23 mai 2015

Avenging Spider-Man vol. 1 (2012)


Ce qu'il y a bien à propos du Free Comic Book Day, en plus des comic-books gratuits bien sûr, c'est que plusieurs magasins spécialisés offrent des bons deals sur leurs comics. C'est l'occasion de tenter sa chance en se procurant un comic à prix réduit. C'est ce que je fais habituellement et cette année n'a pas fait exception.

J'ai mis la main sur le premier volume de la série Avenging Spider-Man, à propos de laquelle je savais... que dalle. Ben, en fait, tout ce que je savais, c'est que cette série mettait en vedette Spidey et un autre membre des Avengers dans une aventure en duo, un peu comme la vieille série "Marvel Team-Up". Lorsque j'ai vu que trois de mes artistes préférés y avaient travaillé, je me suis dit que pour 5 piastres, je ne pouvais pas trop me tromper.

Je ne m'attendais pas à frapper une pépite d'or, mais c'est pourtant bien ce qui est arrivé! Wow, quel excellent comic! De l'action à revendre, des dialogues savoureux et parfois même complètement hilarants, de bonnes histoires de Spidey comme je n'en avais pas lues depuis très, très longtemps.

La première histoire raconte une aventure déjantée de Spider-Man et du Red Hulk. L'interaction entre les deux personnages est à se tordre de rire et offre également des moments de profond dilemme moral. Nos deux héros sont confrontés à une invasion de New York par les Moloids. Ces derniers kidnappent J. J. Jameson, devenu maire de la ville, et l'amènent de force dans leurs souterrains. Les deux Vengeurs réalisent rapidement que les Moloids ne sont pas les réels agresseurs, mais qu'ils tentent simplement de se défendre eux-mêmes d'une invasion d'êtres subterranéens très belliqueux. Les dessins de Madureira sont éblouissants de vivacité, de puissance et de dynamisme.

La seconde histoire met en scène Spidey et Hawkeye qui affrontent les membres de la Serpent Society à travers New York. L'histoire est très intéressante et nous offre un rare coup d'oeil sur la psychologie du célèbre archer. Les dessins de Greg Land sont sublimes de réalisme, comme toujours.

La troisième histoire paire Spider-Man et Captain America. Disons qu'à travers toute l'histoire, Spidey essaie par tous les moyens de se lier d'amitié avec Cap, mais il est malhabile et en fait vraiment trop. Le dénouement est touchant et riche en émotions. Un vrai bijou. Les dessins de Yu sont très réussis.

Je suis vraiment heureux d'avoir tenté ma chance avec cette BD parce que j'ai eu un plaisir fou à la lire. J'ai été amusé, j'ai été émerveillé, j'ai été sur les dents, j'ai rigolé et j'ai été ému. Vraiment, un comic de haute qualité dans la pure tradition Marvel comme on en voit trop rarement ces dernières années. Je ne connaissais pas le scénariste, Zeb Wells, mais je suis dorénavant un fan fini! :-)


4 commentaires:

Guillaume a dit…

Je savais pas que c'était free Comic Books Day. Ces temps-ci je bûche sur Knightfall volume 2. Le premier j'ai adoré, le deuxième c'est long, c'est long...

fylouz a dit…

Je constate que Spider-girl est en couverture. Et que sa poitrine est d'un aspect sexualisé provoquant particulièrement caricatural et typique de la mentalité machiste et rétrograde de cet industrie de mâles hétérosexuels dominants libidineux incapables d'érection d'une quelconque représentation féministe non-passéiste.

Par contre, je constate qu'ils ont choisi sagement de planquer ses foufounes.

Prof Solitaire a dit…

@ FCBD, c'est toujours au début du mois de mai.

@ Fylouz... ah les salopards... le maudit patriarcat est vraiment partout, merci de m'ouvrir les yeux ma soeur! À bas les phallocrates! ;-)

fylouz a dit…

http://rookywriter.tumblr.com/search/castration%20day