24 novembre 2016

Le débat de Jordan Peterson

J'ai déjà parlé de Jordan Peterson ici et ici. Il s'agit de ce professeur de l'université de Toronto qui dénonce le projet de loi C-16 comme étant une attaque contre la liberté d'expression.

Le bonhomme me fascine. Je ne souscris pas à tout ce qu'il dit, mais il me fascine. Et je dois vous avouer que je me reconnais beaucoup dans ce qu'il vit. Voyez les ressemblances:

Opposant solitaire contre une idéologie dominante? Check!

Ostracisé pour ses opinions? Check!

Diffamé et sali par ses détracteurs? Check!

Menacé de perdre sa job s'il persiste à être marginal? Check!

Évidemment, ce que vit ce type-là est exponentiellement plus intense, plus vitriolique et sans doute plus pénible que ce que j'ai traversé. Il est fait plus fort que moi, ça c'est certain. Et cela ne fait qu'alimenter mon admiration.

Voici le débat qu'il a livré il y a quelques jours.

Remarquez comment Peterson ouvre avec un vibrant plaidoyer pour la liberté d'expression et pour la libre circulation des idées. Comparez à l'ouverture de ses détractrices qui n'expriment que mépris et dégoût à l'idée d'être "obligée" d'affronter un tel salopard ignorant et intolérant.

L'une d'elle applaudit même les fanatiques qui ont refusé d'assister au débat, allant jusqu'à affirmer que leur choix de s'absenter constituait une forme de liberté d'expression... sans blague! Quelle tarte...

Notez également les menaces qu'a reçu Peterson, non pas seulement de détraqués sans importance, mais des autorités universitaires.

L'un des arguments les plus intéressants qu'il met de l'avant, c'est lorsqu'il dit que tout ce cirque n'est pas simplement à propos de pronoms transsexuels, qu'il y a quelque chose de plus profond qui bouillonne juste sous la surface, une colère face aux délires de la gauche radicale qui explique également la victoire de Donald Trump aux USA.

Tout simplement fascinant: