28 février 2016

Un homme meurt tous les 13 jours tué par sa compagne

Ce que les féministes ne vous diront jamais:

7136. C'est le nombre d'hommes en souffrance victimes des violences volontaires de leur conjointe en 2013, selon l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Ce qui représente 11 % des cas de violences conjugales. D'ordinaire plus suspects que victimes, ils sont en moyenne 26 à mourir chaque année sous les coups de leur femme, soit environ un tous les treize jours. Souvent, les hommes battus restent murés dans le silence, trop honteux d’être dominés par des femmes. D'ailleurs, ils ne représentent que 2,5 % des 13.834 personnes à avoir composé le numéro d'urgence (3919) en 2013. 

Et puis, il y a ceux qui arrivent à partir, à porter plainte et à se donner une chance de vivre à nouveau normalement, de se réinventer loin de leur bourreau. C'est le cas de Maxime Gaget, qui a raconté son calvaire dans le livre Ma compagne. Mon bourreau. Son ex-compagne comparaît jeudi au tribunal correctionnel de Paris pour « violences, menaces, intimidations et escroqueries ». Des hommes battus comme lui, l'avocate Samira Meziani en a défendu une dizaine devant le tribunal ces deux dernières années. Si leurs histoires permettent de mieux comprendre le système de soumission psychologique des victimes de violences conjugales, les hommes se heurtent à une justice pas toujours impartiale à leur égard. 



Aucun commentaire: