9 février 2015

Conversation avec Nora

J'ai récemment eu une conversation avec une dame musulmane sur FB, appelons-la Nora. Je ne cherchais pas le trouble au départ, je ne faisais que réagir aux commentaires de Nora et à ceux d'autres internautes, mais finalement j'étais bien heureux de débattre avec elle parce que ça change des conversations entre athées mâles où tout le monde est pas mal d'accord tout le temps. Et après tout, y a-t-il meilleur moyen de tester la validité de ses idées qu'en les confrontant à celles des gens qui pensent différemment?

Malheureusement, dans ce cas-ci, je ne crois pas avoir eu à faire à une adversaire de taille. Ou peut-être suis-je simplement arrogant, à vous de juger.

La conversation s'est engagée après qu'une connaissance commune ait posté sur FB un lien vers cet article à propos d'Emmanuel Todd, un anthropologue et historien français qui se dit mal à l'aise avec la "sanctification" de Charlie Hebdo et qui juge que, dans le contexte actuel en France, "blasphémer l'islam revient à humilier les faibles de la société." Est-il nécessaire de spécifier que je suis profondément en désaccord?

J'ai réarrangé et légèrement édité la conversation pour qu'elle soit plus facile à suivre, mais tout l'essentiel est là. Mes propos sont en bleu, ceux de Nora sont en jaune. Et ceux de Paola, une internaute qui n'est intervenue que très brièvement au tout début, sont en rose. Je n'ai pas corrigé les fautes, par souci d'authenticité.

N: C'est très bien dit. C'est d'ailleurs la chose que j'ai constaté chez la plupart des islamophobistes qui incitent à la haine. Ils légitiment souvent leurs propos en se cachant derrière l’argumentaire ayant rapport avec le combat mené contre le dictat du clergé et de l'église. Notre combat aussi a été le même dans nos pays d'origine contre le dictat de la dictature qui, elle aussi, instrumentalise l’islam pour asservir le peuple.

PS: C'est n'importe quoi. Se moquer d'une idée, ce n'est pas la même chose que se moquer d'une personne ou d'un groupe de personnes. Aucune idée ne mérite d'être à l'abri de la critique et de la satire. Absolument aucune.

P: C'est vrai il ne faut pas se moquer de la religion des autres et ceux qui le font sous quelque pretexte que ce soit sont mal eduques c'est tout. Tres bien dit Nora, c'est l'instrumentalisation de l'Islam par les politiques qui devrait etre remise en question C'est ca qui fait craindre.

N: Oui. Moi, ce qui me fait particulièrement craindre que les choses ne s'amélioreront pas c'est le soutien des puissances aux dictatures et monarchies. Nous avons eu récemment des preuves ou même Christine Lagarde fait les éloges du Pétrole enturbanné en disant que c’est un exemple en matière de respect des droits de la femme, alors qu’une femme venait d’être décapitée dans le rue en Arabie Saoudite.

PS: Il ne faut pas se moquer de la religion? Vous savez qui d'autre pense comme vous? L'Arabie saoudite, justement! Faudrait peut-être faire un effort minimal pour être conséquentes dans vos opinions, Mesdames!

N: C'est toi qui doit etre consequent avec toi meme. Une religion n'est pas une idee. C'est un etat de conscience. C'est comme quelqu'un qui est amoureux, on va se mettre a se moquer de lui. Comment peut-on se moquer de lui puisque c'est plus fort que lui. Il est AMOUREUX. Peut-on empecher quelqu'un de l'etre? Se moquer d'une religion en disant que c'est de la Bullshit, oui. On a le droit, mais aller jusqu'a faire du harcèlement et pointer du doigt l'autre parce qu'il croit que le ciel n'est pas bleu et qu'il est rouge c'est complètement insensé. Un autiste ou un daltonien ne percoit pas les couleurs comme nous, est-ce pour autant que cela nous autorise a nous moquer de lui ?

PS: Nora, avec tout mon respect et sans la moindre animosité, ta conception de la religion a vraiment besoin d'être réfléchie. Tu dis que ce n'est pas une idéologie (ce qu'elle est clairement, j'ignore sur quoi tu te bases pour affirmer le contraire), puis ensuite tu la compares à un "état de conscience", à l'amour puis finalement à des handicaps. Hum... On ne peut pas se moquer de quelqu'un qui est en amour? Si ta meilleure amie te dit qu'elle est amoureuse d'un type hyper-violent qui la bat, tu vas respecter son choix sous prétexte que c'est plus fort qu'elle? La religion n'a rien à voir avec tout ça, c'est une idéologie qu'on peut choisir d'accepter ou de rejeter. Ça ne fait pas partie de l'identité immuable d'un individu, comme l'autisme, le daltonisme, l'origine ethnique, la couleur de peau, etc. Le fait de critiquer une idéologie ne fait pas d'une personne un raciste ou un xénophobe ou un islamophobe, quoi qu'en dise les multiculturalistes. Les idées inacceptables doivent être critiquées et ridiculisées. C'est important de le faire.

P: Ca n'a rien a voir, on vous demande juste de respecter les autres et leurs religions qu'y a -t-il de complique la dedans?

PS: Respecter les autres? Entièrement d'accord. Respecter leurs religions? Tu veux rire? Pourquoi le ferais-je? Tu es une femme, tu devrais respecter les religions encore moins que moi.

N: Respecter leur liberte d'exprimer leur religion. 

PS: Ah, bien sûr, je n'ai aucun problème avec ça. La liberté d'expression, c'est pour tout le monde. Les gens ont le droit de dire tout ce qu'ils veulent (ou presque), mais rien ne m'oblige à respecter leurs propos ou leurs idées. C'est ça que je dis.

N: Ma religion m'a octroyée des droits. Pourquoi ne devrais-je pas la respecter? 

PS: Lorsque tu affirmes que ta religion t’a «octroyée» des droits, j’aimerais souligner que, dans la même logique, elle te prive également de certains droits. Et je ne dis pas ça parce que tu es musulmane, en passant, mais bien parce que c’est vrai de toutes les religions. Je te répondrai donc que tu n’as pas à être respectueuse d’une religion qui veut te priver de certains de tes droits. Et je dirais également que tes droits sont tes droits, que ta religion n’a pas le pouvoir de te les «octroyer» ou de t’en priver. Nos droits nous sont octroyés par le système légal laïque, les lois et les chartes. Pas par les religions, à part dans des théocraties. C’est à toi de choisir si tu veux bénéficier de tes droits ou pas. Ça te regarde. Mais les religions ne possèdent pas l’autorité d’octroyer ou de priver les citoyens de leurs droits et c’est très bien ainsi.

N: Ma religion m'a libere du joug tyranique depuis 1400 ans, au cas ou tu l'ignores. Si tu parles de Moyen Age, tu as tout faux. Pendant que des mercenaires politiques brulaient la femme sur le bucher, voila comment etait le monde musulman, pendant cette meme periode. C'est dans les universites islamiques que des occidentaux sont alles etudier pour etre capables de ealiser la renaissance.

PS: Ta religion t’a libéré du joug tyrannique depuis 1400 ans? Je t’imaginais plus jeune, quel est le secret de ta longévité?  Plus sérieusement, je n’ai jamais parlé du Moyen Âge, alors s’il te plaît, ne me prête pas des propos que je n’ai pas tenus. Je n’ai pas envie de me lancer dans un débat historique, mais je dirai simplement que ta vision manichéenne du Moyen Âge idéalise le monde musulman et diabolise l’Occident. Il tient donc davantage de la propagande que de la réalité. Je dois dire que ça m’attriste beaucoup provenant d’une personne de toute évidence aussi intelligente que toi.

N: Quand tu dis ‘’Si une fille est amoureuse d’un type violent, on dois l'empecher. ’’. Quelle est la différence entre toi et l’imam Hamza Chaoui qui dit que la fille a besoin d’un tuteur (son père) pour se marier, car son père a le droit de savoir si son mari n’est pas un escroc ou un malfaiteur ou que c'est un type honnete ? Donc toi aussi tu mérites d'être ridiculise et d'être traité d'intégriste comme fut le cas pour lui. 

PS: Et encore une fois, tu me mets des mots dans la bouche que je n’ai jamais prononcés lorsque tu m’accuses d’avoir écrit (en utilisant des guillemets en plus) que «si une fille est amoureuse d’un type violent, on doit l’empêcher.» C’est très malheureux ce que tu fais là, Nora, et ça vient entraver le débat honnête. Va relire ce que j’ai écrit, je n’ai jamais dit qu’il fallait l’en empêcher. J’ai cité cet exemple pour répliquer à ton point selon lequel il ne faut pas critiquer la religion parce que c’est comme l’amour. Mon exemple visait donc à illustrer que ce n’est pas parce que quelqu’un est amoureux que l’on est tenu de le respecter. Si on juge que la personne est dans une relation toxique et malsaine et que l’on a à cœur le bien-être de cette personne, on a donc le devoir de le lui faire savoir et de lui dire qu’on juge qu’elle mérite mieux que ça. Je n’ai jamais dit qu’il fallait l’empêcher de fréquenter son amant violent et ta comparaison avec Chaoui est donc gratuite et injuste.

Ne me fais pas dire des choses que je ne dis pas, Nora. Tu sais, mes arguments sont imparfaits et tu peux y trouver des failles sans avoir recours à cette tactique.

N: Nuance, car j'avais repris tes propos en SUBSTANCE. Peux tu m'expliquer ce que tu voualis dire par cette phrase ? ‘’ Si ta meilleure amie te dit qu'elle est amoureuse d'un type hyper-violent qui la bat, tu vas respecter son choix sous prétexte que c'est plus fort qu'elle?’’ Ce que tu dis n'a absolument rien de different des propos de Hamza Chaoui puisque lui aussi ne demande pas d'empecher la fille a epouser son amoureux, mais il demande a ce que le pere ou le tuteur de la fille adoptee ou autre puisse avoir un avis ou un conseil sur l'union de sa fille et sur le mec qu'elle va epuser  

PS: Justement non, Nora. Tu as dénaturé mes propos. Je ne veux pas recopier toute la conversation mais je t’invite à la relire. En réplique à ton commentaire selon lequel la religion est comme l’amour, j’ai pris cet exemple d’une relation violente pour illustrer le fait que l’amour peut être critiquable et qu’on peut s’en moquer. Et donc, si tu as raison d’affirmer que la religion est comme l’amour, conséquemment cela est également le cas de la religion. C’est tout ce que j’ai dit. Je n’ai jamais dit: «Si une fille est amoureuse d’un type violent, on doit l'empêcher.» Or, c’est sur la base de cette fausse citation que tu me compares à Chaoui. Il s’agit donc d’une affirmation erronée. Je ne sais pas s’il t’arrive d’admettre que tu as eu tort, mais ceci en est une excellente opportunité.

Et Nora, sincèrement, je ne comprends pas très bien pourquoi tu parles de cet hurluberlu de Chaoui. Je n’en ai rien à foutre de ce qu’il dit, ça ne m’intéresse pas du tout. Et ton affirmation que mes propos n’ont «absolument rien de différents» des siens sont complètement loufoques. Je ne suis même pas en train de parler de relations hommes-femmes, je suis en train de répliquer à ton affirmation à propos de la religion qui est selon toi comme l’amour et qui ne doit pas être critiquée. Je m’en fiche complètement de qui une hypothétique fille va épouser et je me fiche complètement de Chaoui et de ses élucubrations. Com-plè-te-ment. Ce n’est pas du tout de cela qu’on était en train de parler ma chérie. Je regrette mais tu es vraiment en train de perdre mon intérêt, là.

N: Il n’y a donc aucune tactique de ma part. C'est plutôt toi qui te contredis en employant un double discours. Ok, employons un parallele si tu veux. La religion fait partie de la discipline des sciences humaines autant que la philosophie, l'histoire ou la sociologie, etc. Cela n'invalide pas mes contres arguments. Ca reste aussi pertinent

PS: Non, non, non, cette affirmation est fausse. La religion n’a absolument rien à voir avec AUCUNE science. Tu sais ce qu’on retrouve dans les sciences? Des études vérifiées par des pairs, des observations documentées, des mesures, des faits concrets, des preuves, des prédictions vérifiables. Tu sais ce qu’on ne retrouve PAS dans les sciences? Des êtres invisibles dont l’existence est impossible à prouver, de la magie, des miracles, des anges, des démons, des théories invérifiables à propos de l’âme ou de la vie après la mort, des commandements dictés par des dieux, des serpents qui parlent, etc. La religion n’a absolument rien à voir avec les sciences. Les sciences veulent SAVOIR, les religions veulent CROIRE. Absolument rien à voir.

N: Quand tu dis religion, il faut préciser de quelle religion tu parles. Tu dis : ‘’La conception de la religion a vraiment besoin d'être réfléchie’’. On ne peut pas parler, critiquer ou réfléchir un concept qu’on ne connait pas. Je ne peux pas critiquer la cardiologie ou une autre discipline si je suis analphabète dans ce domaine. 

PS: Tu mets de l’avant un argument intéressant lorsque tu dis qu’on ne peut pas critiquer un concept qu’on ne connaît pas. Malheureusement, l’exemple que tu donnes est plutôt mauvais. En effet, la cardiologie est une science, pas une idéologie. Tu aurais dût utiliser une autre idéologie comme l’islamisme, le christianisme, le judaïsme, le communisme, le conservatisme, le libéralisme, etc. Gardons les pommes avec les pommes. Tu peux bien critiquer toutes ces idéologies à loisir, tu as le droit de le faire et elles sont éminemment critiquables. Si tu veux critiquer une science comme la cardiologie, tout ce que tu réussiras à faire c’est te couvrir de ridicule, parce que les sciences sont basées sur des faits, des observations, des mesures et des prédictions vérifiables. Ce ne sont pas des religions.

Mais revenons à ton argument selon lequel je ne devrais pas critiquer les religions parce que je ne les «connais pas». Hum… j’ai grandi dans une religion que j’ai rejetée plus tard dans ma vie adulte, est-ce que cela me qualifie pour la critiquer, à tes yeux? Ou crois-tu que cela est insuffisant? Faudrait-il que je complète un doctorat en théologie pour avoir le droit de les critiquer? Faudrait-il que je me convertisse à chacune d’elle une à une successivement pour avoir le droit de les critiquer? Dis-moi, que devrais-je faire pour que tu considères que mes critiques sont valides?

N: Connaitre un peu de christianisme ou un peu de saupoudrage sur l’islam ne fait pas de toi un imam specialise ou un islamologue. 

PS: Mais Nora, je n’ai jamais prétendu être un imam spécialisé ou un islamologue. Jamais. 

N: Je souhaiterais aussi que tu lises bien mes comments avant de me faire dire aussi ce que je n'ai pas dit. Je t'ai bien demande de préciser de quelle religion tu parles. C 'est a dire etre capable de faire la distinction entre les religions. Beaucoup utilisent ce mot RELIGION et ils mettent toutes les religions dans le même sac, mais quand ils continuent leur critique, ils fle ont uniquement en référence et sur la base à la religion chrétienne et à la mauvaise expérience du Moyen Age CHRETIENT. C’est cun peu omme une personne qui veut faire une propagande anti médicament en se basant uniquement sur une seule marque de médicament. On appelle ça du SOPHISME et de l’arnaque. Ca relève de la malhonnêteté intellectuelle.

PS: Certains le font peut-être, mais à ce que je sache, je n’ai pas fait ça, moi. Relis notre conversation, à quel moment considères-tu que j’ai fait ça? Toi tu as parlé du Moyen Âge, pas moi. Lesquels de mes propos sont des sophismes?

N: Je n'ai pas non plus dit que tu n'as pas le droit de critiquer une religion, mais qu'il faut avoir une base, Un minimum de connaissance sur cette RELIGION precise qu'on veut critiquer. 

PS: Ah là, Nora, tu me fais plaisir. Tu évolues dans ta position et c’est vraiment beau de voir ça. Au début de cette conversation, tu as écrit «Une religion (…) C'est comme quelqu'un qui est amoureux, on va se mettre a se moquer de lui. Comment peut-on se moquer de lui puisque c'est plus fort que lui.» Maintenant, tu admets qu’on peut critiquer une religion. Tu progresses, c’est très bien. La prochaine étape concerne la deuxième partie de ton affirmation, selon laquelle seule une personne qui a un minimum de connaissances peut la critiquer. Dis-moi, crois-tu que seuls les chrétiens sont en mesure de formuler des critiques pertinentes à propos du christianisme? Crois-tu que seuls les musulmans peuvent formuler des critiques pertinentes à propos de l’Islam? Est-ce que c’est ce que tu dis? Parce que c’est exactement ce que semble indiquer tes prochaines paroles…

N: Pour comprendre l'islam, tu dois d'abord te defaire de tes lunettes chretienne et de ton interpretation christiano centriste de l'islam. 

PS: Fascinant. Je te répondrai deux choses. Premièrement, pourrais-tu citer un de mes propos qui démontre clairement que j’ai une perception «christiano-centriste» de l’Islam? Juste un seul de mes propos. Je suis sincèrement curieux de voir ça. Et deuxièmement, toi qui décide sans vraiment me connaître que je porte des lunettes chrétiennes, que dirais-tu de tes lunettes à toi? N’en as-tu pas toi aussi qui viennent déformer ta perception de la réalité? Ou crois-tu être la seule à percevoir la Vérité?

N: La religion n'est pas une idéologie et je le confirme. On peut peut être dire que c'est un courant, mais pas une idéologie. Ça peut être considéré comme un courant politique qui est basé sur une éthique pour humaniser la politique, un peu comme le socialisme, le communisme, le capitalisme... La democratie est elle une ideologie ? La laicite est elle une ideologie ? 

PS: Oui, ça, tu le répètes inlassablement, mais tu n’avances aucun argument valide pour le démontrer. À moins que tu considères ceci être un argument valide: «Ça peut être considéré comme un courant politique qui est basé sur une éthique pour humaniser la politique, un peu comme le socialisme, le communisme, le capitalisme... La democratie est elle une ideologie ? La laicite est elle une ideologie ?» Le problème avec cet argument, c’est qu’il prouve le contraire de ce que tu dis. Le socialisme, le communisme, le capitalisme et la démocratie sont toutes des idéologies. Alors si tu as raison et que la religion est comme ça, alors c’est une idéologie aussi.

N: Elle peuvent le devenir si on en fait un usage devoyé avec lequel au lieu de proteger la societe, on fait le contraire. Meme l'amour peut devenir un instrument d'oppression et de persecussion et tout peut etre instrumentalisé. Aller jusqu'a dire que l'amour est une ideologie me semble un peu exageré

PS: Tu sembles accorder une connotation négative au mot «idéologie». Tu ne devrais pas. Les idéologies ne sont pas nécessairement mauvaises. Toutes les idéologies contiennent des éléments intéressants et des éléments problématiques qui peuvent mener à des excès. Une idéologie, ce n’est pas nécessairement mauvais. Et l’amour n’est pas une idéologie, c’est une émotion. Ça n’a rien à voir.

N: Tu trouves que j'ai une vision manicheene C'est du Moyen Âge idéalise le monde musulman et diabolise l’Occident. Moi, je trouve que c'est plutot toi qui a une vision manicheene, puisque tu ne vois ou que comprends les choses qu'a partir d'un seul angle restreint. 

PS: Absolument. Relis ce que tu as écrit. Tu décris le Moyen Âge chrétien comme un cauchemar où «on brûlait la femme sur le bûcher» et du Moyen Âge islamique comme de l’âge d’or des universités où tout le monde voulait étudier. C’est très joli comme version. On a les gentils musulmans civilisés d’un côté et les méchants chrétiens barbares de l’autre. Tu te rends compte que c’est le genre de propos que certains ignorants font à propos des musulmans et qui te fâchent tellement (et avec raison)? La réalité, ma chère Nora, n’est jamais aussi noire ou blanche. La réalité ce n’est pas un conte de fée, ni un film d’Hollywood. Il n’y a pas les gentils d’un côté et les méchants de l’autre. Ta description du Moyen Âge est restreinte, simpliste, tordue par tes «lunettes islamiques» et franchement risible.

Tu trouves que moi, j'ai une vision manichéenne? Ah? Vraiment? Et lesquels de mes propos viennent illustrer cela? Quand ai-je écrit quelque chose qui démontre que j’ai une vision manichéenne de l’Islam ou de son histoire? Vas-y, j’écoute.

N:Quand je parle du Moyen Age chretien compare au Moyen Age islamique, ce n'est pas MA VISION que j'exprime, mais ce sont des FAITS historiques que je relate.

PS: Oui Nora, ce sont quelques faits historiques que tu isoles de leur contexte, que tu généralises à toute une civilisation, tout en ignorant allègrement tous les autres faits historiques qui ne cadrent pas avec ce que tu veux croire. En d’autres termes, c’est exactement ce que font tous les soi-disant «islamophobes» qui se servent de al Qaeda ou de Boko Haram pour déclarer, dans leur infinie stupidité, que tous les musulmans sont des terroristes, des fanatiques et des barbares. Tu fais la même chose en parlant du Moyen Âge. C’est déplorable.

N: Ce sont les medias qui te guident et te racontent des sornettes. Tu n'es donc pas libre. La religion n'a jamais été une idéologie, mais ce sont les mercenaires politiques qui en ont font un instrument de domination, car ils savent que c'est mobilisateurs et que c'est un outil qu'ils peuvent utiliser pour contrôler les esprits. 

PS: Ce sont les médias qui me guident? Dis-moi, Nora, lesquels de mes arguments te semblent être inspirés des idioties qui sont véhiculées dans les médias? Et cette fois-ci, sois honnête, regarde ce que j’ai véritablement écrit, ne me fais pas dire ce que je n’ai jamais dit s’il te plaît. Tu risques d’avoir de la difficulté à y arriver parce qu’en réalité, mes opinions sont le fruit de ma propre réflexion. Tu l’ignores, mais j’ai la plupart des médias d’information en horreur. Tu vois, nous avons au moins ça en commun!

Tu affirmes ensuite que la religion n’est pas une idéologie, mais encore une fois, tu n’offres aucun argument pour appuyer ta thèse. Je t’invite à aller jeter un coup d’œil à la définition de mot idéologie. Qu’est-ce qui différencie les religions des autres idéologies, selon toi? Et, en passant, je suis d’accord avec toi lorsque tu dis que les religions sont un outil qu’utilisent les puissants pour contrôler les populations. Tu as entièrement raison là-dessus et j’applaudis ta clairvoyance.

N: A partir du moment où ils ont créé une autre religion qui est les medias dont certains journalistes jouent le rôle de clergé à la solde de l’argent et du pouvoir, ils ont commencé a cracher sur la religion, car celle-ci risque de brouiller leur projets, leur couper l’herbe sous les pieds et de dévoiler leur imposture. Ces medias ont pris actuellement la place de la religion et ils prêchent le faux pour contrôler nos esprits. Ceux qui croient les medias sont pires que ceux qui croient en Dieu. Ce sont ces derniers qui sont libres et insoumis. Tu fais comme ceux qui disent que la démocratie est une idéologie.

PS: Malheureusement, lorsque tu échafaudes ta théorie complotiste selon laquelle les médias «crachent» sur les religions parce que celles-ci sont capables de «brouiller leurs projets et leur imposture»… ouf… ma chère Nora, qu’est-ce que tu racontes là? Quel est leur «projet» exactement? En quoi la religion serait-elle capable de les «brouiller»? Explique-moi ça, si tu le veux bien. 

Les médias disent-ils des conneries? Oui, malheureusement. Mais ils ne le font pas dans le cadre d’un quelconque complot, du moins, certainement pas dans le cas de la religion. Ils le font pour le sensationnalisme. Ils le font pour vendre de la copie. C’est tout.

Les gens qui croient aux médias sont pires que ceux qui croient en dieu, Nora? Vraiment? Tu en vois beaucoup, toi, des gens qui sont tellement lobotomisés par les médias qu’ils tuent des gens dans les rues? Qui décapitent? Qui enlèvent des fillettes pour en faire des esclaves? Voyons, Nora, réfléchis un peu, tu ne crois pas vraiment ce que tu dis. En réalité, les médias rendent les populations complètement apathiques. Ils cultivent leur ignorance et en font des zombies, pas des fanatiques violents! 

Mais c’est quand tu affirmes que les croyants sont les seuls qui soient véritablement «libres et insoumis» que tu débloques complètement, ma pauvre Nora. Je suis capable de rester respectueux face à tous tes autres arguments, même les plus loufoques, mais là c’est vraiment un niveau de malhonnêteté intellectuelle tout simplement épique. La religion est basée sur le concept de SOUMISSION aux dictats d’un être divin, Nora. C’est ça le principe de base. La religion te décrit un être suprême et elle te dit comment tu dois agir si tu veux lui plaire et être récompensée. C’est ça la soumission, Nora. Les religions sont l’antithèse de la liberté. Affirmer le contraire est tout simplement ahurissant. Et finalement, oui Nora, la démocratie est, à la base, une idéologie. Pourquoi ne le serait-elle pas?

Je sais... débattre avec cette femme était essentiellement une perte de temps. Mais j'aime bien les petites joutes intellectuelles. Je trouve également intéressant de voir les mentalités et les préjugés des gens qui sont révélés au grand jour dans ces conversations.

Par exemple, bien que Nora soit de toute évidence une musulmane "modérée" (elle ne semble pas être en faveur de l'usage de la violence pour faire avancer ses idées), on remarque qu'elle a un très fort biais pro-Islam et anti-Occident. Elle est également complètement incapable de définir la nature de la religion, c'est tout à fait fascinant de voir ça. En fait, ses idées sont tellement floues, naïves et peu sophistiquées à cet égard, qu'à un moment donné je me suis demandé si je parlais à une adolescente. Or, selon sa page FB, elle a exactement un mois de moins que moi, jour pour jour.

Ses théories du complot des médias occidentaux sont carrément débiles. On voir que la ligne entre le modéré et l'illuminé fanatique est parfois très mince dans l'Islam.

Il me semble que ces éléments sont très révélateurs de l'idéologie musulmane: incapacité à l'auto-critique, idéalisation de son passé, diabolisation de l'Occident, refus obstiné de remettre en question ou même de définir la religion, etc. Ces traits semblent être généralisés chez les musulmans. Ce qui fait que, quand on y pense, leurs "modérés" sont tout à fait comparables à nos "illuminés". Vous ne trouvez pas?



13 commentaires:

Guillaume a dit…

Comme le disait Sam Harris, quand tu en viens à te référer aux Croisades pour essayer de défendre les absurdités de ta foi, c'est que tu as déjà perdu l'argument.

Le professeur masqué a dit…

Sept mots m'auraient suffi: «La religion n'est pas une idéologie.»

Prof Solitaire a dit…

Tu veux dire que tu considères qu'elle n'en est pas une?

Le professeur masqué a dit…

Bien au contraire. Tout le discours, c'est du n'importe quoi.

Un état de conscience...

La maladie mentale peut aussi être définie comme un état de conscience. :p

Prof Solitaire a dit…

OK, tu me rassures, là... je me disais bien aussi! ;-)

Henem a dit…

Quand elle parle de Bagdad comme centre de l'élite intellectuelle du moyen-âge, elle a raison. Les chiffres arabes, le nom du 2/3 des constellations, les maths et surtout l'algèbre, le papier, etc., c'est là que ça se passait.

Jusqu'à ce que Al-Ghazali remette en question l'importance des sciences et revienne au fondamentalisme. Sans cela, ce ne serait pas les juifs, ce seraient les arabes qui auraient la plupart des prix nobels scientifiques !

C'est toujours la religion qui empêche la science d'avancer. Même Newton, homme brillant, a expliqué ce qu'il ne comprenait pas par "les mystères de Dieu", au lieu de continuer à chercher.

Prof Solitaire a dit…

Bien sûr, mais il est malhonnête de ne retenir que ce fait pour résumer tout le Moyen Âge musulman. Leur religion et leur califat, ils ne l'ont pas étendu à coups d'universités! Ils ont mis le Moyen-Orient, l'Afrique du nord et l'Europe à feu et à sang! S'ils n'avaient pas été arrêtés à Poitiers, ça aurait été encore pire. Leurs attaques incessantes ont joué un rôle au moins aussi déterminant que la chute de l'empire romain dans la déchéance de l'Occident qui dura un demi-siècle! Alors sincèrement, sa petite version propagandiste de l'histoire de L'Islam est risible... pour ce qui est de l'Europe, il s'y est passé pas mal plus de choses que des sessions d'immolation de sorcières...

Guillaume a dit…

Il y a ça, mais il y a aussi que lorsqu'on remonte aux Croisades pour excuser le fanatisme de l'Islam, c'est comme remonter au Déluge: c'est tellement loin que ça devient superfétatoire et non sequitur. Et je le sais, je suis médiéviste. Ca n'explique pas et n'excuse pas le fanatisme tout contemporain de l'islamiste. À part pour montrer qu'il est anachronique.

Et il faudrait d'abord qu'ils prouvent l'existence de Dieu, que ce Dieu est tel que décrit par leur foi... et que, le cas échéant, il mérite d'être adoré et obéi.

Prof Solitaire a dit…

Bien dit.

Dis m'en plus à propos de tes études de médiéviste! As-tu étudié en histoire?

Pas moi, mais j'avais pris un cours optionnel à l'UdeM sur la civilisation médiévale, le cours le plus emballant de toute ma carrière universitaire. J'avais un prof très exigeant et j'ai quand même réussi à dégoter un A+ avec un papier sur les chevaliers teutoniques.

Guillaume a dit…

J'ai fait un peu de tout, mais surtout de la littérature, quoique bien entendu j'ai fait pas mal d'histoire également. Et de la paléographie, et du latin. Le latin a été une catastrophe pour moi, mais j'ai bien aimé la paléographie.

Prof Solitaire a dit…

Le latin.... iche... tu me rappelles des mauvais souvenirs, là.

La paléographie? Wow, ça devait être fascinant!

Guillaume a dit…

Oui, le latin a été assez pénible pour moi aussi, on m'avait mis dans une classe avancée parce que j'avais déjà fait du latin au secondaire. Grosse erreur. La paléographie, c'était bien, quoique je ne me rappelle plus de grand chose.

fylouz a dit…

Entretin avec Laurent Léger, survivant de l'attaque contre Charlie Hebdo :

http://www.liberation.fr/monde/2015/02/15/copenhague-charlie-ne-pas-ceder-a-la-peur_1203142

"La liberté d’expression, ça concerne tout le monde. On doit expliquer partout où on le peut, dans les écoles notamment, à quel point la liberté d’expression est un droit important dans une démocratie, expliquer qu’en France on a le droit de critiquer les religions, et toutes les religions: musulmane, chrétienne, juive. Et si ça ne plaît pas à certains, qu’ils intentent des procès!

Le problème de ces fanatiques et de ceux qui les envoient, c’est qu’ils refusent l’expression libre dans le cadre de la loi."