26 octobre 2015

Une p'tite leçon pour Charest...

Êtes-vous étonné d'apprendre que même le gouvernement de l'Afrique du Sud a plus de respect pour ses étudiants que le gouvernement libéral de Jean Charest? En effet, après seulement une semaine de manifs, le président annule déjà les hausses de frais de scolarité.

Extrait de la nouvelle:

Les étudiants sud-africains ont obtenu vendredi du gouvernement l’annulation de l’augmentation de leurs frais de scolarité pour l’année 2016 après plusieurs jours de manifestations qui ont paralysé le fonctionnement des universités dans tout le pays.

Dans une allocution télévisée, vendredi après-midi, le président Jacob Zuma a annoncé qu’il n’y aurait «aucune augmentation des frais de scolarité en 2016», à l’issue d’une réunion avec les leaders de la contestation et les dirigeants des universités.

«Les discussions se poursuivront sur des problèmes plus larges que les frais de scolarité. De nombreux problèmes ont été soulevés et devront être suivis, comme l’éducation gratuite, l’indépendance des universités et le racisme», a-t-il poursuivi.

Tu vois mon Johnny? Traiter tes concitoyens avec un minimum de respect, ça ressemble à ça.



4 commentaires:

Sébastien a dit…

Je ne suis pas d'accord avec toi.

Nonobstant la position qu'on peut avoir sur les droits de scolarité, les gouvernements sont constamment face à une série de choix. Les groupes de pression n'ont pas à respecter un cadre budgétaire et arbitrer entre différentes demandes.

Céder si aisément à une demande d'un groupe particulier expose les citoyens à ce que les groupes qui sont mieux organisés et qui font plus de bruit soit indirectement favorisés. On risque la surenchère des moyens de pression si le gouvernement passe son temps à céder.

Je dis le tout sans parti pris pour une position ou un autre. Ultimement, c'est le gouvernement qui est élu et pas les groupes de pression. Le tout n'exclut pas la négociation, des réaménagement et même certains compromis.

Pour ce qui est de notre cas particulier (printemps érable et la suite), les demandes étaient à mon avis si exorbitantes et le désir chez certains individus d'imposer leur décision si fort, que la négociation laissait peu de chance à la réussite d'un compromis. Avec le recul, je crois que le gouvernement aurait pu démontrer plus d'ouverture à la discussion, mais je crois qu'il était légitime dans son choix.

Prof Solitaire a dit…

Merci de ton commentaire. Tu avances d'excellents arguments.

Mon bémol, c'est que le gouvernement Charest n'avait pas parler d'augmenter les frais de scolarité en campagne électorale et qu'il n'avait donc pas reçu ce mandat de la population.

De plus, ce n'est pas parce qu'un gouvernement a remporté les dernières élections (souvent avec un pourcentage bien en deçà du 50% dans notre système parlementaire) que les citoyens se doivent de se taire pendant 4 ans. Ils ont le droit de faire entendre leur mécontentement. Et le gouvernement, plutôt que de leur balancer la police et des lois plus coercitives par la gueule, peut choisir la voie du dialogue et du compromis...

... bien que, dans ce cas-là, je te l'accorde, un compromis aurait été difficile.

Sébastien a dit…

Entièrement d'accord sur le fait que le gouvernement Charest n'avait pas parler d'augmenter les frais de scolarité en campagne électorale.

Jadis, le jeune idéaliste que j'étais se désolait de ce genre de comportements des partis politiques et croyait qu'un parti qui expliquerait clairement ce genre de chose devrait pouvoir se faire élire. Croire au sérieux et à la bonne foi de la population en sorte. L'ADQ avait ce genre de discours franc sur ce qu'il proposait et ils ont existé essentiellement dans la marginalité la plupart du temps.

Certains pourraient prétendre que Québec Solidaire est similaire en ce sens, mais à l'autre bout du spectre. À mon avis par contre, ils laissent trop croire qu'il est facile de croître les revenus de l'état et ils auraient eux aussi à ne pas respecter leurs engagements électoraux, quoique d'une manière inhabituelle.

Maintenant, je suis moins jeune et moins idéaliste ;)

Prof Solitaire a dit…

Moins jeune et idéaliste... ouais, ça je connais! ;-) Merci du commentaire!