2 décembre 2016

L'agent impérial solitaire

Oui, oui, je sais, la même excitation m'a envahi l'an dernier juste avant la sortie du précédent film Star Wars... et oui, je me souviens, il s'est avéré être très décevant. Mais que voulez-vous, je n'y peux rien, c'est plus fort que moi, je ne peux pas m'empêcher d'être enthousiaste et d'avoir hâte à celui-ci.

Et au pire, si c'est mauvais, ben il me restera toujours le jeu The Old Republic! ;-)

J'ai très peu de temps libre, mais j'y joue encore de temps en temps. Je suis en train de jouer le seul type de personnage que je n'avais pas encore essayé: l'agent impérial. L'idée de l'essayer ne me titillait pas vraiment. Principalement parce que, contrairement aux autres catégories, celle-ci n'évoque pas vraiment un personnage des films. En effet, ces derniers mettent en scène des Jedi, des Sith, des troopers, des chasseurs de primes et des contrebandiers. Mais des agents secrets? Non.

Or, le scénario qui a été créé pour ce personnage s'avère être l'un des meilleurs du jeu, à mon humble avis. Dans le premier chapitre, l'agent doit se lancer aux trousses d'un groupe terroriste qui a réussi à faire sauter un vaisseau important de la flotte impérial, à assassiner un puissant seigneur Sith et à mettre la main sur des armes dévastatrices qui pourraient causer la mort de millions de citoyens de l'empire. 

Puis, dans le second chapitre, il devient agent double et se fait passer pour un déserteur afin d'infiltrer la République. Pour que l'opération soir crédible, la vaste majorité des autorités impériales doit en ignorer la nature et croire que l'agent est véritablement un traître. Le problème, c'est que le Jedi qu'il contacte n'est pas dupe. Il l'endort et, à son réveil, une espèce de suggestion hypnotique le rend incapable de communiquer avec l'Empire afin de faire ses rapports et de partager des infos confidentielles. Bref, il est coincé. 

Les alliés qu'il rencontre sont également très intéressants. La première, Kaliyo, est une bonne à rien et une criminelle qui a menti, volé et trahi tellement de monde qu'elle a un paquet de chasseurs de primes à ses trousses. Le second, Vector, est un ambassadeur impérial qui a été "assimilé" par une race d'aliens insectoïdes d'Aldérande; les Killiks. Il conserve toutefois une certaine indépendance mentale vis-à-vis cette espèce de conscience collective que partagent les Killiks. Il y en a sûrement d'autres, mais je ne les ai pas encore rencontrés.

Côté armement, l'agent est un peu l'équivalent impérial du contrebandier, à la différence qu'au lieu de pistolets laser, il est plutôt une espèce de franc-tireur et est équipé d'une carabine à lunette. Mais tout comme le contrebandier, il s'accroupit derrière des obstacles afin de canarder ses ennemis à distance. J'aimerais bien qu'il soit plus habileté au corps à corps, mais ce n'est pas le cas. 

L'agent s'avère être un des personnages que j'ai aimés le plus jouer. Le plus intéressant demeure clairement le chevalier Jedi, mais l'agent est probablement le deuxième. Quoi que le guerrier Sith était vraiment bien aussi...

La musique est toujours aussi grandiose et je ne me fatigue pas de voyager à travers ces décors spectaculaires. Regardez ça:


Précédents billets à propos de ce jeu:






Aucun commentaire: