1 novembre 2014

Alerte unilingue

En cas d'urgence, il faut rapidement alerter les citoyens anglophones afin qu'ils soient en mesure de réagir adéquatement et de se protéger.

Et les francophones, eux? Bof... ce n'est pas prioritaire!

Extrait de la nouvelle:

Le député néo-démocrate Yvon Godin s'est plaint auprès du Commissariat aux langues officielles du fait que la première alerte de sécurité transmise après l'éclatement de la fusillade, le 22 octobre à Ottawa, était écrite en anglais seulement.

(...) Un porte-parole du ministère de la Sécurité publique a expliqué au quotidien Ottawa Citizen que dans une situation d'urgence où des vies pourraient être en péril, les informations étaient d'abord envoyées en anglais, puis en français, dans un envoi subséquent.


2 commentaires:

Maman au carré a dit…

Si je comprends bien, le porte-parole en rajoute en disant que c'est la norme!?
!

Prof Solitaire a dit…

Tu as absolument tout compris ma chère. C'est simple de même.