8 août 2015

The "Battle of Montreal"



Wow... quelle escalade!

Le type dont je vous parlais il y a quelques jours, dont certains groupes féministes tentent d'empêcher la venue à Montréal, n'abandonne pas facilement.

Évidemment, quand on pense à toutes les conneries que vomissent les féministes à longueur d'année, on peut être tenté de prendre le parti de ce Roosh V, que ce soit au nom de la liberté d'expression ou de celle de la dénonciation de la haine féministe.

Malheureusement, à mon humble avis, ce type n'est pas mieux que les féministes radicales qui l'affrontent. D'ailleurs, je soupçonne que les positions extrémistes de ces dernières ont sans doute joué un rôle majeur dans l'élaboration de sa pensée.

Dans mon dernier billet, j'ai décortiqué le texte dans lequel il propose de décriminaliser les viols qui se déroulent dans une propriété privée. Comme je l'ai écrit, j'ai trouvé son texte insensé, contradictoire, tordu et véritablement misogyne... l'oeuvre probable d'un psychopathe.

Jetons un coup d'oeil à deux autres autre de ses textes afin de voir s'il s'agit d'un cas isolé ou si le bonhomme est vraiment fêlé. J'ai choisi ces deux textes parce que ce sont ceux qui sont cités en exemples dans la pétition qui circule et qui vise à lui empêcher l'entrée au Canada.

Selon les auteurs de la pétition, ce premier billet viserait la déshumanisation des femmes. Voyons ce qui en est.

Titre: Women Have Reduced Themselves To Sexual Commodities

OK, voyons voir la suite.

How we see women is not the same as how our grandfathers see women. They saw them as delicate creatures who could be a source of happiness, love, and, most importantly, children, but modern men are stuck with a different breed of women who care less about intimate relations and creating families than pursuing money, seeking validation and attention online, being trendy consumers, and satisfying their hedonistic needs with bad boys or clowns. A man who tries to emulate his grandfather by treating a modern woman with love or care is certain to get emotionally or financially destroyed.

Si on est honnête, il faut bien admettre que certains des comportements féminins qu'il décrit dans ce paragraphe existent vraiment chez un très grand nombre de jeunes femmes.

Elles sont davantage intéressées par l'argent que par des relations significatives et des projets de fonder une famille? C'est probablement vrai pour plusieurs d'entre elles. Mais c'est indubitablement vrai pour un grand nombre de jeunes hommes aussi. Ça me semble davantage être un phénomène de société qu'un problème uniquement féminin.

Elles cherchent la validation et l'attention sur Internet? C'est clairement vrai pour plusieurs. Je viens tout juste de me créer un compte Facebook au nom du Prof Solitaire il y a quelques jours et, contrairement à mon compte personnel dans lequel je ne vois essentiellement que des profils d'amis, de cousins, de collègues et d'anciens élèves, ce nouveau compte est essentiellement peuplé de gens que je ne connais pas. Je regarde les profils que me suggère FB et dans de nombreux cas, il s'agit de jeunes femmes que je ne connais absolument pas et qui sont presque nues sur leur photo de profil. Je ne suis pas hyper-prude et cela ne me choque pas, mais il est difficile de regarder ça et d'être en désaccord avec l'affirmation de ce blogueur.

Elles sont hédonistes et aiment être des consommatrices branchées? Il faut vraiment être malhonnête pour dire que ce n'est pas vrai. Les hommes le sont aussi avec certaines choses, comme les gadgets électroniques, mais les femmes le sont avec les vêtements, les souliers, les sacs à main, les lunettes de soleil, les maillots, le maquillage, les bijoux, les coupes de cheveux, etc. Je serais tenté de dire que c'est encore une fois davantage un phénomène de société qu'un problème spécifiquement féminin, mais je pense à mes dernières incursions dans des gros centres d'achats et à ces hordes de femmes qui dépensent aveuglément et je me demande s'il n'a pas raison là-dessus.

Elles ne sortent qu'avec des clowns ou des bad boys? Je ne saurais dire. Je suis marié depuis 15 ans et je ne suis plus dans cette game-là depuis trop longtemps. Je me souviens avoir jadis pensé la même chose, mais je ne sais pas si c'était davantage une frustration de célibataire esseulé qu'une réalité.

Bref, jusqu'à date, je ne vois pas de mensonge éhonté ou de haine dans ce qu'il dit. Ses affirmations sont, je crois, plutôt fidèle à la réalité.

On peut toutefois formuler deux critiques. Premièrement, on pourrait dire que certains des comportements ne s'appliquent pas qu'aux femmes, mais plutôt à toute la société. Deuxièmement, il généralise. Beaucoup de femmes sont comme ça, mais pas toutes. Je suis marié à une femme merveilleuse qui déteste magasiner, qui n'est pas obsédée par son apparence, qui se câlisse d'être branchée ou pas, qui se fiche de ce que les gens pensent, qui accorde très peu d'importance à l'argent, qui a de belles valeurs et qui sait reconnaître ce qui est vraiment important dans la vie.

Il doit sûrement encore y avoir des jeunes femmes comme elle. Toutefois, je ne saurais dire si elles sont majoritaires ou pas. Et je dois admettre que j'ai eu beaucoup de mal à trouver la mienne.

So what’s left for us? How should we deal with the strong and independent modern woman? We should view them as oil wells that can provide a commodity that healthy men need to function properly: sex. Now that the emotional and familial purpose of male-female interactions are being eliminated, thanks to a woman’s demand for “independence,” a modern man should focus on extracting as many instances of sex from individual women as he can until the well becomes dry. Modern women are too broken, unreliable, and narcissistic to be give men anything reliable besides fornication, so this is what you must aim for if you want to get something out of the current oil boom. Any other strategy will result in disappointment and failure.

Bon, encore une fois, après une prémisse qui contient certains éléments qui ne sont pas faux, il dérape complètement. Je commence à reconnaître le pattern.

"TOUTES les femmes sont narcissiques et brisées, on ne peut pas leur faire confiance, donc il faut les exploiter pour avoir du sexe."

C'est tellement simpliste et puérile. Je ne comprends pas comment ce type-là a réussi à atteindre la moindre notoriété avec des idioties et des banalités pareilles. Et encore une fois, on voit resurgir son thème de prédilection: les femmes ne sont bonnes qu'à baiser. Elles sont des jouets sexuels. Point final. Tu fais ce que tu as à faire pour obtenir du sexe, point. Il fait la promotion de la manipulation d'autres êtres humains pour arriver à ses fins. Encore une fois, c'est un comportement de psychopathe. Et comme il ne suggère d'adopter ce comportement qu'avec des femmes, on nage encore en pleine misogynie.

Je me permets de sauter par dessus de longs extraits de son texte dans lesquels il compare les femmes à des puits de pétrole que "tu exploites et quand il est à sec, tu passes au suivant." C'est con, répétitif et franchement répugnant. Mais ce passage mérite qu'on s'y attarde:

Not long ago I dated a Polish girl who was 14 years younger than me. She was pleasant enough but I could tell she’s in the middle of her carousel ride and so not appropriate for a serious relationship. I did just enough work to keep her interested so that when I needed sex, she gave it to me, and as long as I was interested in our arrangement, I continued tapping her well to my sexual satisfaction. But I would be foolhardy to try to build a home with her since she is not made of the same stuff as her mother and grandmothers, and so I will not treat her as if she’s something she’s not. She’s an oil well, and I will use my drill to gain as much black liquid as I can until the well taps out, and then be forced to move on to another.

Cet extrait est intéressant parce que plutôt que de lancer des généralités à propos des femmes, il parle d'une expérience personnelle, ce qui entrouvre la porte dans la psyché du bonhomme.

Premièrement, regardez comment il décrit son ex-petite amie. "Une Polonaise qui avait 14 ans de moins que moi." Ce gars-là parle des femmes comme on décrit un char. Or, ni son origine ethnique et ni son âge n'ont la moindre importance pour la suite. Pourquoi le mentionne-t-il? À mon avis, c'est soit du pétage de bretelles, ce qui fait de lui un être aussi superficiel et narcissique que ces femmes contre lesquelles il déverse son fiel. Ou encore, il le mentionne dans l'espoir que la jeune femme se reconnaisse en lisant le texte, ce qui fait de lui un être profondément cruel. D'une façon ou d'une autre, cela vient démontrer une fois de plus à qui on a à faire.

Il affirme ensuite en avoir fait juste assez pour obtenir du sexe, sachant qu'il ne souhaitait rien de plus de la relation. Ça sonne évidemment comme de la manipulation. Mais comme on ne sait rien de la jeune femme en question, difficile de tirer des conclusions. Était-elle une pétasse aussi superficielle que lui? En faisait-elle juste assez elle aussi pour obtenir sexe et, probablement, cadeaux? Dans ce cas-là, ils se méritaient bien tous les deux. Mais si elle croyait être dans une relation amoureuse qui mènerait à plus sérieux, alors là, cela fait réellement de lui un manipulateur et un menteur. Toutefois, sans plus de contexte, impossible d'affirmer l'un ou l'autre.

Remarquez également comment il est uniquement question de sa satisfaction sexuelle à lui, pas de celle de la jeune femme. Encore un indice de l'égoïsme, du narcissisme et de la psychopathie de l'auteur, à mon avis.

Tout cela est facile à établir. Je crois qu'on peut également affirmer que ce type est un misogyne et que ses propos sont haineux, non pas parce qu'il parle de tuer ou de violenter physiquement les femmes, mais bien parce qu'il parle de les exploiter, de les manipuler et de les traiter comme des jouets. Sans parler de ses généralisations qui ne sont jamais flatteuses.

Poursuivons avec son second article intitulé: 5 Reasons To Date A Girl With An Eating Disorder

OK, j'ai décidé de le lire avant de le citer celui-là et il est tellement dégueulasse que je n'ai même pas le goût de le citer en détails.

Essentiellement, il encourage ses lecteurs à fréquenter des femmes qui souffrent de troubles de comportements alimentaires (du genre anorexie) essentiellement pour 5 raisons: 1) leur obsession avec leur corps les rendront plus attirantes, 2) elles coûtent moins cher quand tu les amènes au restaurant parce qu'elles mangent peu, 3) elles sont vulnérables et faciles à manipuler, 4) elles proviennent probablement d'un milieu privilégié et ont de l'argent, 5) "les filles folles sont exceptionnelles au lit".

En d'autres termes, pour ce taré, quand tu rencontres une personne qui souffre, qui a besoin d'aide et qui est mal en point, tu ne lui viens pas en aide, tu en profites! Tu l'exploites pour tout ce qu'elle vaut et quand tu en as fini, tu la crisses là. Peu importe que tu la laisses encore plus mal en point que quand tu l'as rencontrée, ça n'a aucune importance.

Ce type-là est clairement un psychopathe, ça crève les yeux.

Mais la question demeure: qu'est-ce que tu fais avec une ordure pareille?

Tu le laisses parler et tu démolis ses arguments pour montrer à quel point ils sont odieux?

Ou tu le censures?

Les féministes choisissent la censure, comme d'habitude. Elles tentent toujours de censurer quiconque n'est pas d'accord avec elles, c'est bien connu.

En ce qui me concerne, plus j'y pense et plus je me dis qu'il est préférable de laisser des débiles comme lui s'exprimer pour ensuite mettre en pièces leurs arguments ridicules, ce qui est particulièrement simple dans ce cas-ci.

Qu'en pensez-vous?



4 commentaires:

ggboy a dit…

Je trouve que tu a bien choisi les textes. Ce sont parmis les plus chiens mais les mieux écrit, les plus logiques dans son illogisme. Les autres tournent en rond: Il faut revenir aux valeurs traditionnels mais comme cela engendrerait plus de responsabilités pour l'homme ( bonne job,pourvoyeur,gérance de la famille etc. point dont il fait un survol en instant plus sur les avantages d'avoir une épouse qui nous consacre sa vie) on s'en sort en devenant manipulateur et en tirant avantage des femmes. Mais en bout de ligne on reste sans amour. Mais l'amour dans cet univers n'existe pas dans les pays occidentaux. Il suggère qu'on aille repêcher des épouses ailleurs. Je ne suis pas psychologue mais je pense que des personnes imbue d'eux-mêmes à ce point ( au point de se croire un roi) finiront par ce planter eux-mêmes. La preuve, beaucoup de supporter anonyme pour Roosh V mais aucun qui ose le défendre en public. Beaucoup qui lui promette de l'aide mais aucun qui le fait.Même sur youtube ceux qui se prononcent prennent des pincettes. Personnes ne veut se genre de problème. Je suis d'ailleurs tomber sur ce vidéo : http://wehuntedthemammoth.com/2015/08/09/pua-asshat-roosh-v-declares-victory-in-montreal-gets-drink-tossed-in-face/

Je ne pense pas qu'il avait anticiper de devenir un ennemi public. Beaucoup de gens je pense ne passeront pas à côté de cette occasion de faire sortir leur agressivité surtout si elle à l'air justifiée. Je veux dire, il y a des émeutes pour des événements sportifs, imaginez pour un tel gars. Les féministes québécoises ont bien fait de se retirer du jeu car c'est peine perdue. Il n'en ressortira je pense qu'une image de martyr à ses yeux et pour ses fans et beaucoup d'argent fait sur le dos de ceux qui achètent ses livres dans l'espoir de devenir des Don Juan. Quelques temps de scandale et on en parlera plus. J'espère qu'au Québec on en tirera du positif, comme de garder la liberté d'expresssion saine et d'arrêter les guerres de salissage hommes-femmes femmes-hommes. Car dans les deux cas ça ne devrait pas passer. Un très bon vidéo sur les doubles standards et la vision sociale de la violence faite aux hommes : http://tempsreel.nouvelobs.com/video/20140530.OBS9017/violences-conjugales-une-video-virale-pour-defendre-les-hommes-battus.html

france4 a dit…

Mike Ward s'est déjà auto-séquestré par peur des menaces pour une mauvaise blague sur l'enlèvement de Cédrika! Imagine quand il y a plus de 8 pays dont les gouvernements te qualifie d'indésirable! Un gloire négative et un riche isolement. Oui c'est ce que cet homme aura. Une leçon pour tous les blogueur(ses) qui à l'avenir feront gaffe de pas aller trop loin.

ggboy a dit…

Yes et il considère sa venue à montréal comme une victoire des hommes qu'on peut voir sur son compte twitter.Une quarantaine de québécois qui sont allé le voir et des milliers qui veulent lui mettre leur poing dans la face! méchante victoire. Je pense que seul la psychiatrie peut le comprendre et l'aider. Il lui manque de quoi et il finira par crever pour sa cause!

Prof Solitaire a dit…

Autant je ne suis pas d'accord avec ses propos, autant je ne suis pas d'accord avec les actions de certains Montréalais qui l'ont, apparemment, invectivé, bousculé, jeté des bières à la figure, menacé, torpillé sa conférence, etc. C'est de l'intimidation qui frise l'agression.

Regardez ce que j'ai écrit sur ce type, je suis en profond désaccord avec certains de ses propos, mais s'il était devant moi, cela ne me donnerait pas le droit de le frapper ou de l'attaquer...