7 février 2015

La CAQ a la solution!

On savait déjà que la CAQ, tout comme son prédécesseur l'ADQ, se spécialise en déclarations gratuites et faciles qui visent à lui faire gagner quelques points dans les sondages. Mais vraiment, cette récente déclaration remporte la palme:

La Coalition avenir Québec propose que le gouvernement légifère afin de limiter la liberté d’expression des intégristes en interdisant «d’enseigner ou de prêcher des idées qui encouragent le déni des valeurs québécoises».

Oui, mes amis! Vous avez bien lu! Les fanatiques religieux et les caquistes sont maintenant unis dans leur combat pour limiter la liberté d'expression! Ils aimeraient tous les deux criminaliser toutes les paroles qui les offusquent!

Tu sais à quel moment tu es devenu aussi détraqué que le mal que tu essaies de combattre? Quand tu utilises les mêmes arguments que lui...

Flanqué de la députée et porte-parole caquiste en matière de la laïcité Nathalie Roy, François Legault a affirmé que «la présence d’un imam radical à Montréal [Hamza Chaoui] a montré des failles très claires dans notre système législatif.»

Exploitation en toute hâte d'un événement d'actualité pour dire des âneries qui plairont aux imbéciles ignorants et qui mousseront la popularité du parti. Comme à la belle époque de Mario Dumont.

La CAQ propose de modifier la Charte des droits et libertés de la personne pour inscrire dans son préambule «l’importance de prévenir la promotion de comportements et d’attitudes contraires» à ces droits et pour ajouter un article interdisant à toute personne d’enseigner leur déni, a indiqué Nathalie Roy.

Cette interdiction, qui crée une forme de délit d’opinion, ne s’appliquerait pas qu’aux groupes religieux. Il pourrait viser les sectes, mais aussi les mouvements politiques, notamment les partis communistes qui prônent la dictature du prolétariat. «C’est une valeur fondamentale au Québec, la démocratie», a fait valoir François Legault.

La démocratie? Hahahahahahaha! Mais il déconne complètement ce type-là! Il parle de sanctionner les intégristes, les communistes et tous ceux qui ont des propos qui lui déplaisent, et après il vient se draper dans les valeurs de la démocratie? Quel guignol!

Et en passant, mon p'tit Frank, pendant qu'on est sur le sujet des déclarations qui sont contraires aux valeurs québécoises, qu'est-ce que tu fais des cathos? Ils tiennent régulièrement des propos homophobes, ils refusent aux femmes l'accès à la prêtrise et leur zigoto de chef a récemment déclaré qu'il approuvait de la violence envers une personne qui insulte sa mère ou envers des enfants, tant qu'on ne les frappe pas au visage. C'est pas contraire aux valeurs québécoises, ça, mon p'tit Frank? Réponse:

La religion catholique qui fait de l’homosexualité un péché et qui discrimine les femmes ne serait pas inquiétée, a précisé le chef caquiste. Les dispositions ne conduiraient pas non plus à l’interdiction des écoles religieuses qui «sont obligées de suivre le cursus», a-t-il ajouté.

Aaaaaaaah! Je vois! Alors les intégristes cathos auront le droit de continuer à délirer en public, eux, c'est bien ça mon p'tit Frank? Ça va pour eux, mais pas pour les autres? Donc non seulement tu es un ennemi de la liberté d'expression, tu es également en faveur de la discrimination et de l'injustice!

Tu sais ce qui est VRAIMENT contraire aux valeurs fondamentales québécoises, mon p'tit Frank?

TOI! Pauv' cloche!



1 commentaire:

Guillaume a dit…

Ce que la CAQ ne comprend pas, n'a jamais compris, tout comme l'ADQ avant elle, c'est qu'il faut tolérer l'existence de propos extrémistes si on veut que la liberté d'expression et la démocratie aient un sens. Tant que ce ne sont pas des propos séditieux ou prêchant le crime. Et bien entendu, comme la CAQ a gardé le fond de vieux bleu conservateur de l'ADQ, qui est forcément catholique au Québec, tadam, miracle, l'Église catholique ne sera pas inquiétée. Elle aura un statut privilégié, comme dans le bon vieux temps (et pas si vieux que ça: elle en avait encore un dans les années 90). Parce que l'ADQ ne comprend pas ce qu'est la laïcité et la séparation de l'Église et de l'État.