9 mars 2015

Le traquenard religieux allemand

Si on les laisse faire, les religions prendront tout l'espace et tout le pouvoir qu'elles sont capables de s'accaparer. Elles ne sentiront même aucun scrupule à aller fouiller directement dans vos poches, sans votre consentement. C'est d'ailleurs ce qui se passe en Allemagne.

Merci à Fylouz pour ce lien:

Quand je suis arrivé à Berlin, j’ai dû m’inscrire au Bürgeramt, c’est la procédure normale et obligatoire pour tout nouvel arrivant. Lors de l’inscription, il vous est demandé votre religion. Étant athée convaincu et n’ayant jamais eu affaire à l’église à part pour mon baptême (qui n’était pas de mon fait), j’ai coché la case « Sans confession ».

Quelques mois plus tard, je reçois, un questionnaire de la Kirchensteurstelle de Berlin (le bureau des impôts sur le culte) qui me demande en gros si je suis bien sûr d’être athée (est-ce que je me suis marié à l’église etc.). Je réponds bien que, oui, je suis sûr et certain d’être athée. Je trouve ce formulaire très intrusif, mais je me dis qu’au moins maintenant ils vont me laisser en paix. Grave erreur.

Janvier 2015: je me suis fait voler mon vélo en décembre, je viens d’en racheter un nouveau, grosse dépense, je vérifie mon compte courant. Et là surprise il manque presque 550 euros sur mon salaire. Je pense à une erreur, comme cela m’est déjà arrivé auparavant. J’envoie un courriel à la personne qui s’occupe des salaires dans mon entreprise. Elle m’apprend que je paye dorénavant l’impôt sur le culte et que j’ai eu un rappel sur l’année 2014. Mon cœur se serre, je transpire à grosse gouttes, pour avoir déjà été confronté à la bureaucratie allemande, je sais que je me lance dans une des plus grandes courses d’endurance de ma vie.

Et avant de vous conforter et de vous péter les bretelles en vous disant que ce n'est pas comme ça au Canada, détrompez-vous! Ici, c'est PIRE! Au moins, les Allemands voient combien il leur en coûte d'être membre d'une religion et ils peuvent remplir un formulaire pour cesser d'y contribuer! Ici, nous contribuons TOUS au trésor de TOUTES les religions puisque le gouvernement les finance à coups de subventions, de crédits d'impôts et de dispensions de taxes foncières! Alors c'est encore plus insidieux ici!



3 commentaires:

fylouz a dit…

Et encore, tu aurais pu citer ce passage qui m'a particulièrement choqué : "Ainsi l’église catholique française, passant outre la directive européenne 95/46/CE sur la protection des données personnelles, envoie sur simple demande nos données personnelles, sans nous en informer au préalable, à l’église catholique allemande pour nous soutirer de l’argent."

fylouz a dit…

Et il y a encore cet article :

http://www.lepoint.fr/economie/le-fisc-allemand-a-la-poursuite-des-baptises-francais-23-02-2015-1907253_28.php

Extrait : "De nombreux emplois sont ainsi interdits plus ou moins explicitement aux athées."

"Pour décrocher un travail, "une personne qui déclare dans sa lettre de motivation être catholique ou protestante aura de meilleures chances qu'un candidat qui aura quitté l'Eglise", expliquait au journal Die Zeit Werner Negwer, un responsable de Caritas. De nombreux allemands en conséquence de se faire baptiser sur le tard, non pour des raisons religieuses mais POUR TROUVER UN EMPLOI à durée indéterminée."

Toujours convaincu que c'est pire au Québec ?

Prof Solitaire a dit…

OK, j'avoue que la compétition est féroce! ;-)

Mais ce que je voulais dire en affirmant que c'est pire ici, c'est que dans notre cas, notre contribution aux religions est invisible. Au moins, le contribuable allemand voit sa contribution clairement identifiée sur son compte de taxe.

Mais là, évidemment, l'interdiction de certains jobs aux athées, c'est un cas patent de discrimination et le mur qui devrait exister entre la religion et l'état est scandaleusement poreux...