1 juillet 2015

Batman, victime de viol



Imaginez le scandale si un film d'animation pour les jeunes montrait un personnage féminin, victime de viol, qui semble minimiser l'horreur de son agression et qui fraternise avec son agresseur. Impensable, pas vrai?

Mais si la victime est masculine, alors là, pas de problème. Dans cette scène, non seulement Batman fait référence au viol dont il a été victime comme si ce n'était rien de bien choquant, non seulement il laisse son agresseuse le caresser et le cajoler, il va jusqu'à  affirmer que ce n'était "pas si mal"!

Mettez-vous à la place d'un p'tit gars qui voit ça. Pire, mettez-vous à la place d'un p'tit gars victime d'attouchements qui voit ça. Le message est clair: un homme devrait être reconnaissant de toute activité sexuelle avec une femme. Même s'il n'est pas consentant, même si elle le drogue, pas grave, ce sera le fun quand même.

Un homme victime de viol? Ben voyons... impossible. Les hommes veulent constamment baiser tout ce qui bouge, c'est bien connu. Et un vrai homme ne doit pas se plaindre. Il doit être fort, encaisser et fermer sa gueule, pas vrai?

Regardez à nouveau cette scène, mais imaginez qu'il s'agit plutôt de Batgirl d'un côté et du Joker de l'autre. Imaginez si quelqu'un avait animé cette scène avec exactement le même dialogue dans un film que des enfants et des jeunes vont regarder. Imaginez ça:

Joker: Tu veux un verre?

Batgirl: La dernière fois, ça ne s'est pas bien passé.

Joker (s'approche et caresse Batgirl): C'est vrai. Si je me souviens bien, j'avais mis un petit quelque chose dans ton verre. Ça t'a rendu romantique.

Batgirl: Ça m'a fait faire ce que tu voulais.

Joker (en frottant sa cuisse sur celle de Batgirl): Est-ce que c'était si terrible, ma bien-aimée?

Batgirl: Non, ce n'était pas si mal.

Qui trouverait ça correct? Personne.

Alors pourquoi est-ce acceptable si la victime est un homme?

La réponse est toute simple. Dans l'esprit des gens, le narratif féministe a été largement accepté. La société considère plausible qu'un homme viole une femme. D'ailleurs, lorsqu'une femme accuse un homme, elle est généralement prise au sérieux et la présomption d'innocence est de facto annulée dans le cas de l'accusé. Mais dans le cas contraire, que se passe-t-il? Lorsqu'un homme accuse une femme de viol, il passe pour un fou. Pire, il se fait dire qu'il est chanceux et qu'il ne devrait pas s'en plaindre.

Étonnamment, les féministes, ces grandes amantes de "l'égalité" n'ont absolument rien à dire à ce sujet... hum...

Trouvé ici.



2 commentaires:

fylouz a dit…

Encore ! Mais il le fait exprès ou quoi ?

http://profsolitaire.blogspot.fr/2012/01/batman-et-catwoman-acte-ii.html

A mon avis, il devrait éviter de sortir le soir, surtout dans un costume aussi provoquant.

Prof Solitaire a dit…

Hahaha, oui il cherche vraiment le trouble! ;-)

Mais au moins, avec Catwoman, c'était consensuel...