement de Statistique Canada.En Ontario, ce recul a été de 0,2 pour cent, tandis que le nombre de foyers francophones a chuté de 12 pour cent en Saskatchewan et de 1,6 pour cent au Nouveau-Brunswick - la seule province officiellement bilingue au pays.

Un survol des quelques dernières décennies révèle un changement encore plus marqué. Entre 1951 et 2001, le pourcentage de personnes à l'extérieur du Québec qui citent le français comme langue maternelle est passé de 7,3 pour cent à 4,4 pour cent.

(...) «A l'extérieur du Québec, la prédominance du français dans les différents domaines sociaux n'est une réalité que dans certaines régions du Nouveau-Brunswick et de l'Ontario, pour la plupart limitrophes du Québec», précise Statistique Canada dans un rapport publié en 2007.