15 juin 2016

Le déni de la gauche

La tuerie d'Orlando est l'exemple le plus frappant de la haine des homosexuels que nourrit l'Islam.

Mais pour les multiculturalistes fanatiques de la gauche, il faut à tout prix détourner le débat et ignorer les faits afin d'éviter toute critique de la religion musulmane. Et quiconque ose la critiquer n'est qu'une saleté de raciste xénophobe.

Les exemples se multiplient depuis quelques jours.

Il y a eu la sortie pitoyable de Justin Trudeau. Mais le cirque ne s'arrête pas avec ce guignol.

Bonnie Crombie, la mairesse de Mississauga en Ontario, se couvre de ridicule en niant l'évidence:

"Those criminals responsible are not motivated by any recognizable religion but by a perverse view of the world. This is not religion. This is hate. We must recognize this in order to retain our own humanity."

Ce n'est pas la religion! Ce N'EST PAS la religion! Est-ce assez clair? Cette tuerie n'a été motivée par AUCUNE RELIGION CONNUE! Et quiconque réfute cette conclusion est INHUMAIN!

Oui, pour Mme Crombie, ce n'est pas le chien sale qui a abattu des dizaines de personnes qui est inhumain, ce sont les gens qui OSENT affirmer que ce crime a de toute évidence été commis pour des motifs religieux!

Quelle sombre connasse...

Je suppose que, pour cette chère Bonnie, un type comme Karim Akouche est un monstre inhumain pour avoir OSÉ écrire sa "Lettre ouverte à un soldat d’Allah":

Tu pries beaucoup. Tu tapes trop ta tête contre le tapis. C’est quoi cette tache noire que tu as sur le front ? Tu pousses la piété jusqu’au fanatisme. Des poils ont mangé ton menton. Tu fréquentes souvent la mosquée. Tu lis des livres dangereux. Tu regardes des vidéos suspectes. Il y a trop de violence dans ton regard. Il y a trop d’aigreur dans tes mots. Ton cœur est un caillou. Tu ne sens plus les choses. On t’a lessivé le cerveau. Ton visage est froid. Tes mâchoires sont acérées. Tes bras sont prêts à frapper. 

Et je suppose que Bonnie Bunny n'hésiterait pas à qualifier Salem Ben Ammar de monstre inhumain également pour avoir OSÉ écrire ceci:

Ce qu’on appelle musulmans modérés sont en réalité les mauvais élèves de l’islam et les musulmans radicaux que l’on veut faire passer pour des transgresseurs et des « dévoyeurs » de l’islam , alors qu’ils sont des musulmans tout court, sont les bons élèves de la classe auxquels le Grand Proviseur Mahomet promet les plus belles des gratifications libidinales et buccales.

(...) Les musulmans dits modérés sont des cancres, des pitres, des charlots, ternes, dissipés et des suivistes qui se donnent l’illusion de tout savoir mais qui ne savent rien, des arrivistes et des incultes, il y a les autres qui sont les premiers de la classe, qui excellent dans la compréhension des textes fondateurs de l’islam.

La palme revient incontestablement à Daech qui fait l’honneur de l’islam et le malheur de l’humanité.

Quelle horreur! Ces gens doivent sans doute être des racistes xénophobes et islamophobes! C'est la seule explication possible! Pour quelle autre raison oseraient-ils critiquer la religion musulmane de cette façon?

DEUX POIDS, DEUX MESURES

Le comble de l'hypocrisie des fanatiques multiculturalistes de gauche, c'est que tout en refusant obstinément de formuler la moindre petite critique à l'égard de l'Islam, ils n'hésitent pas une seule seconde à sortir les gros canons lorsqu'il est question d'un blanc ou de la religion chrétienne.

Richard Martineau le démontre avec brio dans cet article:

Alors qu’on était occupé à compter les morts à Orlando hier, Judith Lussier, une chroniqueuse très prisée par les résidents de la République indépendante du Plateau, écrivait ceci sur sa page Facebook:

«Malgré la quantité de textes que j’écris pour lutter contre l’homophobie, la transphobie ou l’hétéronormativité, malgré mon implication auprès de la communauté, les messages parmi les plus haineux que je reçois me reprochent de trahir la cause LGBT parce que je refuse de céder à l’islamophobie au nom de notre cause.

«Au lendemain de ce qui semble être le pire crime homophobe de l’histoire américaine, je vous avertis, je ne changerai pas. Je continuerai à dénon­cer l’homophobie où qu’elle se trouve et je refuserai de propager la haine à l’égard d’individus sous prétexte que les grandes religions propagent la haine.»

C’est drôle, parce que le 3 avril dernier, dans le journal Métro, la même chroniqueuse n’hésitait pas deux secondes à critiquer vertement la religion catholique.

«Hier, je suis allée rendre hommage à Claire Kirkland-Casgrain en assistant aux premières funérailles nationales accordées à une femme au Québec. J’y suis allée par principe, mais j’y ai rencontré quelques irritants.

«Il y a quelque chose d’affligeant à se faire demander par un prêtre catho­lique de “prier pour l’équité entre les hommes et les femmes dans toutes les sphères de la vie”. Remarquez, le prêtre n’a pas eu l’odieux de nous enjoindre de prier pour l’égalité entre les hommes et les femmes, ce qui aurait souligné l’incohérence entre son message et la position de l’institution qu’il représente.

«S’il y a un lieu où les plafonds de verre sont infranchissables, c’est bien au sein de l’Église catholique.»

Si je comprends bien Mme Lussier, ceux qui critiquent l’islam sont racis­tes et intolérants. Mais quand vient le temps de critiquer le sexisme de l’Église catholique, par contre, pas de problème, allons-y à fond, sans gants blancs!
Utilisons les mots «affligeant», «odieux», «incohérent», «irritant»!

On retrouve là toute l’hypocrisie d’une certaine gauche, qui dénonce toute critique des religions... sauf celles qui visent l’Église catholique.

Vous croyez que Judith Lussier aurait été aussi «prudente» dans ses propos sur sa page Facebook si l’auteur de l’attentat homophobe d’Orlando avait été un radical catholique?

Bien sûr que non. Elle en aurait profité pour fustiger cette religion anti-gai, anti-femme, anti-sexe.

Mais lorsque le terroriste est islamiste, silence radio.

Madame ne veut pas «propager la haine»...

Mis en face de contradictions aussi colossales, une personne sensée aurait bien été obligée de confronter ses propres turpitudes démentielles. Mais ne craignez rien, les esprits fanatiques sont imperméables à toute logique et incapables de se remettre en question. La réponse de Judith Lussier à M. Martineau l'illustre bien:

Cher Richard Martineau,
Avec tes commentaires parfois sexistes, parfois homophobes, parfois transphobes, tu es bien mal placé pour définir qui sont nos ennemis. 
Respectueusement,
Ta nouvelle représentante préférée de la République indépendante du Plateau qui sait faire la distinction entre critiquer les religions et sombrer dans l'islamophobie

Classique.

Tu critiques l'Islam? Ben t'es un islamophobe.

Le plus hilarant, c'est de la voir traiter Martineau de sexiste, d'homophobe et de transphobe! Alors qu'il vient tout juste de s'époumoner à dénoncer une religion haineuse qui fait la promotion de l'assassinat des homosexuels! Folle à lier...

Mais rassurez-vous, cette extraordinaire hypocrisie malhonnête et aveugle n'est pas exclusive au Plateau.

L'excellent Youtubeur Devon Tracey, mieux connu sous le pseudonyme "Atheism-is-Unstoppable", attire notre attention sur la colossale malhonnêteté de l'émission The Young Turks. Voyez par vous-mêmes:



Si vous avez aimé ce vidéo, alors vous allez adoré cette réplique de Tracey à un populaire Youtubeur féministe gauchiste, auteur d'un commentaire larmoyant et pathétique qui refuse encore une fois de pointer le doigt vers l'Islam. Tracey est impitoyable. J'adore.

C'est à cause de cons comme ces gens-là que la gauche est en train de perdre toute crédibilité.

C'est à cause de la stupidité, du fanatisme et de l'aveuglement de ces gens que des millions de personnes flirtent avec l'idée d'élire un Donald Trump.

Sans eux, l'élection d'un Trump tiendrait de la science-fiction.

Mais face à eux, face à leur hypocrisie, face à leur déni de la réalité, face à leur refus de simplement NOMMER le problème et encore moins de le critiquer, les commentaires déjantés d'un Trump ressemblent à une bouffée d'air frais et à une dose salvatrice de réalisme et d'honnêteté.

Évidemment que les USA ont un sérieux problème avec les armes à feu, particulièrement les armes semi-automatiques qui servent carrément à abattre un très grand nombre de personnes en très peu de temps.

Mais l'arme qui a abattu 50 personnes à Orlando ne flottait pas dans le vide.

Elle était dans les mains d'un fanatique musulman qui, après avoir été exposé à des propos haineux à l'égard des homosexuels pendant des décennies, a décidé de passer de la parole aux actes et de faire "le ménage", comme le souhaite son ami invisible dans le ciel.

Ultimement, le vrai coupable ici, c'est l'Islam. C'est l'évidence même.

Ce n'est pas agréable à dire, mais c'est la réalité.

Et la réalité est là.

Impitoyable.

Le fait de fermer les yeux, de détourner le regard et de nier ne change strictement RIEN à la réalité.

Au contraire, cela permet au problème de continuer à progresser et à suppurer sans être inquiété, sans être confronté et sans être critiqué.

C'est de cette façon que les fanatiques multiculturalistes de la gauche deviennent les meilleurs amis des islamistes fanatiques de la droite.



3 commentaires:

Guillaume a dit…

Richard Martineau a bien des défauts et il peut être démagogue, mais il n'est pas homophobe! La dame a fait une attaque ad hominem doublée d'un strawman.

Je m'identifie plus souvent comme humaniste laïque que de gauche, notamment à cause de ce relativisme multiculturel qu'une certaine gauche a. Cela dit, plus j'y pense et plus je considère que je devrait me dire de gauche et leur demander poliment mais fermement aux tenants de cette "gauche" d'arrêter de prétendre justement d'être à gauche. Parce qu'ils ne le sont pas: l'égalité entre hommes et femmes, la liberté sexuelle, ce sont des valeurs progressistes, si tu ne peux pas les défendre, tu n'es pas progressite, point.

Gc a dit…

Excellent billet, que j'aurais pu écrire et plusieurs personne ne me parle plus à cause de ce genre de commentaire. Les gens ne veulent pas entendre ça bouleverse leur confort.
à force de me faire que j'étais de droit parce que je critiquais l'Islam, maintenant, je ne me considère plus de gauche. C'est gens ont volé l'idée de la gauche.

Prof Solitaire a dit…

@Gc: Je suis dans la même situation. On devrait arrêter de les laisser utiliser l'étiquette de gauche... ils sont d'extrême-gauche.