21 janvier 2017

Une belle petite leçon de démocratie


La sortie du documentaire "The Red Pill" au Québec a évidemment provoqué l'ire de nos vaillantes féministes locales qui ont tenté d'intimider le propriétaire du théâtre Rialto afin qu'il annule les représentations.

La réponse du Rialto est magnifique et constitue une jolie leçon de démocratie pour ces chères féministes fascistes:

Au sujet du documentaire "The Red Pill" présenté demain au Théâtre Rialto, voici un communiqué important du Président du Théâtre Rialto:

Si vous avez visionné ce documentaire, vous êtes en mesure de le condamner.
Si vous avez visionné ce documentaire, vous êtes en mesure de l'applaudir.
Si vous n'avez pas visionné ce documentaire, vous ne pouvez ni le condamner ni l'applaudir.

Nous vivons dans un pays de droits et libertés, et hors le discour empreint de violence ou de haine, la liberté d'expression doit être encouragée, promue et parfois vigoureusement défendue.

Certains ont inscrits des messages sur nos réseaux sociaux condamnant le documentaire.
Nous encourageons les gens à continuer à dénoncer, exposer et condamner ce documentaire, mais de le faire de façon pacifique et respectueuse.

Nous étendons la même invitation et réserve à ceux qui défendent ce documentaire.

Certains voudraient qu'on annulle la projection de ce documentaire. Par principe, ceci ne sera pas fait

Nous souhaitons que les gens forment leur propre opinion en visionnant le documentaire.

Nous sommes confiants que le public arrivera à une conclusion pondérée.

Ezio Carosielli, président
Théâtre Rialto

J'offre mes félicitations et mes remerciements à M. Carosielli. Bravo. Vraiment.

À lire également:

The Red Pill

Cassie Jaye




Aucun commentaire: