19 avril 2016

Un politicien pas comme les autres?

C'est ce que beaucoup de gens croient à propos de Justin Trudeau.

Les faits démontrent le contraire.

Justin Trudeau est un beau parleur manipulateur et malhonnête comme la plupart de ses prédécesseurs.

Une des preuves les plus récentes:

Pendant la campagne électorale, Justin Trudeau a dénoncé les riches qui créent des petites entreprises pour payer moins d’impôt

Le premier ministre sait de quoi il parle: il en a lui-même utilisé quatre pour ses investissements.

(...) Impossible de savoir combien d’impôt ces entreprises ont payé. Le Bureau du premier ministre n’a pas répondu à nos questions à ce sujet.

(...) En campagne électorale, Justin Trudeau a déclaré ses divers intérêts financiers à La Presse sans parler de ces deux entreprises.

(...) Pendant plus de 15 ans, les fonds de la fiducie ont donc pu fructifier à l’extérieur du bilan de Justin et Alexandre Trudeau, sans affecter leur revenu imposable.

Notre Bureau d’enquête a offert au premier ministre d’expliquer la structure fiscale de ces actifs, mais son cabinet a choisi de ne pas répondre à nos questions.

(...) Les 4 petites entreprises de Justin Trudeau:

JPJT Canada inc.
Secteur d’activité: Conférences
Créée en 2006
Radiée en 2011
*Moins d’impôt

9190-0563 Québec inc.
Secteurs d’activité: Développement immobilier. Production et vente de bois de chauffage et bois d’œuvre
Créée en 2007
*Moins d’impôt

3701140 Canada inc.
Secteur d’activité: Société de portefeuille
Créée en 2001
Radiée le 20 octobre dernier, au lendemain de l’élection de Justin Trudeau comme premier ministre
*Impôt reporté

90562 Canada ltée
Secteur d’activité: Société de portefeuille
Créée par Pierre Elliott Trudeau en 1979
Radiée en 2013
*Impôt reporté


Et n'allez pas croire que ceci met le grand Justin Trudeau dans l'embarras:

Pressé de questions par l'opposition, le premier ministre Justin Trudeau n'a fourni aucune raison pour expliquer son recours aux compagnies à numéro.

Ben non, voyons donc... s'expliquer et se justifier, c'est bien en dessous du grand Justin Trudeau!

Et s'il n'y avait que ce scandale! N'oublions pas la vente de véhicules blindés à l'Arabie saoudite ou le fait que les contribuables paient le salaire des nounous de la famille Trudeau. Sans parler de son colossal dédain trudeauesque à l'égard du Québec. J'en passe et des meilleures...

Et à part quelques rares exceptions, les médias canadiens continuent de faire de cet hurluberlu une espèce de demi-dieu messianique, comme l'écrit si bien Bock-Côté dans cet article:

Apparemment, il faudra s’y faire: Justin Trudeau est adulé par les médias, qui ont décidé d’en faire une superstar.

Sa femme se pointe à un gala avec une belle robe? On la complimentera publiquement, à la manière d’une reine dont il faut sans cesse louer la beauté, tant elle confirmerait la puissance de son seigneur.

Il fait une réponse à peu près articulée à un journaliste à propos d’un dossier d’informatique quantique qu’on vient de lui expliquer? On s’émerveille devant le premier ministre pédagogue qui comprend tout et s’improvise génie de l’informatique.

(...) La trudeaumanie, en un mot, ne se dément pas. Peut-être n’est-elle que le symptôme d’une société complètement dominée par la logique du spectacle?

Les politiciens, aujourd’hui, doivent d’abord savoir maîtriser les médias, faire des pirouettes, sourire comme il faut et même danser si on le leur deman­de.

Justin Trudeau fait tout cela et plus encore.

Bienvenue au royaume de la superficialité et de l'ignorance.



2 commentaires:

Guillaume a dit…

Et pendant ce temps-là aux États Unis, un vieux juif échevelé socialiste avoué donne des sueurs froides à Hillary Clinton.

Prof Solitaire a dit…

Maintenant qu'elle a New York, elle est imbattable, malheureusement...