7 janvier 2017

Cannibales, les Néandertaliens?

C'est ce que semblent indiquer ces récentes découvertes:

Dans les grottes de Goyet, sur le territoire de la Belgique actuelle, l’homme de Néandertal ne se contentait pas de chevaux ou de rennes pour s’alimenter, mais il pratiquait aussi le cannibalisme, révèle une nouvelle étude internationale.

Corps dépecés, os fracturés pour en consommer la moelle... Les preuves sont là.

«C’est irréfutable, ici aussi on pratiquait le cannibalisme», explique l’archéologue belge Christian Casseyas en parcourant du regard la «Troisième caverne» des grottes de Goyet, nichée à mi-hauteur d’une étroite vallée aux portes de l’Ardenne belge.

C’était il y a environ 40 000 ans, et la présence sur terre de l’homme de Néandertal touchait à sa fin.

(...) Plusieurs os humains, issus de six individus (un nouveau-né, un enfant et quatre adultes ou adolescents), montrent en effet des traces de découpe, «pour les désarticuler et en enlever la chair», relève Christian Casseyas.

Les Néandertaliens ont «cassé ces os de la même manière qu’ils cassaient ceux des rennes et des chevaux qu’on a trouvés à l’entrée de la grotte, certainement pour en extraire la moelle», ajoute l’archéologue, qui guide avec passion les touristes de passage à Goyet, puisque la grotte, située à une quinzaine de kilomètres de Namur, est ouverte au public.

«On peut conclure que certains Néandertaliens sont morts et ont été mangés ici», ce qui constitue une première en Europe du Nord, a confirmé Hélène Rougier.


À lire également:

Nouvelle preuve de croisement entre humains et Néandertaliens

Les Néandertaliens ne sont pas nos ancêtres









Aucun commentaire: