28 mai 2015

Le parti libéral doit changer de nom...

Oui, le parti libéral du Québec doit changer de nom car il n'a officiellement plus RIEN à voir avec son propre passé, ni même avec les valeurs libérales.

Le virage a été entamé sous Charest qui a transformé le PLQ en petit parti conservateur à bien des égards. Maintenant, Couillard finit la job.

Le PLQ a déjà été le parti de "Maîtres chez nous", le parti de Lesage, le parti de la Révolution tranquille, le parti qui a déboulonné l'héritage conservateur de Duplessis.

Voyez ce que ce parti est devenu. Il a d'abord tourné le dos à la défense des intérêts du Québec. Il a tourné le dos au nationalisme qui le caractérisait. Il a tourné le dos au modèle social qu'il a lui-même élaboré dans les années 60 en privatisant et en coupant sauvagement dans les programmes sociaux, la santé et l'éducation.

Et voilà maintenant que le PLQ tourne également le dos à une valeur libérale fondamentale: l'anticléricalisme.

Extrait de la nouvelle:

Le premier ministre Philippe Couillard gardera un souvenir ému de sa brève rencontre, mercredi, avec le pape François, en marge de l'audience générale accordée par le souverain pontife une fois la semaine.

Et il ne croit pas être le seul à être impressionné par le pape, se disant convaincu que la fibre religieuse des Québécois est plus forte et résistante qu'on le croit généralement.

Tu t'en réjouis? Comment peux-tu te prétendre "libéral" après ça, mon Phil? Hein? Comment?

Même si la rencontre a duré moins d'une minute, elle a laissé une forte impression au premier ministre, qui était accompagné de son épouse, Suzanne Pilote.

Le Mickey Mouse en chef de la religion catho lui accorde MOINS D'UNE MINUTE, et c'est suffisant pour le faire tomber en pâmoison... quel sombre crétin...

(...) "Il a eu ces mots très émouvants à la fin, ça m'a surpris. Il a dit: je vous demande de prier pour moi. Le pape me demande de prier pour lui! J'ai trouvé ça surprenant et émouvant", a-t-il relaté en point de presse tout de suite après la rencontre, visiblement ému.

Jamais la médiocrité intellectuelle de Philippe Couillard n'a été plus évidente qu'ici. Non mais quel esti de cave...

M. Couillard lui a remis une lettre l'invitant à venir au Québec en 2017, lorsque Montréal célébrera le 375e anniversaire de sa fondation. Son initiative en ce sens a suivi celle du maire Denis Coderre qui avait lui aussi invité le souverain pontife lors de son bref entretien avec lui, au Vatican, en février dernier.

Inviter le pape pour l'anniversaire de Montréal... quelle idée ridicule! Quel recul extraordinaire! Quel désaveu de tout le chemin parcouru depuis 60 ans pour briser les chaînes religieuses et superstitieuses auxquelles nos ancêtres ont été soumis pendant si longtemps! Quelle trahison pour tout le progrès accompli depuis notre libération de ce joug clérical. Quel crachat au visage de notre histoire...

Hé! Phil! Pendant que tu y es, invite donc la reine d'Angleterre et toute la famille royale britannique aussi! Comme ça, tous les représentants de l'oppression historique du peuple québécois seront réunis au même endroit en même temps, ce serait génial! Je me demande si John "le vieux brûlot" Colborne et Lord Durham n'ont pas quelques descendants qu'on pourrait inviter aussi...

"J'ai rappelé l'importance de la religion catholique dans notre histoire, dans nos racines au Québec. Il est très au courant. Il connaît très bien le Québec, le pape François", a-t-il indiqué à l'issue de la rencontre.

Comment peut-on faire preuve d'une très bonne connaissance de quoi que ce soit en moins d'une minute?

Le premier ministre croit que malgré le changement radical du rapport des Québécois à la religion au fil des ans, une visite papale au Québec susciterait un grand enthousiasme dans la population. Il a rappelé à cet égard la frénésie ayant entouré la visite de Jean-Paul II, en 1984.

Philippe Couillard croit de plus que l'on sous-estime l'influence actuelle de la religion catholique au Québec.

Oui, c'est officiel, le parti "libéral" n'existe plus. S'ils étaient honnêtes, ils changeraient leur nom pour "parti conservateur"... ou encore "Union nationale". Ou pourquoi pas "crédit social", ça aussi ça pourrait être approprié.

Malheureusement, comme on sait, l'honnêteté n'est pas une valeur centrale de cette organisation politique.





5 commentaires:

Guillaume a dit…

Oui, je suis tombé en bas de ma chaise en lisant ça. Que certains Québécois aient mal divorcés de la religion catholique, que certains ont une certaine nostalgie, je le conçois. C'est bête, mais c'est comme ça. Mais la religion catholique est en train de mourir de vieillesse. Les églises se vident, sont transformées en condos et les croyants meurent de vieillesse, les prêtres en premier. Quand ils prennent la parole en public, c'est pour dire des niaiseries! Et c'est sans compter la profonde stupidité des dévots (par exemple le maire Jean Tremblay). Couillard s'est comporté comme un lâche sycophante.

Ah et j'ai un autre billet de food porn pour toi: http://vraiefiction.blogspot.co.uk/2015/05/un-pudding-pour-ps.html

Étienne a dit…

Mon dieu, le gars qui a placer ce video, c'est un de mes collègues du cégep de trois-rivières aujourd'hui décédé.



Tu l'aurais aimé Denis, prof.

Prof Solitaire a dit…

@Guillaume: Je ne suis pas sûr qu'il mentait... je trouve qu'il avait l'air totalement sincère ce con-là. Je crois qu'il est con à ce point.

@Étienne: Tu as raison, si il aimait ce vidéo suffisamment pour le verser à Youtube, alors je n'en doute pas. Désolé qu'il soit décédé...

Guillaume a dit…

Oh je crois qu'il est con à ce point et je ne dis pas qu'il ment. Il est simplement dévot et aime l'autorité des hommes d'Église.

Prof Solitaire a dit…

Alors on est d'accord...