27 janvier 2017

Hommes honnis, femmes soutenues

Une Québécoise a récemment été arrêtée aux Bahamas pour avoir eu des relations sexuelles avec un mineur. La réaction des gens est sans commune mesure avec celle qu'ils auraient eu si l'accusé avait été un homme.

Olivier Kaestlé en a fait un excellent billet:

Imaginez un Québécois arrêté aux Bahamas pour avoir eu des rapports sexuels avec une gamine de 15 ans, avec pour seule défense l’excuse, fondée ou non, d’avoir cru que sa partenaire sexuelle était majeure.  Croyez-vous un seul instant qu’une partie importante du public serait prêt à le croire, voire à l’absoudre en disant : « Ben, l’erreur est humaine.  Tout le monde peut se tromper. » ?  Ou que ses collègues de travail organiseraient une levée de fonds pour payer son avocat ?

Ne pensez-vous pas plutôt que nos réseaux sociaux s’enflammeraient devant la nouvelle d’un homme, majeur et vacciné, abusant de son pouvoir d’autorité, ou d’achat, afin de s’offrir une séance de tourisme sexuel ?  Ne le présenterait-on pas comme un abuseur qui tire profit de la pauvreté ou de l’innocence d’une jeunesse laissée à elle-même.

Le billet mérite d'être lu en entier!

À lire également:

Moins grave quand c'est une femme?
Indignation à deux vitesses
La pédophilie n'est pas un phénomène exclusivement masculin
Corneille violé par une femme
CriminELLES



Aucun commentaire: