13 septembre 2015

Camps de concentration pour hommes

Julie Bindel est une auteure féministe qui a écrit plusieurs livres et publié de nombreux articles dans les journaux britanniques. Dans cette récente entrevue, elle appelle à l'abolition de l'hétérosexualité et propose que les hommes soient emprisonnés dans des camps de concentration:

I mean, I would actually put them all in some kind of camp where they can all drive around in quad bikes, or bicycles, or white vans. I would give them a choice of vehicles to drive around with, give them no porn, they wouldn’t be able to fight – we would have wardens, of course! Women who want to see their sons or male loved ones would be able to go and visit, or take them out like a library book, and then bring them back.

I hope heterosexuality doesn’t survive, actually. I would like to see a truce on heterosexuality. I would like an amnesty on heterosexuality until we have sorted ourselves out. Because under patriarchy it’s shit.

And I am sick of hearing from individual women that their men are all right. Those men have been shored up by the advantages of patriarchy and they are complacent, they are not stopping other men from being shit.

I would love to see a women’s liberation that results in women turning away from men and saying: “when you come back as human beings, then we might look again.”





8 commentaires:

Pierre Vachon a dit…

Une autre criss de folle misandre! On devrait plûtot l'envoyer elle se faire soigner dans un hospital psychiatrique!

Gc a dit…

Fais attention Prof. J'ai toujours trouvé tes textes sur le néo-facho-féminisme pertinent. Par contre, avec l'ouverture de ton facebook, on dirait que tu attires vraiment des gens nauséabond. Je viens de lire un commentaire sur ton profil " leur hystérie nous montre pourquoi depuis 2000 ans on leur a ordonné de rester à leur place. J'avoue ne pas comprendre cette décision des puissants " de Francois Moretti. J'ai 3 filles, j'aimerais bien que ce type vient me montrer comment les remettre à leur place!
Bref, avec la sortie prochaine de ton livre, tu risques de te faire réduire en charpie dans les médias. Tu attires tout un nouveau lectorat c'est bien. Mais quel est lien entre le prof solitaire et ces débiles?
Je te suis depuis longtemps. Si des Julie Bindel mérite d'être dénoncer, si tu ne modères pas les commentaires sur ton facebook, tu seras coupable pas association.
À la sortie de ton livre, que j'attend avec impatience si les médias ne t'acceptes pas avec leur filttrre, il n'y aura pas de débat. Ou pire, ton bouquin perdra tout crédibilité parce que les journaleux pourront dire regardez ce qu'on trouve sur le profil Facebook de monsieur.

Jeanne a dit…

Quelle folle dangereuse. Du pure délire fascisant, berk.
abaslecelibat.blogspot.com

fylouz a dit…

Un texte qui, incontestablement, donne le vertige, et encore faut-il lire l'entrevue au complet pour réaliser la folie extrémiste de cette personne. C'est à se demander comment elle fait pour supporter de côtoyer des hommes dans la vie quotidienne. Il faut savoir que ses préjugés s'étendent aux femmes bisexuelles et aux transgenres. En d'autres termes, si on n'est pas une femme, née femme et n'aimant que des femmes, alors... Peut-être de futurs camps en perspective ?

"And I am sick of hearing from individual women that their men are all right. Those men have been shored up by the advantages of patriarchy and they are complacent, they are not stopping other men from being shit."

Autrement dit, les femmes qui vivent une relation hétérosexuelle sont les complices du patriarcat, ne serait-ce que par leur immobilisme. Il semble que, pour madame Bindel, une femme hétérosexuelle ne puisse être féministe. On n'est pas loin de la mentalité "Vous êtes avec nous ou contre nous".


Il est intéressant de noter que madame Bindel se décrit comme étant lesbienne "par choix". Autrement dit, on ne naît pas avec une préférence sexuelle quelconque, on le devient, argument préféré des homophobes religieux qui réfutent l'homosexualité car elle ne peut qu'être une erreur de la part des intéressés, en violation des règles de vie telles que définies par Dieu. De son côté, Julie Bindel réfute la possibilité qu'une femme puisse naître hétérosexuelle. Elle ne peut que choisir de l'être, en accord avec les règles de vie telles qu'imposées par le patriarcat : "We were the ones that said that all women can be lesbians and that heterosexuality is compulsory under a system of male supremacy. We were the ones that said that until women had a free choice, that we had to speak about heterosexuality as imposed upon us, rather freely chosen."

Bref, j'ai tenté d'analyser plus avant sa pensée mais je dois renoncer, c'est décidément trop monstrueux. Certains commentateurs sur le Net la comparent à une "féminazie". Mais, au risque de me voir attribuer un point de Godwin, je suis bien obligé de reconnaître que, dans son cas, la pomme ne tombe pas loin de l'arbre.

Henem a dit…

Je ne crois pas que de faire l'association de quelqu'un qui veut mettre tous les hommes dans des camps de concentration et le 3e Reich mérite un point Godwin. C'est elle qui mérite des points Godwin à chaque phrase qu'elle prononce ou presque. Non mais quelle harpie ! Je pense qu'on peut présumer que son 15 minutes de gloire achève, si tu as déterré ça Prof, ça va finir par lui peter dans la face pi elle va perdre sa job, victime de la patriarchie et un martyr est né... un beau catch 22

Prof il va falloir que tu mettes un discloser comme à la tivi pour dire que tu n'adhères pas nécessairement aux commentaires. Ou tu censures. Ou tu passes la moitié de ton temps à dénoncer les idiots. Dans tous les cas, il faut être de mauvaise foi pour te traiter de misogyne. Tu es parfois virulent mais c'est pas parce que tu détestes les femmes, ce que tu détestes c'est les idées véhiculées par certaines d'entre elles. Dans un monde qu'on veut dépeindre en extra-blanc ou en extra-noir, être nuancé revêt une importance capitale.

Prof Solitaire a dit…

@ Gc: Ce type est le même pustule dont je parlais dans ce billet dans lequel je dénonce les propos misogynes et haineux de ces gens: http://profsolitaire.blogspot.ca/2015/09/au-royaume-des-cons.html

J'ai effacé son commentaire, merci de me l'avoir signalé.

Tu as raison, je vais essayer d'être plus vigilant en modérant les commentaires... ça va un peu à l'encontre des mes convictions. J'ai toujours cru en la liberté d'expression, quitte à dénoncer et critiquer les propos haineux par la suite. C'est naïf, mais je me dis qu'on devrait me juger pour ce que j'écris, point. Si un journaliste malhonnête décide de me mettre en pièces, je ne peux rien contre la malice et la malhonnêteté, à part la dénoncer par la suite. J'aimerais qu'on me juge sur mes paroles, pas sur les commentaires de mes lecteurs. Mais cela étant dit, je vais être vigilant et je te remercie de te soucier de ma réputation comme ça, c'est très apprécié. Si quelques-uns de mes lecteurs sont des pustules, la vaste majorité sont en or massif!

Prof Solitaire a dit…

@ Jeanne: Merci du commentaire et merci pour le lien. Je ne suis plus célibataire depuis un bon moment mais tes billets semblent très intéressants à première vue.

@ fylouz: Ton commentaire aurait dû être le texte du billet si j'avais été moins paresseux et que j'avais pris le temps de le décortiquer un ti-peu, merci! C'est du grand Fylouz! :-)

@ Henem: Merci du conseil et merci de ta marque de confiance et merci de te soucier de ma réputation. Je n'ai effectivement rien d'un misogyne. Un disclaimer n'est peut-être pas une mauvaise idée... je vais voir si d'autres pustules se manifestent ou si mon billet de dénonciation les a fait fuir.

http://profsolitaire.blogspot.ca/2015/09/au-royaume-des-cons.html

Le deuxième type m'a inondé de messages sur la messagerie Facebook après la publication de ce billet. Je ne les ai pas lus... mais je ne les ai pas effacés non plus. Si jamais j'ai envie de me plonger dans ses immondices et de dénoncer à nouveau ce sale sexiste haineux, je les lirai et j'en ferai un billet. On verra...

Prof Solitaire a dit…

Pétition pour demander que cette femme horrible ne puisse plus écrire d'articles dans The Guardian:

https://www.change.org/p/the-guardian-this-person-promotes-hate-speech-and-should-not-work-for-the-guardian