25 novembre 2014

Violence domestique en public

Ce n'est pas la première fois que je parle de ce type d'expériences et le résultat est toujours le même:




14 commentaires:

fylouz a dit…

De toute évidence, dans le cas de la fille qui frappe le gars, les gens pensent qu'il a la capacité de se défendre et de rendre les coups. S'il ne le fait pas, c'est son problème...
Et bien sûr, s'il le fait...

Quoi qu'il en soit, je viens de tomber sur cet article :

http://next.liberation.fr/musique/2014/11/25/he-hit-me-hymne-au-beurre-noir_1150204

Prof Solitaire a dit…

Ça pourrait expliquer l'indifférence, mais pas les sourires et l'amusement des passantes...

Pour la toune, ouais, j'en avais entendu parler à la radio il y a quelques semaines... chanson répugnante pour tellement de raisons...

fylouz a dit…

Les réactions des passantes peuvent s'expliquer par l'idée qu'un homme doit savoir se défendre. Ces réactions sont instinctives et irrationnelles, d'autant que s'il se défendait...

Sinon, quelques petites réactions sur cette démonstration (et d'autres qui l'ont précédée).

Tout d'abord, qu'est ce qui pousse des individus à réagir dans un cas et pas dans un autre ? Peut-être par cynisme, je me dis que dans un cas (celui où l'homme bat la femme), il s'agit de pression sociale. Forcément, si tu laisses faire, tu passes pour un salaud aux yeux de tous ceux qui t'entourent (et dans l'exemple ci-dessus, mais aussi les précédents, la scène a été tournée en plein jour, dans un lieu public). On a droit, donc, à une véritable course à l'échalote pour savoir qui arrivera le premier à stopper l'ignoble individu.

Question annexe : les volontaires auraient-ils été aussi nombreux si "l'ignoble" avait eu la carrure de Mike Tyson ?

Dans le deuxième cas, celui où la femme bat l'homme, la réaction du public est elle anormale... ou n'est-ce pas le contraire (c'est le cynique qui parle encore) ?

J'ai un peu le sentiment de revoir une scène de cours de récré en voyant ça, celle où un ti'cul se fait marcher sur les pieds assez méchamment (peu importe par qui, garçon ou fille) dans l'indifférence générale, ou, au contraire, dans l'hilarité générale (y compris de profs). N'est-ce pas là la réaction animale (humaine ?) normale ?

"Tu te fais humilier en public ? Y'a rien là. T'en verras d'autres ! Ça te fais pas rire ? Ben là, humour quoi !"

Ça, c'est la réaction normale. C'est l'inverse qui ne l'est pas. L'inverse est une réaction inculquée par la société qui est la notre. Ailleurs, c'est peut-être la femme battant son compagnon qui déclencherait un scandale.

A part ça, quelle serait la réaction du public si on retentait l'expérience la nuit, dans un lieu déserté ?

Voici un lien vers le film "Irréversible" de Gaspard Noé. Je n'ai pas trouvé d'extrait. La scène qui nous intéresse commence à environ 42 minutes. Observe ce qui arrive à 45:55. Le passage en question dure environ 12 secondes.

https://www.youtube.com/watch?v=CGLfjLGsLZ0

Prof Solitaire a dit…

Tu avances plusieurs points intéressants.

Est-ce la pression sociale qui pousse à agir? Lorsqu'on est entouré d'inconnus qu'on ne reverra probablement jamais, la pression sociale me semble bien mince. On peut facilement s'éclipser sans aucune conséquence personnelle.

Les gens interviendraient-ils si l'agresseur était plus costaud? Excellente question. Je l'ignore. Je soupçonne qu'ils interviendraient, mais autrement, en appelant la police par exemple. Ils ne resteraient pas indifférents. Dans le cas de la femme, même si elle était plus grande et plus costaude que son conjoint, je suis convaincu que personne ne ferait que dalle.

Réaction normale? Sais pas... je ne suis pas certain de comprendre ce que signifie "normal", pour être honnête avec toi... je me considère très normal et je ne suis jamais resté indifférent quand j'ai vu quelqu'un qui avait besoin d'aide.

Le fait que le sexisme joue un rôle important dans tout ça est bien démontré dans un autre billet que j'ai publié, dans lequel on voit une femme et ensuite un homme piquer l'argent d'un sans-abri, tu l'as vu celui-là?

Pour ce qui est du film, c'est de la fiction. De plus, de sa position, le témoin ne voit pas qu'il s'agit d'un viol, il peut penser que c'est consensuel...

fylouz a dit…

Consensuel ? En pleine nuit, dans un passage souterrain plein de déchets et de mégots et qui sent la pisse ?

Ben oui, pourquoi pas ? Tiens, je me rajoute ça sur ma liste "Choses à faire avant d'attraper un cancer du colon".

Tu fais bien de me rappeler la vidéo du billet volé.

Pourquoi les gens interviennent ils quand c'est un gars et non quand c'est une fille ?

Tu marches dans la rue, tu vois une femme qui commet un geste d'incivilité. Tu lui fais la remarque. Tu risques ça :

https://www.youtube.com/watch?v=NojVR5zsLSk

Va t-en t'explique après.

fylouz a dit…

Tiens, v'là une vidéo d'un homme qui se fait battre sans que personne n'intervienne (enfin, c'est par un homme aussi, et les femmes n'interviennent pas et en fait je crois que je fais une démo qui va dans ton sens, là).

https://www.youtube.com/watch?v=pXVr4-8RurY

fylouz a dit…

Et en v'là une autre :

https://www.youtube.com/watch?v=EeEXYZFR_Ic

Pas de violences, ici, pourtant, quand la femme se fait voler, les hommes réagissent (mais seulement deux femmes à la fin). J'aime beaucoup la "réaction" des policiers Grolandais...

Prof Solitaire a dit…

Tes vidéos prouvent pas mal mon point, je pense... lorsqu'une femme est la victime d'un homme, on se lance à sa rescousse. Lorsque le contraire se produit, personne ne dit un mot.

Pour ce qui est de la consensualité (c'est un mot?), on vit dans une époque où certaines personnes se pissent et se chient dessus et ils trouvent ça sexy, alors le plancher sale, y'a rien là...

fylouz a dit…

"on vit dans une époque où certaines personnes se pissent et se chient dessus".

Finalement, en 2000 ans, y'a pas grand chose qui a changé...

https://www.youtube.com/watch?v=PDzuXTLHToo

Prof Solitaire a dit…

Hahaha, je ne l'ai pas encore vu celui-là, c'est drôle?

fylouz a dit…

C'est pas mal. C'est assez fin. Il y a des références subtiles et si les anglais y sont caricaturés, c'est de façon positive.

Pour en revenir à cette réflexion : "Pour ce qui est du film, c'est de la fiction. De plus, de sa position, le témoin ne voit pas qu'il s'agit d'un viol, il peut penser que c'est consensuel..."

Es tu sérieux ? Tu penses vraiment que le gars voit un type couché sur une femme dans un souterrain et que s'il s'en va, c'est parce qu'il veut les laisser baiser tranquille ? Aussi vite, dans ce cas, il pourrait s'approcher pour mater, voire demander à participer. Il pourrait aussi appeler la police pour dénoncer ces exhibitionnistes.

D'ailleurs, plus haut, tu écrivais : "On peut facilement s'éclipser sans aucune conséquence personnelle." et "Je soupçonne qu'ils interviendraient, mais autrement, en appelant la police par exemple."

Prof Solitaire a dit…

Bon, écoute, je disais ça comme ça pour illustrer le fait que le type qui fiche le camp pourrait avoir pensé plein de trucs. Peut-être qu'il a bien vu que c'était un viol et qu'il a eu peur. On peut bien lui faire penser n'importe quoi, c'est un personnage fictif dans un film. Je ne dis pas qu'il a raison de ne pas intervenir, loin de là.

J'ose espérer que la majorité des gens interviendraient ou, à tout le moins, appelleraient la police.

Et s'ils ne le font pas, je crois que c'est davantage parce qu'ils sont en état de choc ou parce qu'ils ont peur... pas parce qu'ils pensent que ce type d'agression est acceptable.

fylouz a dit…

Bon, me voilà rassuré, parce que vraiment je pense qu'il faudrait être une grosse merde pour se tirer comme ça sans rien faire.

Prof Solitaire a dit…

Entièrement d'accord.