11 octobre 2015

ANTARÈS tome 6

J'ai déjà parlé de l'extraordinaire épopée de Leo qui raconte la colonisation humaine de planètes extra-terrestres. Il s'agit d'une des séries de BD que j'aime le plus et j'attends toujours avidement le prochain album. Puis, finalement, lorsqu'il paraît enfin, je profite de l'occasion pour relire tous ceux qui le précèdent. Bref, je suis un vrai mordu.

Il y a d'abord eu la série originale, Aldébaran. Vint ensuite Bételgeuse et c'est maintenant le troisième cycle, Antarès, qui s'achève.

Malheureusement, je dois dire que cet album-ci m'a laissé plutôt indifférent. C'est toutefois un phénomène qui s'observe assez souvent dans la SF: le scénaristes nous plonge dans un monde mystérieux et inexplicable qui nous fascine. Mais comme il ne peut pas laisser les gens dans le noir indéfiniment, éventuellement il doit bien commencé à offrir des réponses à nos questions. Or, ces réponses sont rarement à la hauteur de nos attentes.

Je pense, entre autres choses, à la fin atroce de la saga Dark Tower de Stephen King ou encore aux séries télévisées Lost et Heroes. Bref, c'est un peu ce qui se passe ici. Leo doit bien commencer à nous offrir quelques réponses, après 15 albums, il le faut bien. Malheureusement, j'ai trouvé les réponses plutôt décevantes.

Dans cet album, l'humanité entre en contact pour la toute première fois avec une civilisation avancée capable de voyage spatial. Leo, pourtant extraordinairement créatif quand vient le temps de donner vie à des environnements et à une faune alien, manque cruellement d'originalité ici. Les extra-terrestres qu'il nous fait découvrir sont essentiellement des humains-amphibiens chauves affublés de nez étranges. C'est à peu près tout. Le bref aperçu qui nous est offert de leur culture, de leur architecture et de leur technologie est franchement... plate. Anti-climax total.

Et, en fin de compte, cette civilisation ne constitue même pas une explication à toutes nos questions à propos de la mantrisse puisque, comme nous, ces êtres sont à la recherche de réponses. Bref, il existerait une autre civilisation encore plus puissante, encore plus avancée et encore plus ancienne qu'eux qui est la véritable responsable des phénomènes étranges qui sont observables tout au long de la série.

Alors, t'sais la réponse un peu plate que je viens de te donner? Ben, ce n'en est pas une finalement.

Pour le reste, Leo s'emploie à apporter une résolution aux différentes histoires secondaires qu'il a tissées tout au long de son récit, telles que les relations amoureuses entre les différents personnages. Le personnage principal de Kim Keller, que nous suivons depuis le tout début, est choisi pour devenir la première ambassadrice humaine auprès de la nouvelle civilisation d'aliens. Alexa, elle, se joindra à une expédition scientifique qui tente de percer les mystères de l'autre civilisation encore plus ancienne. Le tout donne une certaine atmosphère de finalité à cet album.

Franchement décevant.

J'espère que le prochain cycle saura insuffler une seconde vie à cette série et qu'elle n'est pas en train de s'essouffler. J'espère que je ne finirai pas par tout simplement perdre tout intérêt, comme ce fut le cas pour son autre série, Namibia.

Enfin, le temps le dira...



3 commentaires:

fylouz a dit…

Pas encore lu, pas de sous... J'espère que tu as tort. Perso, je ne suis pas surpris qu'il ne donne pas plus d'explications. De toute façon, peux tu me citer une seule saga pleine de mystères qui livre la marchandise de façon correcte à la fin ? Juste une seule... Le problème de "Lost", c'est justement que l'on livre des explications à la fin. Le fait que le résultat soit ce qu'il y ait eu de plus con à la télévision depuis l'explication donnée au retour de Bobby Ewing dans "Dallas" en dit long, je pense, sur le mur auquel doit faire tout scénariste dans de telles circonstances.

Guillaume a dit…

Heroes, c'est devenu graduellement tellement mauvais que plus personne n'a voulu le suivre.

Prof Solitaire a dit…

@ padawan: Pas de sous? As-tu perdu ton job? Hum, une saga pleine de mystère qui livre la marchandise... faudrait que j'y réfléchisse. J'avoue qu'aucune ne me vient à l'esprit. À part peut-être la récente série britannique de Sherlock Holmes...

@ Guillaume: as-tu vu la nouvelle saison qui vient de commencer? J'sais pas s'ils réussiront à redémarrer sur de nouvelles bases ou non...