24 octobre 2016

Le futur du Canada trudeauiste

Lorsqu'ils critiquent le projet souverainiste, les fédéralistes brandissent toujours la menace de l'incertitude. "Qui sait ce qui va se passer si on se sépare?"

Il est temps pour les souverainistes de contre-attaquer en utilisant l'argument de la certitude. Car tout indique que, si le Québec demeure une province canadienne, cela mènera à une marginalisation du Québec et à la mort inéluctable du français.

Voyez par vous-mêmes ce qui attend le Québec d'ici l'an 2100:

Imaginez le Canada avec une population de 100 millions d'habitants - ce qui représente trois fois sa taille actuelle. Ce n'est pas une prédiction fantaisiste, c'est l'objectif réel de deux conseillers économiques importants du gouvernement de Justin Trudeau.

Un comité de 14 personnes a été formé par le ministre des Finances, Bill Morneau, pour lui fournir des conseils «audacieux» afin d'orienter l'économie vacillante du Canada et de donner un élan à la croissance économique.

L'une des premières recommandations, publiée la semaine dernière, est d'augmenter graduellement le seuil d'immigration à 450 000 personnes par année d'ici 2021 - avec une concentration particulière sur les immigrants avec une expertise en affaires et les étudiants étrangers. Ce serait une hausse de 50 pour cent par rapport au seuil actuel d'environ 300 000 immigrants.

Les membres du comité - comme plusieurs, dont le ministre du Développement économique, Navdeep Bains - estiment que cette ouverture aux nouveaux arrivants est un ingrédient essentiel pour stimuler la croissance à l'avenir.

Est-il nécessaire de préciser qu'un tel projet, émanant d'un gouvernement aussi dogmatiquement multiculturaliste, est purement idéologique? En effet, il ne s'appuie sur absolument aucune donnée scientifique. Au contraire, les experts s'accordent pour dire que l'immigration massive n'est pas la solution:

La vérité à propos de l'immigration



De plus, pour le Québec, une telle décision serait catastrophique. Au sein du Canada, notre peuple qui fut jadis la majorité et qui fut jadis considéré comme fondateur, n'est plus qu'une minorité quelconque parmi d'autres. Des niveaux d'immigration aussi élevés nous priveront de tout poids politique digne de mention. Le Canada anglais tente de nous noyer démographiquement depuis plus de deux siècles et ceci sera la concrétisation finale de ce projet d'effacement de notre peuple.

De plus, sans pays, les Québécois seront incapables d'intégrer tous ces gens qui deviendront massivement anglophones. C'est d'ailleurs déjà le cas:

L'inéluctable déclin se poursuit...






Des millions pour angliciser les immigrants francophones

L'immigration sous Charest


L'immigration est souhaitable et bénéfique, mais seulement dans une certaine mesure. Les projets des libéraux fédéraux tiennent du délire multiculturel.

Demeurer dans le Canada, c'est signer l'arrêt de mort du Québec français.

Jamais cela n'aura été aussi clair que maintenant.




1 commentaire:

Prof Solitaire a dit…

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201610/27/01-5034944-le-gouvernement-couillard-veut-accueillir-51-000-immigrants-en-2017.php

Le gouvernement Couillard veut accueillir 51 000 immigrants en 2017