3 juillet 2015

Homme + enfants = pédophilie

Authentique conversation entendue entre quelques-unes de mes collègues mardi dernier:

Anouk: Nous sommes allées au parc pour jouer dans l'eau avec les élèves de 5e année. À un moment donné, un homme est venu s'asseoir sur un banc et il regardait les enfants jouer dans l'eau. Certaines de mes filles portaient des bikinis!

Valeria: C'était un monsieur assez vieux. Il était assis à environ 10 ou 12 mètres des jeux d'eau, alors comme il n'était pas trop proche, on n'a rien dit mais on le tenait à l'oeil.

Anouk: À un moment donné, il s'est levé et s'est éloigné. Je suis allée voir Valeria pour lui dire que tout était correct, qu'il était parti. Mais quelques minutes plus tard, il est revenu et cette fois-ci, il marchait sur un des sentiers du parc!

Valeria: Alors je suis allée le voir. Moi, je ne me gêne pas pour quelque chose comme ça, quand il s'agit de ma fille ou de jeunes enfants. Je suis allée le voir et je lui ai dit: "Est-ce que je peux vous aider? Vous êtes perdu?" Il s'est fâché et il m'a dit qu'il avait bien le droit de se promener dans le parc. Il était vraiment agressif. Je lui ai répondu que non, qu'il y a des enfants en maillots et des filles en bikinis et qu'il n'avait pas d'affaire là.

Anouk: J'étais plus loin et je voyais que le ton montait et que le monsieur gesticulait, alors j'ai accouru pour appuyer Valeria. Le monsieur était très fâché et s'est éloigné en faisant des grands gestes de la main. Nous sommes allées voir un employé municipal qui travaillait dans le parc pour lui demander s'il connaissait cet homme. Il a répondu qu'il vivait tout près du parc et qu'il s'y promenait souvent. Je lui ai demandé si quelqu'un s'était déjà plaint de lui pour son comportement et il a répondu que non.

Valeria (visiblement très fière d'elle): En tout cas, je peux te dire qu'il n'est pas revenu. Moi, je ne me gêne pas quand il est question de la sécurité des enfants.

Anouk: J'ai eu peur quand il s'est fâché, je craignais qu'il devienne violent, mais il est juste parti finalement.

Valeria: Ça ne se fait pas, ça. C'est comme mon chum. L'autre jour, je reviens de faire des commissions et la petite voisine de 9 ans est dans la maison! Je lui ai demandé ce qu'elle faisait là, il m'a répondu qu'elle était venue jouer avec notre fille, comme s'il n'y avait rien là! Je lui ai dit: "Mais qu'est-ce qui te passe par la tête? Tu ne peux pas laisser entrer des petites filles dans la maison quand je ne suis pas là! Qu'est-ce que les gens vont dire?" Mon chum n'avait même pas pensé à ça et il paniquait.

Prof Solitaire (plus capable de retenir sa langue plus longtemps): Vous trouvez normal qu'on en soit rendu au point où on considère que les hommes sont PAR DÉFAUT des pédophiles et qu'ils doivent PROUVER qu'ils n'ont pas de mauvaises intentions?

Sans répondre, la conversation a dévié sur un autre sujet.

Hallucinant, pas vrai? La petite misandrie ordinaire et quotidienne, c'est exactement ça. Et tout au long de cette conversation, j'étais assis à côté d'elles à me demander combien de fois j'ai entendu ce genre de conneries dans ma vie...



3 commentaires:

fylouz a dit…

Toi, tu vas encore te faire des petites n'amies !
Non, mais, désolé, je vois bien ce que tu veux dire. Y'en a pas une qui aurait demandé le droit de porter une arme, à date ? Au cas où un vil prédateur viendrait à s'approcher...

http://i197.photobucket.com/albums/aa133/rohitrohen/CARTOON/female-predator.jpg

https://www.youtube.com/watch?v=iDbF5qaTDmY

Guillaume a dit…

Ca devient pas mal de la chasse aux sorcières.

Annie a dit…

C'est tout simplement pathétique 😬