9 février 2015

Nouveau ministre... unilingue anglo

Le ministre des affaires étrangères du Canada doit-il être bilingue?

Pas du tout, voyons!

Extrait de la nouvelle:

La nomination de Rob Nicholson comme ministre des Affaires étrangères a créé des remous à Québec, lundi, lorsque les partis de l'opposition ont sommé le gouvernement Couillard de condamner le choix d'un unilingue anglophone comme chef de la diplomatie canadienne.

Et quelle est la réaction du valeureux gouvernement Couillard?

Le gouvernement libéral s'est toutefois bien gardé de critiquer le choix de Stephen Harper. Par le biais de son attaché de presse, la ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre, a indiqué qu'il est «souhaitable» que les ministres fédéraux maîtrisent les deux langues officielles.

«Cela dit, ça ne change rien aux priorités internationales du Québec, a indiqué le porte-parole de Mme St-Pierre, François Caouette. Ce que nous faisons à l'international, les dossiers qui nous préoccupent, ça ne change rien pour nous.»

M. Caouette a refusé de préciser pourquoi il est «souhaitable» que les ministres fédéraux soient bilingues. Il a dit que Québec souhaite établir une bonne relation de travail avec M. Nicholson.

Le parti libéral du Québec: À PLAT VENTRE POUR LA PATRIE!



Aucun commentaire: