30 septembre 2015

Le pape progressiste?

La couverture médiatique de la visite du pape aux USA était pitoyable.

Les médias ont parlé de l'événement comme s'il s'agissait du retour du messie. Ils ont presque unanimement applaudi ses propos. Leur absence d'objectivité et de sens critique était hallucinant.

Et maintenant qu'il est reparti, on découvre un des aspects cachés de sa visite:

Kim Davis, the Kentucky clerk who spent six days in jail for refusing to issue marriage licenses to same-sex couples, met privately with Pope Francis last week, adding a surprising twist to his first visit to the United States.

The meeting came Thursday at the Vatican Embassy in Washington, according to a statement on the Liberty Counsel website.

Mat Staver, a lawyer for Davis, said the session lasted 10 minutes and was just between the Pope, his client and her husband. He said pictures were taken and will be released at some point.

Pour ceux qui l'ignorent, Kim Davis est cette espèce de chrétienne fanatique homophobe qui a choisi d'ignorer la loi américaine et qui refuse de signer les licences de mariage à des couples homosexuels. Pourtant, c'est sa job de le faire, mais elle s'y refuse obstinément. Oh, elle veut continuer à occuper son poste, mais elle ne veut pas autoriser les homosexuels à se marier. Elle a même fait de la prison plutôt que de se soumettre!

Or, on ne demande pas à la dame de célébrer le mariage elle-même, ni même d'y assister. On ne lui demande que de signer la licence. Mais elle refuse de le faire parce que, dit-elle, cela heurte "ses convictions religieuses". Oui, deux adultes consentants qui s'aiment et qui souhaitent unir leurs destins, ça l'offusque profondément parce qu'ils ont tous les deux les mêmes organes génitaux.

Et ça, c'est pas bien. C'est son ami invisible qui le lui a dit.

Imaginez si moi, je refusais d'enseigner à des enfants qui partagent une quelconque caractéristique sous prétexte que cela heurte mes convictions religieuses. Imaginez si je refusais d'enseigner à des blonds ou à des gauchers. Imaginez ça... vous croyez que je mériterais de garder ma job? Vous croyez que je serais dépeint comme un héros et que j'obtiendrais une audience privée avec un chef d'état? Bien sûr que non, je serais dépeint comme un débile détraqué, et avec raison.

Mais Kim Davis, elle, obtient une audience privée avec le pape.

Je suis complètement renversé... et pourtant, je ne devrais pas l'être puisque la haine discriminatoire de cette illuminée est parfaitement en accord avec le dogme catholique!

En Occident, aucune organisation n'a le droit d'être ouvertement discriminatoire à l'égard d'une tranche de la population... SAUF les religions. Ces dernières peuvent discriminer autant qu'elles le veulent sans la moindre conséquence. Et elles ne se gênent pas! La religion catholique adopte ouvertement des positions discriminatoires contre les femmes et les homosexuels et tout le monde baisse la tête en guise de respect et célèbre avec fracas la visite de son pdg. Les médias couvrent ses déplacements et ses moindres déclarations comme s'il s'agissait d'un grand homme, alors qu'il n'est en fait qu'un vieil hurluberlu en robe qui déconne complètement et qui prétend communiquer avec un ami invisible qui vit dans le ciel.

C'est tout simplement hallucinant...

Non, le pape n'est pas un grand homme. C'est un vieux débris haineux, sexiste, homophobe, rétrograde et disjoncté qui ne mérite certainement pas le respect de nos médias supposément objectifs, modernes et indépendants.

L'Église catholique est une institution répugnante qui a exploité et endoctriné nos ancêtres pendant des siècles et qui s'est glissée dans tous les aspects de leurs vies, même les plus intimes. Contrairement à ses prétentions, elle a toujours véhiculé des valeurs grotesques et malsaines, elle a été l'ennemie jurée du progrès et de la liberté. Les libres penseurs courageux qui se sont battus pour l'affranchissement et la liberté de l'humanité ont dû l'affronter sans relâche, à chaque détour, souvent au péril de leur vie. Cette institution s'est rendue coupable des crimes les plus abominables, que ce soit le déni persistant de la science, les croisades, l'inquisition, la collaboration avec les nazis, les abus sexuels de millions d'enfants à travers le monde et j'en passe! Quiconque est doté de la moindre ombre d'un esprit critique ne devrait éprouver que le plus profond dégoût face à cette tumeur cancéreuse qui gangrène nos sociétés depuis trop longtemps.

Et j'en ai vraiment plein le cul de voir nos médias serviles s'agenouiller devant elle comme les pleutres incompétents et pitoyables qu'ils sont. C'est complètement inacceptable.

Tu peux plaider l'ignorance quand tu es un paysan illettré au Guatemala. Mais les journalistes occidentaux n'ont aucune excuse et ils devraient avoir honte.



1 commentaire:

Guillaume a dit…

Le Vatican est d'ailleurs en damage control depuis que la nouvelle est sortie. La rencontre du pape avec Kim Davis a dilapidé le capital de sympathie qu'il avait reçu en se prononçant contre la peine de mort et pour la justice sociale. On appelle ça échapper le ballon.