31 juillet 2013

Sacrer, c'est bon pour la santé!

Je le dis depuis des années, la science le valide enfin:

Les gros mots auraient-ils vraiment une utilité, démontrée scientifiquement comme telle? C'est sur cette grande question que se penche depuis des années une équipe dont fait partie le psychologue Richard Stevens, de l'Université Keele en Angleterre, qui a même publié plusieurs enquêtes sur la question. «Je m'intéresse aux gros mots en général, pourquoi on en dit, et à quoi ça sert, explique-t-il en entrevue. Et ma conclusion? Il n'y a que des bénéfices à en proférer!»

La preuve? Il y a quelques années, il a invité 67 volontaires à un petit jeu. Chacun devait plonger la main dans un seau d'eau glacée. D'abord, en répétant la même phrase anodine de leur choix. Puis, une seconde fois, en répétant, et répétant encore, un sacre bien senti (...). Conclusion? En sacrant, les cobayes ont rapporté une douleur moindre. Mieux: ils ont du coup été capables de tenir 40 secondes de plus dans l'eau glaciale.

Des études subséquentes ont permis au chercheur de raffiner ses conclusions. Ainsi, le pire, plus grossier, vulgaire, bref, tabou était le mot (un concept évidemment variable selon les pays et les cultures, chacun ayant son éventail de jurons), plus efficace était l'effet thérapeutique, et moindre était la douleur. En analysant le profil des cobayes, il a aussi conclu que plus ceux-ci abusaient de gros mots dans la vie en général, moins ceux-ci soulageaient la douleur. Comme si les individus s'habituaient à leur effet anesthésiant avec le temps...

(...) Et comment expliquer cet effet thérapeutique? «Le sacre est une réponse émotive, croit le chercheur. Du coup, physiquement, le coeur bat plus vite. Le corps réagit, dit-il, comme dans le cas d'une agression, pour lutter contre une situation difficile. Cette réaction a un aspect analgésique. On parle d'une analgésie induite par un stress.»

Il cherche d'ailleurs actuellement à démontrer son hypothèse de «réponse émotive» avec une équipe de chercheurs hollandais. «Si sacrer est un langage émotif, alors plus les gens sont émotifs, plus ils devraient être volubiles en sacres», avance-t-il.

(...) En effet, et malgré bien des idées reçues, les sacres et autres jurons n'entraînent pas nécessairement de gestes violents. Bien au contraire.

Dans un article publié tout récemment par l'Association for Psychological Science, des chercheurs affirment avoir enregistré 10 000 épisodes de jurons publics. De ce nombre, pas un seul n'a entraîné de geste violent. «Le sacre, c'est comme un klaxon. Cela sert autant à manifester de la rage que du bonheur», explique Timothy B. Jay.

(...) Pourtant, faites le test. Vous avez mal? À l'orteil, au ventre, à l'âme? Sacrez un bon coup. Vous vous sentez comment, maintenant? «Les gens répondent toujours qu'ils se sentent mieux!», rétorque Timothy B. Jay



"Go the Fuck to Sleep" lu par Samuel L. Jackson

sgaze

29 juillet 2013

In the World of Jack the Ripper (History Channel)







Vraiment bien, ce documentaire. La reconstitution des lieux tels qu'ils existaient à l'époque est particulièrement bien réussie. Les personnes interrogées sont également fascinantes à écouter. Beau travail.


27 juillet 2013

100 pages!

Déjà 100 pages d'écrites pour mon livre! Je capote, je ne croyais jamais en écrire autant en si peu de temps! Je suis vraiment inspiré. Et je dois dire que pour un premier jet qui nécessite encore beaucoup de travail et de révision, je suis quand même très fier du résultat.

Cent pages... je n'arrive pas à y croire. Je suis vraiment en train d'écrire un livre!!! :-)

Je ne me suis pas senti aussi bien depuis des mois. Je me sens énergisé, fier, comme si j'avais cessé d'être une victime et que je relevais la tête. Je ne me suis pas senti aussi bien depuis très, très longtemps. Que ce livre soit publié ou non, le simple fait de l'écrire semble avoir sur moi le plus bénéfique des effets.

Seule ombre au tableau, ma femme me boude depuis quelques jours. J'espère que ça va se résorber avec une franche discussion et pas une explosion.


25 juillet 2013

The Flying Man

THE JACK THE RIPPER LOCATION PHOTOGRAPHS de Philip Hutchinson


Je viens de terminer ce bouquin que je m'étais procuré par simple curiosité et qui s'est avéré être une lecture absolument fascinante.

La première partie est consacrée à une collection de photos, baptisée la collection Whitby, que l'auteur a achetée d'une dame il y a quelques années. Les 27 clichés provenaient de son oncle, John Groson Whitby. Ce dernier, passionné par les crimes historiques, avait parcouru les rues de Whitechapel en 1961 afin de photographier les lieux où avaient été découvertes les victimes de Jack the Ripper. Comme la vaste majorité de ces édifices ont été détruits depuis, ces photos représentent une ressource unique et précieuse. Encore plus intéressant, Hutchinson s'est rendu sur les mêmes lieux, 50 ans plus tard, afin de nous montrer à quoi ils ressemblent aujourd'hui.

La seconde partie du film est centrée sur une très ancienne photo que l'auteur s'est procurée pour quelques dollars sur Ebay. Cette dernière prétendait avoir été prise sur les lieux d'un des meurtres du Ripper. Hutchinson n'y croyait pas trop, mais comme la photo ne coûtait presque rien, il a décidé de l'acheter. C'est en la recevant par la poste qu'il a réalisé que, contrairement à ces attentes, cette dernière était peut-être d'une grande importance. En effet, elle présentait de nombreuses similarités avec des gravures d'époque de Dutfield's Yard, lieu du meurtre d'Elizabeth Stride. Or, si cela s'avérait être effectivement le cas, il s'agissait de la seule et unique photo connue du site! En effet, on connaissait cette photo qui montrait l'entrée de la ruelle, mais aucune qui en révélait l'intérieur:


Hutchinson nous emmène donc avec lui à travers ses investigations afin de déterminer si la photo avait bien été prise à cet endroit, qui en avait été le photographe et en quelle année elle avait été prise. Des détails visibles dans l'arrière-plan de la photo, les vêtements que portent les gens qui y sont visibles et des indices intéressants trouvés dans le vieil album où la photo avait été trouvée lui permettent de faire progresser son enquête. Ça se lit comme un roman de détective. J'ai absolument adoré.

Je comptais bien reproduire les photos ici, mais à ma grande surprise, elles semblent être complètement introuvables sur le net. Comme je n'ai pas de scanner, il m'est donc impossible de les partager avec vous.

Étant personnellement fasciné par le mystère de Jack the Ripper, l'évolution du paysage urbain et les vieilles photographies, j'ai été gâté!



23 juillet 2013

La Terre vue de Saturne



Voici le contexte qui explique ce magnifique cliché:

Voici un point de vue fascinant sur notre bonne vieille planète. La NASA a dévoilé mardi une photo de la Terre et de la Lune prise de très loin, soit de tout près de Saturne et de ses anneaux.

C'est la sonde Cassini, qui se trouve à environ 1,4 milliard de kilomètres de la Terre, qui a croqué l'image couleur avec un équipement datant des années 1990. La sonde a en effet été lancée le 15 octobre 1997 pour étudier Saturne et ses satellites.

«C’est la première fois, avec cette photo datant du 19 juillet, qu’on savait à l’avance que la Terre serait prise en photo depuis une distance interplanétaire, a indiqué la NASA. C’est également la première fois que l’appareil photo à plus haute résolution de Cassini prend la Terre et la Lune comme deux objets bien distincts».

Si la sonde a pu prendre cette photo, c'est que le Soleil était caché par la grande planète. En pleine lumière, la photo aurait été impossible, même que les équipements auraient certainement été abîmés.

Cliquez ici pour la photo complète.

22 juillet 2013

Hashima

Merci à Fylouz pour ce lien:

Une visite virtuelle mémorable ! C’est avec son outil Google Street View, qui permet d’arpenter les rues du monde entier, que Google ouvre les portes de l’île Hashima aux internautes. Cette île de 6,3 hectares au large de Nagasaki est complètement abandonnée depuis 1974, lorsque les derniers mineurs ont regagné le continent.


Autochtones = cobayes

Cette abominable révélation est tellement horrible que je suis incapable d'imaginer un commentaire qui exprimerait adéquatement ma révulsion et mon indignation. Je vais simplement citer l'article:

Une recherche basée sur des documents historiques fédéraux révèle que des Autochtones affamés ont servi de cobayes pour des régimes expérimentaux dans les années 1940 et 1950. 

(...) Selon l'article publié dans la revue Histoire sociale/Social History, les tests auraient été commandés par des bureaucrates du gouvernement fédéral.

(...) Ian Mosby, qui étudie l'histoire de l'alimentation au Canada à l'Université Guelph, menait des recherches sur le développement des politiques canadiennes sur la santé lorsqu'il a remarqué quelque chose de bizarre. «J'ai trouvé des références vagues à des études menées sur des "Indiens" qui ont piqué ma curiosité », raconte-t-il. « Elles me semblaient potentiellement problématiques. J'ai donc décidé de trouver ce qui s'était passé.» Il a découvert des documents gouvernementaux révélant l'existence d'un programme national auquel au moins 1300 Autochtones auraient participé à leur insu. La plupart des cobayes étaient des enfants.

Le tout a commencé en 1942, après une tournée effectuée par des fonctionnaires dans le nord du Manitoba. Ils ont visité de nombreuses réserves, dont Opaskwayak et Norway House. Les chercheurs y ont trouvé des gens affamés. Les communautés étaient très pauvres à cause du déclin de l'industrie de la traite des fourrures et la diminution du financement gouvernemental. Les chercheurs ont décrit les Autochtones qu'ils ont rencontrés comme des gens «paresseux, indolents, imprévoyants et inertes». Selon eux, ces caractéristiques étaient causées par la malnutrition.

(...) Au lieu de recommander l'augmentation du financement des communautés autochtones, les chercheurs ont décidé que des gens isolés, dépendants et affamés seraient des cobayes idéaux pour évaluer les effets de différents régimes.

(...) La première expérience a été menée en 1942 sur 300 résidents de Norway House, dans le nord du Manitoba. (...) Des expériences ont aussi été menées sur des enfants dans les pensionnats autochtones de Port Alberni, en Colombie-Britannique, de Lethbridge, en Alberta, de Schubenacadie, en Nouvelle-Écosse et de Kenora, en Ontario.

Dans un cas, l'école a réduit de moitié la ration de lait des élèves pendant deux ans. Ailleurs, les écoles ont privé certains enfants de vitamine B1, de fer et d'iode pour créer des groupes de contrôle. Dans une école, les enfants ont mangé des mets préparés avec une farine enrichie qui était prohibée au Canada en vertu des lois sur l'altération alimentaire. Certains traitements dentaires des enfants ont été suspendus dans ces écoles, car la santé bucco-dentaire était un outil de mesure important et les chercheurs ne voulaient pas que les résultats de leurs études soient faussés.



20 juillet 2013

L'homme jetable

La femme est précieuse, l'homme est jetable... qui peut prétendre être complètement libre de cette perception? Karen Straughan soulève plusieurs excellents points, particulièrement à propos de l'éducation des enfants.


Un homme ne peut pas être la victime d'une femme...

Deux poids, deux mesures...




14 juillet 2013

L'auteur solitaire?

Savez-vous quelle idée me trotte dans la tête depuis quelques jours?

Celle d'écrire un livre. En fait, au départ, je songeais plutôt à une BD. Mais compte tenu du peu de temps libre que j'ai à ma disposition, peut-être qu'un livre serait un projet plus réaliste.

Pourquoi? Pour raconter mon histoire, pour dénoncer l'hystérie et la discrimination. Pour ouvrir des consciences et des esprits. Pour faire réaliser aux gens ce qui se passe. Pour que ça change. Ou, de façon plus réaliste, pour que les gars qui pensent à faire carrière dans ce métier soient bien avertis de ce qui les attend.

Plus j'y pense, plus l'idée me plaît.

J'en ai parlé à ma femme. Elle était tétanisée. "C'est ça, donne-leur donc d'autres raisons de te foutre à la porte!" Elle a peut-être raison. C'est certain que mon livre varloperait BEAUCOUP de monde: la directrice d'abord et avant tout, mais aussi les parents, les bureaucrates de la commission scolaire, mes collègues et le syndicat! Je ne me ferai pas beaucoup d'amis dans mon milieu de travail avec ça, c'est certain. Et j'aurai beau écrire sous le couvert de l'anonymat, les gens impliqués dans cette histoire m'identifieraient facilement.

D'un autre côté, il doit y avoir un maudit paquet de gars qui vivent ce que je vis en silence. Qui subissent cette petite tyrannie silencieuse dans l'ombre. Mon livre pourrait les faire sortir du placard!

Je rêve probablement en couleurs... mais, je ne peux pas m'empêcher d'y penser en souriant!

J'imagine que c'est peut-être un signe que je commence à aller mieux!



L'image provient d'ici.


12 juillet 2013

Un peu de motivation avec Bill...



Markus Vogt

Évolution de la sexualité humaine

Je suis en train de me taper le bouquin The Third Chimpanzee de Jared Diamond. Cet auteur m'avait beaucoup impressionné avec Guns, Germs and Steel et j'ai pensé que, compte tenu de mon vif intérêt pour le sujet de l'évolution, ce serait un succès assuré. Malheureusement, j'ai plutôt des sentiments mitigés jusqu'à maintenant, mais j'en reparlerai dans un prochain billet.

Toutefois, je viens de terminer un passage sur l'évolution de la sexualité humaine et ça m'a donné envie de bloguer sans attendre d'avoir fini le livre.

Vers la fin du troisième chapitre, Diamond nous présente ce qu'il considère être les six principales théories scientifiques qui tentent d'expliquer l'ovulation dissimulée (le fait que, contrairement à tous les autres primates, aucun signe extérieur n'indique qu'une femme ovule et est fertile) et l'accouplement dissimulé (encore une fois, il semblerait que nous soyons les seuls primates qui baisent dans un petit coin privé). Voici donc les six théories qu'il met de l'avant, avec mes commentaires:

1- La théorie selon laquelle ces adaptations auraient été nécessaires afin de favoriser la coopération et de réduire l'agression entre les chasseurs mâles. Comment les hommes pourraient-ils coopérer à la chasse s'ils sont trop occupés à se battre pour obtenir les faveurs d'une femme qui ovule? Diamond ne favorise pas cette théorie et la considère même sexiste, et je suis enclin à acquiescer avec lui là-dessus. L'évolution du corps de la femme aurait comme moteur principal la solidité des liens qui unissent les hommes? Il me semble que cela pourrait être un effet secondaire souhaitable, pas une cause! De plus, les autres primates femelles ont des ovulations "publiques", les mâles compétitionnent parfois (pas toujours) pour s'accoupler avec elles et personne ne meurt de faim pour autant.

2- L'ovulation et la copulation dissimulées solidifient les liens d'un couple et est la base de la "famille humaine". En restant sexuellement disponible en tout temps, la femme s'assure que son homme n'ira pas voir ailleurs et qu'en retour, il la nourrira et la protégera, ainsi que ses enfants. Cette théorie ridicule ressemble aux conneries qui sortent de la bouche des pasteurs fondamentalistes chrétiens aux États-Unis! En plus d'être encore plus sexiste que l'autre (la femme n'aime pas le sexe, elle s'en sert pour capturer un homme), elle ignore complètement le fait que les gibbons sont résolument monogames, malgré le fait que l'ovulation de la femelle est visible et qu'ils ne s'accouplent que quelques fois par année. Elle prend également pour acquis que la monogamie est le modèle fondamental pour lequel nous aurions évolué et, à mon humble avis, rien n'est moins sûr.

3- La théorie de Donald Symons postule que les femmes, en étant (en apparence du moins) toujours fécondes, reçoivent donc un intérêt toujours soutenu des mâles qui les nourrissent et s'occupent d'elles. Ceci constituerait un avantage comparativement aux chimpanzés chez qui, apparemment, les mâles préfèrent partager leur nourriture avec les femelles qui ovulent qu'avec les autres. Diamond l'aime bien celle-là, parce que, écrit-il, "he views women as cleverly pursuing their own goals." J'ai été franchement étonné et déçu de lire ce commentaire. Le mérite d'une théorie à propos de l'évolution humaine ne devrait pas être déterminée d'après nos critères modernes de féminisme et de political correctness! Diamond a perdu beaucoup de crédibilité à mes yeux en seulement quelques mots. En ce qui me concerne, je ne vois pas une grosse différence entre celle-ci et la théorie 2 puisqu'il est encore question de femmes manipulatrices qui se servent du sexe pour bouffer. On semble dire qu'une femme est incapable de se nourrir elle-même et que personne n'accepterait de la nourrir à moins de pouvoir également la baiser. Je trouve ça extrêmement réducteur et pas moins sexiste que la précédente.

4- La théorie d'Alexander et Katherine Noonan (la présence d'une femme lui donne déjà de la crédibilité aux yeux de Diamond, ce qui est, encore une fois, étonnant et malheureux venant d'un scientifique) avance que si les hommes savaient précisément quand "LEUR femme" ovule, ils pourraient copuler avec elle seulement lorsqu'elle est fertile et l'ignorer le reste du temps. L'évolution aurait donc favoriser l'ovulation dissimulée afin que les femmes puissent maintenir l'intérêt d'un homme grâce à la paranoïa qui entoure sa paternité. Contrairement à Diamond, je n'accorde pas plus d'importance à celle-ci simplement parce qu'une femme a participé à son élaboration. Je la trouve tout simplement bizarre parce qu'elle semble oublier un truc très important: l'apparence d'être constamment fertile et réceptive au sexe n'est pas exclusif à une femme, mais plutôt à TOUTES les femmes. En quoi cela est-il supposé donner envie à un homme de s'accoupler avec une seule femme pour le reste de sa vie?

5- La théorie de Sarah Hrdy (oui, une femme, Diamond est donc en extase) est basée sur ses observations d'infanticides chez les primates. En effet, il semblerait qu'il soit avantageux pour un mâle de tuer les enfants qui ne sont pas de lui afin que les femelles ovulent à nouveau et donnent naissance à ses bébés à LUI. Afin de mettre fin à cette pratique, Hrdy avance que les femmes ont évolué une ovulation dissimulée afin de semer la confusion quant à la paternité et ainsi éviter que les hommes tuent les bébés et encore mieux, qu'ils soient plusieurs à les nourrir. Diamond l'adore celle-là, parce qu'elle renverse "conventional masculine sexism and transfers sexual power to women!"

Là, je suis tombé en bas de ma chaise. Vraiment. Premièrement, qu'est-ce qui intéresse Diamond exactement? La découverte de la vérité ou l'adoption d'une théorie féministe qui se marie bien avec ses valeurs modernes??? Deuxièmement, cette théorie est encore plus horriblement sexiste que les autres, mais cette fois-ci, ce sont les hommes qui écopent en nous dépeignant tous comme de potentiels meurtriers de bébés ! Comme si, au fin fond de nous-mêmes, une pulsion meurtrière s'éveillait à la vue d'enfants qui ne sont pas les nôtres! C'est grotesque! Troisièmement, cette théorie semble avancer que les femmes auraient "choisi" d'évoluer une ovulation dissimulée, comme s'il était possible de décider à l'avance dans quelle direction l'évolution va nous amener. C'est complètement ridicule.

6- La théorie de Nancy Burley (une autre femme, Diamond dans donc la lambada dans son caleçon) se base sur la taille des nouveaux-nés qui sont exceptionnellement gros chez les humains, plus du double de la taille d'un nouveau-né gorille, malgré le fait qu'une gorille femelle soit beaucoup plus grosse qu'une femme. En conséquence, l'accouchement chez l'humain est beaucoup plus douloureux et peut entraîner la mort de la mère, fait rarissime chez les primates. Or, une femme qui serait consciente de sa propre ovulation pourrait donc CHOISIR de ne pas baiser pendant cette période afin d'éviter un pénible accouchement. Parallèlement, des femmes qui ignorent tout de leur propre ovulation auront donc plus d'enfants que les premières et leurs gênes deviendront donc dominants, entraînant la disparition de tous les signes extérieurs d'ovulation chez leurs descendantes.

Je ne suis pas un spécialiste, mais elle me semble un peu plus solide que les autres, celle-là. Contrairement aux autres qui semblent attribuer une "intention" humaine à l'évolution, celle-ci nous dépeint un processus désincarné qui échappe au contrôle, ce qui me semble plus crédible. Elle n'attribue pas de rôles sexistes aux hommes ou aux femmes, ce qui est également tout à son honneur. Mais elle attribue toutefois une espèce de terreur universelle de l'accouchement chez les femmes et sincèrement, je ne suis pas convaincu que cela soit vrai

Finalement, bien que la sixième théorie soit moins imbécile que les autres, aucune d'entre elle ne me satisfait vraiment. À mon avis, on a du mal à trouver une explication à ces phénomènes parce qu'on part avec le postulat que le "modèle ancestral" humain est le modèle actuel (ou plutôt celui des années 50): la monogamie où l'homme nourrit sa femme en échange d'un accès exclusif à son vagin. À cet égard, un livre comme Sex at Dawn qui avance plutôt que les humains ont longtemps été tout à fait communautaristes dans leur sexualité et que la monogamie, loin d'être le modèle de base, serait apparue beaucoup plus tard comme une adaptation à un nouveau mode de vie causé par l'arrivée de l'agriculture, nous offre une façon alternative et libératrice d'envisager la sexualité de nos ancêtre préhistoriques.

Il est donc là, je crois, le problème. Tout le monde semble prendre pour acquis qu'on est comme on est, c'est à dire monogames, depuis la nuit des temps. Pas surprenant qu'en partant de cette prémisse, les scientifiques accouchent de théories aussi farfelues!


Les fanas du mois XVI


QUÉBEC: Rencontre entre la ministre de l’Immigration Diane de Courcy et Sayyed Nabil Abbas, l’imam du Centre islamique libanais de Montréal, identifié comme le représentant au Canada de l’ayatollah irakien Ali Sistani. L’imam a popularisé une fatwa de l’ayatollah qui recommandait aux musulmans vivant en territoire non-musulman d’obéir aux lois locales «en autant qu’elles ne contredisent pas la charia». Le maître à penser de l’imam rencontré par la ministre de Courcy considère que les non-musulmans se comparent à des excréments et que les homosexuels doivent être tués. En 2006, l’ayatollah Sistani a publié une fatwa appelant ses fidèles à tuer les homosexuels «de la pire manière qui soit».

QUÉBEC: Le pape François est d'avis que le Québec doit «se relever» et retrouver sa foi d'antan. C'est du moins ce qu'il a confié la semaine dernière à Mgr Gérald Cyprien Lacroix, qui était de passage à Rome. «Il souhaite que nous, les Québécois, on retrouve la foi qui nous a fait vivre et qui a bâti notre pays [...] Il faut retrouver nos racines de foi, il faut se relever comme chrétiens et retrouver l'évangile dans notre vie. Il ne l'a pas tout expliqué comme ça mais j'ai compris que c'est ce qu'il voulait dire», soutient Mgr Lacroix.

CANADA: Chiheb Esseghaier, ce Sherbrookois d'adoption accusé d'avoir comploté pour préparer un attentat contre un train de Via Rail, a assuré dans une entrevue que même s'il avait été arrêté, «quatre ou cinq» individus comme lui «apparaîtront demain parmi le 1,5 million de musulmans qui vivent au Canada». Essaghaier a avancé que le Coran permettait aux hommes d'assassiner leurs congénères dans certains cas. «Si tu as le droit de tuer, tu tues», a-t-il affirmé. L'homme de 30 ans est accusé de complot pour meurtre, participation aux activités d'un groupe terroriste (deux chefs), incitation à participer à des activités terroristes et complot afin de nuire à un transport public. Il a étudié à l'Université de Sherbrooke ainsi que l'Institut national de recherche scientifique (INRS) de Varennes. Il a aussi fréquenté une mosquée de Côte-des-Neiges, à Montréal.

QUÉBEC: Le recours collectif entrepris contre les frères de Ste-Croix est réglé. Au total, se sont 206 hommes victimes de sévices sexuels dans leur enfance, qui recevront des sommes variant entre 10 000$ et 250 000$, d'ici le 25 juillet.

ARABIE SAOUDITE: Deux militantes des droits de la personne ont été condamnées en Arabie saoudite après avoir tenté d'aider la Québécoise Nathalie Morin. Les autorités saoudiennes lui interdisent de quitter le pays pour revenir au Canada avec ses enfants. Les deux Saoudiennes devront passer 10 mois en prison. Fawzia al-Ayuni et Wajiha al-Huaider se voient aussi interdire de quitter le pays pendant deux ans supplémentaires. L'une d'elles a des enfants qui vivent aux États-Unis qu'elle visitait régulièrement.

IRAK: Au moins 38 personnes ont été tuées dans un attentat suicide contre un café à Kirkouk, dans le nord de l'Irak. L'attentat, qui a également fait 25 blessés, a été perpétré par un kamikaze portant une ceinture d'explosifs, dans le quartier de Wahd Hozeran, lorsque les habitants se trouvaient dans les rues au terme de leur journée de jeûne pour le Ramadan. Ceci porte à plus de 260 le nombre de personnes tuées dans des actes de violence en Irak depuis le début du mois, selon un bilan établi par l'AFP.

VATICAN: Le Vatican, qui dispose d'un siège d'observateur permanent à l'ONU, est pour la première fois sommé de donner des explications détaillées aux Nations unies sur les sévices sexuels et les violences contre les enfants au sein de l'Église.

CANADA: John Stewart Nuttal, âgé de 38 ans, et Amanda Marie Korody, née en 1983, prévoyaient une explosion devant l’Assemblée législative de la Colombie-Britannique pendant les célébrations du 1er juillet. «Ils ont pris les mesures nécessaires pour s’instruire par eux-mêmes et fabriquer des engins explosifs conçus pour engendrer des blessures et la mort.» Peu après l'arrestation des suspects, le commissaire adjoint de la Gendarmerie royale du Canada a affirmé que Nuttal et Korody avaient été inspirés par l'idéologie d'Al-Qaïda mais que rien ne permettait de conclure qu'ils avaient bénéficié d'un appui extérieur ou qu'ils avaient agi sous les ordres d'un groupe terroriste.

SYRIE: Les combattants d'un groupe affilié à Al-Qaïda ont tué le chef d'un bataillon rebelle de l'Armée syrienne libre (ASL) dans la région de Lattaquié (nord-ouest), rapporte vendredi une ONG syrienne. Ce genre d'incidents s'est multiplié récemment en Syrie, témoignant d'une montée des tensions entre l'ASL, principale formation de la rébellion syrienne, et les groupes affiliés au réseau Al-Qaïda, formés en majorité de jihadistes non syriens.

VATICAN: Le pape criminalise les fuites d'information sur le Vatican - les sanctions pour les violations de la nouvelle loi sont imposantes. Ainsi, quiconque révélera ou recevra des documents ou des informations confidentiels risquera de six mois à deux ans de prison, et la sanction s'élèvera à huit ans si le contenu concerne des «intérêts fondamentaux» du Vatican ou ses relations diplomatiques avec d'autres pays.

CANADA: L'octroi de fonds gouvernementaux à un organisme évangélique qui avait décrit l'homosexualité sur son site web comme un «péché» et une «perversion» n'a pas laissé les Canadiens indifférents. Les bureaux du premier ministre Stephen Harper et du ministre de la Coopération internationale, Julian Fantino, ont reçu de nombreux courriels et lettres de citoyens dans les jours qui ont suivi la parution de la nouvelle, selon des documents obtenus par La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l'accès à l'information.

SYRIE: Au début de la révolte en Syrie, quand les insurgés cherchaient désespérément de l'aide, ils avaient accueilli les djihadistes à bras ouverts. Mais à force d'abus, ces derniers se sont aliénés une grande partie de la population. «Dehors! L'État (islamique en Irak et au Levant) doit dégager,» scandaient des manifestants cette semaine à Manbij, dans le Nord, exprimant leur exaspération envers cette organisation affiliée à Al-Qaïda. De nombreuses vidéos montrent que de plus en plus de civils et de rebelles appartenant à l'Armée syrienne libre (ASL), principale organisation de l'opposition armée, se retournent contre les factions islamistes les plus radicales.

CANADA: Un citoyen canadien risque l'extradition vers les États-Unis où il devrait être emmené dans un tribunal pour faire face à des accusations liées au terrorisme. Sayfildin Tahir Sharif est accusé de complot dans le but de tuer des Américains et d'avoir supporté une cellule terroriste qui a commis un attentat-suicide dans son Irak natal, en 2009. Cinq soldats américains avaient alors péri.

ARABIE SAOUDITE: Les autorités saoudiennes ont menacé mardi d'expulser les expatriés non musulmans qui boivent, mangent ou fument en public durant le ramadan, le mois de jeûne musulman qui commence mercredi. «Les résidents non musulmans dans le pays doivent respecter les sentiments des musulmans en s'abstenant de manger, boire ou fumer sur les places publiques, dans la rue ou sur le lieu de travail» durant le jeûne du ramadan, a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

ÉGYPTE: Une ONG égyptienne a condamné aujourd'hui la mort d'une fillette à la suite de son excision, dénonçant la clémence gouvernementale envers cette pratique, pourtant interdite par la loi. "Souheir Mohamed Ibrahim, 13 ans, est morte des suites de son excision dans un centre de la province de Dakahleya" dans le delta du Nil, a indiqué dans un communiqué la coalition égyptienne des droits de l'enfant. Le texte souligne que cette excision "défie (...) le Code pénal égyptien" qui criminalise cet acte.

NIGERIA: Les écoles secondaires de l'État de Yobe, dans le nord-est du Nigeria, seront fermées jusqu'à la rentrée de septembre à la suite du massacre de 42 personnes au cours de l'attaque d'un lycée, attribuée au groupe islamiste Boko Haram.

PHILIPPINES: Plus de 100 dissidents d'une guérilla musulmane ont lancé des attaques contre les troupes militaires dans le sud des Philippines, provoquant des affrontements qui ont tué cinq soldats et de nombreux rebelles appartenant à un groupe qui veut nuire aux pourparlers de paix entre le principal groupe rebelle musulman du pays et le gouvernement philippin.

COSTA RICA: Portrait de Jean-Paul II en arrière-plan, rosaire au cou et larmes aux yeux, la Costaricienne Floribeth Mora a raconté vendredi comment le défunt pape l'avait miraculeusement guérie un soir de 2011, ouvrant la voie à sa prochaine canonisation: «J'ai entendu sa voix qui me disait: "Lève-toi, n'aie pas peur"».

ÉGYPTE: Un soldat égyptien a été tué dans des attaques simultanées de militants islamistes qui ont tiré vendredi matin à la roquette et à la mitrailleuse sur des postes de police et militaire au Sinaï.

CANADA: L'ancien leader d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) Mokhtar Belmokhtar est poursuivi au Canada pour son rôle dans l'enlèvement de deux diplomates canadiens il y a cinq ans, a annoncé mercredi la police fédérale. L'affaire remonte à décembre 2008, lorsqu'Aqmi enlève à l'ouest de Niamey l'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Niger, Robert Fowler, et son collègue Louis Guay.

CANADA: Une jeune Pakistanaise de confession chrétienne, accusée de blasphème dans son pays, a été forcée d'immigrer au Canada pour des raisons de sécurité, a indiqué samedi son avocat. Tahir Naveed Chaudhry a expliqué que la jeune fille avait quitté le Pakistan avec ses parents, ses trois soeurs et un frère le 14 mars.

PAKISTAN: Au moins 53 personnes ont péri dans quatre attentats au Pakistan, au moment même où le premier ministre britannique David Cameron, en visite dans ce pays, appelait à une action énergique contre le terrorisme. Les deux attentats les plus meurtriers ont respectivement fait 28 morts près d'une mosquée chiite à Quetta (sud-ouest) et 17 morts dans la banlieue de Peshawar (nord-ouest).

ROYAUME-UNI: Le leader du groupe britannique d'extrême droite English Defence League (EDL), Tommy Robinson, qui avait appelé à manifester samedi en hommage au soldat poignardé à mort le 22 mai à Londres, a été interpellé par la police, selon des sources concordantes. La police avait imposé aux manifestants un nouveau parcours qui évitait le quartier de Woolwich et une mosquée. Tommy Robinson avait dénoncé cette décision, accusant la police de «mettre en place des zones interdites pour les non-musulmans».

SUÈDE: Trois militantes de Femen ont protesté seins nus dans une mosquée de Stockholm en Suède, contre la charia en Égypte et dans le monde, avant d'être interpellées par la police. Ces trois femmes se sont précipitées à l'intérieur de la mosquée, ont arraché leurs capes noires, dévoilant leurs seins nus sur lesquels figuraient des slogans: «Pas de charia en Égypte et dans le monde» et «Mon corps m'appartient, il n'est l'honneur de personne». Il s'agirait apparemment d'une Égyptienne, d'une Tunisienne et d'une Suédoise, mais la police n'était pas en mesure de confirmer leur identité ou leur nationalité.

ÉTATS-UNIS: Une chambre fédérale de mise en accusation aux États-Unis a déposé jeudi 30 accusations contre Dzhokhar Tsarnaev, qui est soupçonné d'avoir perpétré les attentats à la bombe du marathon de Boston avec son frère. Tsarnaev, âgé de 19 ans, est notamment accusé d'avoir utilisé une arme de destruction massive et d'avoir attaqué à la bombe un endroit public dans l'intention de causer la mort.

CANADA: Le nombre de crimes haineux rapportés à la police était en baisse en 2011 au Canada dans presque toutes les catégories, sauf celle des crimes motivés par la haine de l'orientation sexuelle. Trois motifs étaient principalement à l'origine de plus de 95% des crimes de haine. La race ou l'origine ethnique représentaient plus de la moitié (52%) des dossiers, suivi des des crimes motivés par la haine de la religion (25%) et les crimes motivés par la haine de l'orientation sexuelle (18%). Cependant, les crimes motivés par la haine de la religion étaient en baisse de 17% en 2011 et ceux motivés par la haine de la race ou de l'origine ethnique, de 4%, alors que les dossiers de crimes motivés par la haine de l'orientation sexuelle ont augmenté de 10%.

ÉTATS-UNIS: Wendy Davis, la sénatrice démocrate de l'État du Texas qui a fait un discours de 13 heures pour empêcher l'adoption d'un projet de loi visant à restreindre de manière importante l'accès à l'avortement en sol texan, est rapidement devenue une véritable star politique. Mais le combat est loin d'être terminé. Mme Davis a eu besoin de l'aide de ses partisans pour retarder le vote jusqu'à la toute fin de la séance extraordinaire du Sénat du Texas et faire ainsi dérailler le projet de loi, mais sa bonne vieille méthode d'obstruction lui a valu plusieurs éloges, notamment de la part du président Barack Obama. Le gouverneur républicain du Texas, Rick Perry, a toutefois convoqué les sénateurs pour une autre séance extraordinaire le 1er juillet afin qu'ils puissent adopter la législation.

PAKISTAN: Des militants islamistes déguisés en policiers ont tué dix alpinistes étrangers et un guide pakistanais lors d'une attaque nocturne contre leur camp à la base de l'une des plus grande montagnes du nord du Pakistan. Environ 15 tireurs ont attaqué le camp vers 23 heures, a indiqué le Club alpin du Pakistan, qui a parlé avec le guide survivant, Sawal Faqir. Ils ont commencé par rosser les alpinistes et leur retirer leurs téléphones cellulaires et satellites, ainsi que leur argent. Certains alpinistes et guides ont pu s'enfuir, mais les autres ont été tués par balles, a dit le club. M. Faqir a pu cacher un téléphone satellite, et l'a éventuellement utilisé pour alerter les autorités.

PALESTINE: Le mouvement radical Jihad islamique a suspendu ses contacts avec le Hamas, au pouvoir à Gaza, à la suite de la mort d'un de ses chefs militaires blessé dans un accrochage avec la police, a indiqué un responsable du Jihad.

FRANCE: Accrochées sur les grilles du square du Temple devant la mairie du 3e arrondissement de Paris, les photographies de l'exposition "Les couples imaginaires" d'Olivier Ciappa ont été vandalisées. De nombreuses stars - acteurs, écrivains ou encore vedettes de la télévision - avaient pris la pose et former des couples fictifs en soutien au mariage pour tous. Au travers de ces 34 portraits en noir et blanc, l'artiste souhaitait apporter des "messages porteurs de paix, d'unité et, surtout, d'amour". Sur la page Facebook de la mairie du 3e arrondissement, le maire condamne "ces actes homophobes aussi détestables que stupides montrent combien il est nécessaire tous les jours de lutter contre les discriminations sous toutes leurs formes. Les lacérations sur les visages montrent quelle violence et quelle cruauté peuvent être déployées par les homophobes".

JORDANIE: Un tiers des adolescents jordaniens (33,4%) jugent que les «crimes d'honneur» sont «justifiés», selon une étude de l'université britannique de Cambridge. En Jordanie, entre 15 à 20 femmes sont tuées chaque année par des membres de leur famille qui invoquent des raisons d'«honneur» - notamment des relations sexuelles avant ou hors mariage -, selon les autorités. Le meurtre est sanctionné par la peine de mort dans le royaume, mais dans les crimes dits d'«honneur», les tribunaux font souvent preuve de clémence. «Quasiment la moitié des garçons et une fille sur cinq pensent que tuer une fille, une soeur ou une épouse qui a "déshonoré" ou fait honte à la famille est justifié», note cette étude menée auprès de 856 élèves jordaniens de 15 ans résidant dans la capitale Amman.

ÉTATS-UNIS: Le scandale de l’espionnage électronique est la conséquence du refus des deux grands partis américains de faire face à la réalité du jihad islamique. Puisqu’ils s’entendent pour dire que l’islam est une religion de paix, on ne peut pas aborder la question de l’origine véritable de la menace (terroriste) et surveiller les mosquées et les musulmans liés au suprématisme islamique. En lieu et place, nous devons prétendre que chacun est un terroriste en puissance et surveiller tout le monde. Nos libertés et notre intimité sont menacées en raison de notre refus d’admettre la vérité au sujet de l’islam.

IRAK: Le chef d'un parti politique allié au premier ministre irakien et quatre membres de sa famille ont été tués dans un attentat suicide dans le nord du pays, ont indiqué des responsables des services de sécurité et de santé, à la veille d'élections provinciales.

AFGHANISTAN: Quatre soldats américains ont été tués en Afghanistan dans une attaque menée par des insurgés contre la base aérienne de Bagram, a annoncé un responsable américain de la défense. Les soldats ont été tués par des tirs de roquettes ou de mortiers, a précisé ce responsable, qui s'exprimait sous couvert d'anonymat.

IRAK: Deux kamikazes ont fait détoner leurs ceintures explosives dans un lieu de culte chiite à Bagdad tuant au moins 31 personnes et blessant 57 autres, selon un nouveau bilan de sources médicales et de sécurité.

IRAK: Vingt-huit personnes ont péri dans une série d'attaques ciblant principalement les forces de sécurité et la majorité chiite en Irak, où la flambée de violences et la paralysie politique font craindre un retour au conflit confessionnel ouvert. Au total, dix véhicules piégés ont explosé dimanche matin à l'heure de pointe dans huit villes chiites du sud du pays, faisant 23 morts et une centaine de blessés, selon des responsables médicaux et de sécurité.

FRANCE: Un chef jihadiste a accusé le président français de mettre «en danger» la vie des otages français au Sahel en soutenant la préparation d'une opération contre les islamistes armés dans le nord du Mali, ce qu'a rejeté François Hollande, en se disant déterminé «contre le terrorisme».

PAKISTAN: Un groupe responsable de plusieurs attaques contre la minorité musulmane chiite au Pakistan a revendiqué le double attentat contre un bus transportant des jeunes femmes étudiantes et un hôpital dans le sud-ouest du pays, qui ont fait au moins 25 morts. Le groupe sunnite Lashkar-e-Jhangvi (LeJ), qui a fait allégeance à Al-Qaïda, a indiqué qu'une femme avait perpétré le premier attentat-suicide de samedi, contre un bus transportant de jeunes étudiantes, dont 14 sont mortes. Une seconde bombe a explosé 90 minutes plus tard à l'hôpital où avaient été amenées les blessées. Onze personnes supplémentaires ont été tuées.

LIBYE: Au moins cinq soldats ont été tués dans des combats opposant à Benghazi, dans l'est de la Libye, les Forces spéciales à un groupe armé, illustrant une lutte d'influence entre milices et forces régulières pour le contrôle de la ville. Ces heurts interviennent une semaine après des affrontements meurtriers à Benghazi, berceau de la contestation qui a abouti à la chute du régime de Mouammar Kadhafi, entre des manifestants antimilices et une brigade pro-islamiste.

IRAN: Il y a cinq ans déjà, les sept responsables de la communauté bahá’íe d’Iran étaient jetés en prison. À moins que la pression internationale ne parvienne à les faire libérer, ils finiront probablement leurs jours dans leur cellule, puisqu’ils se sont vu infliger une peine de vingt ans d’emprisonnement. Il s’agit de la peine la plus lourde imposée à des prisonniers d’opinion actuels en Iran. La sévérité de cette sentence est alarmante, car elle reflète la détermination du gouvernement iranien dans ses efforts pour persécuter cruellement les bahá’ís qui vivent en Iran. Cette communauté doit faire face à une répression systématique, organisée et parrainée par le gouvernement lui-même.

FRANCE: La justice a été saisie, pour la première fois, d'un refus de mariage d'un couple homosexuel par un maire du Pays basque. Plus d'un mois après la promulgation de la loi, celui-ci s'oppose obstinément aux noces d'un couple d'hommes dans sa commune.

ÉTATS-UNIS: En l’an 2013, soit près de 360 ans après l’époque où est censée se passer l’action de la Lettre écarlate, une jeune femme âgée de 28 ans purge une peine de prison ferme de cinq ans depuis août 2012 pour une histoire de mœurs digne d’un roman historique et non d’une démocratie moderne. Brittni Nicole Colleps, enseignante d’anglais dans un lycée du Texas, a été condamnée lourdement par la justice de son Etat, pour avoir eu des relations sexuelles consentantes avec cinq de ses étudiants, âgés de plus de 18 ans. Cette décision peut surprendre l’observateur français, puisqu’il ne peut s’agir d’un viol sur mineur, mais la loi texane interdit à tout enseignant d’avoir des relations sexuelles avec ses élèves, quel que soit leur âge. En conséquence, cette professeure, mère de trois enfants, se retrouve derrière les barreaux. Les politiciens locaux souhaitaient faire un exemple auprès de leur électorat conservateur, les crimes sexuels étant «vendeurs». Il ne s’agit pas ici de défendre l’acte de madame Colleps, mais la sanction apparaît bien trop lourde par rapport à la gravité de l’acte. Il n’y a eu aucune violence et la relation s’est déroulée entre des adultes.

FRANCE: "Charlie Hebdo" publie le nouveau volume de "La Vie de Mahomet", toujours avec le même ton satirique. On y retrouve la suite de la vie du prophète, six mois après la parution du premier tome. Cette fois-ci, la BD de 80 pages intitulée Le Prophète de l'Islam, offre une chronologie rigoureuse de la vie de Mahomet. Les textes sont signés par Zineb, sociologue franco-marocaine des religions. Le lecteur découvrira des épisodes grandioses, comme son voyage de La Mecque à Jérusalem sur un cheval ailé et ses rencontres avec les autres prophètes, Abraham, Moïse ou Jésus qu'il a même pu décrire physiquement, selon les écrits cités en référence.



FRANCE: Drame en France, des milliers de personnes de toutes confessions intoxiquées par une fuite majeure à l'usine d'eau miraculeuse du Vatican. Étrangement, Dieu n'intervient pas pour régler le problème. (Merci à Fylouz)

ÉTATS-UNIS: Scientology has involved preposterous claims from the very start — from before the very start, actually, since “Dianetics” (published two years before the foundation of the church) promises that a “clear” (an individual who has succeeded in using the Dianetic “technology” to free him- or herself of all impairing “engrams”) will attain assorted superpowers. These include healing his or her own disabilities and illnesses, as well as perfect recall, the capacity to perform “mental computations” at lightning speeds and various forms of mind reading and control. Scientology’s critics, on the other hand, accused Hubbard of — yes — domestic violence (including an incident in which he demanded that his second wife kill herself to prove she really loved him), to bigamy, lying about his service in World War II, engaging in black magic rituals and throwing followers who displeased him off the high deck of his ship. The church has countered such attacks by flinging accusations at its critics, from public drunkenness to adultery and homosexuality.

ÉTATS-UNIS: Now that the Boy Scouts have announced that they will allow openly gay children to mince around and besmirch the Baby Straights with their seductive fruitiness, one group of Concerned Parents (the best kind of parents) is forming their own all-boy, no-homo alternative for parents who want their sons to learn about straight activities like "sexual purity" and "Christian values."

IRLANDE: Belfast priest James Martin Donaghy has been convicted of sexual assault — a total of seventeen offenses against three boys, though he has since admitted to the existence of other victims. In one particular case, prosecutor Ken McMahon revealed to the court, Donaghy encountered a particular seven-year-old boy preparing for his upcoming First Confession and First Communion. The child expressed concern about the teaching on Purgatory — the place where those not destined for eternal torment in Hell must undergo a torturous period of purification to be fit for entry into Heaven. He was distressed to think that his deceased grandfather might be in that place, suffering. Donaghy convinced the child to perform sexual acts on him by telling him the encounters would “get his grandfather into heaven” — and, naturally, “if he told anyone, it would not work.”

ÉTATS-UNIS: After warning that the land will “vomit” out gays, Pat Robertson said that he vomits at the sight of gay couples. Responding to a viewer who wondered whether it was sinful to ‘Like’ Facebook photos of same-sex couples, Robertson said that Facebook needs a ‘Vomit’ button for such pictures: “You’ve got a couple of same-sex guys kissing, do you like that? Well that makes me want to throw up. To me I would punch ‘Vomit’ not ‘Like’ but they don’t give you that option on Facebook.”

ÉTATS-UNIS: Rep. Louie Gohmert was invited for a discussion about the dangers posed by the Southern Poverty Law Center and the organization's "indoctrination" of students. Predictably, Gohmet repeated the absurd right-wing talking point that the SPLC has been "linked to domestic terrorism," but Gohmert seemed primarily dismayed by the idea that kids might be learning about sex. Kids don't need to learn about these things, Gohmert insisted, because "mankind has existed for a pretty long time without anyone ever having to give a sex-ed lesson to anybody" but now such instruction is commonplace in public schools ... and it all reminds him of the Soviet Union.

ROYAUME-UNI: IT’S the ham of God! Mum-of-two Lisa Gray was amazed to spot this image of Jesus in her sandwich yesterday. Lisa, 44, noticed the face, hair and robe as she put a slice of £3 Morrisons breaded deli ham into a bagel with cream cheese.

ÉTATS-UNIS: Bryan Fischer, who explained that only the Bible can provide accurate information regarding the age of the earth or how Jesus holds together the atomic nucleus, explained on his radio broadcats how the second law of thermodynamics, which he, for some reason, combined with the first law of thermodynamics and then proceeded to absurdly oversimplify, was first mentioned in the Bible; in Psalm 102, to be exact.

ÉTATS-UNIS: After blaming the recent Colorado wildfires on women wearing hats and pants and gay people kissing, Colorado pastors and Generations Radio hosts Kevin Swanson and Dave Buehner warned that things in Colorado are getting even worse. Swanson said that Colorado is “more tyrannical than communist China and maybe even North Korea” as a result of new pro-choice and gay rights laws, and is even on its way to becoming “the worst possible hellhole on planet earth.” “Their vision for Colorado is a drugged-out, marijuana’d-out, homosexual culture where children are abused as much as possible,” Swanson claimed, “this is the vision of the Democrats.”

ÉTATS-UNIS: Christian Pastor: ‘I Believe That the Government Should Use the Death Penalty’ on Homosexuals.

DANEMARK: Muslims who show no interest in adopting Danish values ought to think about why they settled in Denmark in the first place, the immigration spokesperson for leading opposition party Venstre argued in an opinion piece published in Politiken newspaper today. In her piece, Inger Støjberg criticizes Danish Muslims who actively try to shield themselves from Danish values and norms and who think that their religious beliefs should not be allowed to be mocked.

ÉTATS-UNIS: Larry Durant, 58, is charged with the sexual assault of three female church members. The minister at Word International Ministries in South Carolina has a criminal record, and many now wonder how Durant was allowed to hold a position of power. Durant allegedly used his position to get close to his victims, two of whom are between the ages of 11 and 14. He told the victims that the sexual acts were part of the “healing process” and “private prayer,” detectives told WLTX News. Court documents added that Durant said he was preventing them from “contracting sexual diseases or becoming pregnant early.”

ÉGYPTE: Violence broke out in Luxor on Friday, following a fight between a group of Christians and a single Muslim man, who died of his injuries, according to state-owned Al-Ahram. Al-Ahram also reported that groups of local Muslims attacked the villages of Naga Hasan and Dabaya after news broke of Hassan Sayyed Segdy’s death earlier that morning, resulting in four Copts killed and 32 injured.

ÉTATS-UNIS: Evangelical Christians are calling out for a second sexual revolution: chastity! As a counter-​​movement to the attitudes and practices of today’s culture, today one in eight girls in the US has vowed to remain “unsoiled” until marriage. But the seven children of the Wilson family, founders of the Purity Ball, take this concept of purity of body and mind one step further; even their first kiss will be at the altar. For two years the filmmakers follow the Wilson’s as some of their children prepare for their fairytale vision of romance and marriage and seek out their own prince and princess spouses. In the process, a broader theme emerges: how the religious right is grooming a young generation of virgins to embody an Evangelically-​​grounded Utopia in America.




ÉTATS-UNIS: Files released by the Roman Catholic Archdiocese of Milwaukee on Monday reveal that in 2007, Cardinal Timothy F. Dolan, then the archbishop there, requested permission from the Vatican to move nearly $57 million into a cemetery trust fund to protect the assets from victims of clergy sexual abuse who were demanding compensation.

CANADA: A 25-year-old Pickering, Ont., man is facing charges after a pedestrian pulled a sword from his pants and threatened a driver he'd accused of blocking a crosswalk. Mudasser Sheikh is charged with weapons dangerous, two counts of assault with a weapon and obstructing a peace officer.

INDE: Terror struck one of the holiest Buddhist shrines, the Mahabodhi Temple, and other places in Bihar's pilgrimage town of Bodh Gaya early on Sunday, with suspected Indian Mujahideen operatives simultaneously triggering nine low intensity bombs leaving two monks injured.

MAROC: At a UN Human Rights Council meeting on Wednesday, famed Arab atheist Kacem al-Ghazzali took the floor. At the microphone, he offered his listeners a brief account of his life after coming out of the religious closet; his public admission of atheism in 2010 shook the world around him, resulting in outraged demonstrations, secret interrogations, and uncountable death threats. Fearing his safety, al-Ghazzali fled his home in Morocco and sought asylum in Switzerland, where he currently resides.

ÉGYPTE: Egypt’s state prosecutor has issued an arrest warrant for the leader of the Muslim Brotherhood, Mohamed Badie, and a number of other senior figures. Mr Badie is accused of inciting the violence in Cairo on Monday in which more than 50 people were killed. Many Brotherhood members are already in detention and warrants are said to have been been issued for hundreds more. It comes as the interim prime minister attempts to form a government after the overthrow of President Mohammed Morsi.

ÉGYPTE: A video clip circulated Saturday by Egyptian activists appears to show Islamist supporters of Egypt’s ousted Muslim Brotherhood president Mohammed Morsi throwing two young men off a ledge during demonstrations in the coastal city of Alexandria. At least one of the youths was killed, Al Arabiya reported.

ÉGYPTE: The lynching of four Shi’as Muslims in the town of Abu Mussalam in Giza on Sunday has created tension and heated arguments between political figures and groups. On Sunday, Sheikh Hassan Shehata, a prominent figure in the Shi’a community, two of his siblings and a student were dragged from a house, through the streets, and killed, while dozens were injured as a result of religious intolerance by residents of Abu Mussalam, in Giza.

ALLEMAGNE: At the University of Duisburg-Essen, because a cartoon exhibition showed sex scenes with the word ‘Allah’ in calligraphic characters next to them, a Muslim student felt her honor had been disrespected. After her complaints to the staff were ignored, she destroyed the poster by cutting out the parts that offended her.


ROYAUME-UNI: A British television station will broadcast the Muslim call to prayer every morning during Ramadan to give a voice to Britain's Muslim minority, which has faced a backlash since the murder of a soldier on a London street. Channel 4 on Tuesday announced it would be the first mainstream national broadcaster to air the call, issuing it at 3 a.m. daily from July 9 for the entire Muslim month of fasting.

ÉGYPTE: With a mob of Muslim extremists on his tail, the Christian businessman and his nephew climbed up on the roof and ran for their lives, jumping from building to building in their southern Egyptian village. Finally they ran out of rooftops. Forced back onto the street, they were overwhelmed by several dozen men. The attackers hacked them with axes and beat them with clubs and tree limbs, killing Emile Naseem, 41. The nephew survived with wounds to his shoulders and head and recounted the chase to The Associated Press.

IRAN: Mostafa Bordbar, a Christian convert, was tried in the Revolutionary Court in Tehran. He is one of several Christain [sic] prisoners currently being held in ward 350 of Evin prison for their faith. The court announced his charges as "illegal gathering and participating in a house church". As Ms. Shima Qousheh, his lawyer and a member of Iranian Human Rights Commission says, if Mr. Bordbar is found guilty, he can be sentenced to anywhere from 2 to 10 years in prison. However, the court has not issued its final verdict yet.

ROYAUME-UNI: Members of the General Synod of the Church of England gathered at York University  on Sunday evening to tell victims of Anglican clerical abuse how frightfully sorry they were over the whole affair. But this  – and a 30-second moment of silence – failed to impress victims who rejected the apology and called instead for an independent public inquiry to ensure abusers are held to account and better safeguards put in place.

ÉTATS-UNIS: Acting on complaints from the Fundamentalist Church of Jesus Christ of Latter Day Saints on the Utah-Arizona border, a weekend market in St George, Utah, last month ordered a woman who wrote a book about her experiences in a polygamy cult to stop selling it outside the market.

BRÉSIL: Evangelical pastor Valdeci Sobrino Picanto hit on a crafty way of getting blowjobs. He convinced his followers that his semen was “holy milk” and, according to one of his flock: "He has convinced us that only God could come into our lives through our mouth and that’s why he would do what he did. Often, after worship, pastor Valdeci would take us to the where the funds were kept at the back of the Church and asked us to have oral sex with him until the Holy Spirit would come through ejaculation."

ESPAGNE: Accused of being gay, Spanish priest challenges Church to measure his anus.

ÉMIRATS ARABES UNIS: Sharia law used in the United Arab Emirates to jail Australian woman after she was gang-raped.

ÉTATS-UNIS: Christian college kid stabs himself at atheist gathering to prove God exists.



Mugshots de l'époque victorienne

Extrait de l'article:

Mugshots of our forebears are an untapped source of family history. If an ancestor is missing from the census, has been cut out of a photo or never mentioned by anyone in the family, it might be worth a call to the local archives to see if they hold any mugshots.

Je ne savais pas que les gens qui étaient en état d'arrestation étaient aussi souvent photographiés, à cette époque. Comme les tueurs en série débutent souvent leur carrière avec des crimes mineurs, il y a peut-être une photo de Jack l'éventreur qui dort dans des archives, à quelque part. Évidemment, comme son identité est inconnue, on pourrait le regarder en pleine face sans savoir que c'est lui...

La jeune femme sur la photo ci-dessus avait des tatouages pour le moins intrigants sur les bras. Si vous aimez déchiffrer des codes, allez voir ça!


Psycho Killer de Talking Heads




La porte de Mary Kelly

L'histoire de Jack the Ripper est remplie d'incongruités et de détails mystérieux et inexpliqués, comme celui dont je vais vous parler. Il s'agit d'un détail tout à fait bizarre dans l'histoire de la découverte de la dernière victime du tueur; Mary Jane Kelly.

Il y a beaucoup de choses à dire à propos de ce dernier meurtre qui est, superficiellement du moins, assez différent des précédents. Mais je vais me limiter ici à un seul détail qui pique vraiment ma curiosité: la porte de Kelly.

D'abord, un peu de contexte.

Mary Jane Kelly était une jeune femme démunie et alcoolique qui louait une petite chambre de 12 pieds carrés à Miller's Court, dans le quartier malfamé de Whitechapel, à Londres. Elle se prostituait pour survivre et pour payer sa boisson. Le matin du 9 novembre 1888, le propriétaire de l'édifice, un dénommé McCarthy, envoya son fier-à-bras de service, un ex-soldat du nom de Thomas Bowyer, pour aller collecter les loyers. Mary Kelly était en retard de paiement de six semaines, ce qui est plutôt étonnant en soi, mais gardons ce détail pour une prochaine fois. Vers 10h45, donc, Bowyer se pointa chez Kelly et cogna à la porte. Pas de réponse. Juste à côté de la porte se trouvait une fenêtre dont l'un des carreaux était brisé. Bowyer glissa sa main à l'intérieur et écarta le manteau qui servait de rideau. Ce qu'il vit lui glaça le sang. Il vit des morceaux de chair sur une table. Le cadavre de Kelly était étendu sur son lit et était horriblement mutilé. Il y avait du sang partout.

Bowyer, totalement paniqué, courut voir McCarthy pour l'informer de ce qu'il venait de voir. Ce dernier se rendit également sur les lieux et, après avoir également vu la scène de carnage, envoya Bowyer chercher la police. Un officier  arriva sur les lieux rapidement, suivi par plusieurs de ses collègues ainsi que l'inspecteur Abberline, mais personne n'ouvrit la porte. Les policiers attendaient que le commissaire de police envoie des chiens qui pourraient peut-être flairer la piste de l'assassin. Un télégramme fut donc envoyé au bureau du commissaire, on érigea un périmètre de sécurité autour de la place et on attendit patiemment les ordres. Ce que les policiers ignoraient, c'est que le commissaire Warren avait démissionné la veille. Son bureau était donc désert.

À 13h30, le surintendant Arnold en avait assez d'attendre. Il ordonna à ses hommes de défoncer la fenêtre. Un photographe pris des clichés de la scène à travers l'ouverture. Puis, la porte fut défoncée par McCarthy à l'aide d'une pioche. Le médecin légiste put alors entrer pour examiner le cadavre.

Rien ne semble particulièrement étrange dans tout ça, jusqu'à maintenant, n'est-ce pas? Attendez voir...

Lors de l'enquête subséquente, l'inspecteur Abberline fut interrogé à propos de la porte. Puisque celle-ci était verrouillée ce matin-là, fallait-il comprendre que l'assassin avait la clé en sa possession? Abberline répondit par la négative. La clé, dit-il, avait été perdue quelques temps auparavant.

Afin d'en savoir plus à propos de cette histoire de clé, on interrogea Joe Barnett, l'amant occasionnel de Kelly. Ce dernier avait vécu avec elle dans cette petite chambre pendant un certain temps, mais après une dispute pendant laquelle le carreau de la fenêtre fut brisé, Barnett quitta Kelly le 30 octobre et alla s'installer ailleurs. Toutefois, il ne coupa pas tous les ponts avec elle. Ils se virent à quelques reprises par la suite lorsque Barnett venait donner de l'argent à Kelly pour la dépanner. Il l'a même visitée la veille du meurtre. Il expliqua aux enquêteurs que, comme la clé avait été perdue, Mary et lui glissaient la main à travers le carreau brisé afin de tirer le loquet et ensuite, pénétrer dans la chambre.

Ci-dessous, une photo de la fenêtre et de la porte du 13, Miller's Court, où le cadavre fut découvert. On y voit clairement la proximité de la fenêtre et de la porte (trouvée ici):


Alors, commencez-vous à voir que quelque chose cloche?

La plupart des gens qui s'intéressent à la porte de la chambre se demandent pourquoi la porte était verrouillée. Certains y voient une preuve que Barnett aurait subtilisé la clé et assassiné son ex-petite amie. À mon sens, c'est de la foutaise. Si on peut ouvrir la porte en passant le bras par le carreau, Barnett n'avait donc pas besoin de clé pour entrer. De plus, Kelly n'a pas simplement été tuée par un ex-amant jaloux, elle a été littéralement mise en pièces par un fou furieux.

Est-ce à dire que Jack avait la clé, comme certains le prétendent? J'en doute fort. Lorsqu'on s'intéresse aux crimes précédents, on voit bien que Jack the Ripper n'est pas un "stalker", il ne traque pas ses victimes pendant des jours ou des semaines. Au contraire, obéissant à ses pulsions meurtrières, il voit une opportunité et il la saisit, parfois dans des endroits où le danger d'être découvert est très élevé. Ce n'est pas le genre de type qui va piquer une clé, observer sa victime pendant des jours et l'attaquer dans son sommeil. Non, ce qui s'est passé, à mon avis, c'est qu'il a approché Kelly comme un client (ce qu'il a d'ailleurs fort probablement fait pour toutes ses autres victimes), elle l'a amené dans sa chambre (c'est donc elle qui a déverrouillé la porte en passant le bras par le carreau) et une fois seul avec elle à l'intérieur, il l'a tuée. En sortant, la porte s'est verrouillée automatiquement. Ou encore, il a imité Kelly et a verrouillé la porte en passant le bras par le carreau. Je ne sais pas de quel type de serrure il s'agissait, je crois que personne ne le sait, mais d'une façon ou d'une autre, le fait essentiel demeure: Jack n'avait pas besoin de la clé pour entrer ou pour verrouiller en quittant.

Tout ça pour dire que je me fiche pas mal de la clé. Ce qui m'intrigue, c'est la serrure.

En effet, si on peut déverrouiller la porte en passant le bras par le carreau de la fenêtre, alors pourquoi défoncer la porte avec une pioche?

1. Est-ce parce que les policiers ne le savaient pas? Ça pourrait effectivement expliquer la pioche, mais rappelez-vous que c'est le propriétaire qui a défoncé la porte, pas la police. Le proprio devait tout de même bien savoir comment fonctionnaient les serrures des portes de sa propriété!

2. Peut-être ne savait-il pas que le carreau était brisé? Impossible. Quiconque a déjà eu un proprio sait qu'ils ne ratent pas une occasion de trouver des dommages qu'ils peuvent facturer au locataire. N'oubliez pas non plus que c'est en regardant par le carreau brisé que le proprio et son fier-à-bras ont aperçu le cadavre. De plus, la police a défoncé la fenêtre pour prendre des photos, alors même si personne n'avait remarqué le carreau brisé, une fois que la fenêtre est démolie, l'accès à l'intérieur de la porte est libre. On n'a qu'à étirer le bras et le tour est joué.

3. C'est bien beau tout ça me direz-vous, mais peut-être que le stress et la panique intense ont fait en sorte que personne n'y a songé et qu'ils ont simplement défoncé la porte sans trop réfléchir. Ce serait une explication parfaitement logique... si la police était entrée dans la chambre dès son arrivée. Or, nous savons qu'ils ont passé plus de deux heures plantés là, devant la porte, à attendre des directives qui ne sont jamais arrivées. En deux heures, ils ont eu amplement le temps de prendre une grande respiration, de se calmer le pompon et de réfléchir à la meilleure façon d'ouvrir la satanée porte! On sait également que le proprio était là au tout début (la découverte du corps) et à la toute fin (l'ouverture de la porte à coups de pioche). Il a donc probablement été là pendant deux heures et aurait eu amplement le temps d'expliquer aux flics comment fonctionnent ses serrures.

4. L'ultime possibilité que je vois, c'est que la police ait décidé de défoncer l'autre fenêtre de la chambre, celle qui n'était pas située juste à côté de la porte. D'après l'angle de la photo de la scène de crime, cela semble plausible:


Bref, je doute fort que cette histoire de serrure ait même un lien avec le crime lui-même, probablement pas, mais il faut bien admettre que c'est intrigant. C'est à se demander si quelqu'un n'a pas menti aux enquêteurs... et si c'est le cas, pour quel motif?

Si vous avez d'autres idées, je suis ouvert aux hypothèses. C'est à cause d'énigmes de ce genre que mon intérêt pour ce crime refuse de se dissiper pour de bon.

Pour ce qui est de la victime elle-même, Mary Kelly, on sait très peu de choses. Et le plus frustrant pour les chercheurs, c'est qu'il est tout à fait envisageable que le peu que nous connaissions sur elle soit faux et inventé de toutes pièces. En effet, il n'était pas rare à l'époque pour des prostitués démunies de mentir à propos de leur passé afin de se rendre intéressantes.

Très peu de détails sont connus avec certitude, donc, sur cette pauvre femme. À part ces anciennes photos prises le matin du 9 novembre, dont seulement deux se sont rendues jusqu'à nous.

Contrairement aux autres victimes de l'assassin dont les clichés proviennent de la morgue, Mary a été photographiée dans son lit, exactement dans l'état où elle a été trouvée.

Malgré la mauvaise qualité de la vieille photo, les sévices perpétrés sur le corps de Mary Kelly sont difficiles à regarder. Un type qui utilise le pseudonyme d'Aberlime a pris la photo, l'a rendue plus claire et a ajouté de la couleur. Je suis tombé là-dessus en parcourant le forum du plus important site consacré à Jack. J'ai gelé en voyant ça. Ça m'a glacé le sang. L'horreur à l'état pur. Sa photo retouchée nous donne une meilleure idée de la scène qui attendait les policiers dans cette chambre. Je ne la reproduis pas ici parce que, en toute sincérité, je la trouve insupportable.

Un artiste américain du nom de Dave Allen a quant à lui reconstruit la scène avec un mannequin afin qu'elle puisse être observée sous différents angles, en 3D. Malheureusement, l'objectif n'était pas de faire progresser l'enquête, il s'agit plutôt d'une exposition macabre pour l'Halloween. Je ne suis pas convaincu que ce soit de très bon goût dans les circonstances. Mais bon, encore une fois, les photos ajoutent une dose de réalisme absente de la vieille photo floue. Si cela permet de faire réaliser aux gens l'horreur abyssale de ces meurtres et qu'ils ont été perpétrés contre de vraies personnes, pas des mythes ou des légendes urbaines, alors pourquoi pas. Encore une fois, je dois être moumoune, mais je trouve ces photos pénibles à regarder et je me refuse de les reproduire ici. L'artiste explique sa démarche ici (rassurez-vous, il n'y a pas de photo à ce lien).

Étrangement, Allen n'est pas le seul artiste à être inspiré par ce crime atroce. L'Américain John Slaney les a peints. C'est beaucoup moins abominable que les photos ou le mannequin, mais tout de même... disons que je n'accrocherais pas ça dans mon salon. Mais bon, après tout... qui a dit que l'art se devait d'être "beau"?


Mais ce que je souhaitais vraiment voir, moi, c'est une tentative de reconstruire le visage de cette victime afin de nous donner une idée de son apparence lorsqu'elle était en vie. J'ai trouvé ceci dans mes recherches et j'ai été ému du résultat final. Évidemment, le visage sur la photo originale est tellement anéanti qu'on est obligé de prendre beaucoup de libertés lors de la reconstruction, pour la forme du nez et de la bouche, par exemple. Mais tout de même, c'est avec émotion qu'on voit rejaillir des affreuses mutilations le joli visage de cette pauvre femme:


Une photo a également fait surface récemment et certains prétendent qu'elle soit de Mary Kelly. Il faut bien sûr rester très sceptique avec ce genre de trucs, mais je partage l'image avec vous. Il faut tout de même admettre qu'il y a une certaine ressemblance avec la reconstruction ci-dessus:


Je reviendrai sans doute sur les autres détails étranges entourant le meurtre de Mary Kelly dans un futur billet.


Les photos de serrures proviennent d'ici et d'ici.