25 février 2017

Fédération des Québécois de souche?

Dans mon dernier billet, je m'en prenais au multiculturalisme et je dénonçais cette idéologie que je considère dangereuse et malsaine.

Est-ce à dire que l'alternative appropriée est la création de groupes tels que la "Fédération des Québécois de souche"? Voyons voir...

Permettez-moi tout d'abord d'exprimer beaucoup de réticence à l'idée qu'un groupe non-élu ait la prétention de me représenter. J'ai souvent critiqué les groupes féministes et leur réclamation arrogante de parler au nom "des femmes", je serais bien hypocrite de ne pas dénoncer le même cirque dans ce cas-ci.

Mon second problème est dans l'élévation du qualificatif "de souche" au rang de facteur déterminant dans le nom même du groupe. Je suis moi-même un Québécois "de souche", mais je ne vois pas pourquoi il faudrait exclure les Québécois "de souche plus récente" d'un regroupement politique. Au contraire, ces derniers sont des alliés puissants que nous serions bien idiots de rejeter.

Sincèrement, faire référence au concept des "de souche" dans ce contexte empeste la pureté raciale...

Moi, j'ai envie de défendre et de pourfendre des idées, pas des gens. Et je considère que j'ai beaucoup plus en commun avec un Maghrébin épris de laïcité et de liberté qu'avec un "de souche" dogmatiquement idéologique.

Mais laissons donc le porte-parole de ce groupe s'exprimer afin de réagir adéquatement. Extraits de cet article:

Des Québécois, organisés en fédération, croient que le Québec devrait aussi élire un homme comme Donald Trump afin de mettre fin au pouvoir de l’élite politique et protéger «les Québécois de souche de l’immigration massive».

Plusieurs problèmes dans cette phrase.

Premièrement, oui, l'immigration massive doit être combattue et dénoncée, mais pas sous prétexte qu'elle représente un danger pour les "de souche"! Les raisons sensées de s'y opposer sont multiples, comme je l'ai déjà expliqué ici:
Le Québec accueille-t-il trop d'immigrants?
L'immigration N'EST PAS une solution au vieillissement de la population
La vérité à propos de l'immigration
«Le remède imaginaire: pourquoi l’immigration ne sauvera pas le Québec»
L'immigration massive entraîne des baisses de salaire

Ces effets négatifs de l'immigration massive ne seront pas seulement ressentis par les "de souche"! Tous les citoyens seront affectés!

Deuxièmement, n'en déplaise à ces grands admirateurs de Donald Trump, leur idole est loin d'être un bel exemple à suivre. Je comprends leur enthousiasme face à un type qui se fiche du discours politiquement correct, qui dénonce le biais évident des grands médias et qui rejette l'idéologie multiculturaliste, mais calvaire! L'ont-ils déjà écouté? Certaines des idées du bonhomme sont au mieux confuses, au pire dangereuses! Son déni de la science est renversant! Comme idole, on peut faire crissement mieux! Il y a des tas de gens qui dénoncent le multiculturalisme et l'immigration massive avec beaucoup plus de justesse et d'intelligence que Trump!

Selon lui, les raisons sont nombreuses pour appuyer Trump, comme mettre fin à l’establishment politique ainsi qu’au libre-échange. «Ça fait des années qu’on milite pour le protectionnisme», dit M. Tremblay, refusant de dévoiler son visage, ayant peur «des représailles».

On peut très bien s'opposer au libre-échange sans être "de souche"!

Quelle étrange obsession que la leur. Pourquoi pas une fédération des Gauchers en faveur de la social-démocratie? Ou une fédération des Blonds pour la laïcité?

Et dans toute votre fédération, vous avez été incapables de trouver UN porte-parole qui est prêt à montrer son visage? Hum...

Mais, «l’aspect le plus important» pour lequel la Fédération appuie les politiques de Trump, c’est la question de l’immigration massive qu’elle trouve «effrayante pour l’homme blanc d’Amérique et les Québécois de souche».

L'homme blanc d'Amérique? Tabarnak!

En ce qui me concerne, je n'ai pas besoin de preuves supplémentaires. Ceci est un regroupement de suprémacistes blancs. Ces gens-là sont des racistes. Est-il nécessaire d'expliquer que la couleur de la peau est le plus ridicule des critères qui soit pour définir, réunir ou diviser des gens?

Malheureusement, je soupçonne que plus les multiculturalistes contrôleront la politique et les médias, plus l'émergence de groupes comme celui-ci deviendra inévitable. Les multiculturalistes règnent sans partage présentement et diabolisent à tort et à travers tous ceux qui osent remettre en question leur idéologie. Ce n'est pas sain dans une démocratie. Le fanatisme appelle le fanatisme. Et les gens qui n'ont pas de pouvoir et qui ne se sentent pas entendus risquent de se radicaliser.

C'est ce qu'on a vu au Québec il n'y a pas si longtemps. Le FLQ a perdu sa raison d'être une fois que le PQ est devenu un véhicule fort et crédible pour défendre les intérêts du Québec. Même chose en Irlande du nord, l'IRA (l'Armée républicaine irlandaise) s'est dissoute une fois que le Sinn Féin s'est montré capable de défendre la cause des républicains. On a besoin d'un parti qui saura combattre le multiculturalisme de manière démocratique, intelligente et sensée...

«En ce moment, on assiste à une immigration massive. Et, les populations de souche québécoise, américaine et européenne sont en train de perdre leur poids démographique. C’est excessivement inquiétant. On risque de perdre notre majorité», croit l’homme.

Perdre notre majorité? Quelle importance peut bien avoir la teinte épidermique d'une majorité de la population? On s'en câlisse!

Le problème n'est pas le pourcentage de gens qui ont telle ou telle pigmentation de peau, sacramant! Le problème c'est le pourcentage de gens qui sont des idéologues fanatiques!

Si tu es en faveur de la démocratie, de la liberté d'expression et de l'épanouissement de la langue française, ben t'es le bienvenu ici! Je me crisse de la couleur de ta peau! Et si, en bout de ligne, la population du Québec est majoritairement noire, brune, jaune rouge ou verte, je m'en contre-câlisse!

«Aux États-Unis, c’est l’homme blanc et au Québec, c’est le Québécois de souche», avance-t-il. La Fédération refuse de considérer que le Québec est une terre d’accueil où les nouveaux arrivants deviendront des Québécois à part entière.

La fédération "refuse de considérer"?

Mais quel extraordinaire connard...

Sais-tu pourquoi le Québec a du mal à intégrer ses immigrants, mon coco? C'est parce qu'il n'est pas un pays!

Et sais-tu pourquoi le Québec n'est pas un pays? Ben parce que la population a majoritairement voté DEUX FOIS contre la souveraineté! Et la vaste majorité des gens qui ont voté contre ÉTAIENT DES QUÉBÉCOIS "DE SOUCHE"! Alors va chier avec tes esti de délires de pureté raciale!

Toi, mon p'tit sans-génie, si tu déménageais en Espagne avec ta famille, voudrais-tu que tes enfants apprennent l'espagnol, compris par toute le monde, ou le basque qui est seulement parlé dans une des régions du pays?

Tu vois comment ça marche?

Alors au lieu de vomir des esti de niaiseries à propos de la race blanche, va donc militer pour la souveraineté du Québec! Ça serait câlissement plus constructif!

Quel esti de moron...

OK... prends une grande respirations, Prof... calme-toi un peu... termine ton billet avec ta tête, pas avec tes tripes.

Ça va aller.

Je me sens mieux.

Permettez-moi de dire simplement que je suis moi-même un Québécois "de souche". L'ancêtre dont je porte le patronyme est un des pionniers de la Nouvelle-France et est le fondateur d'une de nos villes. Ma famille est enracinée ici depuis 1641 et a été de tous les grands combats, de toutes les grandes victoires et de toutes les grandes tragédies de notre histoire. Je suis très fier de mes ancêtres, de leur courage, de leur persévérance, de leur détermination et de leur solidarité. Je suis fier d'être l'héritier de leur langue, de leur culture et de leurs traditions.

Mais jamais, jamais, JAMAIS vous ne m'entendrez dire qu'à cause de mon origine ethnique, je dois bénéficier de privilèges dont sont privés les nouveaux arrivants.

Jamais, jamais, JAMAIS, vous ne m'entendrez dire qu'à cause de mes ancêtres ou de la couleur de ma peau, je suis un meilleur être humain que ceux qui viennent d'ailleurs.

Mes frères et soeurs sont ceux qui ont envie de se battre en faveur de la démocratie, de la liberté d'expression, de la laïcité et de l'épanouissement de la langue française. Je n'ai rien à foutre de la couleur de leur peau, de leur origine ethnique ou de la consonance de leur nom de famille!

Je ne vois pas pourquoi il faudrait exclure les Québécois "de souche plus récente" d'un regroupement politique. Au contraire, ces derniers sont des alliés puissants que nous serions bien idiots de rejeter.

Vous savez qui sont les critiques les plus crédibles des islamistes? Ce sont les gens attachés à la laïcité qui ont fui les théocraties musulmanes, les musulmans modérés et les ex-musulmans qui ont apostasié! Des gens comme Djemila Benhabib, Nabila Ben Youssef, Ayaan Hirsi Ali, Salman Rushdie, Maajid Nawaz, Abdelwahab Meddeb (et j'en passe) sont les meilleurs amis que l'on puisse espérer posséder! Il sont le meilleur espoir pour l'avenir du monde!

Mais parce qu'ils ne sont pas "de souche", il faudrait que je les rejette?

Il faudrait que je me sente plus près d'un connard ultra-catho comme Jean Tremblay, l'imbécile maire de Saguenay, plutôt que de ces preux défenseurs de la liberté nés ailleurs?

Ben voyons!



7 commentaires:

Marie-pier a dit…

Pas impréssionnant comme billet.. vous êtes clairement «triggered», des sacres, des insultes de la part d'un professeur du primaire dans un débat politique. D'autant plus vous baser votre analyse sur un article très bref du journal de Montréal.

Je suis inconfortable avec votre approche, d'abord vous sembler nier l'existence de l'ethnicité canadienne-française ou québécoise alors que pour le reste du débat ça vous va.

Qui souhaite la disparition des Tibétains en tant que peuple? Ou des Amérindiens? Personne...Alors on s'entend pour dire qu'un africain deviendra pas du jour au lendemain un Tibétain, pas plus que vous allez devenir Chinois après quelques visites ou une femme après avoir fréquenté des femmes. Pensez aux pensionnats... ils ont été assimilés à la religion et à la culture majoritaire... les amérindiens se sont-ils transformer en canadiens-français pour autant? Non car même sans leur culture et langue ils existent ethniquement.

Alors pourquoi vouloir la mise en minorité ou la disparition de notre propre ethnicité ou encore s'en «calisser» ? C'est un argument défendable de vouloir préserver son peuple, bien plus qu'un argument économique non? Et vouloir le préserver n'équivaut pas à du racisme ou de la fermeture ou de l'exclusion mais encore faut-il assumer qu'on existe. Pour ce qui est de ce regroupement c'est p-e le cas qu'il soit raciste, mais votre argument pour le contrer est très faible.

Sinon cela ne vous à pas survoler l'esprit que le but même du nom de ce regroupement est justement de provoquer le débat ou de choquer? De mettre dans la face du multiculturalisme ce qu'il permet justement chez les immigrants? Du moins pour ma part je l'espère.

Bonne journée à vous, et prenez une tisane!

Prof Solitaire a dit…

Marie-Pier, j'apprécie que tu prennes le temps d'écrire un commentaire. Cela étant dit...

Je ne nie pas "l'ethnicité canadienne-française", ni qu'elle existe! Tu ne dois pas être très familière avec mon blogue pour écrire une chose pareille.

Mais je ne vois pas du tout la pertinence de ce concept comme critère fondamental d'un regroupement politique. La politique, c'est un débat d'idées et ces dernières doivent être jugées selon leur valeur, pas selon la couleur de peau de celui qui les émet.

Pas besoin d'être blanc ou de souche pour s'opposer au multiculturalisme, à l'immigration massive ou pour se prononcer en faveur du protectionnisme, que diable! Ça n'a même strictement rien à voir!

De plus, j'affirme que des gens peuvent être de fiers Québécois sans avoir comme ancêtres des colons de la Nouvelle-France.

Mon meilleur pote a comme père un homme né en Égypte. Ce gars-là n'est pas moins Québécois pour autant. Il parle français comme toi et moi, il est plus attachés au français et est plus souverainistes que la plupart des "de souche" que je connais.

L'immigration ne date pas d'hier au Québec. Je connais des gens qui ont des noms de famille anglais, écossais, irlandais, italiens et ils sont tout aussi Québécois que toi et moi.

Tu parles des Amérindiens, mais tu sembles ignorer le fait qu'à l'extérieur des réserves, des tas de Québécois sont de descendance amérindienne. J'en connais plein. Ce sont des Québécois à part entière, complètement intégrés.

Ces "hommes blancs" américains dont parle cet hurluberlu sont en fait des descendants de millions d'immigrants: britanniques, allemands, québécois, italiens, grecs, polonais, etc. Ils n'ont souvent plus que leur nom de famille pour leur rappeler leur origine ethnique, ils sont devenus des Américains, point final. Dans la logique de ton argument, faudrait-il dire que seuls ceux qui avaient des ancêtres impliqués dans la révolution américaine de 1776 sont des vrais Américains?

Si c'est le cas, alors Trump n'est pas un Américain, mais bien un Allemand!

Selon ces critères racistes de putain de couleur de peau, des patriotes comme Maka Kotto, Luck Merville, Jean Alfred ou Boucar Diouf ne seront jamais des Québécois parce qu'ils sont Noirs? Malgré leur engagement auprès de ce peuple qu'ils aiment, la pigmentation de leur peau est pour toi un obstacle insurmontable à ce qu'ils soient considérés dignes de faire partie de notre peuple?

Les groupes de fanatiques racistes me font chier, peu m'importe le groupe qu'ils prétendent défendre. Plusieurs membres importants de Black Lives Matter sont des racistes et des suprémacistes noirs. Je les emmerde. Il en va de même pour cette "fédération".

Prof Solitaire a dit…

Oui je suis en tabarnak et je ne vais pas me gêner pour le dire. C'est mon blogue ici, je suis libre de dire ce que je veux et comme je le veux. Et j'ai raison d'être en crisse d'esti de st-ciboire de tabarnak. Ces mots ne devraient pas horripiler une fière Québécoise comme toi, y'a rien de plus typiquement québécois que les sacres!

Comme si le climat n'était pas assez pourri avec ces esti de multiculturalistes à la con qui nous vomissent leurs âneries dans les médias à longueur de journée, en plus il va falloir se faire chier avec groupes suprémacistes blancs qui ont l'audace d'affirmer qu'ils parlent en notre nom pour nous faire passer pour uen bande de sales racistes?

Sans parler du fait que ces derniers viennent donner le la crédibilité aux arguments des multiculturalistes qui jubileront en disant: "Vous voyez? On vous avait bien dit que nos adversaires sont des racistes!" Oui, ironiquement, ces tapons-là sont les meilleurs alliés des multiculturalistes...

En tous cas... j'arrête, là. Mon hostilité n'est pas dirigée contre toi, mais contre cette fédération. Si je comprends mal tes arguments, je t'invite à préciser ta pensée et je vais te répondre une fois que je me serai calmé le pompon...

fylouz a dit…

En passant, l'expression "de souche" vient directement du Front National et de la fachosphère française.

Gc a dit…

Bonjour Filouz, l'expression Québécois (ou canadiens-français) de souche était utilisée bien avant le FN et la faschosphère. Elle vient de la révolution tranquille Québécoise, mais aussi des années 1930-40. À l'époque le clergé utilisait cette expression pour parler des Québécois qui avaient construit le Québec. Ceux qui l'avait littéralement "désouché" pour créer des espaces habitables par opposition avec ceux qui les exploitait. Puis ce fut entre ceux qui voulait un Québec "moderne" avec des réformes et des expropriations face aux "habitants" via les grands projets gouvernementaux. Finalement, c'est devenu un truc très connoté négativement à cause des histoires du FN réimporté ici. L'expression Québécois de souche pour moi relève de la tradition historique et de l'identité.

Gc a dit…

Dans "Québécois de souche", je vois aussi cet implicite.
Une souche, c'est ce qui traîne sur le terrain après avoir coupé un arbre parce qu'il dérangeait, qu'il était trop vieux, qu'il était malade, ou simplement parce qu'il était «là» et qu'on n'en voulait plus.
Le Québécois est toujours en construction, mais il y a une réalité historique à préserver, des traditions à ne pas oublier. Parce qu'une souche, c'est un morceau de tronc auquel il ne reste que des racines.
En ce sens, comme le prof, je suis contre le multiculturalisme. Je suis pour l'immigration, mais une immigration qui assimile. Qui promeut des valeurs. Peut importe la couleur, le peuple Québécois est tributaire de sa langue, de son histoire et de ses valeurs.
Un souche peut avoir de nouvelle branche, si les racines sont vivaces. Jamais ce nouvel arbre ne sera de couleur uniforme, mais il restera de la même essence qu'au début.

Prof Solitaire a dit…

Le terme "Québécois de souche" ne me met pas mal à l'aise en soi. Je l'utilise rarement, mais je crois qu'il a sa raison d'être, surtout lorsqu'il est question de démographie, de sociologie, de sondages ou ce genre de trucs.

Mais l'utiliser pour définir un mouvement politique ou pour discriminer, c'est là que ça m'écoeure.

De la même façon, dénoncer le racisme inhérent du mouvement Black Lives Matter n'équivaut pas à dire que la communauté noire n'existe pas...