13 mai 2016

Éthique libérale

Imaginez que vous avez une boutique d'armes à feu.

Un de vos bons clients s'appelle Bob et vous faites vraiment des affaires en or avec lui.

Mais un jour, j'arrive dans votre boutique avec des photos et des vidéos qui démontrent clairement que Bob est un dangereux fanatique et que l'usage qu'il fait de ses armes à feu est monstrueux. Il menace des gens et ouvre le feu sur des cibles innocentes.

Continueriez-vous à vendre des armes à ce type?

Et si en regardant les photos et les vidéos de plus près, vous vous apercevez que Bob n'utilise pas des armes procurées à votre boutique, considéreriez-vous ceci un argument valide pour vous disculper de toute responsabilité morale et continuer à vendre des armes à Bob en toute quiétude?

En ce qui me concerne, il faudrait être un véritable psychopathe irresponsable et méprisable pour agir de la sorte.

Mais pour notre bon gouvernement fédéral, ceci tombe sous le sens. Justin Trudeau et Stéphane Dion considèrent que cet argument est parfaitement valide:

Le gouvernement Trudeau a encore dû défendre mercredi le contrat de vente de véhicules blindés conclu avec l’Arabie saoudite après la diffusion de vidéos montrant que le régime utilise vraisemblablement ce type d’équipement pour réprimer des dissidents. Mais Ottawa ne s’en formalise pas puisque les véhicules en cause ne sont pas canadiens.

Les images obtenues et analysées par le Globe and Mail datent de 2012 et de 2015. Elles montrent que des véhicules semblables à ceux que le Canada vendra à l’Arabie saoudite ont été utilisés dans des affrontements avec la minorité chiite dans l’est du pays.

«Notre équipe d’experts regarde toujours ce genre d’information et les scrute à la loupe, a réagi en matinée le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion. Si jamais ça devait être un équipement canadien [qui est utilisé contre les civils], on réagirait. Mais comme l’article le dit lui-même, pour le moment ce ne sont pas des équipements canadiens.»

Comme je le disais: des psychopathes irresponsables et méprisables...



Aucun commentaire: