10 février 2017

Le Québécois qui a contribué à la bombe nucléaire

Il s'appelait Pierre Demers et il vient tout juste de mourir. Ça avait l'air d'être tout un  bonhomme!

Extrait de la nouvelle:

En 1945, le scientifique Pierre Demers a appris par la radio qu’une bombe atomique avait été larguée sur Hiroshima, au Japon. Il a alors compris quel était le but de ses mystérieuses recherches au sein du laboratoire secret de l’Université de Montréal.

«Il a été complètement sidéré, c’était l’horreur», raconte son fils Thierry Leroux-Demers, âgé de 50 ans.

Pierre Demers est le seul physicien québécois à avoir contribué à fabriquer, à son insu, la toute première bombe nucléaire. Il est décédé le 29 janvier à l’âge de 102 ans.

En un siècle, il aura eu le temps de côtoyer des personnages historiques comme le frère Marie-Victorin, qui l’a initié à la botanique, ou Frédéric Joliot-Curie, détenteur d’un prix Nobel de chimie et gendre de Marie Curie.

(...) En 1943, il a alors été recruté au sein de l’équipe du laboratoire secret de l’UdeM sur l’énergie atomique.

Une entente secrète avait toutefois été conclue avec les États-Unis afin que le labo­ratoire participe au projet Manhattan pour la fabrication d’une arme nucléaire, ce qu’ignorait M. Demers.

(...) Il était également un homme de convictions, un indépendantiste qui s’est battu toute sa vie pour la défense de la langue française.

(...) Il a donc créé, en 1979, la Ligue internationale des scientifiques pour l'usage de la langue française, dont le but était de promouvoir la publication de travaux scientifiques en français. «Ç’a été son cheval de batail­le», souligne son autre fils, Patrick Demers.

Et à l’apparition du Parti québécois, il a eu une prise de conscience, selon son fils Thierry. Pierre Demers est alors devenu membre du parti et il a appuyé le mouvement souverainiste toute sa vie.



Aucun commentaire: