30 août 2016

"Hang the lot of them"



Le vidéo ci-dessus n'a pas plu à nos amis les Anglos.

Non, il n'ont pas apprécié du tout.

Extrait de l'article de Steve Fortin:

Les gens du Montreal Gazette et du National Post ont été fort courroucés par le fait que les méchants «séparatistes» du Bloc québécois profitent de la ferveur olympique afin de mousser le patriotisme québécois. En ce pays du Canada, il est tout à fait légitime de célébrer toutes les identités du monde sauf celle du Québec. C'est connu.

« Le Bloc québécois n'a pas hésité à user des cérémonies d'ouverture des Jeux de Rio afin de mousser l'indépendance »

Pour le Montreal Gazette, il s'agirait d'une hérésie que le Bloc québécois, parti indépendantiste reconnu, qui détient 10 sièges au parlement fédéral, fasse la promotion de l'indépendance au moment même où les Jeux olympiques annoncent une orgie de patriotisme canadien dopé aux publicités de Canadian Tire, de Coke, de Tim Horton's, etc. Les 35 à 40 % d'indépendantistes québécois au Québec n'auraient qu'à se tenir coi et ne jamais aspirer à un patriotisme qui leur est propre.

(...) J'étais très content de voir que Sol Zanetti, toujours proactif, saisisse la balle au bond afin de dénoncer le concert d'insultes, de mépris, quand ce n'était pas carrément l'appel à la pendaison des « damned separatists ». La section commentaires du Montreal Gazette est vite devenue un déversoir de haine, sans modération aucune. Pourtant, ce journal de Rhodésiens sait très bien qu'un tel texte sera assurément envahi par les internautes les plus haineux. Serre-t-on un peu la modération? Pas du tout. Ce mépris-là est tout à fait légitime, semble-t-il. On dira des fous furieux qui en appellent à la pendaison des séparatistes qu'ils ne sont que des « amoureux du Canada à l'âme troublée ».


(...) Et si on commençait à appeler un chat, un chat? Ce « racisme-là », celui dont parle Sol Zanetti, n'est pas une rare occurrence, il s'exprime souvent. Suffit d'être un observateur assidu des médias anglophones pour le constater chaque fois qu'un texte évoque les revendications nationales des Québécois. C'est inévitable.

(...) Et encore... Sol Zanetti ne s'est arrêté qu'au Montreal Gazette! Le même sujet traité dans le National Post a provoqué un délire de haine qui est encore accessible au moment d'écrire ces lignes. En voici quelques extraits...








































Aucun commentaire: