7 septembre 2015

Au royaume des cons

Il y a quelques temps, je suis tombé sur ce vidéo tout simplement hilarant mis en ligne par Cracked. Il s'intitule "Pourquoi il est impossible de faire avancer une cause en ligne":



Voici les extraits que je trouve pertinents:

"You are willing to engage in a thoughtful argument with anyone who disagrees with you (...) because if you can just change a few minds, you will have succeeded."

"And yet, you find that as you argue with people who strongly oppose your position, that they're relying on outdated facts, they clearly haven't done any research or their arguments just hinge on lies."

"And even worse, the people on your own side of the issue keep jumping in to defend you (...) now you can't completely dissociate yourself from lunatics like that because technically, they're still fighting for your cause, but pretty soon, you're lumped in with a whole pile of people (..) and no one will ever take any of your legitimate points seriously again."

"So you quickly find that where your particular passion is concerned, that it's hard to say who sucks more; the other team or your own?"

"Now apply that same logic to any actual hot button issue and you'll see why it's impossible to ever advance a cause in any meaningful way on the Internet."

"On either side of the argument there are 50 people tops who actually know what they're talking about. Then, behind them, there are 100 000 five-year-olds holding lit torches, screaming and running loose and just setting fire to their own camps."

J'avais vraiment ri en regardant ça, sans me sentir particulièrement visé puisque je ne me considère pas vraiment comme le champion d'une cause en particulier. De plus, mon blogue connaissait une fréquentation assez modeste et n'avait jamais vraiment attiré de coucous.

Toutefois, ce vidéo m'est récemment revenu en tête après le soudain afflux de lecteurs dont je parlais ici. En effet, après avoir créé un profil Facebook pour diffuser mes billets, deux d'entre eux, portant sur l'antiféminisme, ont atteint des sommets de popularité étourdissants. Au moment d'écrire ces lignes, le premier a récolté 2426 clics et le second a été lu 1603 fois. C'est astronomiquement plus élevé que ce que je reçois d'habitude comme visites et je ne m'explique toujours pas très bien ce qui s'est passé.

Si la vaste majorité de ces nouveaux lecteurs ont été silencieux ou plutôt sympas, je me suis aussi retrouvé à obtenir "le soutien" de gens complètement détraqués, des misogynes qui croyaient que, parce que j'étais antiféministe, j'étais donc un taré comme eux qui déteste les femmes.

Et, exactement comme le disait le vidéo, je me suis retrouvé encore plus dégoûté par ces connards que par les féministes que je critiquais au départ. Et soudainement, ce n'était plus drôle du tout.

Avant de continuer, je dois vous avouer que j'ai beaucoup hésité avant d'écrire ce billet.

Je me suis demandé si les propos de ces imbéciles méritaient une réponse. Il y a peut-être des conneries qui méritent simplement de tomber dans l'oubli?

Toutefois, je me suis demandé s'il n'était pas hypocrite de les passer sous silence alors que, depuis des mois, je dénonce avec véhémence les propos haineux des féministes. Suis-je en faveur de l'égalité ou pas? Je m'oppose à tous les sexismes ou non? Alors ne devrais-je pas réserver le même traitement aux misogynes que celui que je réserve aux misandres?

En même temps, je me disais que c'est une chose de s'attaquer aux propos sexistes de féministes influentes respectées et une autre d'accorder de l'importance à des petits losers misogynes qui rôdent dans les médias sociaux. Clairement, la haine des premières trouve largement écho dans les médias tandis que celle des seconds est reléguée aux bas fonds des égouts de l'Internet.

Je me suis dit que les misogynes sont automatiquement dénoncés de toute façon et qu'on n'a pas besoin de mes services dans ce département, tandis que les propos misandres des féministes sont publiés, vénérés et considérés judicieux par un large pourcentage de la population.

Je me suis même dit que si ces cons souhaitaient lire ce blogue, ben c'est leur droit. Je me suis dit que l'important, c'est peut-être qu'on me lise et qu'on diffuse mes billets, peu importe la motivation des lecteurs. Comme vous voyez, je ne suis pas à l'abri de considérations purement égoïstes.

Mais finalement, j'ai décidé que je ne voulais pas passer ces commentaires haineux sous silence.

J'ai décidé de les mettre en pièces, ici, à la vue de tous. Et que ça serve d'avertissement aux autres petits misogynes putrides qui se tapissent dans les recoins glauques du net. Je ne suis pas comme vous, je ne suis pas sur votre team et je ne veux pas être associé à vous, ni de près, ni de loin. Vous carburez à la haine, pas moi. Vous détestez les femmes, moi je déteste les injustices. Nous n'avons rien en commun. Et si le fait d'exposer votre fiel au grand jour fait retomber les stats de ce blogue dans la cave, eh bien ça me va très bien! Je préfère être seul qu'être lu par des cons.

Avant de plonger, une dernier truc. Notez bien que les propos que je m'apprête à éviscérer proviennent de DEUX lecteurs. Seulement deux. Sur les 2426 lecteurs du billet le plus lu, c'est bien peu. Cela ne rend pas leurs propos moins vils, mais je tiens à le mentionner pour ne pas vous donner l'impression que tous les nouveaux lecteurs qui fréquentent ce blogue sont des misogynes en puissance.

Le premier débile, dont je tairai le nom même si ce n'est pas l'envie de le rendre public qui manque, m'a écrit ceci:

"As-tu des photos de cadavres de femmes?"

Je n'en croyais pas mes yeux quand j'ai lu ça, je me suis dit que ce devait être une mauvaise blague... alors j'ai répondu à ce type en lui demandant: "Non, pourquoi?" Il m'a réécrit:

"J'en veux."

Vous dire que j'étais renversé serait un colossal euphémisme.

Je l'ai immédiatement dénoncé à la police. Comme le type avait un nom arabe et que j'ignorais où il vivait, j'ai d'abord envoyé copie de son message à la SQ. Un policier m'a répondu assez rapidement pour me dire: "Bonjour l’individu est Français, il n’y a rien à faire, mais merci de nous le signaler."

J'ai donc fait un signalement à la police française, mais je n'ai jamais eu de retour. J'ignore donc s'ils ont donné suite au signalement. Je l'espère.

Puis, est venu un deuxième coucou, un autre Français, avec qui j'ai eu des échanges plus longs via la messagerie de Facebook. (Une chance que j'ai les commentaires clairvoyants et brillants de Fylouz parce qu'autrement, j'aurais commencé à me demander ce qui se passe chez les cousins).

Au début, il était très poli celui-là, mais assez rapidement, il s'est mis à sombrer dans le délire. Ses propos sont devenus un tel charabia que je me suis sincèrement questionné sur sa santé mentale. Je ne reproduirai pas tous ses écrits ici parce que ce serait une perte totale de votre temps et du mien (et ils sont en grande partie incompréhensibles et impertinents), mais voici quelques faits saillants:

"la nature a besoin d'équilibre, qu'en réalité si l'homme n'exerce pas d'autorité légitime, la femme fera "l'homme" inéluctablement."

Quand j'ai lu ça, j'avais l'impression d'être face à un oignon. Cette remarque expose tant de couches de préjugés malsains que tu te dis qu'il faudrait éplucher pendant des heures avant d'atteindre le milieu. Et qu'en chemin, tu aurais juste envie de pleurer...

Ce que je retiendrai d'abord ici, c'est la bonne vieille "nature" qui revient régulièrement sans ses propos. On me l'a souvent servie celle-là, mais habituellement, ça sortait de la bouche de fanatiques religieux qui me vomissaient leur dégoût de l'homosexualité. Je pense que c'est probablement l'ultime repère des ignares qui sont à court d'arguments. "C'est la nature". C'est comme ça, on n'y peut rien. La nature est ainsi faite et c'est tout.

Évidemment, l'argument n'est jamais utilisé à bon escient. On ne parle pas ici d'un tremblement de terre ou d'un cyclone, on parle d'un phénomène social. Dans la réalité, l'autorité ou le pouvoir peut être partagé. Ce n'est pas toujours facile, mais c'est faisable. Ce ne sont pas tous les couples qui y parviennent, mais la domination dictatoriale de l'un des deux conjoints n'est pas inéluctable.

Ce type est-il haineux ou manque-t-il cruellement d'imagination? Je me suis dit qu'il avait peut-être eu de très mauvaises expériences avec des femmes tyranniques et qu'il se basait là-dessus pour étayer ses théories rétrogrades. Après tout, j'ai moi-même été élevé par une mère très autoritaire qui éclipsait complètement mon père, alors si je m'étais limité à ça pour me construire une vision du couple, j'en serais peut-être venu à des conclusions similaires à celles de ce type.

Si seulement il s'était arrêté là:

"L'ambition, le carriérisme les pousse à tendre vers des carrières exclusivement réservée aux hommes pour des milliers de raisons, et donc à adopter des comportements masculins (Angela merkel est-elle une femme? avez vous envie de lui faire des bisous? monstre masculin à foufoune , résultat du féminisme moderne). (...) juliette n'a pas à faire de politique mais doit apprendre la couture !! et comment faire cuire un poulet !! (...) je pense néanmoins qu'il ya des métiers ou a besoin que la féminité avec un grand F s'exprime : infirmière, esthéticienne, institutrice, animatrice d'école, sage femme ect pour celles qui voudraient travailler mais certainement pas juriste, journalistes, psychologue ou encore politichienne"

C'est toujours désarmant d'être confronté à une haine qui s'exprime ainsi, sans détours et sans honte, vous ne trouvez pas? Pour moi, c'est toujours une expérience intense, un mélange de dégoût et de fascination. Je suis à la fois repoussé et fasciné. Je veux essayer de comprendre, mais en même temps, j'ai l'impression de parler à un fou ou à un type qui vit dans les années 40. Malheureusement, celui-ci vit maintenant et est dans le début de la vingtaine.

Ces délires sont tellement rétrogrades et stupides qu'il n'est probablement pas nécessaire de les décortiquer minutieusement pour en exposer l'idiotie. Mais remarquez comment il semble s'être construit une image mentale de ce que doit être "un homme" (autoritaire, ambitieux, dominant) et ce que doit être "une femme" (soumise, obéissante, désirable). Pour lui, c'est le seul modèle qui tienne. Dans son esprit étroit et fermé, tout ce qui déroge à ce modèle est mal et doit être ridiculisé. Ainsi, Angela Merkel n'est pas une "vraie" femme selon lui, parce qu'elle n'est ni soumise et ni désirable.

Cette façon de penser m'est si étrangère que j'ai du mal à imaginer à quoi doit ressembler le monde à travers les yeux d'un con pareil. Moi, je n'ai pas d'idées préconçues à propos de ce que doit être "un homme" ou "une femme". Si je juge les gens, c'est d'après leurs actions ou les propos qu'ils tiennent, pas en fonction de ce qui se cache dans leurs sous-vêtements! Mais pour les sexistes, l'identité sexuelle des gens est toujours à l'avant-plan, ils considèrent que c'est le critère primordial qui définit tous les humains. Cette perception fausse tous leurs jugements et c'est elle qui détermine ce qui constitue pour chacun une occupation "naturelle" ou pas.

C'est tellement fucké et tordu que j'ai du mal à le comprendre et à le définir.

Pour lui montrer à quel point ses arguments étaient cons, je lui ai répondu que sa remarque me rappelle tous ces gens qui soupçonnent les hommes qui enseignent au primaire, comme moi, d'être des homosexuels ou des pédophiles parce que nous ne pratiquons pas un métier traditionnellement masculin. Qu'ai-je fait pour mériter ces soupçons mesquins? Pourquoi ces étiquettes qui limitent et étouffent? Pourquoi ne pas laisser les gens s'épanouir dans le métier de leur choix?

Mais c'était peine perdue. Il m'a défini comme un "bourgeois féminisé" qui a "des relans de masculinité" malgré son "discours humanisto mielleux et pseudo égaliatire." Je vous assure, ça ne s'invente pas. Bref, ce gars-là avait un esprit hermétiquement fermé et j'ai vite réalisé que je perdais mon temps.

Il écrit encore:

"dans énormément de foyers, la femme reste à la maison et c'est la belle vie"

La vision du monde de ce type est tellement simpliste, c'en est ahurissant. C'est comme s'il disait que l'idéal, c'est un épisode de "La Petite Maison dans la Prairie"...



C'est tellement con, tellement puérile, tellement épais, tellement stupide... qu'est-ce qu'il va me sortir après ça? Que si on se promenait encore en vieux buggys tirés par des chevaux et que les hommes étaient tous cultivateurs, la vie serait tellement meilleure?

Ouais, la belle époque où personne ne savait lire, où on brûlait des sorcières et qu'on crevait du choléras et du scorbut! C'était féerique! Qu'est-il donc advenu de cette merveilleuse société de rêve, je vous le demande?

"la paix dans nos foyers, c'est tout, pas de victimisation des hommes par des salamandres qui méritent la violence, des rôles prédéfinis, qui ont fait leurs preuves et qui ont été validés par TOUTES LES CIVILISATIONS du monde judéo-chrétienne, musulmane, bouddhiste et même athée je rappelle"

Je vais passer outre sa remarque à propos de la violence pour l'instant. Ne vous en faites pas, j'y reviendrai parce qu'il y a malheureusement pire.

Selon ce taré, il faut que les hommes travaillent et que les femmes restent à la maison parce que cela est le "modèle" qui a été validé par "toutes les civilisations". Ce n'est pas vrai, mais même si ça l'était, pourquoi faudrait-il se limiter au modèle de ceux qui nous ont précédé? Pourquoi ne pourrait-on pas remettre en question leur modèle de société et essayer autre chose? Où est le mal? Nos réalités modernes sont très différentes de ce qu'ont connu nos ancêtres, surtout grâce aux progrès de la science. N'est-il donc pas normal de voir les conventions sociales évoluer elles aussi et changer pour s'adapter à ces nouvelles réalités?

De plus, à bien des égards, les anciennes civilisations ne constituent vraiment pas un exemple à suivre! Voudrait-il restaurer la monarchie et l'esclavage tant qu'à y être? Ça lui plairait, à lui, d'être le serf d'une noblesse toute puissante qui a droit de vie ou de mort sur ses sujets? À moins que l'asservissement, ce soit juste bon pour les femmes?

Et remarquez comment l'argumentaire de ce connard est parfois calqué sur celui des féministes radicales qui diabolisent les hommes.

Les féministes veulent que les femmes dominent le monde pour des raisons sexistes et affirment que le monde serait meilleur si les femmes menaient le bateau. Lui, il veut que les hommes dominent le monde pour des raisons aussi sexistes et bidons. Ce type-là PENSE comme les féministes qu'il déteste, c'est la même vision manichéenne et la même diabolisation du sexe opposé! C'est la même maudite affaire.

Certains de leurs arguments sont identiques! Les deux affirment, par exemple, que seules les femmes sont capables de s'occuper des enfants adéquatement! La féministe l'affirme par méfiance et dédain des hommes et le misogyne est d'accord parce qu'à son avis, les femmes ne sont bonnes qu'à ça!

Les deux sont parfaitement d'accord à propos du "patriarcat", cette vue de l'esprit délirante et simpliste qui n'est même pas définissable! Pour les féministes, c'est l'incarnation du mal, pour le misogyne, c'est le paradis perdu! Dans les deux cas, ils y CROIENT! Dans les deux cas, il s'agit d'une définition fidèle et précise de l'histoire de l'humanité!

Ils ont autre chose en commun. Les féministes et ce misogyne sont tous des "incendiaires qui foutent le feu à leur propre camp", comme le disait le vidéo du début. Les délires des féministes font du tort aux femmes et les délires de misogynes comme ce crétin font passer tous les critiques du féminisme pour des salopards haineux qui détestent les femmes. Les féministes sont les meilleures amies des misogynes et vice-versa. Les deux vont merveilleusement bien ensemble!

On nage dans un flot intarissable de haine, de mépris, d'idées préconçues et fausses, de délires épais et de diabolisation de tout.

Je n'ai d'ailleurs pas été étonné de voir la saleté de religion venir se pointer le bout du nez dans ses délires. N'est-elle pas la plus vieille alliée de toutes les haines?

"ta démarche est intéressante car même un fragile comme toi, instit petit bourgeois qui est prêt à passer le balai et être père au foyer a capté l'immondice de cette idéologie, ce sont des chiennes enragées, et si mes propos "vont dans le sens des féministes" selon toi, leur attitude va dans le sens de tous les textes saints depuis 2000 ans ; c'est quand même pas Adam qui a mangé la pomme !"

Ben non, ce n'est pas Adam qui a mangé la pomme! Quel argument de taille! Je suis cuit! Une chance qu'il n'a pas cité Zeus, Ishtar ou Odin parce que là, j'aurais vraiment perdu la face!

Fiou! Il s'en est vraiment fallu de peu!

Mais vous n'avez encore rien vu, chers amis. Il écrit également ceci:

"faire des articles, écrire des livres fre 2/3 interviews est intéressant mais ne changera rien, il faut changer les lois, et si il le faut utiliser la violence, pas par sadisme mais par nécessité. Je n'avais pas ce discours avant mais il est d'actualité aujourd'hui, marc lépine était dans le vrai (...) rentrer en débat avec leurs associations suppose qu'elles y ont accès, un vagin n'a A AUCUN moment le droit et la légitimité d'intervenir dans le débat publique, sur tous les sujets."

Marc Lépine était dans le vrai?

Je ne pouvais pas croire qu'il ait écrit une horreur pareille. Je me suis dit qu'il était peut-être mal informé, alors j'ai comparé à la récente tuerie de Charlie Hebdo afin de lui faire comprendre l'ampleur du crime. Bref, je l'ai relancé dans l'espoir qu'il se rétracte, mais il en a plutôt ajouté:

"je ne fais pas fausse route charles henri, nous n'avons pas la même !! C'EST TOUT l'arrogance putassière de l'occidental moyen qui NE PEUT comprendre que SON système de valeur et SON mode de pensée n'est pas LA voie à emprunter !! et au bout d'un moment si, il fat agir, je suis content de ce qui s'est passer à Charlie hebdo et je ne suis ni musulman, ni "impétueux". (...) Et 15 féministes de moins sur terre guillaume, c'est plus d'oxygène pour les gens équilibrés."

Quand l'argument ultime de quelqu'un, c'est que les gens qui ne pensent pas comme lui méritent d'être TUÉS, que les assassins sont des HÉROS et les victimes de meurtre méritent ce qui leur est arrivé... c'est là que tu sais que tout semblant de débat intelligent est impossible.

C'est là que tu réalises que tu essaies d'avoir une conversation civilisée avec une coquerelle.

Récapitulons. Selon ce timbré, des lois devraient être votées pour empêcher des citoyens d'avoir accès à certaines carrières en fonction de leur sexe. Son opinion personnelle de ce qui constitue un homme ou une femme doit être imposée à tout le monde. Et le meurtre est une solution raisonnable pour se débarrasser des gens qui ne pensent pas comme lui.

Je retire ce que je viens de dire, ce type n'est pas une coquerelle. Il est plutôt dans la catégorie des verrues, des furoncles et des pustules.

Oui, j'en ai marre de ces féministes qui disent n'importe quoi et qui ne sont pas confrontées à leur bêtise. Mais le remède à ça, ce n'est pas la misogynie institutionnalisée, l'asservissement systématique de 50% de l'humanité et le meurtre de masse, merde!

La solution, c'est l'égalité des opportunités, la vraie. Juliette a envie de faire de la politique? Parfait, qu'elle y aille. J'ai envie de consacrer ma vie aux enfants? Parfait, c'est ce qui me rend heureux et c'est mon choix. Si on fait bien notre boulot, qu'on joue un rôle constructif pour la collectivité et qu'on s'y épanouit, où est le mal? Ça dérange qui?

Personne ne peut déconstruire MA masculinité sous prétexte que je travaille avec des enfants et certainement pas ce crétin-là! C'est dans ma tête ça, c'est mon identité. Et mon identité n'est pas fragile. Je n'ai pas besoin d'un métier traditionnellement masculin pour sentir que je suis un "vrai" homme et je n'ai rien à prouver à qui que ce soit. Je suis ce que je suis, c'est tout. Cela s'applique tout autant aux femmes qui choisissent une carrière traditionnellement masculine comme la politique. Personne n'a à se justifier parce qu'il ne cadre pas avec les définitions sexuelles traditionnelles de tarés arriérés et stupides.

La vie est suffisamment dure comme ça, pourquoi ajouter des barrières, des obstacles et des difficultés inutiles? Pourquoi ne pas laisser chacun être libre sans vomir sur les gens qui font des choix différents des nôtres?

Je veux être très, très clair. Si vous êtes sympathiques aux propos de ces salopards misogynes, ben ce blogue n'est pas pour vous.

Ici, c'est la république des idées, de la raison, de la justice, de l'égalité, du discernement, de l'empathie, des débats respectueux et intelligents.

Si vous carburez à la haine, ben allez voir ailleurs. C'est pas votre place, ici. Retournez au royaume des cons.



7 commentaires:

fylouz a dit…

Prof, je t'admire. Je craignais de voir débarquer tôt ou tard ce genre d'énergumènes et de te voir par conséquent emporté par la vague d'excrément qui les accompagneraient. A ta place, je pense que j'aurais été tellement dégoûté qu'après être allé vomir dans les toilettes, j'aurais, au minimum, mis mon blogue entre parenthèses, désespéré de l'abyssale profondeur de la stupidité humaine. Or, non seulement tu leur fais face, mais tu leur met le nez dans leur caca. Là, chapeau !
En ce qui concerne le zozo numéro 2 (et on sait tous ce qu'est un "numéro 2", pas vrai ?), j'ai d'abord cru que Eric Zemmour t'avait personnellement contacté, mais à la lecture de sa prose, j'en suis plutôt venu à la conclusion qu'il s'agissait simplement d'un des admirateurs de ce triste personnage. Car s'il a bien des défauts (y compris celui d'insulter ses interlocuteurs, mais de façon autrement plus subtile) , il n'a pas celui de massacrer sa langue. Sans compter le manque flagrant de logique et de culture qui s'exprime à travers la pensée de ce monsieur.

"pas de victimisation des hommes par des salamandres qui méritent la violence" : au moyen-âge , la salamandre avait la réputation d'être une créature diabolique car on pensait qu'elle résistait au feu. Autrement dit, il compare les femmes à des sorcières.

"des rôles prédéfinis, qui ont fait leurs preuves et qui ont été validés par TOUTES LES CIVILISATIONS du monde judéo-chrétienne, musulmane, bouddhiste et même athée je rappelle" : la bombe atomique du troll analphabète ("monde" est du masculin, "je rappelle"), usage abusif des caractères majuscules. Au passage, j'aimerais bien savoir de quoi il parle au sujet "du monde (...)athée". Si ça existe, je demande tout de suite un visa.

"Je n'avais pas ce discours avant mais il est d'actualité aujourd'hui" : donc, demain, si ce n'est plus le cas, il rentrera dans le rang, avec les autres nouilles. Comme disait le grand philosophe Michel Audiard : "Les cons, c'est comme les emmerdes, ça vole en escadrille."

"ta démarche est intéressante car même un fragile comme toi, instit petit bourgeois qui est prêt à passer le balai" : condescendance, mépris du corps enseignant, utilisation maladroite et erronée de l'expression "petit bourgeois", quel homme !

"je ne fais pas fausse route charles henri (sentiment d'infériorité envers ce qu'il considère sans doute être la classe dominante), nous n'avons pas la même !! C'EST TOUT l'arrogance putassière de l'occidental moyen qui NE PEUT comprendre que SON système de valeur et SON mode de pensée n'est pas LA voie à emprunter !! (et vas-y, les majuscules, les points d'exclamation, les tentatives d'intimidation)) et au bout d'un moment si, il fat agir, je suis content de ce qui s'est passer à Charlie hebdo et je ne suis ni musulman, ni "impétueux" (mais visiblement fâche avec l'orthographe, la grammaire, la syntaxe, bref le français, quoi). (...) Et 15 féministes de moins sur terre guillaume, c'est plus d'oxygène pour les gens équilibrés." (là, il doit confondre "oxygène" et flatulences, "gens équilibrés" et locataires permanents des cellules capitonnées).

Vraiment désolé, Prof, il semble que cette chanson de Renaud soit toujours d'actualité : https://www.youtube.com/watch?v=2aRakmBRukQ

fylouz a dit…

Et j'oubliais ça : "leur attitude va dans le sens de tous les textes saints depuis 2000 ans ; c'est quand même pas Adam qui a mangé la pomme !"

Ben si Adam a mangé la pomme, pauvre ignare ! Et en passant, il s'agit là d'une référence à la Genèse, donc à l'Ancien Testament, texte qui a plus de 3500 ans, et ser retrouve donc exclu de ta sélection. Quand aux textes saints depuis 2000 ans, ça serait quoi ? Le Nouveau Testament ? Le Coran ? La scientologie ? Le raëlisme ? Ce gars doit être un expert en religions pour affirmer (par l'intermédiaire d'une phrase qui n'a aucun sens) que sa pensée "va dans le sens de tous les textes saints" (si c'est bien ce qu'il veut dire).

Prof Solitaire a dit…

Merci de tes commentaires pertinents et divertissants. Ça fait plaisir de t'avoir de mon bord. Je ne pourrais pas te donner le titre de sidekick, mais que dirais-tu d'être mon padawan? ;-)

Et merci pour l'admiration, même si je ne crois pas vraiment la mériter.

fylouz a dit…

Padawan, ça me plait, mais est-ce que je suis obligé de porter la tresse, ô maître Jedi ?

Prof Solitaire a dit…

Juste derrière l'oreille, mon jeune apprenti. C'est la seule coquetterie qui te reste maintenant. ;-)

fylouz a dit…

Je me demande si je ne préfère pas ce style : http://images.buystarwarscostumes.com/products/9207/1-1/darth-maul-halloween-candy-bowl-holder.jpg

Prof Solitaire a dit…

Ça me va... contrairement aux autres maîtres Jedi, je crois que ta colère peut être utile lorsqu'elle est canalisée correctement.