12 mai 2015

Même le NPD est plus patriotique que le PLQ!

Quel esti de parti de pitoyables trouillards:

En 2011, le NPD avait présenté un projet de loi pour assujettir les organismes et entreprises de compétence fédérale à la Charte de la langue française, ce qui les aurait obligés à faire du français leur langue de travail. Parmi les organismes et sociétés visés, on relève les ports de Montréal et de Québec, les banques ainsi que les entreprises de télécommunications et de transport interprovincial. Le projet de loi fut défait l’année suivante. Le NPD défend toujours cette position, a-t-on confirmé lundi.

C’est « une question théorique », croit Jean-Marc Fournier. (...) Forcer les entreprises de compétence fédérale à faire que leur seule langue de travail soit le français pousserait certaines provinces à réduire les services qu’elles offrent à la minorité francophone, craint-il. « À la lecture de la problématique du français au Québec en ce moment où il n’y a pas d’état de crise, est-ce qu’on devrait courir ce risque ? »

Que conclure de cette nouvelle?

Que même le NPD fédéral a davantage à coeur la protection du français que le parti de pleutres qui gouverne le Québec.

Que le Canada anglais tient ce qu'il lui reste de francophones en otage, que les libéraux le reconnaissent sans détour et que ça marche.

Le français est en chute libre à Montréal, mais les libéraux ne voient aucune crise. Tout baigne, Madame la marquise.



Aucun commentaire: