9 janvier 2016

La toxicité du multiculturalisme

J'ignore s'il est possible d'avoir une conversation civilisée à propos de ce sujet, ou si je suis irrémédiablement condamné à me retrouver entre des cons de droite qui détestent tous les musulmans et des cons de gauche qui voient du racisme partout... mais bon, j'essaie.

En août 2014, j'ai blogué à propos d'un événement extrêmement troublant. Les journaux britanniques révélaient que la police avait décidé de ne pas s'attaquer à des gangs qui kidnappaient, violaient et s'adonnaient au trafic d'enfants dans la ville de Rotherham. Pourquoi? Parce que ces gangs étaient constitués de musulmans et que la police craignait d'être accusée d'islamophobie et de xénophobie:

The report, entitled “Independent Inquiry into Child Sexual Exploitation in Rotherham (1997 – 2013)” documents the sexual abuse and exploitation of more than 1400 children over a 16 year period, mainly by Muslim men of Pakistani heritage.

Attempting to explain why local officials ignored and denied the ongoing abuse, Professor Alexis Jay, author of the report commissioned by the Rotherham Borough Council, said: "Several councillors interviewed believed that by opening up these issues they could be ‘giving oxygen’ to racist perspectives that might in turn attract extremist political groups and threaten community cohesion."

Tout le potentiel toxique, nocif et dangereux du multiculturalisme est là. À Rotherham, on en est arrivé à un point où les autorités policières ont décidé de ne pas s'attaquer à des criminels violents qui exploitaient des enfants par crainte de passer pour des... racistes.

L'idéologie multiculturelle dominante fait dorénavant en sorte que le "respect" des minorités devient plus important que celui des lois ou même que la protection des enfants.

On pourrait espérer que ceci constitue un cas isolé. On pourrait se dire qu'il ne faut pas tirer de conclusions sur la base d'un seul événement survenu dans une unique ville britannique. On pourrait se dire que de tels crimes ne se produisent pas ailleurs et que les autorités des autres pays n'hésitent pas à passer à l'action pour protéger les innocents et punir les agresseurs.

Malheureusement, ceci n'est pas un cas isolé.

Le même phénomène est en train de se produire ailleurs en Occident. Des gens qui souscrivent à des idéologies religieuses rétrogrades (particulièrement l'Islam) quittent leur pays d'origine, viennent s'installer en Occident et commettent des crimes qui ne sont pas toujours des actes de terrorisme. Il s'agit souvent de viols et les autorités policières n'interviennent pas, par crainte d'être taxés d'islamophobie et de racisme. Pire, les autorités et les médias tentent même parfois de CACHER l'origine ethnique et l'appartenance religieuse des criminels afin de ne pas "stigmatiser" les minorités!

Dans le contexte actuel, il est donc extrêmement difficile d'obtenir des informations fiables des sources officielles. Plutôt que d'informer la population, les autorités préfèrent dissimuler les chiffre et les faits. Elles préfèrent mentir. Et les médias traditionnels, animés par le même zèle multiculturel, jouent le jeu et cachent ou déforment la réalité. Il faut donc se tourner vers des sources d'informations non-traditionnelles et vers des gens qui s'intéressent davantage aux faits qu'au respect de la sacro-sainte idéologie multiculturelle dominante (ce qui peut s'avérer être un exercice périlleux parce que ce ne sont pas les coucous qui manquent sur le net).

L'excellent Youtubeur, Sargon of Akkad, est l'une de ces voix discordantes. Profondément rationnel, il s'intéresse aux cold hard facts. Il tente de voir à travers le voile de désinformation, de propagande et de mensonge pour comprendre la réalité.

Dans deux récents vidéos, il s'est intéressé à une importante vague de viols perpétrés en Suède. En effet, ce pays subit présentement les taux de viols les plus élevés en Europe! Bien que ces agressions soient mentionnées dans les médias, on tente par toutes sortes de moyens de dissimuler le fait que celles-ci sont très souvent perpétrées par des immigrants musulmans. Pire, les politiciens qui osent briser le tabou et nommer cette réalité sont ostracisés et parfois même mis à l'amende.



La suite de ce premier vidéo est ici, si le sujet vous intéresse.

La Suède n'est pas l'unique théâtre de ce phénomène. Le cirque s'est répété à Cologne, en Allemagne, il y a quelques jours. Lors des célébrations du Nouvel An, plusieurs femmes ont été agressées en pleine rue! Ces attaques semblent avoir été bien préparées et concertées.

Les victimes racontent: «Nous nous apprêtions à partir et c’est là qu’un groupe d’une dizaine, vingtaine, trentaine de jeunes hommes étrangers s’en est pris à nous. Ils se sont mis à nous agresser, nous prenant l’entrejambe, touchant nos décolletés, sous les manteaux. Seules les femmes.» 

Comme au Royaume-Uni, la police (qui était pourtant sur place) a refusé d'intervenir. Les autorités ont d'abord tenté de cacher l'origine ethnique et l'appartenance religieuse des agresseurs et ont menti à propos de leurs nombres. Comme en Suède, les médias traditionnels se sont joints au jeu et ont également tenté de dissimuler la réalité.

Cette réalité, c'est que ces hommes sont originaires "d'Afrique du nord et du Moyen-Orient". Encore une fois, des musulmans:



Suite à ces événements, le plus risible est sans doute l'intervention de la mairesse de Cologne:

Henriette Reker, mairesse sans étiquette de la métropole rhénane, a recommandé mardi aux femmes de respecter «une certaine distance, plus longue que le bras» avec les inconnus pour se protéger d'éventuels assauts. 

Pourtant, Mme Reker est une femme dans un pays dirigé par une femme! Je croyais que plus de femmes au pouvoir signifierait plus de justice pour les autres femmes! Je croyais que les politiciennes étaient en tous points supérieures à leurs collègues masculins! Je croyais que «les femmes n’ont pas le même cheminement mental, n’ont pas la même vision du pouvoir, pas la même façon de travailler» que les hommes! Je croyais qu'une femme serait en meilleure position pour protéger ses concitoyennes qu'un homme! Qu'elle serait plus sensible à une problématique qui ne touche que les femmes! Je croyais que jamais une femme ne dirait aux autres femmes que ce sont ELLES qui doivent modifier leurs propres comportements pour éviter d'être agressées!

Et voilà que cette mairesse considère que la solution à cette massive vague d'agressions est de demander aux femmes de garder leurs distances des inconnus? Ridicule.

Et c'est là qu'entre en jeu cette autre idéologie qui est tout aussi toxique que le multiculturalisme: le féminisme.

Nos amies féministes ne se gênent habituellement pas pour dénoncer ce qu'elles appellent la "culture de viol" de l'Occident. Elles ne manquent habituellement pas une occasion de hurler contre le "patriarcat" et l'oppression des femmes par les hommes à qui ont doit "apprendre à ne pas violer"!

Or, nous voilà face à une véritable culture du viol. Nous voilà face à une véritable idéologie patriarcale. Nous voilà face à une vague d'agressions sexuelles perpétrées contre des filles et des femmes en toute impunité par des hommes qui semblent n'éprouver que haine et mépris envers leurs victimes. De véritables misogynes! Et où sont les féministes?

Nulle part!

Silence radio!

Pas un mot!

Apparemment, si des agressions sont perpétrées par des membres de minorités ethniques, alors là, ça ne compte plus.

C'est parfaitement correct de diaboliser des hommes hétérosexuels occidentaux, évidemment, et les féministes ne se gênent pas pour le faire quotidiennement. Mais s'il s'agit de musulmans, alors là, elles n'ont subitement plus rien à dire!

Cet étrange silence n'est pas passé inaperçu chez les critiques du féminisme et certaines de leurs réactions sont absolument hilarantes:





Blagues à part, n'allez pas croire que ce phénomène n'existe qu'en Europe. Voyez par exemple cet article paru il y a seulement quelques jours dans La Presse:

Walid Mustapha Chalhoub (...) 33 ans fait face à 48 accusations ayant trait principalement à des agressions sexuelles, proxénétisme, et extorsion à l'endroit de neuf jeunes filles. (...) Plusieurs des victimes alléguées, dont l'âge varie entre 15 et 18 ans, se sont retrouvées chez lui pour faire la fête. (...) les jeunes filles, qui se seraient fait promettre beaucoup d'argent, auraient été contraintes de signer des «contrats» et se livrer à de la prostitution, de la fraude et de la vente de drogue. 

Le 22 août 2013, un père de famille a appelé la police en pleine nuit, pour se plaindre qu'une rançon de 3800$ lui était demandée pour revoir sa fille de 17 ans. La jeune fille a été retrouvée saine et sauve, mais l'enquête allait démontrer que c'est un dénommé Chalhoub qui avait passé l'appel au père. 

Évidemment, je ne suis pas en train de dire que tous les musulmans (ou même un pourcentage significatif d'entre eux) sont des agresseurs, des violeurs et des kidnappeurs de fillettes et de femmes! Ce n'est bien évidemment pas la cas! Je connais de nombreux musulmans (modérés) qui sont des citoyens admirables et qui n'ont jamais agressé qui que ce soit.

De plus, les fanatiques musulmans n'ont pas l'exclusivité des crimes inspirés par leurs dogmes religieux! Souvenez-vous de la secte Lev Tahor! Ça s'est passé ici même, au Québec! Dans ce cas-là, il ne s'agissait pas de musulmans, mais plutôt de Juifs fanatiques, mais le résultat est le même. Dans ce dossier-là aussi, les autorités policières ainsi que les services de protection de la jeunesse se sont avérés très frileux à intervenir et ils ont tardé à agir, au détriment du bien-être de nombreux enfants:

La Protection de la jeunesse (DPJ) et la Sûreté du Québec (SQ) ont «failli à leur tâche» de protéger les enfants du groupe ultra orthodoxe Lev Tahor, malmenés pendant des années avant que leurs familles n'abandonnent les Laurentides pour l'Ontario, puis le Guatemala. Tel est le constat de la Commission des droits de la personne et de la jeunesse, pour qui les travailleurs de la santé et les fonctionnaires de l'éducation ont aussi commis plusieurs manquements. (...) «La liberté de religion ne peut en aucun cas constituer un prétexte à la maltraitance et à la négligence.»

Ce que je dis, donc, c'est qu'il est scandaleux que les autorités policières s'empêchent d'intervenir pour mettre fin à des activités criminelles sous prétexte que ceux qui les commettent appartiennent à des minorités ethniques ou religieuses.

Ce que je dis, c'est qu'il est moralement répréhensible que les médias ou les autorités tentent de dissimuler l'origine ethnique ou la religion de certains criminels sous prétexte qu'ils souhaitent éviter de stigmatiser une communauté.

Ce que je dis, c'est qu'on ne devrait pas avoir peur de se questionner à propos des liens qui existent entre certains crimes et l'idéologie religieuse des gens qui les commettent. Car ce lien, il existe indubitablement.

Par exemple, il ne me semble pas très controversé d'affirmer que l'Islam n'est généralement pas réputé pour son grand respect des femmes. Qu'on pense aux différents voiles, aux interdictions de conduire ou d'adresser la parole aux hommes, à la ségrégation des sexes, à l'obsession de la virginité et de "l'honneur" ou encore à la Charia qui reconnaît ouvertement l'autorité des hommes sur les femmes, les preuves de cette misogynie religieuse ne manquent pas! Les comportements de Mahomet lui-même, tels que rapportés dans le Coran et les hadiths, tiennent parfois du viol et de la pédophilie, pourtant cet homme est vénéré par les musulmans. N'est-il pas pertinent de demander s'il n'y a pas des éléments de l'Islam qui, à défaut de justifier ouvertement de telles agressions, ne les facilite pas? Pourquoi les aspects rétrogrades et répugnants de cette religion ou de n'importe quelle autre devraient-ils être tus ou placés à l'abri de la critique? Pourquoi faudrait-il les respecter?

Malheureusement, quiconque s'intéresse au lien qui existe entre ces horribles agressions et les éléments sexistes et misogynes des idéologies religieuses rétrogrades est immédiatement qualifié de sale raciste islamophobe xénophobe redneck.

Quiconque se questionne sur la pertinence d'ouvrir toutes grandes les portes de nos pays à un grand nombre d'immigrants d'allégeance islamiste et sur les possibles potentielles conséquences néfastes pour nos sociétés d'une telle immigration est immédiatement qualifié de sale raciste islamophobe xénophobe redneck.

Et même les féministes qui n'hésitent habituellement jamais à dénoncer les injustices (réelles et imaginaires) dont sont victimes les femmes restent complètement silencieuses face à cette situation.

Les autorités continueront-elles encore longtemps à craindre davantage le soi-disant "racisme" des Occidentaux plutôt que de reconnaître les crimes violents perpétrés par des fanatiques religieux?

Combien d'autres horribles agressions seront nécessaires avant que nous nous décidions à regarder la réalité en face et à nous intéresser sérieusement à ce problème et à notre perception fautive de ce dernier?

À lire également:

Maajid Nawaz et la gauche "régressive"
Faut-il éviter de critiquer l'Islam au nom de l'ouverture et de la tolérance?

La victoire des islamistes
Vous croyez que la liberté d'expression est inattaquable? Vous croyez que les islamistes ne réussiront pas à y mettre un terme, comme ils le souhaitent si ardemment? Vous croyez qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter?

Aveuglement volontaire
L'exercice d'aveuglement volontaire auquel s'adonnent les médias et les politiciens, au nom de la tolérance et du multiculturalisme dogmatique, est exaspérant.

Les réactions de nos bons gouvernements
Mais toi, mon Phil, ce que tu as vu de PIRE, c'est la petite bannière à Québec? T'es vraiment un crisse de gros insignifiant.

Comment peut-on affirmer que la critique d'une idéologie débile est une forme de racisme?

«On était bien ici avant»
Avant l’arrivée de l’islamisme!

Une loi LIBERTICIDE!
Le projet de loi 59 – un projet qui, sous prétexte de lutter contre la «radicalisation», nous prépare un régime de terreur intellectuelle, avec ses dispositions concernant les «discours haineux».

Le problème avec la tolérance religieuse...
Le problème avec la tolérance religieuse c'est qu'au nom du respect et de l'ouverture, elle impose la censure.

Pas seulement une poignée d'extrémistes...
Bien que la vaste majorité des musulmans ne soient pas des fanatiques violents, ils partagent tout de même de nombreuses croyances et convictions qui nourrissent la haine des fanatiques et qui justifient leurs actions.

There are true Muslim reformists who are willing to call a spade a spade while working for the true betterment of their peoples — but their voices are drowned out by the noise of apologists who are all-too-often aided by the Western left. Those who accept distortions in order to hold on to a comforting dream-world where Islamic fundamentalism is merely an aberration are harming reform by encouraging apologists.

Voici une extraordinaire lettre qui a été adressée à Ben Affleck par une auteure et blogueuse musulmane suite à son intervention et ce n'est pas pour le remercier

Selon lui, il ne faut pas manifester son désaccord avec une idéologie si cette dernière émane d'un groupe minoritaire. Quiconque enfreint cette règle est un xénophobe raciste redneck.

L'angélisme de Louis T
Daech est moins dangereux que le cancer, mais Donald Trump est la réincarnation d'Adolf Hitler, tabarnak!

Non, on n'a pas à respecter toutes les opinions des autres. Parfois, les gens croient des conneries. On n'a pas à respecter des conneries.

Voici des liens vers mes billets à propos de la religion regroupés par thèmes. Bonne lecture chers amis hérétiques!



7 commentaires:

Prof Solitaire a dit…

Un policier allemand : « Nous avons ordre d’ignorer les crimes commis par les migrants »

Région du Hesse : Un policier haut gradé de Francfort explique au BILD : « Pour les délits commis par des criminels possédant une nationalité étrangère et qui sont enregistrés dans un centré de réfugiés, nous classons immédiatement le dossier sans suite ».

http://lesobservateurs.ch/2016/01/09/un-policier-allemand-nous-avons-ordre-dignorer-les-crimes-commis-par-les-migrants/

Prof Solitaire a dit…

Europeans Studiously Ignore Muslim Mobs

To avoid inciting anti-Muslim sentiment, the press and government overlook repeated, vicious riots targeting women.

http://www.nationalreview.com/article/429432/muslim-mobs-rape-europe

Prof Solitaire a dit…

Cologne: silence assourdissant

Les groupes de femmes auraient dû s’insurger des recommandations de la mairesse de Cologne qui a fait du slut shaming, qui a jugé les victimes, au lieu de diriger ses interventions sur les agresseurs. Le monde aurait dû s’indigner de ce cauchemar vécu par des centaines de femmes, mais le silence, depuis une semaine, est criant.

(...) Il y a un an, les femmes dénonçaient sur les médias sociaux les agressions dont elles ont été victimes. Elles reprenaient la parole publi­quement pour revendiquer les droits des femmes. Rien ne semblait leur faire peur. Où sont les groupes de femmes pour dénoncer ces agressions à Cologne? Pour s’indigner du traitement de la nouvelle par les
médias? Le silence des groupes de femmes pour dénoncer les agressions allemandes est assourdissant!

http://www.journaldemontreal.com/2016/01/10/cologne-silence-assourdissant

Prof Solitaire a dit…

Les féministes, la gauche et les viols de Cologne

En Allemagne tout le monde marche sur des œufs. La police a pris son temps avant d’intervenir et a pris son temps avant de nommer les faits. Des agressions violentes, organisées, en bande, par des hommes d’origine arabe, nord-africaine.

La gauche féministe se trouve bien mal en point face à ce qui est arrivé à Cologne. Comment dénoncer haut et fort des agressions commises par des migrants sans passer pour racistes ou xénophobes ?

On en a eu un bon exemple sur le fil Twitter d’Alexa Conradi l’ancienne présidente de la Fédération des Femmes du Québec qui vit maintenant en Allemagne.

Voici ce qu’elle a écrit il y a quelques minutes : « L’instrumentalisation du féminisme par la droite. Ça me rappelle des débats au Québec. » Et elle faisait un lien avec un article dans le NewStatesman... dénonçant la droite qui dénonce les viols en Allemagne !

Ben oui, il y a juste la gauche qui a le droit d’être féministe. Qu’est-ce qu’ils ont les gens de droite à s’intéresser au sort des femmes violées ? La seule raison pour laquelle la droite dénonce Cologne (selon cet article qu’approuve Mme Conradi) c’est bien sûr que la droite est raciste et voit là l’occasion de démontrer toute sa haine des « étrangers ».

http://www.journaldemontreal.com/2016/01/10/les-feministes-la-gauche-et-les-viols-de-cologne

Prof Solitaire a dit…

Cologne : où sont passées les féministes ?

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/01/11/31002-20160111ARTFIG00143-cologne-o-sont-passees-les-feministes.php

Prof Solitaire a dit…

Cologne : le silence des féministes vous étonne ?

Alors pourquoi les féministes militantes se taisent-elles ? Quand on sait que le Conseil du statut de la femme empochera cette années 3,8 M $, on comprend pourquoi cet organisme, qui dénonce les privilèges imaginaires de la gent masculine, tient à conserver les siens en évitant les vagues sur la question si embarrassante pour lui de l’islam politique.

Alors que cet organisme, comme la FFQ, devrait être le premier à monter aux barricades pour dénoncer la pire menace occidentale pour les femmes, l'islam politique, il préfère se terrer dans un silence lâche et mercantile, de peur de se faire taper sur les doigts et de voir son financement réduit.

http://olivierkaestle.blogspot.ca/2016/01/cologne-le-silence-des-feministes-vous.html

Prof Solitaire a dit…

Honte aux féministes.

Quand j'ai entendu parler de la vague de viols en Allemagne, à Cologne, je me suis dit: les féministes vont sortir et faire un papier, une pétition quelque chose; une manifestation.
Elles qui sortent dès que Jean-François Mercier fait une blague un peu sexiste!

Là avec des centaines de viols elles vont dénoncer le machiste médiéval, l'obscurantisme religieux qui dictent qu'une fille qui est voilée est respectable, mais qu'une fille pas voilée mérite le viol.

Non rien.

https://www.facebook.com/stephaneeroy/posts/1010744315631400