4 décembre 2014

NEW AVENGERS vol. 4: A Perferct World‏


Cliquez ici pour lire mon billet à propos du premier volume de cette série.

Nos héros se retrouvent donc finalement face à ce dilemme moral qu'ils craignaient tant. Une nouvelle incursion est en cour. Deux Terres de deux univers parallèles s'apprêtent à entrer en collision. Si rien n'est fait, les deux univers seront anéantis. Toutefois, si l'une des deux Terres est détruite, les deux univers seront alors sauvés.

Les Avengers n'en sont pas à leur première incursion. Mais voilà, cette fois-ci, la seconde Terre est habitée! Elle est également défendue par un groupe de super-héros qui n'est pas rappeler la Justice League de DC. Les Avengers se déplacent sur cette seconde Terre, au pied d'un énorme Sphinx qui arbore les traits d'Apocalypse, et font face à cette équipe. Deux groupes de nobles héros se retrouvent donc face à face, aux prises avec une crise qui semble insoluble. Toutes les options qui s'offrent à eux ont pour conséquence la mort de milliards d'innocents.

La conversation s'établit entre les deux groupes, mais ne mène nulle part. Chacun souhaite trouver une solution à cette crise, mais si elle existe, personne ne la connait. La discussion s'éternise, la tension monte, les propos deviennent menaçants. Namor décide alors d'expédier l'inévitable en projetant son trident dans l'épaule du Rider, qui se veut le "Batman" du groupe. La bataille s'engage et elle est brutale. Le combat entre Hulk et Sun God, le "Superman" de cette équipe de héros parallèles, est particulièrement violent et se solde par la défaite de Hulk, au grand désarroi des Avengers. Tout semble perdu lorsque le docteur Strange, grâce à des incantations mystiques, fait surgir un gigantesque démon tentaculaire qui s'empare des héros de l'autre Terre et siphonne leur énergie vitale. Une fois les héros vaincus, Iron Man doit assommer Strange qui semble avoir complètement perdu la raison, consumé par la puissante folie de l'être démoniaque qu'il a réveillé.

Puis, la bombe destructrice de monde est placée sur la seconde Terre et il ne reste plus qu'à l'activer à distance. Mais voilà, tous les membres des Avengers s'y refusent à tour de rôle. Même Black Panther, hanté par les esprits de ses ancêtres, refuse d'activer la bombe. C'est finalement Namor qui décide de le faire et la seconde Terre est alors pulvérisée dans le ciel, au dessus de sa tête. Des milliards de vie s'éteignent d'un coup et deux univers sont sauvés.

Pour Black Panther, déjà impliqué dans un conflit majeur avec Namor depuis que  les armées atlantéennes ont attaqué Wakanda, c'est la goutte qui fait déborder le vase. Un intense duel s'engage entre les deux rois et chacun semble déterminé à carrément tuer l'autre. Les deux adversaires sont finalement séparés par Hulk et tout le monde quitte les lieux fatidiques dans des directions différentes.

Mais voilà que l'alarme se déclenche à nouveau. Une autre incursion s'apprête à débuter.

Meurtris, déchirés et dévastés par ce qui vient de se passer, les Avengers refusent d'intervenir. Les scènes touchantes et hautes en émotions se succèdent alors que chacun s'apprête à sa façon à vivre les dernières heures de sa vie.

Bruce Banner attend la fin en buvant une bière, le sourire aux lèvres. Il sera enfin débarrassé de la malédiction de Hulk, se dit-il.

Tony Stark remplit de vodka toute une rangée de shooters. Mais il n'en boit aucun. J'aurai tout perdu, se dit-il, mais au moins, je n'aurai pas perdu ce combat-là. Il active alors un de ses répulseurs et s'apprête à se faire sauter la cervelle.

Black Panther rend visite à Storm, son ex-épouse. Des mots empreints d'affection et de regrets sont échangés de part et d'autre. Je t'aurais aimé pour toujours, dit-il, mais je sais à présent que "toujours" n'existe pas. Mais toi, Ororo, tu es encore une reine.

Reed Richards sert sa petite fille dans ses bras.

La fin est imminente.

Puis... rien!

RIEN! Il ne se passe absolument rien.

Les Avengers se réunissent et sont tout simplement renversés par la tournure des événements. Comment est-ce possible? Nous sommes toujours là? Est-ce à dire que les incursions n'étaient pas un réel danger? Avons-nous fait sauter des planètes pour rien? Et... attendez un peu... où est Namor?

Les Avengers l'ignorent, mais le lecteur, lui, a droit à la réponse. Namor a réuni un groupe d'êtres extrêmement dangereux et sans scrupules. On y retrouve, entre autres, Thanos et Terrax! Ce sont eux qui sont responsables de la survie de notre Terre lors de la dernière incursion. Ils ont attaqué et ravagé l'autre monde, sauvant ainsi notre planète. Ce nouveau groupe est... la Cabale!

WOW! Cette série ne cesse de s'améliorer, ce qui est tout un exploit quand on pense à l'extraordinaire qualité des premiers numéros. Les scénarios de Jonathan Hickman débordent d'un suspense insoutenable, ses dialogues sont crédibles et captivants et le dilemme moral auquel font face les personnages est d'une incroyable puissance. Le lecteur est poussé à se questionner sur sa propre moralité en voyant ce qui se déroule sous ses yeux. Quelle est la bonne chose à faire? Faire le mal pour éviter un mal encore pire est-il moralement justifiable? Jusqu'où serions-nous prêts à aller pour assurer notre survie? Y a-t-il un prix qui soit trop élevé? Comment réagirait-on si on avait été complice d'une atrocité sans nom? Refuser d'agir est-il un choix courageux ou égoïste? Choisir d'agir constitue-t-il une décision héroïque ou monstrueuse?

Les dessins sont généralement biens. J'ai adoré ceux de Kev Walker qui dessine les derniers numéros. Les planches de Valero Schiti sont un peu moins intéressantes.

Vraiment toute une lecture!


Aucun commentaire: