21 décembre 2014

Charlatan!

Les charlatans s'en sortent trop souvent sans être inquiétés. Alors quand il y en a un particulièrement croche, malhonnête et riche qui reçoit une gifle, il faut fêter ça!

Extrait de la réjouissante nouvelle:

La reine québécoise de l'homéopathie, une pharmacienne qui s'est bâti un empire international multimillionnaire en se moquant des règles encadrant sa profession, a été chassée de son ordre professionnel et condamnée à de lourdes amendes, hier.

Confrontée à une preuve écrasante, Michèle Boisvert s'était entendue avec le syndic de l'Ordre des pharmaciens pour plaider coupable à neuf chefs d'infraction. La présidente fondatrice du fabricant Homéocan a toutefois paru agacée de le faire sous le feu des projecteurs.

«Vous n'avez pas autre chose à faire?», a-t-elle lancé d'un air agacé lorsqu'elle a aperçu deux représentants de La Presse avant le début de son audience disciplinaire.

(...) Pharmacienne depuis 1965, Michèle Boisvert est reconnue comme la première représentante de sa profession à avoir proposé en magasin des remèdes homéopathiques, un concept fortement contesté par la communauté médicale.

(...) Bien que ce soit interdit, elle a souvent utilisé son statut de pharmacienne pour promouvoir ses produits. «Ma crédibilité, je l'établissais sur mon statut de pharmacienne», racontait-elle dans une entrevue à l'Agence QMI en 2013, pour expliquer le succès de ses produits en pharmacie.

Elle a aussi signé des chroniques dans le journal Métro en s'identifiant comme pharmacienne, dans lesquelles elle vantait des produits fabriqués par son entreprise.

(...) En plaidant coupable, Mme Boisvert a accepté de démissionner «irrévocablement» de l'Ordre des pharmaciens et d'acquitter des amendes de 17 000$.

Elle doit aussi effacer de l'internet toutes les publicités pour ses produits dans lesquelles elle utilise le statut de pharmacienne. La chose devait normalement être faite avant l'audience, mais à la grande surprise du syndic de l'ordre, le nettoyage n'avait pas été complété hier.

Mme Boisvert a été avertie par le Conseil de discipline qu'elle doit obtempérer d'ici ce matin, sans quoi elle s'exposera à des poursuites pénales pour exercice illégal de la profession de pharmacienne.

Le syndic de l'ordre a accepté de retirer deux autres chefs d'infraction qui pesaient contre Mme Boisvert, soit le fait d'avoir diffusé des publicités fausses ou trompeuses sur l'efficacité de ses produits homéopathiques.



Aucun commentaire: