8 février 2015

Quelle religion veut te faire souffrir?

Si on leur demandait quels sont les fanatiques religieux qui souhaitent le plus ardemment les faire souffrir, les Occidentaux répondraient probablement que c'est l'Islam. Et avec tout ce qui se passe ces derniers temps, leur réaction serait bien compréhensible.

Pourtant, dans les faits, celle qui a les probabilités les plus élevées de leur faire subir les souffrances les plus atroces, c'est le christianisme.

Pourquoi?

Parce que les chances pour un Occidental d'être blessé ou de crever dans une attaque terroriste sont, somme toute, assez basse. Combien de personnes sont mortes dans des attaques terroristes en Occident ces 15 dernières années? En tout? Quelques centaines probablement. Sur plusieurs centaines de millions de personnes, c'est bien peu. Oh, ce n'est pas que les islamistes sont à court de haine, ils ont simplement des moyens limités.

Et pendant la même période, combien de gens sont morts de maladies dégénératives incurables en Occident? Des centaines de millions. Oui, nous avons tous des chances beaucoup plus élevées de mourir du cancer, de la sclérose en plaques, de l'Alzheimer ou d'une écoeuranterie semblable que des suites d'une attaque terroriste.

Or, si cela vous arrive un jour, ce qui est malheureusement fort probable, vous savez qui veut vous interdire de mettre fin à vos souffrances? Vous savez qui souhaite ardemment que la maladie vous torture jusqu'à votre dernier souffle? Vous savez qui refuse catégoriquement que vous ayez le droit de décider par vous-même à quel moment mettre fin à vos jours? Vous savez qui s'oppose à vous laisser partir avec un peu de dignité? Vous savez qui exige que vous subissiez toute l'horreur de la mort à petit feu pendant des mois, voire des années, sans possibilité d'en finir?

Réponse: l'Église catholique.

Extrait de la nouvelle:

Sans grande surprise, la décision de la Cour suprême à propos de l'aide médicale à mourir fait sourciller le président de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), Paul-André Durocher. Dans un jugement unanime rendu vendredi, le plus haut tribunal du pays a invalidé les articles du Code criminel qui interdisent à un médecin d'aider l'un de ses patients gravement malades à mettre un terme à ses jours.

Oui, c'est la meilleure nouvelle que j'ai entendue depuis très longtemps. Il était plus que temps.

Selon Mgr Durocher, cette position est «décevante», car le fait «de faciliter la mort n'est pas une solution éthique juste».

Et laisser quelqu'un souffrir pendant des mois ou des années, se croiser les bras pendant que son corps ou son esprit sont anéantis lentement par la maladie, c'est éthique et juste ça, connard? Lui refuser le droit de décider d'écourter sa vie de quelques mois pour éviter le pire et le forcer à subir l'horreur jusqu'à ce que la maladie finisse de le détruire, c'est éthique et juste, ça, salopard?

Il a, cependant, ajouté qu'elle ne modifie en rien l'enseignement religieux voulant que la vie ait «une valeur inaliénable», et ce, de la conception jusqu'au dernier souffle. Citant le «catéchisme de l'Église catholique», il a soutenu qu'une action qui «donne la mort afin de supprimer la douleur constitue un meurtre» et que ce geste est «gravement contraire à la dignité de la personne et au respect du Dieu vivant, son créateur».

Et si je n'y crois pas, moi, à ton putain de dieu? J'en n'ai rien à foutre de ta religion débile! Pourquoi souhaites-tu m'imposer tes conneries? Si tu veux encourager les croyants naïfs à refuser l'euthanasie, pas de problème, vas-y mon pote! Qu'ils choisissent de crever à petit feu dans leur merde, ça les regarde. Mais pourquoi est-ce que MOI, je devrais être privé de ma liberté de choisir? Pourquoi devrais-je être soumis à tes superstitions rétrogrades et stupides?

C'est toujours la même chose avec les maudites religions. Si elles se contentaient de s'inventer des petites règles ridicules et de les respecter entre elles, ce serait parfait! Mais non, il faut toujours qu'elles viennent IMPOSER leurs turpitudes délirantes au reste de la société! On en a ici un PARFAIT exemple. Saletés de fascistes...

Et regardez les mots qu'ils utilisent, les salauds:

Il a insisté sur la nécessité de réconforter les gens en phase terminale et de les «accompagner dans l'amour et la solidarité» plutôt que de leur fournir de l'aide pour s'enlever la vie.

Amour? Tu veux me priver d'une liberté fondamentale par "amour"? Solidarité? Tu veux me forcer à souffrir contre mon gré par "solidarité"? Non mais ils vivent sur quelle planète ces crétins-là? Dans quel esti de scénario le fait de forcer une personne à être torturée contre son gré constitue-t-il un geste d'amour et de solidarité? Maudits chrétiens débiles et leurs fantasmes de martyrs...

Paul-André Durocher a mentionné que son organisation a la ferme intention de continuer de «promouvoir les soins palliatifs» et «la liberté de conscience des médecins et de tous les travailleurs engagés dans le domaine de la santé».

Promouvoir les soins palliatifs? Qu'est-ce que c'est supposé vouloir dire, ça, ducon? Ça existe déjà et il n'y a pas de liste d'attente à ce que je sache, alors elle servirait à quoi, exactement, ta putain de promotion? Je n'ai aucune objection à ce que les gens qui le souhaitent y aient accès, comme c'est DÉJÀ le cas! Personne ne parle de les abolir, pauvre cloche! Je ne veux juste pas que tu m'y forces, qu'est-ce qu'il y a de si difficile à comprendre là-dedans?

Et ils ont le CULOT hallucinant de venir nous parler de LIBERTÉ de conscience! LIBERTÉ???? Alors qu'ils font justement campagne pour me PRIVER de ma LIBERTÉ DE CHOISIR? Vous vous torchez le cul avec ma liberté, bande d'illuminés!

Vous ne voulez pas que des médecins soient forcés de mettre fin aux jours d'un patient atteint d'une maladie dégénérative incurable? Parfait. Respectons sa liberté de conscience. Et si d'autres médecins plus pragmatiques et réalistes n'y voient pas d'objection? Si pour eux, le plus beau geste de compassion est de respecter les désirs du patient et d'écourter sa vie? Pourquoi vous ne vous intéressez pas à LEUR liberté de conscience À EUX, bande de sales hypocrites?

Il a également indiqué qu'avec ses collègues, il entend exercer de la pression à la fois sur les élus et sur les magistrats pour qu'ils s'abstiennent «d'aller plus loin en approuvant de prétendus actes» d'homicide par compassion» et d'euthanasie».

Vous voyez ça? Pour une fois, tout est clair. Les curés vont faire pression sur les politiciens pour les empêcher de légaliser l'euthanasie. Comme ils l'ont jadis fait pour empêcher l'octroi du droit de vote aux femmes, pour empêcher la légalisation de l'avortement et pour empêcher la légalisation du mariage gay. Parce que, comme vous le voyez, l'Église catholique est un lobby de détraqués rétrogrades fanatiques qui s'oppose au progrès et à la liberté des citoyens. Pourquoi? Ben, pour faire plaisir à leur petit ami invisible qui vit dans le ciel, pardi!

Il a ensuite dit que ces gestes entrent en contradiction avec l'opinion de la «grande majorité des catholiques».

Mais je n'en ai strictement rien à cirer de l'opinion des catholiques! On s'en contre-câlisse! Pourquoi l'opinion du lobby catholique devrait-il être pris en compte dans la société? En fait, si on vit dans un monde aussi libre et égalitaire, c'est JUSTEMENT parce qu'on a fait fi de l'opinion des catholiques et des fanatiques religieux de tout acabit! Autrement, ce serait l'Iran ici, merde!

Il a souligné qu'à l'instar des évêques, la plupart des fidèles «trouvent qu'il y a des alternatives à donner la mort» comme d'assurer une «présence humaine chaleureuse et d'offrir des soins palliatifs».

Vous voyez leur petit jeu? Ils créent une fausse dichotomie. Ils veulent nous faire croire que c'est l'un ou l'autre. Ils affirment que c'est soit les soins palliatifs OU le suicide assisté. Ils mentent! Ces deux options ne sont d'aucune façon mutuellement exclusives! Pourquoi refuser que les gens puissent CHOISIR celle qu'ils préfèrent? De quel droit la putain de religion catholique vient-elle priver TOUS les citoyens de ce choix, y compris ceux qui, comme moi, ne croient absolument pas à leurs délires mystiques?

Et après ça, ils vont me dire que MOI, je suis un extrémiste! Que je suis un radical! Parce que je veux que la religion fiche le camp de la sphère publique! Parce que je ne veux pas qu'un prêtre à la con vienne décider à ma place de ce que je peux ou ne peux pas faire avec ma vie! Parce que ces salauds-là veulent m'obliger à subir des souffrances atroces qu'on refuserait même de faire endurer à un chien!

Je revendique ma pleine liberté des superstitions débiles de la religion et j'exige que les décisions qui concernent ma mort me reviennent entièrement. Et si ça fait de moi un extrémiste radical, alors oui j'en suis un. Et j'en suis fier.



3 commentaires:

fylouz a dit…

Prof, tu es mon dieu.

Et, en passant, je viens de finir l'excellent roman "Un monde sans fin" de Ken Follett. J'ai beaucoup pensé à toi en le lisant (non, rassures-toi, pas comme ça). Ce livre traite beaucoup de la gestion de la peste au XIVe siècle. Je te laisse découvrir la façon dont les autorités religieuses (les hommes, du moins) traitaient les patients. A de nombreuses reprises, je me suis pris à rêver à frapper ces connards obtus, c'est tout dire.

Prof Solitaire a dit…

Va mon fils et répand la bonne nouvelle! ;-)

Tu piques ma curiosité avec ce bouquin, faut que je lise ça! C'est bien lui qui avait écrit ce livre génial sur les bâtisseurs de cathédrales que j'ai lu il y a des années?

fylouz a dit…

Tout à fait, "Un monde sans fin" est la suite des "Piliers de la terre", et encore meilleur.

Je m'en vais maintenant répandre la bonne nouvelle :

http://thumbs.dreamstime.com/z/homme-urinant-sur-une-bouche-d-incendie-11504355.jpg