1 novembre 2014

Couillard le grand patriote

Absolument effarant, cette nouvelle. Même Stephen Harper prend la peine de prononcer quelques phrases en français lorsqu'il fait des discours à l'étranger. Je me souviens entre autres d'un discours prononcé devant le parlement australien qu'il avait entamé en français. Et là, le premier ministre du QUÉBEC a une rare occasion de s'exprimer dans un forum international et il ne prononce pas un esti de mot de français! C'est hallucinant...

Et regardez-moi ses excuses ridicules:

«L’important pour nous est que l’auditoire comprenne le message. Il n’y a pas de traduction simultanée ici. Je suis là pour parler du Plan Nord, pour parler du Québec, parler des occasions de développer ça en commun. Je pense que le message a bien passé et c’est ça le plus important», a lancé le premier ministre lors d’un point de presse à Reykjavik.

Voilà. Seul le message compte. C'est tout. Fuck la langue, vive le message! T'as raison mon Phil, c'est tellement plus simple de même, on devrait tous s'assimiler, comme ça le message passerait mieux tabarnak!

Lorsqu’un journaliste lui a demandé si, comme leader de la francophonie, il ne devrait pas en faire davantage pour faire rayonner la langue française comme langue internationale, il a répondu, irrité, que «le monde entier sait que le Québec est francophone».

Crisse de menteur! C'est-y possible de nous vomir un mensonge aussi grossier au visage? La vaste majorité des habitants de la planète n'ont aucune crisse d'idée que le Québec existe et encore moins qu'on y parle français! Et je suis bien placé pour le savoir, j'ai vécu une année entière en Nouvelle-Zélande, pourtant un pays du Commonwealth, et personne n'avait la moindre câlisse d'idée de ce qu'était le Québec. Et pourtant, je m'obstinais à toujours répondre "Québec" lorsqu'on me demandait d'où je venais. Non, mais quel esti de menteur ce con...

«De la même façon que le monde entier sait que l’Islande parle islandais, que la Finlande parle… la langue de la Finlande et que leurs chefs d’État sont venus ici présenter en anglais», a lancé le premier ministre.

La langue de la Finlande... Wow! mon Phil, quelle extraordinaire culture générale! Tu n'es même pas capable de nommer la langue parlée dans un pays indépendant (c'est le finnois, en passant, pauvre cloche) et tu t'imagines que les autres savent quelle langue est parlée dans une des dix provinces d'un pays ennuyeux et sans intérêt comme le Canada? Non mais quel con!

«Tout le monde sait que le Québec est francophone. Si on est rendu au point où il faut dire aux gens que le Québec est francophone, on a un problème», a ajouté M. Couillard, qui a ensuite mis fin abruptement au point de presse.

BEN OUI, JUSTEMENT, ON A UN PROBLÈME CRISSE DE GROS CAVE! IL ÉTAIT TEMPS QUE TU T'EN RENDES COMPTE, CONNARD! ON A UN ESTI DE GROS PROBLÈME ET TU EN FAIS PARTIE!


Aucun commentaire: