23 octobre 2016

Deuxième anniversaire de l'attentat d'Ottawa

Il y a deux ans, un islamiste fanatique armé tuait un soldat avant de pénétrer dans le parlement fédéral pour perpétrer un attentat. Par chance, il a été abattu avant de pouvoir perpétrer sa tuerie.

À l'époque, comme à leur habitude, les médias et les politiciens ont tenté de noyer le poisson afin d'éviter de nommer le problème. On a parlé de santé mentale, de toxicomanie, de pauvreté, etc. Toutes les justifications étaient bonnes pour éviter de parler de l'Islam.

L'assassin, lui, a laissé un enregistrement dans lequel il expliquait clairement quelles étaient ses motivations. La police a d'abord tenté de cacher une partie de ce vidéo, ne rendant public qu'un extrait amputé. Que contenait la séquence qu'on a voulu nous cacher? Deux prières à Allah en arabe.

Les mensonges et les manipulations des autorités pour tenter de cacher la vérité sont scandaleuses. Et deux ans plus tard, la campagne de désinformation se poursuit avec l'aide de notre très honorable premier ministre, le grand Juju Trudeau en personne.

Lisez par vous-mêmes la déclaration officielle faite à l'occasion du deuxième anniversaire de cette tragédie et comptez le nombre de fois où on mentionne la véritable motivation derrière cette attaque: le fanatisme islamique.

La voici:

«Il y a deux ans, les Canadiens ont été choqués par l’attaque brutale survenue à l’intérieur et aux environs du Parlement, au cours de laquelle le caporal Nathan Cirillo a perdu la vie et d’autres personnes ont été blessées.

Oui, Juju. Choquant. Mais qu'est-ce qui a motivé cette attaque "brutale"?

«Cette attaque méprisable, au cœur même de notre démocratie, avait pour but de susciter la peur et diviser les Canadiens. Cependant, elle a eu exactement l’effet contraire puisqu’elle nous a rapprochés et rendus plus forts. Suite à cet assaut mortel, les parlementaires et les Canadiens se sont ralliés pour condamner le terrorisme et apprécier encore davantage notre diversité.

L'assassin avait pour objectif de susciter la peur? Oui, cela est en partie vrai. Mais une simple menace aurait fait l'affaire si cela avait été son unique objectif. Ce zigoto ne voulait pas simplement susciter de la peur, il était prêt à sacrifier sa propre existence et à massacrer des gens pour une cause. Laquelle? Il ne le dit évidemment pas.

L'assassin voulait diviser les Canadiens? C'est faux et le fait que Juju évoque cet argument en dit plus long sur sa propre idéologie tordue que sur celle du tueur.

Voyez-vous, Juju voit le Canada comme une espèce de grande fourmilière dans laquelle les citoyens sont tous frères et soeurs et où tout le monde travaille ensemble dans l'harmonie, mais sa vision Disney-esque tient plus du fantasme utopique que de la réalité.

Premièrement, cette idée que toute forme de "division" personnifie le mal incarné est ridicule. Dans une démocratie, toutes les questions devraient être débattues ouvertement et, inévitablement, il devrait y avoir des gens qui ont des opinions opposées. Il n'y a rien de malsain là-dedans, au contraire. Je sais que Juju préférerait vivre en Chine communiste où les opinions sont dictées par l'état, mais malheureusement pour lui, on n'est pas encore complètement là. Et tant qu'il n'aura pas le droit de jeter des gens en prison pour délit d'opinion, il va devoir composer avec la soi-disant "division".

Deuxièmement, cette obsession de la "division" trahit une vision manichéenne du monde dans laquelle sa vision est la seule vision valable et digne d'être prise en considération et dans laquelle quiconque possède une opinion contraire à la sienne est un ennemi. Ce n'est pas l'idéal que devrait poursuivre un état démocratique. L'idéal devrait être une société capable de débattre ouvertement de toutes les questions, sans diaboliser les gens qui ont un point de vue contraire.

Troisièmement, lorsqu'il accuse ce terroriste de vouloir "diviser les Canadiens", qu'est-ce qu'il est en train de dire exactement? Il voulait les diviser comment? Veut-il dire que l'assassin souhaitait encourager d'autres musulmans à commettre des attentats? Si c'est le cas, alors pourquoi ne pas le nommer clairement? Pourquoi ne pas dénoncer une idéologie qui justifie et encourage de tels actes?

Ou, comme Juju est un multiculturaliste qui a une vision angélique de toutes les cultures sauf la sienne, peut-être qu'il croit que ce terroriste voulait "diviser les Canadiens" en nourrissant la haine des méchants islamophobes racistes qui détestent les musulmans? Son raisonnement débile irait-il jusque là? Serait-il tordu au point de penser que ce terroriste s'est sacrifié en pensant: "Gniak! Gniak! Grâce à cette attaque, les Canadiens vont se mettre à haïr les musulmans et ils seront enfin divisés!"

Ça semble ridicule, mais compte tenu de son aveuglement idéologique et de son peu d'envergure intellectuelle, je ne peux pas complètement éliminer cette dernière possibilité. Et cela est terrifiant.

D'ailleurs, je ne peux m'empêcher de remarquer que, à la fin de son paragraphe, il affirme que cet attentat a eu comme effet de nous "faire apprécier encore davantage notre diversité". C'est quand même hallucinant. Oui mes amis, rien de mieux qu'un bel attentat meurtrier pour nous faire apprécier la diversité! Après cet attentat, pendant que vous étiez encore sous le choc, Juju se disait déjà: "Cet attentat démontre bien à quel point la diversité est bénéfique pour le Canada!" Il est complètement timbré ce type.

«Le pays entier a rendu hommage au courage des premiers répondants – les services de protection du Sénat et de la Chambre des communes, la GRC, l’ex-sergent d’armes de la Chambre des communes, Kevin Vickers, le personnel médical et d’autres – qui n’ont pas hésité à affronter le danger pour des Canadiens de tous les horizons et de toutes les religions.

Les services de sécurité, le type qui a abattu le tireur et le personnel médical ont affronté le danger pour qui? Pour des Canadiens DE TOUS LES HORIZONS ET DE TOUTES LES RELIGIONS? Mais qu'est-ce qu'il déblatère cet hurluberlu?

Si le feu pogne chez moi, les pompiers vont-ils se précipiter sur place pour des Canadiens de tous les horizons et de toutes les religions?

Si je dévalise la dépanneur au coin de ma rue, la police va-t-elle me poursuivre et m'appréhender pour des Canadiens de tous les horizons et de toutes les religions?

Ça n'a absolument aucun sens. C'est une vomissure de mots qui ne veut rien dire.

Les gens qui sont intervenus l'ont fait pour venir en aide à des blessés et pour stopper le tireur, point final! Qu'est-ce que les Canadiens de tous les horizons et de toutes les religions viennent faire là-dedans?

Se pourrait-il que Juju tente simplement de taire les motivations religieuses du tueur et, pour pousser l'odieux à son ultime limite, mentionner le mot "religion" du côté des sauveteurs afin de le dissocier du problème et de l'associer à la solution?

Belle tentative de manipulation, mon p'tit Juju. Tes amis multiculturalistes ont dû adorer.

«Le monde entier a vu que le Canada n’allait pas se laisser intimider par la haine et par la violence, qu’il allait plutôt affronter ces gestes avec force et conviction. J’ai aussi constaté, encore une fois, que notre diversité et à notre attachement collectif à la démocratie fait la force de notre pays et la grandeur de notre nation.

Hahahahaha! Oui, nous allons l'affronter avec tant de force et de conviction que, quelques minutes seulement après avoir été élu, il annonçait que les forces canadiennes ne participeraient plus aux bombardements contre Daech!

Et il répète encore que cet attentat démontre à quel point la diversité est bénéfique.

Vous savez quoi? Je pense que la diversité culturelle est effectivement bénéfique à certains égards. Au cour de ma carrière, j'ai travaillé avec des enfants et des adultes issus de tous les continents de la planète et j'ai généralement beaucoup aimé l'expérience. Mais cette "diversité" n'a pas que des avantages et il faut être complètement fou pour profiter de l'anniversaire d'un attentat islamiste meurtrier pour chanter les louanges de la diversité.

«Je me joins aujourd’hui à tous les Canadiens qui pleurent la perte du caporal Cirillo et de l’adjudant Patrice Vincent, tué deux jours auparavant lors d’une attaque survenue à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec.

Par qui? Pour quels motifs? Il ne le dit pas. Comme d'habitude.

Ces deux membres des Forces armées canadiennes ont fait le sacrifice ultime de leur vie pour le pays qu’ils aimaient. Le plus bel hommage qu’on puisse leur faire est de défendre les valeurs qu’ils incarnaient si bien.»

Ces deux victimes n'ont pas choisi de faire "le sacrifice ultime". Ils n'étaient pas déployés en territoire ennemi lorsqu'ils ont été sauvagement exécutés. L'un d'eux était dans un stationnement à Saint-Jean-sur-Richelieu et l'autre montait la garde devant un monument sur la colline parlementaire à Ottawa. Ce ne sont pas des activités particulièrement dangereuses. Du moins, pas habituellement.

Et maintenant, le premier ministre du "pays qu'ils aimaient" les trahit en protégeant leur assassin de toute critique et en détournant le débat avec un charabia multiculturaliste à demi incompréhensible.

Lâche pas, mon Juju...



Aucun commentaire: