24 septembre 2016

Needful Things

Je viens de terminer le roman Needful Things de Stephen King... je sais, je sais, ça fait environ 200 ans qu'il est sur les tablettes mais que voulez-vous, je suis un tantinet en retard. Vaut mieux tard que jamais.

En gros, ça raconte l'histoire des habitants d'une petite ville du Maine (Castle Rock, évidemment) dans laquelle un inconnu ouvre une nouvelle boutique: Needful Things. Dans celle-ci, chacun trouve l'item de ses rêves à un prix ridiculement bas... toutefois, le prix en dollars n'est qu'une partie du paiement. Pour conserver son trésor, l'acheteur doit également accepter de "jouer un tour" à un autre habitant de la ville, ce qui a pour effet d'exacerber les tensions et de plonger toute la communauté dans le chaos.

J'ai beaucoup aimé la première partie, mais la fin m'a un peu déçu. Il faut dire qu'avec King, la fin est souvent un profond anti-climax. Toutefois, les premiers chapitres sont vraiment bons. Ses personnages sont vibrants de réalisme. Leurs contradictions, leurs peurs, leurs espoirs et leurs cicatrices les rendent profondément humains et attachants. D'autres personnages sont si affreux et grotesques qu'on ne ressent que le plus grand des mépris pour eux, et c'est bien évidemment ce que souhaite l'auteur. King prend son temps et fait augmenter la tension cran par cran, tout doucement, jusqu'à ce qu'elle atteigne un niveau à peine supportable. Je suis sérieux, je ressentais physiquement cette tension en lisant. J'ai initialement été complètement absorbé par ma lecture.

Mais, malheureusement, la dernière partie du roman est beaucoup moins réussie. Il y a beaucoup de personnages, trop à mon avis, et plusieurs d'entre eux sont assez mal développés, ce qui fait qu'on se fiche pas mal de ce qu'ils vivent. Trop d'événements se passent simultanément. Et la toute fin est franchement ridicule. Les conclusions de King sont encore généralement décevantes de nos jours, mais elles ont le mérite d'être un peu plus sophistiquées que celle-ci.

Bref, une lecture initialement emballante qui s'est malheureusement gâtée par la suite.

Il me semble avoir vu un téléfilm basé sur ce livre il y a une éternité de cela... vous vous en souvenez? Il me semble que c'était bon... mais peut-être que je me mélange avec une autre adaptation de King... Storm of the Century peut-être?



2 commentaires:

fylouz a dit…

Il y a eu une adaptation avec Max von Sydow, il me semble. Perso, j'ai beau être régulièrement déçu par Stephen King, j'y reviens régulièrement. J'ai quelques-uns de ses romans qui attendent leur tour. Le dernier que j'ai lu était franchement décevant, voire mauvais : "Les régulateurs", publié sous le pseudo de Richard Bachman. Pour revenir à "Needful things", j'ai toujours pensé que ça ressemblait à "La foire des ténèbres" de Bradbury, sans avoir lu ni l'un, ni l'autre (mais ayant vu l'adaptation du second).

Prof Solitaire a dit…

J'y reviens souvent moi aussi... je n'en ai pas lu pendant très longtemps mais Dark Tower a réanimé la flamme ;-)