5 août 2016

Dissimuler l’identité des terroristes?

Extrait de cette excellente chronique de MBC:

On apprenait hier que certains médias français pensent à ne plus donner l’identité des terroristes qui font l’actualité. Du moins, on pense masquer leur photo. 

(...) On le sait, le premier réflexe du système médiatique est d’entonner après chaque attentat le refrain du «pas d’amalgame». Il n’y aurait aucun lien entre le terrorisme et l’islamisme, tout comme il n’y aurait aucun lien non plus entre l’islamisme et l’islam. Le problème c’est qu’il suffit de s’intéresser, ne serait-ce que minimalement, au parcours biographique des terroristes pour comprendre que ce n’est pas le cas et que le terrorisme contemporain porte un étendard. 

Contrairement à ce qu’on dit, le terrorisme islamiste ne commet pas des actes insensés, mais des actes de guerre, pour un jour soumettre le monde occidental ou l’anéantir. Le commun des mortels a des yeux pour voir, et il constate bien que l’islamisme pose problème dans toutes les sociétés occidentales. On veut pour cela lui bander les yeux. Cette entreprise de dissimulation vertueuse sera ressentie, avec raison, comme une opération de manipulation à grande échelle pour cacher la réalité à la population. Le commun des mortels veut savoir ce qui arrive et qui l’attaque.

(...) Peu à peu, on «orwellise» le langage, et les mots visent moins à décrire la réalité qu’à la masquer. Elle ne disparaît pas pour autant. Qu’on ne soit pas surpris, ensuite, de voir des politiciens «populistes» s’emparer de cette réalité censurée et d’en faire un carburant politique. Pour dire vrai, on leur en aura fait le cadeau.



Aucun commentaire: