27 février 2015

Djihadistes québécois

Lorsque l'on tolère et, pire, que l'on finance l'endoctrinement religieux de la jeunesse, il ne faut pas se surprendre de voir des nouvelles comme celle-ci:

La police de Montréal enquête sur la disparition d'une bande de six Québécois âgés de 18 et 19 ans soupçonnés d'être partis rejoindre des groupes djihadistes en Syrie, malgré les efforts désespérés d'un père de famille pour faire échouer l'expédition.

Les six jeunes, quatre garçons et deux filles, ont pris un vol autour du 16 janvier et auraient réussi à atteindre la Turquie, reconnue comme la porte d'entrée vers la Syrie voisine, déchirée par une guerre civile. Ensuite, les autorités canadiennes et leurs familles ont complètement perdu leur trace, selon nos informations.

Les enquêteurs soupçonnent que les voyageurs ont essayé de rejoindre l'un des groupes qui multiplient les massacres en Syrie, comme le groupe armé État islamique ou le Front Al-Nosra. Ils ignorent quel a été le résultat de leurs démarches.

Si les autorités avaient été plus prévoyantes, on aurait pu les empêcher le partir. C'est ce que fait la France présentement. Or, je ne suis pas certain que ce soit la meilleure option. Après tout, pourquoi garder chez nous des fanatiques religieux qui représentent un danger pour la sécurité des citoyens? 

Je préfère nettement l'approche australienne:

L'Australie veut déchoir de leur nationalité les individus liés à des organisations terroristes et détenteurs de deux passeports, a annoncé lundi le premier ministre, en accusant le groupe État islamique (EI) d'avoir «déclaré la guerre au monde».

Voilà qui me semble parfaitement logique. Tu veux aller te battre pour le djihad islamique? Parfait, vas-y. Mais tu ne rentres pas au pays après. En ce qui me concerne, ils devraient perdre passeport ET citoyenneté. Bon débarras!



6 commentaires:

fylouz a dit…

Supprimer le passeport des djihadistes ? Ah, ben ouais, pourquoi pas. Voila qui devrait les faire trembler dans leurs bottes... A condition, qu'ils aient encore un passeport, cela va de soi.

https://www.youtube.com/watch?v=8ItYZNAdcA8

Prof Solitaire a dit…

Ah ben s'ils les brûlent, c'est encore mieux! Malheureusement, certains reviennent et je crois qu'on peut affirmer qu'ils sont extrêmement radicaux et dangereux.

fylouz a dit…

Oui, certains reviennent. Cela dit, sont-ce les plus dangereux ? Ou n'est-ce pas plutôt ceux qui ont fait profil bas, voire qui ne sont tout simplement pas partis. Bon, ça fait assez "cinquième colonne" tout ça, mais je pense que ceux qui (se) sont clairement identifiés sont également suivis et donc aussi dangereux qu'un joueur de soccer qui serait marqué par toute l'équipe adverse. Le danger, c'est plutôt les autres.

Non, vraiment, cette histoire de passeport me parait totalement ridicule. Il y a régulièrement des démagogues qui viennent plastronner sur les plateaux TV français pour expliquer qu'il faut déchoir tel ou tel de sa nationalité parce que... (votez pour moi). Ça permet surtout de se faire voir et d'avoir l'air de faire quelque chose.

Prof Solitaire a dit…

Je ne sais pas si ceux qui reviennent sont plus ou moins dangereux que les autres, mais on parle tout de même de gens suffisamment fanatiques pour voir des images d'une barbarie extraordinaire et avoir envie d'y participer activement pour faire plaisir à leur ami invisible dans le ciel... on ne parle pas du petit fanatisme quotidien, là! Alors oui, qu'ils quittent et c'est tant mieux pour nous, et il me semble parfaitement approprié de les empêcher de revenir.

Cela étant dit, est-ce qu'il se dit des conneries à la télé, oui évidemment, sur ce sujet et sur bien d'autres, mais la question de fond me semble pertinente.

Ce que je me demande, c'est est-ce que certains traités internationaux nous empêchent d'enlever sa citoyenneté à une personne?

fylouz a dit…

En France, c'est apparemment impossible en tout cas. Non, moi ça me choque. C'est toujours le même discours de droite démago et débile. Expliquer, prévenir, c'est ce qu'il y a de plus efficace. Mais voilà, c'est compliqué, ça prend du temps, il n'y a pas de résultats visibles. Forcément, si tu arrives à convaincre un jeune de ne pas partir pour le djihad, personne ne le remarquera, personne ne t'en félicitera. Au contraire, on trouvera normal que tu fasses ton devoir de citoyen (à moins qu'on ne te rie au nez pour ça). Et pourtant, tu auras sauvé de nombreuses vies.

Mais voilà, c'est pas là-dessus que tu te feras élire. Non, le mieux, c'est de les déchoir de leur nationalité, de les empêcher de revenir au pays (et tant pis pour les populations des pays qu'ils visiteront, d'ailleurs c'est tous des gens bizarres avec de drôles d'habitudes, de drôles de couleurs, etc.). Non, ce qu'il faut faire, c'est les jeter dans un cul-de-basse-fosse et jeter la clef. C'est tellement plus simple, et là, ça se voit. En plus, c'est ce que réclament les gens. Tiens, tout-à-l'heure, j'ai vu un extrait d'émission sur la police de Marseille. Un type est arrêté. Il a un comportement suspect, mais la police n'a rien contre lui. La réaction des témoins ? Appel à prison à perpétuité, ou mieux, à lui couper les mains ! Si, si, la loi du Talion, carrément.

Prof Solitaire a dit…

Je comprends ce que tu dis... sans vouloir défendre ces politiciens, je me dis qu'on peut faire de la prévention ET empêcher les fanatiques violents de rentrer au pays, l'un n'empêche pas l'autre...

Toutefois ton argument à propos des gens qui vivent "là-bas" n'est pas mauvais, c'est effectivement quelque chose qui vient chatouiller mon sens moral...

¸Va mérite réflexion...