12 août 2016

Qu'est-ce qui a motivé Aaron Driver?

Un islamiste fanatique qui planifiait un attentat meurtrier est tué par la police en Ontario.

Oh! Non! C'est le pire cauchemar des multiculturalistes! Que faire? Vite! Trouvons des justifications qui évacueront l'Islam de l'équation et qui prouveront que cette religion n'a RIEN à voir avec le terrorisme violent! Il faut noyer le poisson! Vite! Vite! Vite!

Il a grandi aux quatre coins du Canada dans une famille militaire et a goûté aux drogues et à l'alcool avant de se convertir à l'islam alors qu'il n'avait pas 18 ans. 

Voilà! Il est devenu un terroriste parce qu'il a grandi dans une famille militaire! Ces gens-là pensent que tous les conflits se règlent par la violence! L'Islam n'a rien à voir là-dedans!

Sa famille l'a trimbalé aux quatre coins du pays! Il a eu une enfance instable! L'Islam n'a rien à voir là-dedans!

Il a goûté aux drogues et à l'alcool! Les poisons de l'Occident! C'est à cause de la déchéance de notre société qu'il est devenu terroriste! L'Islam n'a rien à voir là-dedans!

Séduit par les sirènes de l'extrémisme, il rêvait d'aller vivre dans le territoire contrôlé par le groupe État islamique. 

Il a été SÉDUIT PAR LES SIRÈNES DE L'EXTRÉMISME!

C'est un article de nouvelles dans un journal sérieux ou un concours de poésie?

C'est comme notre valeureux premier ministre qui parlait des "chevaliers de l'obscurantisme"!

Bof, pas grave, on voit bien que les responsables de la radicalisation de Driver, ce sont ces putains de sirènes de merde! Et elles nagent partout seins nus en plus, les traînées! Aucune modestie! Ce sont elles qui l'ont séduit! Ça ne serait pas arrivé si elles avaient porté la burqa!

Encore une fois, l'Islam n'a rien à voir là-dedans!

Sa vie a plutôt pris fin dans un taxi d'une petite ville de l'Ontario, alors qu'il menaçait de commettre un attentat terroriste dans le pays qui l'a vu naître.

Le PAYS QUI L'A VU NAÎTRE! Très important de le mentionner! C'est un Canadien! Ce n'est pas un réfugié! Ce n'est pas un immigrant! Ces gens-là sont merveilleux et Aaron Driver était une saleté de Canadien blanc... un converti en plus, même pas un vrai musulman! Il ne comprenait probablement pas très bien sa nouvelle religion, qui est une religion de PAIX, rappelons-le!

L'Islam, le VRAI Islam, n'a rien à voir là-dedans!

Né au sein d’une famille chrétienne, Aaron Driver s'est tourné vers l'islam avant ses 18 ans. 

Voilà! Il est né dans une famille CHRÉTIENNE! Ce n'est pas un vrai musulman, les vrais musulmans n'agissent pas comme ça! Il avait mal compris le magnifique et divin message du Coran! L'Islam n'a rien à voir là-dedans!

Selon la CBC, Driver est né en Saskatchewan au sein d'une famille chrétienne, mais a aussi vécu au Nouveau-Brunswick, en Ontario, en Alberta et au Manitoba. 

On ne le répétera jamais assez: FAMILLE CHRÉTIENNE! Le gars est un CANADIEN! L'Islam n'a rien à voir là-dedans!

Il a perdu sa mère, morte d'un cancer du cerveau, alors qu'il n'avait que 7 ans - un tournant dans sa vie, selon son père, Wayne Driver.

Il a perdu sa mère quand il avait 7 ans! Ça l'a profondément troublé! C'est ça qui a fait de lui un terroriste fanatique! L'Islam n'a rien à voir là-dedans!

L'automne dernier, M. Driver a raconté au Calgary Herald que son fils avait eu des difficultés à l'école et avait parfois fait des fugues de plusieurs jours. 

C'est la faute de l'école! C'était un jeune homme troublé! Il faisait des fugues qui duraient des jours! C'est clairement un cas d'instabilité psychologique! C'est pour ça qu'il est devenu un terroriste! L'Islam n'a rien à voir là-dedans!

Aaron Driver a lui-même reconnu avoir consommé de la drogue et beaucoup d'alcool à l'adolescence - une dérive qui aurait cessé quand il avait 17 ans, au moment où sa copine est tombée enceinte (elle a plus tard fait une fausse couche).

Encore la drogue et l'alcool, au cas où vous ne l'aviez pas bien lu la première fois! Et sa copine a fait une fausse couche! C'est pour ça qu'il voulait commettre un attentat terroriste! L'Islam n'a rien à voir là-dedans!

Les responsabilités parentales qui l'attendaient l'ont poussé à chercher du réconfort dans la Bible, mais c'est finalement l'islam qui l'a séduit. «J'ai juste décidé que ça ne pouvait pas être la parole de Dieu, alors j'ai commencé à regarder des débats pour trouver des réponses. Beaucoup de débats entre chrétiens et athées et chrétiens et musulmans - et les musulmans les démolissaient toujours dans ces débats.»

Les musulmans démolissent les athées dans les débats! HAHAHAHAHAHA! Esti qu'elle est bonne celle-là!

Mais bon, au-delà de cette affirmation risible, applaudissons le seul paragraphe honnête de toute cette saleté d'article de désinformation (et remarquez que, ironiquement, il s'agit d'une citation du terroriste lui-même, et pas d'un spin journalistique): Oui Aaron Driver s'est converti à l'Islam. Et n'en déplaise aux multiculturalistes, c'est ÇA qui est le SEUL facteur déterminant dans cette histoire. C'est ÇA qui est le seul facteur qui caractérise tous ces terroristes.

Les gens ne deviennent pas des terroristes violents parce qu'ils grandissent dans une famille militaire.

Les gens ne deviennent pas des terroristes violents parce qu'ils consomment de la drogue ou de l'alcool.

Les gens ne deviennent pas des terroristes violents parce qu'ils vivent une situation d'instabilité quand ils sont jeunes.

Les gens ne deviennent pas des terroristes violents parce qu'ils ont perdu leur mère en bas âge.

Les gens ne deviennent pas des terroristes violents parce qu'ils avaient des difficultés à l'école.

Les gens ne deviennent pas des terroristes violents parce qu'ils faisaient des fugues quand ils étaient jeunes.

Les gens ne deviennent pas des terroristes violents parce que leur blonde a fait une fausse couche.

Les gens ne deviennent pas des terroristes violents parce qu'ils souffrent de troubles psychologiques. Cela est certainement vrai dans le cas de Driver, comme le révèle son avocat: «Il n'était pas agressif. Les évaluations que j'ai fait faire indiquaient qu'il n'y avait pas chez lui de sociopathologie ou de maladie psychiatrique.»

Les gens ne deviennent pas des terroristes violents parce qu'ils sont déprimés ou malheureux. Cela est encore vrai dans le cas spécifique de Driver, comme l'explique un spécialiste: Spécialiste de l'extrémisme affilié à l'Université de Waterloo et à l'Université George Washington, Amarnath Amarasingam a échangé régulièrement avec Driver au cours des dernières années. En avril, dans son dernier courriel, qu'Amarasingam a partagé hier sur Twitter, Driver semblait joyeux. « La météo est belle, j'ai beaucoup de bons amis et le travail va bien. Je suis toujours occupé, ce qui est bien. Je n'aime pas perdre mon temps. »

On ne devient pas un terroriste violent pour des raisons comme celles qui sont mises de l'avant dans cet article ridicule et des milliers d'autres comme lui.

On devient un terroriste violent lorsqu'on est exposé au message de l'Islam et qu'on croit que celui-ci émane de Dieu en personne.

Non, tous les musulmans ne sont pas tous des terroristes fanatiques. Mais l'endoctrinement religieux est la première étape du processus.

La plupart des musulmans ne feront de mal à personne de leur vie. Mais ils contribuent à la propagation de ce virus idéologique religieux.

Beaucoup de musulmans ne commettront eux-mêmes jamais d'actes de violence, mais s'ils sont en faveur de la Charia, ils sont donc en accord avec l'idéologie qui anime les terroristes.

Un grand nombre de musulmans ne tuent personne, mais ils perçoivent néanmoins les terroristes fanatiques comme des héros qui se sacrifient pour une cause juste.

C'est ça la réalité.

Parce qu'il n'y a pas deux versions distinctes de l'Islam. Il n'y a qu'un Islam. Un seul.

Il n'y a pas un Islam pacifique et un Islam extrémiste. C'est le même texte pour tout le monde. Et toutes les justifications d'utiliser la violence sont là, écrites noir sur blanc, dans le Coran et les hadiths. Certains musulmans choisissent de ne pas les mettre en pratique, certains n'en mettent que quelques-unes en pratique et d'autres tentent de toutes les mettre en pratique. Ce sont ces derniers qu'on appelle des terroristes.

Dans le fond, ce sont les musulmans les plus croyants et les plus obéissants qui deviennent des terroristes. Ils ne trahissent pas l'Islam, au contraire, ils l'adoptent entièrement et sans réserve. Driver l'a expliqué lui-même avec une grande clarté:

Driver a reconnu l'an dernier que ses vues faisaient de lui un radical aux yeux de la plupart de ses concitoyens. «C'est leur droit de penser ça. Mais je ne dirais pas moi-même que je suis un musulman radical [...]. Il n'y a pas d'extrémisme dans l'islam. Il y a l'islam et il y a tout ce qui est à l'extérieur de l'islam. Franchement, c'est de la sémantique.»

Il n'y a pas d'Islam radical. Il n'y a pas d'Islam extrémiste. Ce n'est que de la sémantique.

Il n'y a que l'Islam.

Un texte empoisonné, violent, barbare, misogyne et antidémocratique qui encourage l'usage de la violence dans certains contextes.

Si Driver s'était converti ou bouddhisme, à l'hindouisme, au sikhisme, au mormonisme ou à la scientologie, il aurait souscrit à des idées tout aussi ridicules, mais au moins il n'aurait pas essayé de tuer des innocents au nom de sa foi.

Les excès de ce texte médiéval doivent être dénoncés. Cette idéologie doit être critiquée et tournée en dérision. Cette religion doit être vue pour ce qu'elle est: la principale responsable des attaques terroristes. Elle est dangereuse et il ne faut pas avoir peur de l'affirmer.

Cessons de se mettre la tête dans le sable. Cessons de chercher d'autres justifications au terrorisme. Cessons de noyer le poisson. Cessons d'accorder un statut privilégié aux idéologies religieuses toxiques au nom de l'ouverture et de la tolérance. Cessons de respecter une idéologie qui n'en est pas digne.

Certaines idées sont abjectes et répugnantes. Certaines idées sont monstrueuses et destructrices. Il ne faut pas se gêner pour les pointer du doigt et les dénoncer.

L'Islam en est un parfait exemple.

* * * * * * * * * *

À lire également:

Daech C'EST l'Islam



Les musulmans sont des êtres humains!

Le déni de la gauche

Mensonges multiculturalistes






Aucun commentaire: