31 janvier 2016

Ah! Si seulement les femmes étaient au pouvoir!

Les féministes se tuent à nous le dire! Le monde serait tellement meilleur si les femmes étaient au pouvoir! Elles sont si merveilleuses et si supérieures aux hommes qu'en un rien de temps, nous vivrions tous dans une utopie paradisiaque! Finie la corruption! Finie la pauvreté! Finies les injustices! Finies les guerres!

Vite! Imposons la parité obligatoire! Votons pour Hillary! Promulguons Céline Hervieux-Payette au rang de Leader Suprême du Canadâ!

Sauf que...

N'en déplaise aux féministes, des femmes au pouvoir, il y en a déjà eues... et leur bilan n'est pas très rose. Dans les faits, les reines ont même déclenché plus de guerres que les rois!

Les faits ont toujours cette sale habitude de complètement foutre à terre les jolies élucubrations de nos amies féministes...

Extraits de cet excellent article du NY Mag:

There’s an assumption about women in power that you may have heard: that women who lead tend to be more diplomatic than their male counterparts, resulting in a more peaceful world. Psychologist Steven Pinker, for instance, wrote in his 2011 book, The Better Angels of Our Nature, “Over the long sweep of history, women have been and will be a pacifying force.” But how much of that is true? 

After sifting through historical data on queenly reigns across six centuries, two political scientists have found that it’s more complicated than that. In a recent working paper, New York University scholars Oeindrila Dube and S.P. Harish analyzed 28 European queenly reigns from 1480 to 1913 and found a 27 percent increase in wars when a queen was in power, as compared to the reign of a king. "People have this preconceived idea that states that are led by women engage in less conflict," Dube told Pacific Standard, but her analysis of the data on European queens suggests another story.

(...) The queens’ marital status made a difference here; as the authors write, among married monarchs, queens were more likely to participate as attackers than kings.

Pauvres féministes...



10 commentaires:

Hénèm a dit…

Jean-René Dufort avait passé des extraits, il y a un an ou deux, des séances du conseil municipal d'Outremont, composé exclusivement de femmes. Il y avait beaucoup de crêpage de chignon et de réactions enfantines.

fylouz a dit…

Dans le genre, je viens de lire cet article à propos du "Speed Dating". Ce système de rencontres pour célibataires comporte en général dix règles : Interdiction de s'enquérir de la profession de son/sa vis-à-vis, interdiction de lui demander où il/elle habite, les hommes se lèvent mais les femmes restent assises, etc. Or, la plupart de ces règles sont systématiquement bafouées, jamais la troisième.

http://sexes.blogs.liberation.fr/2016/01/26/lhomme-drague-la-femme-attend/

Et l'article précédent explique que le "speed dating" s'inspire en fait... du Talmud !

http://sexes.blogs.liberation.fr/2016/01/24/le-speeddating-est-il-un-mythe/

Anonyme a dit…

Un mot Angela Merkel

Qui est en train de detruire son pays et l'Europe.

Prof Solitaire a dit…

Et ne parlons pas de Margaret Thatcher qui a été désastreuse pour le Royaume-Uni et qui a déclenché la seule guerre unilatérale de l'histoire récente de son pays.

Ou les politiciennes albertaines qui sont à la tête d'un des états les plus polluants du globe...

fylouz a dit…

Pas d'accord en ce qui concerne Angela Merkel. Elle a ouvert en grand les portes de l'Allemagne aux réfugiés. Elle en a dans le pantalon, c'est certain. Par ailleurs, l'Allemagne est un pays prospère, la quatrième puissance économique mondiale, et s'il faut en trouver un qui est en train de détruire l'Europe, j'irais plutôt voir du côté de Cameron.

Prof Solitaire a dit…

Pas faux ce que tu dis là...

Anonyme a dit…

Pas juste la Hervieux-Payette qui a fait des déclaration semblable.

Pauline Marois a aussi declarée que les femmes politiciennes sont *supérieure* ou quelque chose du genre.
Même chose pour Hillary Clinton, et aussi probablement une longue liste.

Clinton a aussi dit que les vrai victimes des guerres était les femmes.

Pour ce qui est de Merkel, chacun ses opinions...

Prof Solitaire a dit…

Trouvé ici à propos de Merkel:

https://www.quora.com/Is-Angela-Merkel-a-good-head-of-government

On the plus side:

-ready to radically change her stance (e. g. phasing out nuclear power after Fukushima when she was very pro-nuclear before)
-moving her party towards the progressive left as all of Germany is moving in that direction (e. g. minimum wage, supporting working women)
-got rid of compulsory military service

On the down side:

-supported Guttenberg (accused of plagiarism) and Wulff (accused of corruption) for too long; had Röttgen removed from her cabinet without an explanation several days after praising him
-too close to big business (e. g. openly taking money from power companies in order to take back Schröder's phase-out of nuclear power)
-repeatedly passed laws that were later voted unconstitutional (e. g. the new election law, which would have unduly advantaged her party)
-ready to bypass democratic institutions (e. g. the debate about whether parliament needed to agree to send more money to Greece, or the issue of transferring German sovereignity to the EU, or going via the EU in order to pass a law on telecommunications data retention that had already been ruled unconstitutional)

fylouz a dit…

Les comédies romantiques sont SEXIIIIIIIISTES !!!

http://next.liberation.fr/culture-next/2016/02/05/les-comedies-romantiques-banalisent-elles-le-harcelement_1431271

Prof Solitaire a dit…

https://youtu.be/vRquPxdHNGE