25 octobre 2015

Statistiques féministes

L'assaut des féministes aux Nations Unies se poursuit sans relâche.

Après l'intervention d'Emma Watson (ma réplique est ici), après ce rapport de U.N. Women qui affirme que l'égalité ne suffit plus et après le pitoyable témoignage d'Anita Sarkeesian et de Zoe Quinn qui sont venues pleurnicher que les gens ne sont pas gentils avec elles sur Internet...

Voici un autre rapport féministe à propos de la VIOLENCE que subiraient les femmes lorsqu'elles naviguent en ligne.

Le problème avec ce rapport, c'est que les statistiques qu'il cite sont complètement bidons, comme le souligne habilement Christina Hoff Sommers, la Factual Feminist:



On voit bien ici que l'objectif n'est pas de décrire fidèlement la réalité, mais plutôt de convaincre à tout prix de la validité de ses arguments. De vendre son idéologie. Et pour y arriver, les féministes vont habituellement utiliser deux tactiques:

1- Choisir les statistiques et les faits qui renforcent leur thèse tout en ignorant celles qui la contredisent;

2- En l'absence de statistiques favorables, tripatouiller ou carrément inventer des chiffres.

La fin justifie les moyens. C'est la malhonnêteté intellectuelle la plus abjecte qui soit.



2 commentaires:

HLeBel a dit…

Le mouvement féministe carbure au mensonge et à la désinformation, c'est un fait indéniable. Voici maintenant déconstruit un mensonge d'état acheminé à la ministre de la justice qui nous démontre par son attitude n'avoir cure de la vérité et du respect des droits fondamentaux de la moitié de la population : http://bit.ly/1v4p1sC

Prof Solitaire a dit…

Merci pour ce beau lien! C'est une mine d'or de références!