15 février 2017

Le meurtre de JonBenét Ramsey

J'avais 23 ans en 1996. En décembre de cette année-là, j'enseignais sur l'île de Montréal depuis seulement quelques mois. Je me souviens très bien de la couverture médiatique hallucinante qui a entouré le meurtre de cette petite fille, mais je n'y avais pas porté d'attention particulière. Il faut dire que les faits divers et les nouvelles criminelles ne m'ont jamais particulièrement intéressées... et les crimes contre des enfants m'ont toujours carrément repoussé et dégoûté.

Puis, il y a une dizaine d'années, j'ai lu un livre de John Douglas, ancien spécialiste du profilage criminel pour le FBI, dans lequel il parlait de nombreux meurtres qui demeurent impunis. Utilisant les techniques d'enquête et de profilage qu'il a en grande partie élaborées lui-même, il tentait de tracer le portrait psychologique de la personne qui avait probablement commis ces crimes.

Le dernier crime qu'il abordait dans son livre était celui de cette petite fille. Il y a été impliqué via les avocats de la famille Ramsey. C'est là que j'ai commencé à m'intéresser un peu à ce meurtre. Les énigmes sans réponses m'ont toujours intrigué au plus haut point.

Dans ce cas-ci, on est complètement dans le noir. La petite a-t-elle été tuée par un membre de la famille ou par un étranger entré par effraction dans la maison? Aucune maudite idée. On dirait vraiment qu'il y a des indices pour appuyer toutes les théories. J'ai lu des opinions complètement contraires les unes de autres qui me semblaient toutes parfaitement crédibles et plausibles.

Le documentaire ci-dessous a été diffusé à l'occasion du 20e anniversaire du meurtre. Il réunit un impressionnant panel d'experts. Ça demeure une émission de télé américaine, avec tout le sensationnalisme qui vient avec, mais ça demeure un exercice intéressant.

Leurs conclusions vont à l'encontre de celles de Douglas. Ce dernier considérait que la thèse de l'étranger était la seule qui tenait la route. Ce docu avance plutôt que ce ne sont effectivement pas les parents qui ont tué la petite, mais qu'ils sont les auteurs de la demande de rançon et de toute la mise en scène qui avait pour but de mettre la police sur une mauvaise piste.

Pourquoi?

Parce que leur fils, Burke, âgé de 9 ans lors de ces événements, aurait tué sa soeur.

Selon eux, il l'aurait frappée à la tête avec une lampe de poche. Apparemment, le petit garçon aurait été très jaloux de sa soeur, principalement à cause de toute l'attention que lui donnait sa mère, et il l'aurait frappée à plusieurs reprises dans le passé. Il aurait même placé des excréments dans la chambre de la petite.

Découvrant leur fille morte et désireux de protéger leur fils, les parents auraient alors décidé de faire une mise en scène élaborée en attachant leur fille, en lui plaçant un garrot autour du cou et en écrivant une fausse demande de rançon. Puis, une fois que tout était en place, ils auraient appelé le 9-1-1.

L'analyse audio de cet appel est particulièrement intéressant. À la fin de l'appel, la mère de la petite, Patsy Ramsey, omet de raccrocher le téléphone et on perçoit les voix à peine audibles de plusieurs personnes sur l'enregistrement. Les propos qui sont tenus par ces gens, s'ils sont bien déchiffrés, sont très, très révélateurs.

Une réplique partielle de la maison a été construite afin de vérifier certaines théories et aussi pour se replonger au coeur de cette scène de crime telle qu'elle était il y a 20 ans.

Évidemment, je ne suis pas criminaliste, mais il m'a semblé qu'ils tournaient parfois les coins ronds.

L'expérience avec le pistolet à impulsion électrique me semble un peu rocambolesque. De plus, n'y a-t-il pas plusieurs modèles de cette arme? Dans son livre, Douglas affirme avoir parlé à un spécialiste et avoir vu des photos qui montrent que les blessures infligées par cette arme sont identiques à celle trouvées sur le corps de l'enfant. Dans le docu, le panel affirme le contraire.

Ils semblent également un peu pressés de rejeter certaines preuves du revers de la main, comme la présence d'ADN non-identifié sur la petite ou encore des signes qui suggèrent une possible agression sexuelle. Ça sent le biais de confirmation...

Mais bon, il s'agit tout de même d'un reportage très intéressant.





Contraste avec la théorie du détective Steve Thomas, qui soupçonne la mère d'avoir tué sa fille:





Aucun commentaire: