21 mai 2016

EXCALIBUR #59-60

Capitaine America... Black Panther... War Machine... hum... où est-ce que j'ai déjà vu ça?

EXCALIBUR #59-60
"Enter… the Panther!" Décembre 1992, Janvier 1993
Scénario: Scott Lobdell
Crayonnés: Scott Kolins
Encrage: Holdredge and Kryssing

Histoire: 

Excalibur, l'équipe de super-héros britannique (constituée à l'époque de Shadowcat, Captain Britain et Meggan) est en Afrique, au Wakanda pour être plus précis. Les trois Brits ne sont pas les seuls clients du roi T'Challa. Sont également présents Captain America et Iron Man (Jim Rhodes n'utilisait pas encore le nom War Machine à cette époque). Rhodey représente la compagnie Stark Enterprises à une conférence internationale sur l'environnement.

L'ennui avec le Wakanda c'est qu'il semble toujours y avoir un nouveau fou furieux tapi dans l'ombre à planifier un coup d'état contre le roi. Cette fois-ci ne fait pas exception et bientôt, les invités subissent l'assaut d'un être d'apparence totémique qui se fait appeler "ICON". Il a réussi à transformer plusieurs des citoyens du pays en zombies en bois et les utilise comme son armée personnelle. Est-ce que les héros se battre contre cette horde innocent ou bien le Black Panther abdiquer son trône?

Ce qui est cool: 

L'histoire est divertissante et, comme c'est souvent le cas avec les vieilles histoires d'Excalibur, elle est parsemée de gags. C'est une BD qui ne se prend pas trop au sérieux et je trouve cela très rafraîchissant. 

Il s'agit également d'une rencontre historique entre Captain America et War Machine. À ce moment de la continuité Marvel, Tony Stark était présumé mort et personne ne savait qui portait l'armure d'Iron Man. Il est très amusant de voir Cap tenter de deviner qui se cache sous le casque. Il devine qu'il ne s'agit pas de Stark lorsqu'il aperçoit Iron Man consommer de l'alcool.

Rhodey, lui, est tout confus lorsque Meggan s'adresse à lui, croyant avoir à faire au même Iron Man qu'elle a précédemment rencontré dans les pages de Excalibur # 37-39. Sauf que ce n'est pas le cas puisque c'était Stark qui portait l'armure lors de la précédente rencontre. C'est d'ailleurs l'un des aspects que j'ai toujours adoré dans ces comics où Jim Rhodes se fait passer pour Iron Man. Il se sent maladroit, il hésite à être lui-même, il pense qu'il est censé agir comme quelqu'un qu'il est pas. Cela en fait vraiment, à mon avis, l'un des personnages les plus humains et les plus réalistes dans l'histoire de Marvel.

Pour ce qui est des dessins, le personnage qui est de loin le plus réussi est War Machine. J'ai rarement vu cette armure aussi bien rendue sur papier, en fait. Je ne serais pas surpris si ces artistes étaient de grands fans de Bob Layton parce que je reconnais quelques influences dans les réflexions et les textures de l'armure. Bref, dans l'ensemble, ce sont deux livres très divertissants.

Ce qui est mauvais:

Comme je le disais, War Machine est vraiment bien dessiné... mais il est généralement inactif et sous-utilisé. Il passe essentiellement tout le temps planté debout, prononçant à peine un mot. C'est un peu décevant. Clairement, l'équipe de la BD Excalibur a décidé d'inclure le personnage d'abord et avant tout pour mousser ses ventes puisque, à ce moment-là, le nouveau Iron Man était très populaire. Malheureusement, il fait essentiellement partie du décor. 

Une autre déception pour moi a été l'échec de Rhodey de reconnaître Kitty Pryde. Il s'agit d'une erreur, puisque ceci ne constitue pas leur première rencontre. En effet, elle a même réussi à neutraliser son armure dans les pages de Uncanny X-Men annuel # 7. Elle a réalisé cet exploit en rendant son corps immatériel et en la traversant. Combien de jeunes filles avec ce genre de pouvoir a Rhodey a-t-il bien pu rencontrer depuis? Mais ceci ne devrait déranger que les vieux maniaques de continuité comme moi...

Citation:

Captain America pense: "Iron Man imbibing? It adds credence to the theory that Tony Stark is no longer the man beneath he armor. But until this fellow does anything suspicious, I'm content with keeping an eye on him."



Aucun commentaire: