8 août 2016

Comment Trump pourrait battre Hillary

Hillary est-elle fondamentalement inefficace et incompétente face à un type comme Trump? Est-elle sans défense face aux tactiques qu'il emploie? La théorie est intéressante:







13 commentaires:

Guillaume a dit…

Ça a pas l'air parti pour ça, et c'est bien tant mieux. Faut dire que c'est pas tous les jours qu'on voit un candidat présidentiel cracher sur la mémoire d'un soldat mort au combat et demander à la Russie d'espionner son propre pays... Ce qui pourrait être considéré comme de la haute trahison.

Prof Solitaire a dit…

Ouais, ça va plutôt mal pour lui... mais j'hésite à célébrer trop vite sa défaite...

Guillaume a dit…

Il a fait encore pire: il a fait un appel au meurtre de sa rivale. Ce qui est un crime. Et encore une fois il l'a fait en direct.

Prof Solitaire a dit…

Ce n'est pas ce qu'il a dit, c'est ton interprétation.



Guillaume a dit…

C'est ce qu'il a sous-entendu. Ses paroles sont suffisamment alambiquées pour qu'il ne soit pas accusé, mais c'est quand même répréhensible dans une campagne électorale d'une démocratie et étant donné ses conneries précédentes, c'est dangereux. On parle d'un homme qui a déjà refusé de reconnaître le résultat d'un processus démocratique auquel il prend part advenant l'élection de Clinton, qui est un Birther et qui encouragé ses partisans par le passé à de la violence physique. Encourager la Russie à faire de l'espionnage pourrait aussi être considéré comme un acte de trahison.

Guillaume a dit…

Et en passant, ce n'est pas QUE mon interprétation: https://www.youtube.com/watch?v=XbW4zXYygbY

Prof Solitaire a dit…

Je ne veux pas défendre ce con, je l'ai d'ailleurs déjà écorché dans plusieurs billets, mais dans ce cas-ci, l'interprétation, bien qu'effectivement partagée par plusieurs, est à mon humble avis, erronée.

Il dit que les gens qui croient au deuxième amendement pourront faire quelque chose si Clinton choisit des juges qui menaceront cet amendement. De toute évidence, il parle de manifester leur désaccord démocratiquement, pas de la tuer.

Sincèrement, l'interprétation selon laquelle il invite les gens à assassiner sa rivale en dit plus long sur les opinions politiques des gens qui croient ça que sur Trump lui-même. À gauche, les gens qui croient fermement au 2e amendement sont perçus comme des fous furieux violents et dangereux. Alors ils entendent Trump faire appel à ces gens et ils pensent immédiatement à une tuerie.

Or, il y a des gens tout à fait raisonnable qui défendent bec et ongles leur droit de posséder des armes et certains de leurs arguments sont tout à fait sensés.

Bref, je crois qu'il est suffisamment facile de démolir les énormités de Trump sans en créer de toutes pièces...

Guillaume a dit…

Il a dit: si Clinton change le 2e Amendement vous be pourrez rien faire, quoique AVEC le 2e Amendement vous pouvez sans doute... Si tu ne peux pas voir l'apel ou du moins la suggestion au meurtre je ne sais pas ce qu'il te faut.

Prof Solitaire a dit…

"Hillary wants to abolish, essentially abolish the Second Amendment. By the way, and if she gets to pick her judges, nothing you can do, folks. But the Second Amendment people, maybe there is, I don't know."

À moins de prendre pour acquis que tous les "Second Amendment people" sont des fanatiques dangereux et des tueurs potentiels (ce qui n'est pas le cas), alors il n'y a pas l'ombre d'une menace dans cette déclaration. C'est du Trump à l'état pur, il dit n'importe quoi, il parle sans réfléchir, il fait des déclarations qui peuvent être interprétées tout croche... comme d'habitude.

Je le maintiens, y'a pas de menace d'assassinat là-dedans... je pense que votre haine de cet hurluberlu vous aveugle...

Guillaume a dit…

Pas tous mais beaucoup des défenseurs du Second Amendement sont des fanas et une frange importante de crackpots. Et il n'a pas dit ça dans un vacuum: Trump a fait des appels directs et sans ambiguïté à la violence qui ont été entendus par certains de ses fans. Il a aussi refusé de rejeter l'appui de membres du KKK en prétextant l'ignorance. Ah oui et même ses porte-paroles ont été incapables d'expliquer ses propos ou de les défendre de manière convaincante. Et les services secrets ont ouvert une enquête. Ça commence à faire beaucoup d'aveugles.

Prof Solitaire a dit…

1- Les supporteurs du 2nd Amendment ne sont, pour la plupart, pas des crackpots. Je ne suis pas d'accord avec eux, je crois qu'ils ont tort, mais ceux à qui j'ai parlé et que j'ai écouté avaient des arguments sensés et sincères. Les crackpots, du genre membres de milices locales, sont une infime minorité à mon avis.

2- Appels à la violence. Je me souviens qu'il a dit une fois à ses partisans qu'ils pouvaient malmener des manifestants, c'est ça? Et il a dit qu'il les défendrait s'ils étaient poursuivis? Quelque chose du genre? On parle de la même chose? Si c'est le cas, c'était effectivement débile, mais je ne me souviens plus des détails, il faudrait que je revois. En tous cas, il n'a pas encouragé ses partisans à tuer les manifestants, simplement à les sortir de l'amphithéâtre, il me semble. C'était con et répréhensible, mais pas un appel au meurtre...

3- Ouais, l'épisode du KKK était répugnant... mais ça démontre qu'il est une crapule sans principes et qu'il ferait n'importe quoi pour gagner, pas qu'il est lui-même un klansman.

4- La réplique de son camp m'a semblé sensée et crédible.

5- Je ne savais pas que les services secrets avaient ouvert une enquête, tu me l'apprends. Je suis convaincu que la conclusion sera que ceci n'est pas une véritable menace.

Mais au diable ce débile orangé, tu ne t'apprêtes pas à devenir papa d'un jour à l'autre? On aura droit à une photo de ta petite merveille sur ton blogue j'espère! :-)

Guillaume a dit…

1)Non, mais ceux parmi eux qui sont des partisans hardcore de Trump, jusqu'ici, sont plutôt déments et justement sont ceux qui peuvent le prendre au mot...

2)Oui, on parle de la même chose. Il y a eu des cas où justement ses partisans ont utilisé de la violence physique contre des manifestants. Qu'il n'ait pas encouragé à ce moment quelqu'un à commettre un meurtre n'y change rien: une menace est une menace, un encouragement à utiliser la violence et à commettre un geste illégal est intrinsèquement la même chose et est indigne d'un homme aspirant aux plus hautes fonctions dans un pays démocratique. C'est aussi illégal.

3)Je ne pense même pas qu'il soit raciste lui même. Il n'a simplement aucun scrupule à être admiré des racistes ou appuyé par eux par pur narcissisme.

4)Ils n'arrivaient même pas à expliquer ce qu'il voulait dire.

5)Ils n'iront sans doute pas jusqu'à porter des acccusations parce que Trump est tout de même le représentant d'un parti de pouvoir. Mais c'est un crime que de dire que l'on va tuer un président, un ancien président, ou un candidat à la présidence. C'est aussi un crime d'encourager quelqu'un à le faire. Et si les propos étaient suffisamment vagues pour que Trump évite des accusations criminelles et donc la prison, je crois qu'il va se faire taper sur les doigts et recevoir un avertissement ou quelque chose du genre. Dans un pays qui a connu dans son histoire les assassinats politiques, on ne plaisante pas avec les discours séditieux.

Dans quelques semaines oui, selon nos calculs un peu plus tard que la date prévue. Je ne compte pas mettre des photos du bébé dans les médias sociaux, mais sur Facebook sans doute.

Prof Solitaire a dit…

Tu as des arguments solides.

Pourrais-je espérer avoir le privilège de devenir un ami Facebook afin d'avoir la chance d'admirer la binette de ton descendant? Pas de pression, hein, seulement si tu es à l'aise avec ça.