23 décembre 2014

Une faible représentation francophone

Oui, il est beau le Canada bilingue:

Les deux tiers des membres du Tribunal de la sécurité sociale (TSS) sont des unilingues anglophones, révèlent des données obtenues par Le Devoir. Une situation qui fait craindre à l’opposition officielle que les dossiers émanant des francophones du pays soient traités moins rapidement.

Des données officielles transmises par le TSS à une députée du Nouveau Parti démocratique montrent aussi pour la première fois que les chômeurs qui obtiennent une audience en personne devant le tribunal ont beaucoup plus de chances d’avoir gain de cause.

Selon ces données, le tribunal comptait donc au moment de la recherche 5 membres francophones, 41 anglophones et 12 bilingues (sur 58).

Pour la seule division de l’assurance-emploi, il y a 23 anglophones, 5 francophones et 6 personnes bilingues. À la sécurité du revenu, on compte 13 anglophones et 4 bilingues — mais aucun francophone


Aucun commentaire: